AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Les éditions du Sonneur [corriger]


Livres populaires du moment voir plus


Dernières critiques
L'autre moitié du monde

L’autre moitié du monde de Laurine Roux est un excellent livre, et une surprise pour moi, n’étant pas habituée à ce style. C’est l’histoire d’une jeune fille, Toya, qui grandit dans la campagne du delta de l’Ebre en Espagne au début des années 30’s. Elle y vit avec sa famille qui travaille au service de riches propriétaires, vivant sur une colline, « au château ». La mère de Toya, Pilar, y travaille en tant que cuisinière, et le père de Toya, Juan, est paysan dans les rizières. Le début du roman est très léger, et on suit la jeune Toya à travers la campagne, dans la nature, où elle hume le parfum des fleurs, se baigne dans la rivière, dans un bonheur familial. Puis, le romain devient de plus en plus sombre. Un événement tragique déclenche la révolte des paysans contre la famille du « château ». Cette révolte conduit à la création par les paysans d’une collectivité auto-gérée, avec en toile de fond, la révolution sociale espagnole de 1936 et la guerre civile.

L’intérêt de ce livre ? D’abord, une sensation de conte. Alors que l’histoire est historiquement datée et géographiquement située, la narration demeure peu avare de réalisme. On reste dans une atmosphère très « planante » avec de nombreuses références à la lumière, la couleur, des phrases courtes et des scènes suggérées. Ensuite, une histoire qui reste très féministe, où la transmission du savoir se fait selon un schéma « Grand-mère – mère – enfant (fille) ». D’ailleurs, les femmes sont les figures fortes de ce récit, source d’ingéniosité, de savoir, et de secret, guidant les hommes dans leur quête. Enfin, la force du tragique. Les thèmes comme celui de l’avortement, de la révolte du « pauvre » face au despote et de la recherche d’un idéal anarchiste et collectiviste sont évoqués avec force. Le livre, court, se lit très facilement. Je recommande vivement.

Commenter  J’apprécie          00
La maladie blanche

« Je ne laisserai pas s’étendre ici cette peste pacifique. »

« Une paix éternelle? C’est un crime. »

« Renoncez à la richesse. Devenez pauvre pour pouvoir guérir. »

Le livre est un pamphlet puissant grâce aux phrases assassines que l’auteur distille dans ses discours.

Les trois maximes ici sont tout simplement extraordinaires de cynisme et en même temps quelle utopie incroyable à laquelle on ne peut croire non plus.

C’est tout simplement génial et c’est à rapprocher d’Ibsen avec « un ennemi du peuple »
Commenter  J’apprécie          30
Sang et volupté à Bali

Un récit historique construit sur la base d'un journal d'un médecin hollandais au moment de la colonisation à la fin du 19eme siècles. Ce récit sous forme de roman nous plonge dans la vie des balinais leurs coutumes leur culture, leurs croyances, leur passions leur travail, la maladie. La passion de la danse et des fêtes, les multiples croyances honorées par ces fêtes. La dépendance économique du peuple aux princes locaux mais aussi une unité possible face au colon hollandais. Histoires et histoire poignantes et passionnantes. Vous êtes emportés par ce récit tragique et magnifique, vous voyagez très loin !!!
Commenter  J’apprécie          00

{* *}