AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bleu autour


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Bleu autour



Dernières critiques
andreas50
  18 septembre 2018
Les nuits froides de l'enfance de Tezer Özlü
" Les nuits froides de l'enfance ", roman autobiographique, de Tezer Özlü, est un patchwork d' événements de la vie de tous les jours, de revendications, de contestation, d'anticonformisme, d'histoires d'amour. Son livre est comme un film fait de divers petits morceaux de pellicule collés bout à bout et sans ordre logique, sans ordre chronologique. Des instantanés de passé se retrouvent au présent et inversement.

Tezer Özlü raconte son enfance en Anatolie, dans une famille d'enseignants, fervents admirateurs de Mustapha Kemal et d'une Turquie laïque et conservatrice. Leurs trois enfants, dont Tezer, deviendront écrivains, traducteurs. Celle-ci, dans " Les nuits froides de l'enfance ", reviendra sur ses jeunes années, la mutation de leurs parents à Istanbul près de la place Taskin, épicentre de la vie culturelle de la ville.

C'est au lycée autrichien et catholique de Karaköy que Tezer va lire tous les classiques russes et allemands, produire elle-même ses propres premiers textes.

Dans son roman, elle laisse éclater sa révolte envers cette société étouffante, conservatrice dans laquelle elle a grandi, sans amour parental, elle parle de son désir des hommes, de son obsession de la liberté, du plaisir sexuel. Elle raconte aussi ses passages dans les hôpitaux psychiatriques pour y soigner une maladie maniaco-dépressive, les séances d'électrochoc suivis de comas, la violence du personnel. Elle dit tout sans pathos, avec crudité, sans complaisance ni sentimentalisme. Son écriture, comme sa vie est mise en morceaux. Elle doit se dire, tout dire, se dire. C'est un roman moderne ( 1994 ) , qui le demeure, et qui aura un grand retentissement en Turquie, suscitant de nombreux commentaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Liberation
  17 septembre 2018
A l'école en Algérie des années 1930 à l'indépendance de Martine Mathieu-Job
Les récits de 52 auteurs font revivre leurs années d’écoliers dans l’Algérie coloniale, avec en arrière-plan le plus souvent la guerre. Les souvenirs ressortent à travers des sons, des odeurs, des sensations. La nostalgie n’est jamais loin, pour un temps où les professeurs incarnaient la sagesse, où les classes sentaient la craie et l’encre… sous le soleil permanent.
Lien : http://next.liberation.fr/li..
Commenter  J’apprécie          00
Asterios
  26 août 2018
Pêcheur d'Islande de Pierre Loti
A Paimpol au XIXème siècle la pêche dans les mers Islandaises est une institution. On appelle ces marins "les Islandais". Embarquant au début du printemps, ils ne sont de retour qu'à la fin de l'été. le pays vit donc au rythme des allées et venues des navires. Laissant leurs familles à terre dans l'interminable et angoissante attente du retour, les marins vivent les plus grands dangers dans les eaux tourmentées du Nord, là où le soleil ne se couche jamais.

Yann est de ceux-ci, Force de la nature, honnête gaillard peu loquace il a voué sa vie à la mer lui ayant promis son coeur excluant toute autre prétendante. C'était sans compter sur sa rencontre avec Gaud, fière et élégante jeune femme.

Passant au delà des conventions, la passion qui l'anime l'amène à forcer des rencontres avec Yann pour lui dire son amour. Mais malgré ses efforts, soit elles ne se produiront jamais soit elles le laisseront en apparence indifférent. Il faudra plusieurs saisons de pêche avant qu'un évènement les rapproche...



C'est un peu une oeuvre picturale, chatoyante et ondoyante que nous livre Pierre Loti. La mer dans tous ses états y est somptueusement décrite et souvent semble nous submerger. Son style parfois désuet est pourtant entrainant et suscite l'émotion ainsi qu'une tension permanente. Une belle fresque sur la vie des marins Bretons, de la société de cette époque et une touchante histoire passionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          482