AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions la Bibliothèque Digitale


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Sharon
  30 juillet 2021
Hamlet de William Shakespeare
Voici ma troisième lecture de l’oeuvre et un court avis, qui n’aura rien d’une analyse littéraire.

Peu de personnages féminins, si ce n’est Gertrude, la reine mère d’Hamlet, et Ophélie. Pauvre Ophélie ! Son frère parti étudier, elle reste avec son père qui lui donne quelques conseils : repousser Hamlet, même si celui-ci se dit amoureux d’elle, parce qu’il ne pourra jamais l’épouser. Sauf que, quand Hamlet commence à simuler la folie, Polonius, père d’Ophélie, se transforme en maquereau (l’allusion dans les répliques d’Hamlet sont claires) et tente de jeter Ophélie dans les bras d’Hamlet, pour prouver que les causes de la folie du jeune homme sont le dépit amoureux. Elle ne trouvera que le mépris d’Hamlet, et n’entendra qu’un autre conseil : entrer au couvent. Après l’assassinat de son père par Hamlet (il ne pensait pas tuer Polonius, mais pensait que Claudius les espionnait, lui et sa mère. Eh bien non : laissons un courtisan faire le sale travail), Ophélie sombre dans la folie, la véritable folie, et meurt. Accident ? Suicide ? Peut-on véritablement se suicider quand on n’a plus sa raison ? Son frère Laërte n’aura pu la sauver, ni se sauver lui-même.

Hamlet, c’est le triomphe de la mort. Seuls Horatio et Fortinbras survivront, c’est peu de personnages. La mort est là, dès les premières scènes, avec le fantôme d’Hamlet (le père) qui appelle son fils à la vengeance, vengeance qu’il ne pourra accomplir. C’est la scène première de l’acte V (mon sujet au bac de lettres en 1995, nouvelle épreuve spécialement créée pour les terminales L) dans laquelle les fossoyeurs exhument les ossements de Yorick, le bouffon dont il ne reste rien, si ce n’est le souvenir qu’en a Hamlet.



Hamlet, c’est aussi le théâtre dans le théâtre, avec cette troupe de comédien qui met en scène ce que le roi ne veut surtout pas voir, ne veut pas savoir. Certaines répliques seraient aussi des allusions aux conflits qui existaient entre différentes troupes de théâtre à l’époque de Shakespeare.



Et Hamlet, le personnage ? Rien ne serait arrivé si le roi l’avait laissé retourner à ses études ! Pourquoi le garder près de lui ? Pour mieux le surveiller ? Pour être sûr que le plus proche du trône ne fomente pas une rébellion contre lui ? Peut-être. Hamlet et sa folie, c’est aussi son incapacité à se venger, sa capacité à trouver toujours des prétextes pour reculer sa vengeance, avant de la mettre en scène : je pense à nouveau à la pièce de théâtre mais surtout au dénouement lui-même.

Ai-je aimé relire Hamlet ? Non, pas vraiment, pas cette oeuvre-ci en tout cas. Mon oeuvre préférée de Shakespeare reste La nuit des rois.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Bibliorium
  30 juillet 2021
Les Âmes mortes de Nicolas Gogol
Pour moi, Gogol rimera toujours avec "Les nouvelles de Petersbourg", grosse baffe littéraire de mon année de 1ère L. En version roman, le monsieur n'est pas mal non plus. Finalement, les deux oeuvres mises côte à côte offrent une belle photographie sépia de la Russie d'antan. Les gens de la grande ville dans l'une, les gens de la province dans l'autre, mais tous unis sous le joug du même fléau que Gogol dénonce: l'administration russe (qu'en comparaison, obtenir un renseignement de ton centre des impôts concernant un formulaire te semble une douce balade bucolique), ses chefs et ses sous-chefs et ses sur-chefs, ses illogismes et ses non-sens. Gogol tourne le tout en ridicule, avec ces âmes mortes, ces serfs décédés mais que le système considère toujours comme vivants. Le ton est sérieux comme dans un classique qui se respecte et drôle tout à la fois, avec ses tournures bien senties et la caricature que l'auteur dresse de ses contemporains, sans oublier ses incursions en nom propre histoire de jouer sur la captatio. Un auteur que décidément, je vais approfondir.
Lien : https://tsllangues.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
alex3600
  30 juillet 2021
Pensées pour moi-même de Marc-Aurèle
Comment critiquer une telle œuvre ?

Ces pensées écrites par celui qui a mis en application le stoïcisme durant son règne vous font réfléchir..

L’impression que ces pensées sont des conseils qui vous sont destinés donne à l’ouvrage un côté touchant.
Commenter  J’apprécie          00