AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions La Contre Allée


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
psycheinhell
  05 juin 2019
Venise est lagune de Roberto Ferrucci
Un court texte pour déplier l'opposition de longue date de Roberto Ferrucci aux monstres qui défigurent Venise, et menacent tant l'écosystème de la fragile lagune que les fondations de la ville ancrée là : les gigantesques navires de croisière ayant hélas droit de passage.

Alternant le point entre sa résidence d'écrivain de Saint-Nazaire, où les paquebots sont construits et font la fierté collective de la ville, et Venise où il s'engage contre la présence et la menace de ces navires, documentant leur passage (sa vidéo du Carnivale Sunshine effectuant en 2013 un virage serré près de la riva dei Sette Martiri lui valut les foudres du comité Cruise Venice), notant tendrement la réaction des locaux, Roberto Ferrucci pose l'importance de résister aux sirènes ravageuses du tourisme de masse.



A relire à la lueur de l'actualité récente, en frémissant devant l'ombre projetée par le MSC Opera heurtant un quai et un navire fluvial, à Venise, le 02 juin 2019...
Commenter  J’apprécie          00
mordred
  27 avril 2019
La femme brouillon de Amandine Dhée
Un tout petit livre qui se lit à vitesse grand V tellement on est happé dans les pensées, pourtant assez brouillonnes, de l'auteur, sans doute parce que ça sonne terriblement juste. C'est une amie qui m'a passé ce livre. Mamans toutes les deux, je crois que nos discussions lui ont souvent fait penser à plusieurs sujets évoqués dans cet ouvrage. La grossesse, l'accouchement, la découverte des premiers jours avec son enfants, la vie de famille qui se met en place... et la place de la femme, de la mère. C'est au fond le sujet principal de la femme brouillonne. Ce poids de la société sur les femmes. Le fait de devenir mère ou non; et quand on choisit de le devenir, le fait de ne plus vraiment s'appartenir, de se sentir presque esclave, mise de côté, le partage des tâches, le fait de devenir ce que l' on avait promit de ne pas devenir...

La plume de l'auteur, pleine d'auto-dérision mais aussi d'émotions soulève au fond de nombreuses réflexions. Je regrette presque que ce ne soit pas plus développé, juste survolé, comme des pensées furtives jetées sur le papier. Un livre à faire lire absolument aux hommes en tout les cas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chouettemc
  15 avril 2019
Les pigeons de Paris de Victor Del Arbol
Court livre très émouvant et poétique.

La nostalgie et le silence sont les thèmes principaux de cet ouvrage.
Commenter  J’apprécie          00