AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Éd. Circé


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Éd. Circé



Dernières parutions chez Éd. Circé


Dernières critiques
Passagealest
  17 septembre 2019
Les impatients de Zofia Nalkowska
Parce qu’il y a tant de personnages, et parce qu’ils viennent presque tous d’une même famille, Les Impatients a quelques allures de roman familial. Pourtant, Nałkowska n’y décrit pas une trajectoire particulière (d’ascension ou de déchéance sociale, par exemple), ni ne cherche à élucider un mystère familial : ce qui l’intéresse, c’est plutôt la vie intérieure des protagonistes, leurs émotions, les peurs anciennes ou récentes, et surtout leurs souvenirs.
Lien : https://passagealest.wordpre..
Commenter  J’apprécie          10
Fuyating
  06 septembre 2019
Le passe-muraille de Hung Hung
Hung Hung est un auteur très engagé dans différentes causes et il nous le prouve dans ces poèmes. La liberté et la protection de l'environnement semblent des thèmes phares pour lui. Il a par exemple dédié un poème à un réalisateur iranien emprisonné et à qui il est interdit de tourner pendant vingt ans, il a également écrit un poème en commémoration des cinquante ans de résistance du Tibet et un autre en hommage au mouvement des parapluies de Hong Kong pour ne vous citer que ces exemples.

Hung Hung dénonce l'imbécilité de l'homme qui utilise la Terre sans se soucier des conséquences, et nous fait entrapercevoir le mal-être ambiant.

J'aime le fait d'utiliser la littérature, notamment la poésie ici, pour dénoncer des faits et essayer de se battre pour ses idéaux, pour faire passer des messages.

Je n'avais pas particulièrement accroché avec les poèmes de la première partie mais j'ai beaucoup plus apprécié les suivants.
Commenter  J’apprécie          40
AlexandrePage
  02 septembre 2019
Le Musicien aveugle de Vladimir Korolenko
Allez, petit détour par la littérature russe avec un classique plutôt méconnu chez nous, et le livre qui passe pour le chef-d'oeuvre de Korolenko: Le Musicien aveugle.



Korolenko n'est pas au panthéon des auteurs russes les plus renommés, mais il a connu une certaine notoriété à la fin du XIXe siècle en France avec la traduction de cet ouvrage qui sera même distribué aux enfants sous forme de livre de prix.



Il raconte le parcours (depuis la naissance quand même) d'un aveugle qui deviendra musicien, connaîtra l'amour, la paternité et la notoriété. Ce qui surprend de prime abord c'est la grande simplicité d'écriture ; la capacité d'évocation avec des moyens fort limités. Korolenko ne se disperse pas, il va à l'essentiel, et en même temps, il parvient si bien à traduire ce qu'il veut, en particulier en terme de sentiments, qu'il n'a pas besoin de multiplier les circonvolutions et les jolies tournures pour donner à éprouver à son lecteur. Au demeurant, saluons la traduction française, car la langue russe a généralement cette simplicité qui a souvent du mal à être rendue en français par un nombre de mots aussi restreint et des phrases sans rallonge intempestive.



L'histoire est tout aussi simple que la langue, et l'on sent le caractère rustique du décorum et des gens. Korolenko donne une franche cohérence à son ouvrage, et sans doute est-ce là sa grande force. Il se dégage de ce livre une puissante sincérité et un réalisme qui pour son optimisme derrière les épreuves, n'est pas sans rappeler la vague des romans naturalistes à connotation morale qui a essaimé en France à la même époque contre le misérabilisme. Car oui, aussi réaliste que soit ce roman, il n'est pas misérabiliste, et c'est d'ailleurs un point à souligner: dans ce roman russe, tout le monde ne devient pas fou ou ne meurt pas à la fin!



Vraiment, c'est une lecture très recommandable, car même si Le Musicien aveugle n'est pas très fourni en rebondissements et ne se démarque pas follement de nombreux ouvrages publiés à cette époque (ce n'est pas le roman qui m'a fait dire "ouah! quelle originalité!"), c'est très bien écrit et il y a de ce parfum tourbé non dénué de poésie de la vie du temps en Petite Russie. Une belle découverte qui en plus ne vous prendra pas trop de votre temps car ça se lit vite.







+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274