AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

KERO


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Lizouzou
  12 décembre 2017
Blonde à forte poitrine de Camille de Peretti
Vickie a toujours vécu grâce à son corps. Adolescente, cette jeune texane, un peu naïve, accroche le regard. Elle se retrouve rapidement enceinte. Rejetée par sa mère et par le père du bébé, Vickie doit se débrouiller toute seule. La solution : faire du strip-tease. Puis elle est repérée par un vieux milliardaire. Il lui paiera une opération des seins. Elle enchaînera avec la une de playboy, puis une télé réalité. Jusqu'où ira-t-elle ?



J'aime beaucoup le style et l'écriture de Camille de Peretti, je me lance donc avec plaisir dans son dernier roman sorti en poche format.



L'auteur nous trace le destin d'une jeune femme blonde, naïve qui rêve de gloire et de paillettes. Une jeune femme qui veut le meilleur pour son fils mais qui rêve au fond d'être aimée et protégée. Entre opération de chirurgie esthétique, club de strip-tease, de porno, de télé-réalité, le lecteur assiste à la déchéance d'une femme accro aux médicaments et à l'alcool.



Tout au long de ma lecture, j'ai découvert une femme fragile et paumée, ne prenant pas forcément les bons choix et les bonnes décisions. On en vient à avoir envie de la secouer et à d'autres moments, nous ne pouvons qu'avoir pitié et empathie pour elle. Elle a vécu des épreuves difficiles et n'a toujours pas été bien entouré ni conseillé.



Ce livre fait référence à la vie tourmentée de la célèbre playmate Anna Nicole Smith. Cette biographie romancée se lit facilement et rapidement.



Je pense que c'est un livre qu'on aime ou qu'on déteste. Pour ma part, j'ai bien aimé !
Lien : http://lespetitslivresdelizo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
hardylindsay
  10 décembre 2017
Parfaite de Caroline Kepnes
Parfaite s'inscrit dans la lignée des bons thrillers psychologiques. Même des très bons. Caroline Kepnes nous offre un roman où l'obsession et la possession d'autrui n'a jamais été aussi séduisante. Le suspense d'abord frileux monte crescendo sans toutefois tomber dans la caricature des psychopathes sadiques. Non, ici il s'agit de charmer pour mieux désarmer. Troublant!



Lorsque Beck entre dans la librairie de Joe elle ne s'imagine pas une seule seconde provoquer le désir de ce dernier. Plus qu'un désir, Joe est obsédé par la belle et sexy étudiante au point de la suivre physiquement mais aussi virtuellement. Subtilisant quelques objets, notamment son téléphone, le libraire va tout faire pour provoquer une rencontre, s'insinuer dans sa vie quitte à éliminer les obstacles sur son passage. D'abord amis puis amants, la jeune-femme est loin de se douter du piège qui se referme sur elle. Mais Joe connait-il aussi parfaitement la personnalité de Beck...?



Au commencement, Joe ne semble pas fou, juste amoureux. Un peu rapidement oui, mais apparaît comme quelqu'un de tout à fait sympathique quoique légèrement prétentieux. Voilà en quoi résonne le tour de force de l'auteur. D'un personnage un peu borderline, la romancière sème le doute en le rendant sympathique et pose la question de la frontière entre amour, obsession, possession. Qu'est-ce que l'amour? 



La séduction et le sexe, éléments obsessionnels de tous les personnages, se confondent dans ce qu'ils croient être un passage obligé de l'acte d'amour. Épris d'eux-mêmes, le narcissisme amoureux est porté à son paroxysme par la manipulation qu'elle génère. On assiste à une mise en abîme de l'obsession. Finalement qui est obsédé par qui? 



L'emploi du "tu" intelligemment utilisé tout au long du roman apporte une proximité entre Joe et les lecteurs, ainsi l'impression de partager ses pensées malsaines est perturbante. Ecrit comme un journal des sentiments, j'ai senti poindre en moi une certaine pitié pour ce jeune homme mais aussi de la crainte et une détestation de l'objet de son adoration, Beck. C'est vous dire si l'auteur a bien fait son boulot! 



Bourré de références littéraires et cinématographiques très intéressants, ils rythment les différentes obsessions de chacun notamment le film de Woody Allen, Hannah et ses sœurs, devenant le lien relationnel entre Joe et Beck. 



Ici point d'actions retentissantes, ni de suspense haletant mais une psychologie des personnages fouillés. Le dénouement n'est pas le but, c'est le déroulement des événements qui importe. Certain vous diront que ce roman est cru, oui, mais en aucun cas vulgaire et donne un certain crédit à cette fiction. Quoi qu'il en soit j'ai passé un bon moment, ai pu m’immerger dans un cerveau malade et rien que pour ça je dis merci Caroline Kepnes.



N'oubliez pas, si vous voulez participer au concours anniversaire du blog il suffit de vous inscrire à la newsletter et de partager ou pas et ce, jusqu'au 19 décembre! Des livres, des marque-pages et du thé en cadeaux!!! 
Lien : http://bookncook.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Shambala
  08 décembre 2017
Canicule de Jane Harper
1er roman.

Australie, Kiewarra, une petite ville au sud-est. Il y fait une chaleur écrasante, et la région vit la pire sécheresse. Le bétail maigrit, les paysans sont désespérés. L'un d'entre eux, Luke, tue femme, enfant et se suicide. Le père de Luke écrit à Aaron, l'ami d'enfance de Luke, et lui demande d'être présent aux funérailles. Aaron revient à contrecoeur. Policier à Melbourne, Aaron a fui Kiewarra vingt ans auparavant avec son père : une amie adolescente, Ellie, avait été retrouvé noyée. Même si les deux adolescents avaient été blanchis, il subsistait toujours toujours un doute aux yeux de la population.

Malgré lui, Aaron va mener une enquête avec la police locale, des zones d'ombre subsistant dans ce drame. Il devra aussi faire face à son passé, et côtoyer des personnages peu reluisants.

Très bon roman, l'auteur rend très bien l'atmosphère pesante de cette petite ville écrasée de chaleur. Mêlant passé et présent, les situations s'imbriquent peu à peu, et le dénouement totalement inattendu fait de ce premier polar un vrai coup de maître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10