AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

IMAV Editions


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez IMAV Editions


Dernières critiques
LaCroix
  06 septembre 2019
Nadia Léger - L'histoire extraordinaire d'une femme de l'ombre de Aymar Du Chatenet
Aymar du Chatenet réhabilite dans un énorme ouvrage cette peintre, communiste ardente, qui promut généreusement l’œuvre de son célèbre époux.
Lien : https://www.la-croix.com/Cul..
Commenter  J’apprécie          00
Mimimelie
  05 septembre 2019
Nadia Léger - L'histoire extraordinaire d'une femme de l'ombre de Aymar Du Chatenet
Dans leur livre « Femmes artistes, artistes femmes » ( https://www.babelio.com/livres/Gonnard-Femmes-artistesartistes-femmes--Paris-de-1880-a-/397818 ) dédié aux plasticiennes oubliées de l'histoire de l'art, Catherine Gonnard et Elisabeth Lebovici n'avaient consacré en 207 que quelques lignes à « la Russe Wanda Khodossievitch (future Nadia Léger) ». L'ancien journaliste Aymar du Chatenet a jugé bon de réhabiliter cette « femme de l'ombre à la personnalité flamboyante » en lui consacrant un pavé de six cents pages, estimant que « la notoriété à laquelle elle (a accédé) est due à sa proximité avec Fernand Léger et non à son propre talent ».

Dix années d'enquête ont été nécessaires pour retracer la vie romanesque de cette jeune immigrée russe (1904-1982) devenue « milliardaire rouge » dans les années 1970. Elève de Malévitch à Smolensk en 1919, puis d'Amédée Ozenfant dans l'atelier de Fernand Léger à Paris en 1925, elle fut la disciple, la compagne, l'assistante du maître puis la directrice de son atelier, avant de l'épouser trois ans avant sa mort. L'auteur pointe les différentes influences, puriste, cubiste, biomorphique et réaliste socialiste, sur l'oeuvre de Nadia, avant de mettre en avant « une oeuvre influencée par Fernand Léger mais qui s'en émancipe ». La question se discute, autant que l'aspect novateur de son retour au suprématisme à la fin des années 1960 …

Pour se faire sa propre idée, on peut aller voir l'exposition d'oeuvres de l'artiste orchestrée par Artcurial, et la ferme-musée Fernand et Nadia Léger à Lisores, acquise et restaurée par le cousin de l'auteur, Jean du Chatenet, qui rouvre au public.



M.B. Connaissance des arts 784 sept 2019

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          65
Foxfire
  26 août 2019
Le Petit Nicolas - La bande dessinée originale de René Goscinny
On connait tous le Petit Nicolas, ce petit garçon facétieux qui a amusé plusieurs générations d’enfants. Mais on sait moins qu’avant d’être le héros d’histoires illustrées, le Petit Nicolas a d’abord existé sous forme de bande dessinée.



Publiée dans un magazine belge entre 1955 et 1956 la B.D « le petit Nicolas » prend la forme très classique d’un gag en une page. Le lecteur du Petit Nicolas ne sera pas dépaysé. On retrouve l’esprit des histoires et également certains personnages, notamment le voisin Blédurt. En revanche, la plupart des histoires se déroule dans le cadre familial, on ne rencontre pas les copains de Nicolas, ce qui est fort dommage. Et puis, si j’ai trouvé cette B.D sympathique et amusante, j’ai tout de même une nette préférence pour la version sous forme d’histoires illustrées. Elles permettent de mieux savourer la plume de Goscinny. Et puis je trouve que la B.D manque de point de vue. A mon sens, le point fort des récits est que le narrateur est Nicolas lui-même, offrant ainsi sur les choses un regard frais et décalé d’enfant. Ce qui n’est pas le cas dans la B.D qui n’adopte pas le point de vue de Nicolas mais se contente de raconter un gag sans qu’il y ait de point de vue.



Si la version B.D du Petit Nicolas est bien moins aboutie que la version sous forme d’histoires illustrées elle vaut tout de même le détour et permet de découvrir les origines d’un personnage qui fait maintenant partie du patrimoine littéraire.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261