AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Plon Jeunesse


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
collegebissy
  12 janvier 2018
Le journal de Philol de Yaël Hassan
C'est l'histoire de Philomène , 15 ans. Elle vit avec sa mère et sa sœur Adèle , 11 ans , à Paris . Elle rêve de devenir journaliste et est au lycée . Philol est amoureuse d'un garçon qui se surnomme Nathan mais elle est en couple avec Benjamin . Elle ne s'entend pas du tout avec sa belle-mère et ses enfants Sam 6 ans ,et Louis, 8 ans . Mouchka est la grand-mère maternelle de Philol . Elle aime passer beaucoup de temps avec elle . Sa mère lui a offert ce journal intime . Pas très enthousiaste au départ , elle y prit goût et y écrit le plus souvent possible .

Ce livre m'a plu parce qu'il se passe beaucoup de choses . j'ai beaucoup aimé dès le début car cela paraissait comme un roman d'amour c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je l'ai choisi . Cependant le milieu et la fin du livre évoquent beaucoup plus la famille de Philol . Elle ne parlait plus beaucoup de Nathan . Elle raconte son ressenti de vie d'adolescente avec ses hauts et ses bas . J'ai trouver ce livre captivant , il m'a rappelé des choses vécues et j'ai facilement pu m'identifier à Philol . Le livre est aussi plein d'humour .

Je recommande ce livre original à ceux qui cherchent un roman leur donnant l'impression de lire les confidences d'une ami proche .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Gaoulette
  02 janvier 2018
Je veux vivre de Downham Jenny
Que se passe t'il dans notre tête quand on connaît la date de notre mort? Surtout à l'âge de 16 ans quand on a encore tout notre avenir à découvrir....

Jenny Downham l'exploite avec son héroïne Tessa qui a 16 ans et est atteinte de leucémie. Cette jeune fille s'emploie à faire sa liste qui s'avère un peu particulière.



J'ai trouvé le roman un peu brouillon, et j'ai eu beaucoup de mal à cerner les protagonistes. Une liste exécutée de manière étrange qui entraine selon moi des conséquences désastreuses. Le sujet sensible est traité beaucoup trop à la légère à mon gout.

Faut dire que l'auteur plante le décor dés sa première envie qui m'a refroidie. Doit-on donner ce genre d'exemple à nos ados, je ne suis pas d'accord.

L'auteur traite certes la mort de manière trash (on oublie le côté guimauve) mais je ne pense pas que le public visé soit le bon. Un peu d'espoir pour les jeunes c'est que je demande.

J'étais mal à l'aise tout au long du roman et au final j'ai du mal à donner un avis cohérent. D'ailleurs la plume m'a beaucoup dérangé.

Le lecteur est spectateur passif et on arrive à avoir aucune empathie pour les personnages, même l'héroïne.



Le message que j'ai retenu malheureusement : on attend la mort de Tessa et on la voit enchaines ses conneries. Mais on se doute qu'elle souffre de dépression nerveuse.



En conclusion, je suis sceptique. Je n'ai pas compris le vrai but du roman. Un roman juste larmoyant. Je me suis sentie seule avec Tessa.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
CarolinaBouquine
  30 décembre 2017
Lisa et l'oiseau de sang de Olivier Ka
Dans Lisa et l’oiseau de sang, on va suivre Pierre un quarantenaire, papa d’une adolescente de 15 ans prénommée Lisa. Lisa est une adolescente un peu différente des autres. Elle passe son temps à lire des livres philosophiques, c’est une fille très intelligente et qui veut que sa vie ait un sens. Pierre n’a jamais vraiment compris sa fille, comparait à elle il se trouve idiot, voir sans intérêt. Il faut dire que Lisa ne manque pas une occasion de le rabaisser et de lui faire comprendre qu’intellectuellement parlant il n’est pas à sa hauteur. Pierre n’a jamais été un père autoritaire avec sa fille, il la laisse sortir voir ses amis et ne lui demande jamais de lui rendre des comptes. Mais un jour, il découvre des photos, assez choquantes appartenant à sa fille et sur lesquelles cette dernière se trouve dans des situations un peu dérangeantes. Il va mener sa petite enquête et découvrir des choses assez sombres sur le quotidien de sa fille jusqu’au jour où elle va se faire attaquer par un oiseau rouge, que Pierre n’a jamais vu. Cet oiseau va lui laisser une cicatrice sur le visage qui, au lieu de guérir, ne fait que s’agrandir et la plaie s’ouvrir de plus en plus.



Ce livre me donnait trop envie et m’intriguait beaucoup de par son résumé. Je m’attendais à une histoire sombre et mystérieuse mais pas à ce point là je l’avoue. A tel point que je me suis demandée pourquoi on avait classé ce livre dans la catégorie « Jeunesse » ? Personnellement, je ne recommanderai pas ce livre à des personnes qui ont un âge inférieur à 15 ans. C’est un récit assez sanglant, on parle beaucoup de sang, de photos malsaines, de visage défiguré etc… Ajouter à cela une héroïne bizarre qui fréquente des personnes encore plus bizarre qu’elle. Moi, cela ne m’a pas dérangé, au contraire, parce que j’aime ce genre là. Mais il est quand même nécessaire de le préciser.



Je vais commencer par vous parler des personnages. Dans ce livre on a un père, Pierre, qui est complètement dépasser par les événements. Sa fille est une énigme pour lui et il n’arrive pas à communiquer avec elle. Et il faut dire que Lisa n’arrange rien non plus, puisque de son côté, elle n’hésite pas à faire comprendre à son père qu’il n’a pas le même niveau intellectuel qu’elle et que par conséquent il ne peut la comprendre. Pierre est un personnage sympathique dans l’ensemble mais pendant une bonne partie du bouquin il m’a un peu agacé. Plus il enquête, plus il apprend des choses pas très flatteuses sur sa fille mais il a la mauvaise habitude de se dire que si elle a fait ça c’est à cause d’untel ou d’untel. Il lui faudra un moment pour finir par se demander si c’est pas Lisa qui entraîne les autres dans ces délires et non l’inverse. Bref en dehors sa, c’est un personnage touchant car malgré tout il aime sa fille plus que tout. Lisa, quant à elle, est présentée comme étant une jeune fille intelligente, qui ne se laisse pas manipuler aussi facilement, qui sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas et qui est rebelle. Elle a l’impression que personne ne la comprend, elle éprouve un grand besoin de s’exprimer et elle le fera de façon un peu étrange. C’est une adolescente qui se cherche, qui cherche son rôle dans la vie et je trouve qu’Olivier Ka a trouvé une façon vraiment originale de représenter tous ça.



Au niveau de l’intrigue je l’ai trouvé originale mais pendant presque tout le livre je me suis demandée où l’auteur voulait en venir concrètement. On oscille entre le paranormal et la réalité et plus on avance dans la lecture plus l’histoire prend une tourne assez inattendue. Lisa est l’oiseau de sang est un livre qui se lit très vite mais qui sincèrement est assez particulier. L’histoire est intrigante, très sombre et l’auteur aborde beaucoup de sujets mais l’on va dire que le sujet principal reste quand même les tourments de l’adolescence et ses difficultés. Malheureusement j’ai trouvé certains passages et certaines réactions un peu tirer par les cheveux à tel point que ça n’était parfois pas crédible. Autre point négatif pour moi aussi c’est le fait que l’auteur n’ait pas poussé un peu plus loin ses idées. On a une histoire dont la base est originale et prometteuse mais il manquait, en tout cas pour moi, de profondeur. On a quand même quelques difficultés à s’attacher aux personnages et leur ressentie face à tout ce qu’il se passe n’est pas assez expliqué.



Cela dit, c’est un livre qui se lit bien. La plume de l’auteur est fluide, les pages se tournent avec facilité et le petit plus c’est qu’il n’y a pas de longueur. Dès le premier chapitre l’auteur entre dans le vif de sujet et tout au long du livre les choses vont s’enchaîner petit à petit, pas trop vite mais pas trop lentement non plus. Olivier Ka a très bien gérer l’intrigue de ce côté là.



Pour conclure je dirai que Lisa et l’oiseau de sang est un livre relativement intéressant. L’auteur y aborde un sujet que tout le monde connait : les difficultés de l’adolescence et il le fait de façon vraiment originale. Voilà, c’est un livre qui ne manque pas d’originalité mais je pense que cela aurait pu être plus approfondi pour rendre ce livre génial. C’est un livre à l’ambiance sombre et pesante que je recommanderai plutôt pour les ados de 15 ans et plus. C’est une histoire mêlant le paranormal, le mystère, le fantastique et la réalité. Tout cela est quand même relativement bien dosé.
Lien : https://carolinabouquine.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00