AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

L' Esprit du temps


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez L' Esprit du temps


Dernières critiques
perspectiveopposee
  10 octobre 2017
La Révolution russe racontée aux ados (et à leurs parents) de Gérard Filoche
Très déçue par ce dernier Filoche (pourtant j'aime bien Filoche), La Révolution russe racontée aux ados.



Il aurait plutôt dû faire un roman avec toutes les libertés que cela permet de prendre avec la réalité des retours historiques de l'époque concernée et du recul ensuite des différentes fenêtres (et il doit bien y en avoir plus de 2 !).



Il écrit justement que rien n'est simple, il a raison, que tout est plus complexe que ce qu'on voudrait nous faire croire, oui, il a raison... et hop, il nous simplifie les choses vue de sa fenêtre à barreaux et sans sources.



Il choisit la version qu'il affirme comme la bonne, et fait un parallèle avec la révolution française dont il affirme réelle une description la plus simpliste, rigide, caricaturale, et donc fausse (notamment sur la "prise" de la Bastille par exemple, et là ça m'énerve qu'il se permette de passer outre les diverses descriptions et analyses du moment et celles du recul ET des vues de tous les côtés des circonstances).



On dirait du Michelet (ce n'est pas un compliment), sans le talent de narrateur ni l'inspiration.

Très déçue.



Marie HURTREL





+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
hellza24
  15 juin 2017
Je me souviens... de Boris Cyrulnik
Après s'être contraint au silence pendant des décennies, de peur que son témoignage ne soit mal perçu, ou pas cru, ou nié de tant de violence vue et entendue, parce que la souffrance infligée à l'homme est encore plus odieuse quand c'est un enfant qui en est la victime... Dans ce témoignage de moins d'une centaine de pages, Boris Cyrulnik revient sur des morceaux de son passé qu'il avait préféré enfouir, oublier : les années où, après avoir de peu échappé aux aux rafles qui devaient le conduire en camp de concentration, il a été caché dans de nombreuses familles. Il revient à l'endroit où il a vécu près de deux ans, une ferme où il "comptait les moutons" et "courrait après l'âne" qui ne cessait de s'enfuir. Ce n'est pas un récit de ses souvenirs, mais une réflexion au sujet du souvenir lui-même : ce qui marque, ce que l'on retient, ce que l'on transforme-la "chimère" que cela devient.

Un petit livre très intéressant.
Commenter  J’apprécie          80
crapahutevida
  13 juin 2017
Les forçats de la route (ou) Tour de France, tour de souffrance de Albert Londres
Ah ! Albert Londres et le tour de France....
Commenter  J’apprécie          00