AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Éditions Goater


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Tanvyeboyo
  16 février 2020
Des printemps en Bretagne de Jean-Michel Le Boulanger
Le printemps est une saison d’espoir et il en est ainsi en 1924 et 1925 en Bretagne. François Tanguy est un Breton de la campagne, le plus jeune et le seul de 4 frères qui n’ait connu ou qui ne soit victime de la Grande Guerre. Il porte l’identité de son pays la Bretagne qui est à cette époque là à un tournant dans son histoire. A Guingamp, dont il est originaire, et à Douarnenez, où il est nommé professeur, François observe une région qui change et qui commence à tourner le dos, et à l’autorité et, enfin, à l’église. En Basse Bretagne à cette époque, tout le monde est bilingue et le Breton reste la langue de tous les jours.

Si Guingamp représente ici la vieille Bretagne, la nouvelle qui semble émerger est la remuante ville de Douarnenez, avec ses conserveries de sardines et leurs employées en révolte. La ville, unique en son genre, élit un maire communiste et semble, en ces années là, au bord de l’explosion. Des grèves historiques, et à succès, vont se déclarer.

Au milieu de ce ferment, François Tanguy trouve l’amour et sa raison d’être car, malgré le poids de tristesse laissé par la guerre et les combats pour survivre en bord de mer, ‘faut aimer la vie’. François réapprend à aimer la vie avec la belle Anne et avec ses amis écrivains en herbe et hérauts de la culture et de la littérature bretonnes. Le pays revit, c’est le regain de la Bretagne.

Voici donc un roman étonnant qu’on imagine écrit par un Louis Aragon d’antan dans le style de la doctrine littéraire du réalisme socialiste et notamment son ‘Les Beaux Quartiers’ de 1936. Sauf qu’ici nous sommes dans un autre monde et l’œuvre de Jean-Michel Le Boulanger vient de sortir en 2019. La Bretagne de toujours semble moins complexe que l’univers d’Aragon. Elle a commencé à revivre dans l’entre-guerre puis aura pris son envol à partir des années 1960. Elle n’aura jamais été communiste, mais, longtemps sage et assoupie, elle est devenue rebelle et le reste. Elle va continuer à se réinventer et notre auteur y joue plusieurs partitions, à notre époque actuelle, en tant qu’écrivain, enseignant d’université et homme politique avec des responsabilités importantes au niveau de la région.

Un personnage fascinant de ce roman est justement celui de l’homme politique Daniel Le Flanchec, maire communiste de Douarnenez de 1924 à 1940, exclu du parti en 1937, mais finalement déporté à Buchenwald en tant que militant communiste. Il y meurt le 11 mars 1944. François Tanguy de Guingamp est fasciné par Le Flanchec et il en est de même pour Jean-Michel Le Boulanger qui lui a consacré une biographie. J’ai, pour ma part, une pensée pour un autre personnage mineur, Joséphine Pencalet, ouvrière de conserverie, mais aussi une des premières femmes élues à un conseil municipal sans avoir le droit de vote. Je pense qu’elle pourrait bien être ancêtre d’une branche de ma famille.

Mais les communistes Le Flanchec et Pencalet ne sont pas les seuls personnages du livre ayant vécu. On y croise aussi l’icône Max Jacob, mort comme Le Flanchec dans les camps et qui a laissé une œuvre et des souvenirs. Tous ces personnages ont laissé leur empreinte à cette œuvre, qui en appelle d’autres tant le destin de la Bretagne est singulière et riche. D’autres printemps sont à venir en Bretagne. Jean-Michel Le Boulanger pourra en être le chantre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Puszi
  06 février 2020
Des printemps en Bretagne de Jean-Michel Le Boulanger
Un livre sur la Bretagne avec une telle couverture, voilà qui commençait déjà bien. Ajoutez une amitié entre deux jeunes bretons dont l'un est revenu Vivant de la grande guerre tandis que l'autre y a perdu 3 frères et sa mère ; le printemps du communisme breton à Douarnenez ; le début des revendications et de l'émancipation féminine. Je me suis plongée avec beaucoup de plaisir dans cet univers breton cher à mon cœur de melgvinoise d’adoption (à quelques encablures de Concarneau).

Cette manière d'incarner l'Histoire à travers une tranche de vie de personnages me convient parfaitement. Cela me replonge dans des lectures précédentes, mes souvenirs de cours d'histoire. Je me dis que je vais regarder la Bretagne différemment car je suis enrichie de la connaissance d'une partie de son histoire. Je vais prêter ce livre à certains de mes proches afin de partager avec eux mon plaisir de lecture.

Merci à Babelio et son opération Masse critique de m'avoir permis de découvrir cet auteur et cette maison d'édition dont je célèbre le papier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
stellade
  29 avril 2019
Insularités de Isabelle Amonou
En lisant ce synopsis, je suis attirée par ce "polar"...Plus que par la couverture (un peu chargée, à mon goût...).

Je suis fan de polars, des Histoires d'Ile et d'Histoire...

Bref, je commence ma lecture happée par l'intrigue.

Matthieu débarque sur L'ile , vraiment fébrile de savoir si c'était un corps ou deux corps...

Le lecteur découvre peu à peu qui est Matthieu, pour quelle raison il a quitté l'Ile et L'auteure nous distille peu à peu les infos alors que le lecteur VEUT tout savoir.

Marion , la soeur de Sarah est a l'origine de ce message.

Matthieu ne souhaite pas être reconnu mais pas possible, sa famille a un passé qui a marqué l'Ile...

Je ne vous raconterai pas l'histoire mais j'ai envie que vous la découvriez car c'est vraiment une intrigue originale avec un style fluide et si agréable... Les mots employés sont justes et recherchés, un bonheur.

Ce roman est un coup de coeur... Mais surtout, ne vous arrêtez pas à la couverture...

La surprise est à chaque page, franchement sans ce MC, je serais passée à côté et j'en aurais été peinée...



Je SUIS CONQUISE!!!! J'ai dégusté ce roman.


Lien : https://stelladealapage.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80