AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Les Points sur le i éd.


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
SuzyBess
  19 août 2019
Le dernier jour d'un condamné de Victor Hugo
Je n'avais pas ressorti ce livre de ma bibliothèque depuis la fin de mes années collège (autant dire que ça commence un peu à dater), mais que ça fait du bien de relire un texte d'une telle puissance !



À la prison de Bicêtre, un homme attend la fin de sa vie. Pour avoir tué un homme, il est condamné à mort. Mais au verdict de la justice s'ajoute les semaines d'attente avant que la guillotine fasse son œuvre, une torture psychologique en plus pour cet être qui ne peut s'empêcher d'espérer en sachant sa cause perdue. Depuis sa cellule, le condamné couche sur le papier ses pensées incandescentes.



Admirablement écrit, ce récit intense se révèle un véritable manifeste, plaidoyer pour l'abolition de la peine de mort. Précédé d'une superbe préface de l'auteur qui s'impose elle-même comme une revendication, ce roman nous dévoile les derniers sentiments d'un homme dont nous ne saurons que peu de choses: anonyme, fils, mari, père aimant d'une fillette, il est aussi le coupable d'un meurtre dont les motivations restent un mystère. Pour le reste, il faut laisser son imagination composer. Qu'il y ait tant de zones d'ombre est une force à ce récit écrit sous forme de journal intime; priver le personnage d'une identité généralise la cause pour laquelle Victor Hugo se bat et rend, dans un même temps, son malencontreux héros inoubliable.

Force détails sur le fonctionnement et les dysfonctionnements de la guillotine nous rappellent l'horreur du procédé, Hugo montre également le favoritisme exercé par la justice de l'époque.

Politique ou littéraire ? le juste milieu est finalement trouvé par l'auteur de grand talent qui nous offre ici une émouvante histoire d'une grande puissance.



L'édition présentée, spécialisée pour la lecture analytique, est agrémentée de nombreuses études de textes et travaux d'écriture qui pourront vous passionner si vous êtes motivés à ce travail; pour ma part, je me suis contentée de comparaisons avec les extraits d'autres œuvres fournis dans les corpus proposés, et rien que cela m'a déjà tout à fait captivé.
Lien : https://letoucherdespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Kenehan
  18 août 2019
Le dernier jour d'un condamné de Victor Hugo
Véritable plaidoyer contre la peine de mort, ce texte de Victor Hugo, comme son titre l'indique, relate les derniers jours d'un condamné. Article indéfini qui souligne la généralité et non la singularité. Certes, la narration opte pour la première personne, mais toujours le condamné conserve un visage tout aussi flou que son crime. Les détails sont éludés, l'imprécision renforcée, car il ne s'agit pas de dénoncer une situation particulière mais bien la totalité des cas de condamnation à mort indépendamment des personnes soumises à cette peine, de leur personnalité et de leur(s) faute(s).



Un texte admirablement écrit, mais comment en pourrait-il être autrement quand la plume est tenue par Victor Hugo ? Un texte qui vise juste et qui reste nécessaire aujourd'hui. A celui-ci s'ajoute une préface encore plus à charge contre les politiques de l'époque et qui dénonce aussi bien l'ignominie que l'inutilité d'une telle peine.



Challenge MULTI-DÉFIS 2019 : Un roman avec les mots "nuit" ou "jour" dans le titre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
PommeBleu
  28 juillet 2019
La fille qui venait d'un pays disparu : La chute du Mur vue de l'Est de Saskia Hellmund
C'est un petit livre (77 pages) fort intéressant qui raconte la disparition de l'Allemagne de l'Est (RDA) vécue par l'auteur (âgée d'une quinzaine d'années en 1989).

L'auteur, qui a choisi la Bretagne pour se reconstruire, évoque le traumatisme de ne plus avoir de pays, le changement sans transition et surtout la dévalorisation par les pays occidentaux que leur "mode de société".

A l'ouest, elle a découvert la société de consommation, le chômage et l'insécurité. A l'est, elle dénonce sans langue de bois la violence du régime communiste, les suicides, arrestations et le passé trouble de certains membres de sa famille.



Un récit autobiographique très édifiant.

A lire.
Commenter  J’apprécie          00