AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mortagne


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Mortagne


Dernières critiques
Exuline
  15 septembre 2020
Le prophète de Khalil Gibran
En quelques mots :

Le prophète vous chuchotera les vérités que vous avez oubliées par la vie en mouvement perpétuel qui vous entoure. Il vous recentrera, vous élèvera. Il aura le secret d'arrêter les heures, le temps d'un claquement de doigts pour repartir plus fort. A lire et à relire, un fondamental.



En beaucoup plus de mots :



J'ai voulu, à travers ce livre, faire un hommage au Liban, suite à la catastrophe qui a terrassé Beyrouth il y a seulement quelques semaines, je voulais voir la beauté de ce pays, la beauté de ces gens qui en ont fait un beau pays, riche de part sa culture et de son histoire. Le Liban est une entité géopolitique que depuis 1920. A l'époque de Khalil Gibran fin du XIXème début XXème siècle, nous sommes post le conflit Turquie Egypte qui a ravagé la ville de Beyrouth en 1839 par les Anglais. Cette ville s'est relevé de ses blessures, elle le fera de nouveau.



Mais comment parler de ce livre sans parler de son auteur : Khalil Gibran, né en 1883 au Liban dans une très ancienne famille chrétienne, il émigre en 1894 avec sa mère à Boston, mais retourne au Liban pour faire ses études à Beyrouth, puis visite, la Grèce, l'Italie, l'Espagne puis s'installe à Paris pour étudier la peinture. Khalil Gibran n'est donc pas un auteur comme les autres riche de son époque, riche de sa culture, riche de ses origines. C'est à Pris que Khalil Gibran écrit "Les Esprits Rebelles", livre qui fut brûlé sur la place publique de Beyrouth, par ordre des autorités Turques et qui fut condamné comme hérétique par l’évêque Maronite (L'Église maronite étant rattachée à Rome depuis ses origines qui remontent au ve siècle). Oui je vous le disais une histoire riche avec beaucoup de communautés religieuses. Khalil Gibran décide donc de s'installer à New York ù il se consacre à la peinture et à la poésie. Il y meurt en 1931.



Khalil Gibran fut un pionnier du réveil des lettre arabes (nécessite de s'ouvrir aux réalités temporelles à la fois politique et religieux) à la fin du XIXème siècle, mais il fut aussi un remarquable artisan de la langue anglaise. Le prophète (1923 en version anglaise) est son chef d'oeuvre. Il en avait rédigé une première version en arabe à l'âge de 15 ans, deux fois, il avait remanié et amplifié celle-ci. C'est après la troisième version en arabe qu'il a fait la version anglaise qu'il a retravaillé quatre fois : "Je voulais être tout à fait sûr que chaque mot fût vraiment le meilleur que j'eusse à offrir".



Et donc c’est sur cette phrase que je rebondis suite à ma lecture, euphémisme mais nullement je ne critique le travail de Camille Aboussouan, mais les mots choisis ont, me semblent-ils, moins de force qu'ils n'auraient pu l'être si ça avait été Khalil Gibran qui en aurait fait sa propre traduction en Français. J'ai parfois été déçu m'attendant à plus de force, de violence, de douceur dans les textes. Mais c'est pour moi, le seul défaut de l'oeuvre en sa forme et non en son fond.



Ce livre est une parenthèse que l'on ouvre dans sa vie quotidienne, où chacun d'entre nous oublie de prendre du temps pour soi. CE livre est une incitation à se poser des questions que l'on n'ose aps ou que l'on oublie de se poser. Il y a assez de sujets abordés différents pour que chacun, avec sa propre vision du monde, sa propre éducation, sa propre histoire, ses propres croyances, accorde plus ou moins d’intérêt à un chapitre ou à un autre : amour et amitié, mort, beauté, bien et mal, temps, parole, liberté, lois, ...



Comme je le disais, chaque lecteur sera plus sensible à un thème plutôt qu'à un autre, mais ce roman à l'avantage d'être universel. Qui durant une heure ou deux ou seulement une petite-après-midi, vous permettra de respirer un air différent, sentir votre rythme cardiaque s'abaisser, voyager à travers le temps et l'espace, libérer votre esprit et lui permettre de vagabonder dans des recoins oubliés de votre âme.



Et finalement que nous soyons d'accord ou no avec ses vérités énoncées, ce n'est pas la finalité, une fois le livre refermé, c'est tout simplement ce temps gagné à avoir fait sa propre introspection pour continuer à avancer dans ce monde terrible qui nous entoure et tout comme Beyrouth se relever encore ...
Lien : https://exulire.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
MathildeLitteraire
  11 septembre 2020
Qui est Terra Wilder ? de Anne Robillard
Avant de lire ce roman, je connaissais déjà l’autrice, son style d’écriture simple et explicite et son univers très personnel grâce à sa série culte, Les Chevaliers d’Emeraude, ainsi qu’à ses autres séries, A.N.G.E, Les Ailes d’Alexanne et Les Héritiers d’Enkidiev. Je n’ai pas été surprise alors par la construction de l’histoire de Terra Wilder et par le fait que j’ai été captivée par celle-ci comme je l’ai été pour ses autres séries.



Ce livre m’a tout de même particulièrement surprise dans l’histoire elle-même. Au début, l’autrice nous laisse croire que nous savons tout du personnage principal, c’est-à-dire d'un homme sans histoire ayant eu un accident de la route qui a coûté la vie à sa femme, Sarah, cinq ans plus tôt et qu’il veut se reconstruire loin de sa vie d’avant. Puis au fur et à mesure que l’histoire avance, à peu près à partir du quart du livre (150-160 pages environs), nous découvrons une autre facette de la vie et du caractère de Terra Wilder, puis encore une autre, puis une autre, puis une autre… Au final, nous apprenons que Terra Wilder, avant son accident de voiture, était astrophysicien à la NASA, qu’avec ça, il appartient à un très grand jeu de rôle au Texas à propos de la Table Ronde du Roi Arthur (il en est le roi), puis qu’il est devenu un ange gardien afin de changer son karma en réparant le mal qu’il a fait dans ses vies antérieures.



Bref, au fur et à mesure que j’avançais dans les aventures de Terra Wilder, celles-ci devenaient nombreuses et un peu fouillis ! Mais si on suit bien l’histoire et qu’on persévère, il est tout à fait possible de suivre la pensée de l’autrice malgré le côté un peu « WTF » et bizarre du livre. Voilà pour l’histoire.



Durant cette histoire, plutôt confuse, la romancière avance des théories et des valeurs que nous pouvons toujours appliquer dans notre vie de tous les jours. Sa théorie est celle du non-étiquetage qui revient tout au long de l’intrigue. Cette théorie nous est présentée par Terra Wilder lorsqu’il donne son premier cours de philosophie à ses élèves dans le premier chapitre.



Les valeurs avancées dans le roman sont diverses, donc il se peut que j’en oublie, mais l’auteure nous délivre des valeurs fortes comme celle de l’entraide ; de la camaraderie, la solidarité, le respect entre les hommes - femmes, enfants - adultes et entre cultures, peuples et religions, elle prône l’amour quel que soit l’âge (Terra et sa nouvelle épouse ont environs 20 ans d’écart), la religion, etc…



Enfin, côté personnages, Anne Robillard nous en propose une petite foule, comme pour chacun de ses romans, tous aussi attachants que gentils ou méchants. Ils ont chacun leur caractère malgré le fait qu’il ne change pas pendant l’histoire, sauf celui de Terra, ce qui est dommage en sachant que l’intrigue se déroule sur plus d’un an et demi. Les personnages sont aussi nombreux, ce qui peut perdre un peu le lecteur qui ne va pas forcément se rappeler de tous. Mais dans l’ensemble, les personnages ont tous leurs importances dans l’histoire.



Pour conclure, j’ai aimé lire ce livre, j’ai été captivée par l’histoire mais un peu déçue par rapport au fait qu’il part un peu dans tous les sens.



Je vous le conseille vivement tout de même.
Lien : https://mathildelitteraire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MilleetunepagesLM
  07 septembre 2020
Pars, cours ! Mélo de Roxane Jérôme
Le commentaire de Lynda :



On revient dans la série Pars, cours! Et cette fois, c'est avec Mélo.

Une formidable série pour les jeunes, facile à lire, gros caractères, mais surtout toujours de belles leçons de vie.

Dans cet épisode, le petit monde de Mélo est chamboulé, quand les parents annoncent qu'ils vont se séparer, chose de moins en moins rare de nos jours, mais toujours aussi bouleversant pour un jeune qui voit sa famille éclatée et qui ne sera plus jamais la même.

Et à l'école ce n'est pas vraiment mieux, Mégane, n'est pas dans sa classe cette année, et un gros froid semble s'installer entre les deux. Pauvre Mélo.

Par chance, elle a une petite passion dans la vie, les animaux, Mélo les adore. À l'annonce des parents, elle part se promener et trouve un escargot, non plutôt deux, qu'elle va nommer Barbu et Barbotine, oui, oui vous avez bien lu, des escargots, qu'elle rapporte à la maison avec la permission de sa mère.

Alors que la course annuelle est annoncée, course à obstacles tant attendue, qui aura lieu en juin, elle commence à se préparer, et se fait de nouveaux bons amis, tel que Zach et Mégane et la sympathique Victoire, une petite fille trisomique, qui est littéralement en amour avec Mélo.

La situation se stabilise avec l'histoire de la séparation des parents, papa est allé vivre ailleurs et prend Mélody et Florence, 1 week-end sur deux. Ce n'est pas le grand bonheur, mais au moins les filles se rendent compte que les parents les aiment toujours autant, et ne veulent que leur bonheur.

Projets scolaires, course d'escargots, fêtes d'anniversaire, belles amitiés, complicité fraternelle, course à obstacles, chicanes de filles, la vraie vie quoi ! C'est de tout ça que l'on va parler dans cette histoire, encore une fois, une belle façon de montrer qu'il y a toujours quelque chose de positif dans la vie, malgré tout.

Roxane Jérôme nous offre un très bon roman, l'histoire est bien écrite et bien adaptée pour un jeune lecteur et surtout une histoire d'actualité. À travers les mots de l'auteure, elle fait facilement comprendre et vivre les émotions vécues par les enfants.

Bien sûr, on retrouve à travers les pages, les personnages des autres tomes de la série, ce qui permet d'être en terrain connu.

Une série que je recommande grandement, les jeunes vont adorer !
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00