AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Sud Ouest


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
meknes56
  01 octobre 2021
Pyrénées, montagnes de caractères de Santiago Mendieta
J'ai reçu ce cadeau en début d'année et grâce à ce livre, j'ai découvert les nombreuses facettes des Pyrénées. En effet, cet ouvrage superbement illustrés nous offre une gamme extraordinaires de photographies prise en toute saisons. Les commentaires sont attractifs et il est vraiment difficile de rester chez soi à le lire. Ce livre nous donne envie de partir s’oxygèné dans le sud ouest et d'aller à la rencontre de ces pyrénéens.
Commenter  J’apprécie          50
Meps
  30 septembre 2021
Le Diable au corps de Raymond Radiguet
Il y a une certaine aura autour de ce livre. On en entend parler bien avant de le lire. La précocité de l'auteur y est pour beaucoup, son décès prématuré également, l'effet étoile filante. Mais il y a aussi et surtout un parfum de scandale. Faisant souvent le maximum... pour en savoir le moins possible sur les livres que je n'ai pas encore lu, j'avais l'idée confuse d'une relation entre un très jeune garçon et une femme plus vieille, une sorte de Blé en herbe bis (deux livres publiés à la même époque d'ailleurs).



Finalement, la différence d'âge est minime (puisque Marthe n'a que 19 ans), même si la jeunesse du héros-narrateur est réelle (15-16 ans). C'est finalement le fait que le "cocu" soit un soldat parti à la guerre qui a beaucoup plus contribué à choquer les contemporains, alors que la Grande Guerre était encore toute proche. Et le fait que le narrateur et l'écrivain soient si proches en âge ne peut que faire penser à un récit profondément autobiographique... ce qui a du même coup dû encore plus choquer !



Cet effet provocateur se ressent tout au long du récit, la jeunesse aussi. L'auteur-narrateur veut prouver a tout le monde qu'il est bien le diable du titre, il se montre très souvent cruel, inconstant et par la même inconsistant. le style est finalement assez académique, plus emprunté au XIXème qu'à son époque. Les innovations de style ne manquaient pas ces années là, quand on songe par exemple à l'Ulysse de Joyce, publié à Paris en 1922, mais Radiguet reste plus attaché à une tradition française classique. On note régulièrement un sens certain de la formule pour décrire les atermoiements de l'amour passionnel, les hésitations de la jeunesse qui découvre la chair et le sentiment dans la même histoire.



Le récit est court, mené très rapidement. On ira pas jusqu'à dire bâclé, quoique le dénouement soit hallucinant de brutalité, alors que certains développements du milieu de livre semblent répétitifs et auraient pu être raccourcis. Il se dégage de l'ensemble un côté bravache, démonstratif, un auteur qui veut montrer qu'il en a sous le capot et qui fait vrombir le moteur mais semble avoir du mal à gérer l'embrayage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5210
celineadrienne
  25 septembre 2021
La machination de Berlin de Monique Dollin du Fresnel
« Ton œil sera sans pitié: vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied »Deutéronome 19,21.



Quand le passé hante le présent.



En 1944, Pierre Castel, médecin, sportif, polyglotte et résistant, est choisi par le SOE pour tuer Hitler. L’opération échoue.

En 1945, il est de nouveau approché pour remplacer le médecin habituel du Fürher, dans le bunker, alors que les soviétiques sont aux portes de Berlin.

Depuis, sa famille n’a plus de nouvelles de lui.



1991: les neveux de Pierre font appel à la généalogiste Camille pour retrouver sa trace, qu’il soit décédé ou pas, afin de régler une succession.



Grâce à son enquête, nous revivons l’histoire d’Allemagne depuis Yalta jusqu’à la chasse et procès des SS suite à la fin de la guerre. On suit les protagonistes dans la montée progressive du nazisme, de l’anti sémitisme, des jeux olympiques de Berlin, de la méfiance envers tout le monde, de la surveillance, puis des bombardements, la libération par les soviétiques, le retour des prisonniers des camps, de la création de la RDA, du communisme, et enfin la réunification et l’instauration de la démocratie. On voyage aussi. On part en Argentine, en France, en Israël. À chaque fois les décors et l’ambiance y sont tellement bien décrits avec justesse que nous avons l’impression d’y être.



La plume de l’auteure est juste parfaite, car malgré les horreurs de l’époque, jamais la lecture n’est ardue. Ce livre est au contraire, un roman basé sur des sentiments humains purs: l’amour véritable, l’amitié sincère.



Le rythme du livre est soutenu comme un polar, avec des rebondissements à chaque fin de chapitre, mais sur fond d’histoire d’amour et d’amitié. On est ainsi doublement captivé.



J’ai vraiment et sincèrement passé un excellent moment de lecture, impossible de lâcher le livre sans connaître la fin.


Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00