AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Les Presses De La Cite

Les Presses de la Cité ont été créées en 1944 par Sven Nielsen. D`abord spécialisées dans la traduction de romans américains, elles sont aujourd`hui diversifiées dans la littérature, les sciences humaines et la jeunesse.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Les Presses De La Cite



Dernières parutions chez Les Presses De La Cite


Dernières critiques
culturiste
  18 février 2019
T'en souviens-tu, mon Anaïs ? de Michel Bussi
Comme d habitude Bussi est extraordinaire ..petites nouvelles excellentes ..du suspense comme d habitude ..ce petit bouquin est exquis.Merci c'est vraiment excellent
Commenter  J’apprécie          00
andras
  18 février 2019
Les fantômes du chapelier de Simenon
La Rochelle quelques années après la seconde guerre mondiale. Les notables se retrouvent pour jouer au bridge au Café des Colonnes. Et pour évoquer les meurtres de vieilles dames qui ont eu lieu dans les rues de leur ville ces derniers jours. C'est le meurtrier – le chapelier, un habitué des Colonnes – qui nous raconte l'histoire. Il ne tue pas par hasard, nous dit-il, mais nous ne saurons qu'à la fin de ce récit-confession ce qui le pousse à commettre ces meurtres.



Le roman sent la naphtaline, l'arsenic et les vieilles dentelles, l'humour de Frank Capra en moins. Ici le ton est plutôt au désespoir, à la sombre mélancolie. Ce ne fut pas pour moi une lecture bouleversante et j'ai trouvé que les personnages secondaires étaient (volontairement, je n'en doute pas) traités comme de vagues silhouettes. Mais le côté obsessionnel du chapelier et l'omniprésence de ce qui semble être pour lui une sorte d'ombre, le tailleur Kachoudas, m'ont finalement fait aimer ce drôle de polar.
Commenter  J’apprécie          60
Alexinne
  18 février 2019
Maman a tort de Michel Bussi
J'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire, j'ai quand même voulu finir le livre mais je n'aurais pas dû insister. L'idée de base n'est pas mauvaise mais le livre tire en longueur, la fin est prévisible, les personnages un peu caricaturaux (le psy sur sa belle moto, la commandante garçon manqué et le beau mec qui trompe sa femme,...),... Et la décision finale de la commandante est juste abracadabrantesque...



Commenter  J’apprécie          00