AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bleu autour


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Bleu autour



Dernières critiques
toto
  16 juin 2018
Pêcheur d'Islande de Pierre Loti
Que la langue française est belle, capable d'exprimer les sentiments les plus profonds comme les plus violents et toute la sensibilité et les tons de la nature
Commenter  J’apprécie          10
belcantoeu
  19 mai 2018
Pêcheur d'Islande de Pierre Loti
Pêcheurs d’Islande, c’est un roman d’atmosphère de 1886. A Paimpol, en Bretagne, chaque année, à la fin de l’hiver, les pêcheurs partent de père en fils pour pêcher la morue dans les régions froides du grand Nord où la mer est mauvaise, et d’où tous ne reviennent pas: «Il faut beaucoup d’enfants à ces races de pêcheurs que l’Islande dévore». Yann, à 27 ans, n’est toujours pas marié. Il va partir sue «La Marie», avec six hommes de Paimpol et de Tréguier, et se marie une semaine avant le départ avec Gaud. «Chaque année, c’est le même cérémonial de départ, les mêmes adieux... On s’embrassait beaucoup à la fin de la nuit : baisers de cousins, baisers de fiancés, baisers d’amants... à pleine bouche et devant tout le monde. Lui ne l’avait pas embrassée, bien entendu. On ne se permettrait pas cela avec la fille de M. Mével ; peut-être la serrait-il un peu plus contre sa poitrine, pendant ces valses de la fin». Il part en mer une semaine plus tard. Les femmes et les fiancées attendent de longs mois. Il y a beaucoup d’amants, et «on va très loin en amour, à l’époque de la rentrée d’Islande. Seulement, on a le cœur honnête, et on s’épouse après». Gaud parcourt le cimetière et lit les inscriptions de stèles sans tombe: «En mémoire de Gaos Jean-Louis, âgé de 24 ans, matelot à bord de la Marguerite, disparu en Islande, le 3 aout 1877. Qu’il repose en paix », et d’autres Gaos plus loin comme François, capitaine marié à Anne-Marie Le Goaster, perdu ave les 23 hommes de son équipage. Et plus loin, un Yves Gros de 22 ans. Les mois s’écoulent avec les pages sur la mer, le vent, l’attente, les femmes, la Bretagne. Le père de Gaud était riche, et le voulà ruiné. Elle doit travailler en attendant le retour de Yann. Le moment est finalement venu du retour des équipages. Les uns après les autres rentrent au port. Joies des retrouvailles. Anxiété pour les familles de ceux qui ne sont pas encore là. Yann manquera à l’appel. Il s’est battu avec la mer dans une lutte de géant en pensant à Gaud jusqu’à la fin, «la bouche déjà remplie d’eau».

Loti était lui-même marin. Si vous passez à Istanbul, ne manquez pas d’aller voir le Café Pierre Loti à la périphérie de la ville. Il n’a pas changé depuis le 19ème siècle, quand Pierre Loti le fréquentait. On y vend ses romans en turc, mais aussi en français. On y va (si ça n'a pas changé) avec le bus 99 à la gare des autobus Emonimu (je ne suis plus certain de l'orthographe) puis en téléphérique. On prend le thé au soleil, au calme, dans ce décor du passé, et on admire la vue sur l'extrémité de la Corne d'Or.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Laureneb
  18 mai 2018
Pêcheur d'Islande de Pierre Loti
J'ai été un peu trompée par le titre... J'avais été attirée par la mention "d'Islande", croyant lire un récit de voyage dans un pays encore très mal connu des Français au XIXème siècle, avec un regard de poète.

Mais c'est un roman sur les pêcheurs bretons, le lieu d'arrivée n'étant pas central. Et c'est surtout une histoire d'amour, assez naïve - voire fleur bleue.
Commenter  J’apprécie          10