AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Minerve


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
JeanGuy930
  17 mars 2019
Sur l'eau de Guy de Maupassant
Ecriture fabuleuse de Maupassant . Ces nouvelles sur les "canotiers" sont charmantes et nous plongent dans une autre époque hélàs révolue .
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          00
LionelBD
  25 novembre 2018
Stradivarius : Sa vie et ses instruments de Henri Pigaillem
Voici un bel ouvrage d'érudition sur la lutherie crémonaise.



L'introduction permet de faire le point sur les différents membres de famille Amati où l'auteur adopte la thèse que c'est bien Andrea qui a inventé le violon et non pas Gasparo da Salo ou un autre. On va ensuite détailler la vie et l'œuvre de Stradivari, cet homme exceptionnel qui ne savait que très mal lire et écrire. Ses différentes périodes, ses influences, ses évolutions, le rôle réel et fantasmé de ses vernis et l'ingénieux système de marquage de ses moules qui nous sont miraculeusement parvenu.



On aborde aussi ses relations avec tous les puissants d'Europe, l'aura du maître et son influence sur les autres luthiers ainsi que ses relations privilégiées avec les grands violonistes de l'époque comme Corelli ou Tartini. On découvre qu'il a fait de nombreux types d'instruments différents jusqu'à une étonnante trompette marine et au passage on apprends quelques anecdotes croustillantes et peu connues sur Guarnerius del Gesù.



Pour finir on fait un tour rapide de ses successeurs à travers les âges. On suivra le destin de ses fils puis des ses violons et de leurs collectionneurs. L'ouvrage se termine par une notice individuelle pour chacun des 400 instruments qui nous sont parvenus.



C'est surement l'ouvrage de référence sur le sujet. Donc à lire absolument. Par contre il présente parfois un parti pris historique qu'il est intéressant de mettre en perspective avec "Tribulations d'un Stradivarius en Amérique" de Frédéric Chaudière, qui développe une vision sensiblement différente.



Note : la première édition est de 2002. La version révisée est de 2012. Celui de Chaudière est de 2005. Les différences de point de vue sur Stadivarius sont donc de vraies différences d'approche des auteurs et non le biais du à l'époque à laquelle ils ont été écrit.
Lien : https://www.le-violon.org/vi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
paulmaugendre
  12 octobre 2018
M. Marcel des pompes funèbres de Pierre Véry
Nous sommes tous guettés un jour ou l’autre par ce que d’aucuns appellent la Grande faucheuse. Tous ! Eh oui, même les croque-morts.



D’ailleurs il le savait bien Octave Lamédée qui avait passé sa vie à travailler avec des morts. Ses derniers jours sont arrivés et après quelques heures de râles et d’agonie, il s’éteint en riant doucement.



Comme s’il venait de jouer un bon tour à sa famille, à ses amis venus l’assister pendant ses derniers moments. Ce que l’on pourrait qualifier d’humour noir.



Jusque là, rien que de très banal, sauf que Bernard Hilairet, son ami, un brocanteur, décède lui aussi dans la force de l’âge. Farce macabre qu’il joue lui aussi puisqu’il meurt assassiné.



Maître Prosper Lepicq, un avocat perpétuellement en quête d’affaires afin de regonfler un portefeuille désespérément vide, averti anonymement de ce crime, se réjouit.



Il a faim, et cette petite enquête qui se profile à l’horizon, avec à la clé un client, non seulement va pouvoir lui permettre peut-être de mettre du beurre dans les épinards, mais de plus s’acheter les épinards.







M. Marcel des pompes funèbres est l’une des sept aventures consacrées à Prosper Lepicq, écrites entre 1934 et 1937 par Pierre Véry.



Des six autres romans qui le mettent en scène on retiendra surtout Meurtre au Quai des orfèvres, L’assassinat du Père Noël et Les disparus de Saint-Agil, qui eurent l’honneur d’être adaptés au cinéma.



Le rêve de Pierre Véry était de rénover la littérature policière en la rendant poétique et humoristique, avec des personnages qui ne sont plus des pantins au service d’une énigme à résoudre mais des êtres humains en lutte avec leur vérité.



Et même si ces romans paraissent aujourd’hui gentiment désuets, vieillots, c’est avec plaisir qu’on les lit et les relit.
Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20