AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Salvator [corriger]


Livres populaires du moment voir plus


Dernières parutions voir le calendrier des sorties


Dernières critiques
Une prothèse vers Compostelle

J'ai vraiment passé un bon moment en compagnie d'Hervé De Lantivy. Il nous conte son parcours de Bretagne jusqu'à Saint Jacques de Compostelle mais avec des béquilles et une prothèse quasi complète de sa jambe. J'ai craint, je l'avoue à ma grande honte, que ce livre soit trop basé sur la religion. Mais pas du tout. Hervé est croyant, prie chaque jour, va à la messe quand il le peut mais il ne parle qu'exclusivement de son parcours, de ses rencontres. J'ai donc voyagé avec lui, souffert de ses douleurs, j'ai craint qu'il ne tombe et se retrouve à l'hôpital et j'ai exulté après chaque arrivée dans les auberges. Sur le parcours, Hervé a fait de belles rencontres, de pèlerins qui ont parfois marché un peu à ses côtés. Avant d'arriver en Espagne, il a croisé très peu de pèlerins, mais à la frontière tout a changé. .

Canadien, Portugais, Hollandais et français ont croisé son chemin. Beaucoup l'ont trouvé Admirable de faire ce parcours avec une prothèse. J'avoue que ce pèlerin m'a étonnée par sa volonté furieuse d'arriver à Compostelle, Une volonté farouche alors même qu'il a de nombreuses plaies sur son moignon. Ses béquilles qu'il a nommé Aude et Philippe sont ses confidents, surtout au début du parcours et l'aide à marcher. Il n'a jamais rien lâché. Bien sûr,il y a eu des baisses de moral, beaucoup de larmes aussi mais Hervé réussissait à reprendre ses esprits et repartir le cœur plein d'amour.

Il y a quelques temps, j'avais dans l'idée de faire un bout du chemin de Compostelle, mais des problèmes de santé m'en ont empêché. Alors, ce voyage par procuration m'a redonné du courage pour m'accrocher.



Merci à masse critique et aux éditions Salvatore pour l'envoi de ce merveilleux périple en compagnie d'Hervé de Lantivy.
Commenter  J’apprécie          40
Marche au désert sur le chemin de saint Guilhem

« Marche au désert » est le fruit d’un banquet rabelaisien au Clos de Vougeot. « La Confrérie des chevaliers du Tastevin réunissait quatre cents personnes autour du thème de l’aventure dans ce haut lieu planté au milieu des grands crus de Bourgogne » … à force de vider des bouteilles millésimées, une fraternité d’âme se noua… entre le pâté en croûte et les œufs en meurette, il osa me faire l’éloge de la frugalité et du dépouillement… » écrit le préfacier Charles Wright.



Au cours de l’été 2022, Antoine regardait longuement la carte des reliefs de France, ces cartes, affichées sur les murs des écoles au début du 20ème siècle, celles grâce auxquelles nos parents ont appris la géographie. Ainsi il arrêta l’itinéraire de sa prochaine randonnée pédestre sur les chemins de Saint-Guilhem-le-Désert en partant de Aumont-Aubrac, soit presque 3OO km, au début de l’automne, à la recherche du « dépaysement et de l’extraordinaire ». Son sac à dos allégé portera son hébergement nocturne soit une toile de tente et un minimum d’équipement. A cet itinéraire, il ajouta une discipline de vie proche de l’ascèse.



Dans mon fauteuil confortablement installée, un sentiment de bien-être m’a envahie. Seule devant tant de grandeur, forêts, vallonnements, monuments historiques véritables œuvres d’art, face au regard des animaux, dans le calme, la quiétude, ne s’agit-il pas de paix intérieure ? Ceci en traversant les paysages de l’Aubrac, des Cévennes et du Larzac, sans marcher ! Amis (es) lecteurs (trices), je vous recommande de suivre le voyage intérieur d’Antoine de Suremain, ce « scout qui n’a jamais grandi ». Pour les aventuriers (ières), un bel itinéraire prêt à l’emploi !



Merci à Babelio et aux éditions Salvator ! Je confie ce très sympathique opus à un proche qui se lancera dans les prochains mois sur cet itinéraire.




Lien : https://mireille.brochotnean..
Commenter  J’apprécie          40
Les bons chrétiens

De temps en temps, il est juste est bon de secouer le parvenu embourgeoisé qui sommeille en chacun de nous : la lecture de cet essai le permet. Le propos est accessible et permet au lecteur catholique de questionner son rapport à la foi et au monde tout en lui faisant des écrivains malheureusement peu connus de nos jours.
Commenter  J’apprécie          00

{* *}