AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thomas & Mercer


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Thomas & Mercer


Dernières critiques
KRYSALINE555
  20 février 2020
Tue-moi si tu veux de Adam Croft
Hum, je me suis dit, un énième thriller domestique avec enlèvement de l’enfant de la famille, ça sent la veine trop exploitée déjà et que l’auteur allait devoir être sacrément inventif. Et de fait, ce roman-ci ne va pas révolutionner le genre. Pourtant le début semble prometteur et je m’attendais à quelque chose de plus « retors » et compliqué finalement…



L’un des deux personnages principaux, Nick, semble pourtant tellement suspect et donc on se dit forcément qu’il ne l’est pas… mais quoique… ça pourrait être possible pour une autre raison que l’évident enlèvement de départ par exemple!



Son crédo et son leitmotiv c’est garder la tête froide en toute circonstance et agir avec prudence et réflexion (genre super héros ! OK. Sauf qu’au lieu de ça, il fait tout le contraire. Il agit dans la précipitation, sans avoir rien anticipé ; il fait n’importe quoi, sans aucune logique, sans réfléchir, sous l’émotion et l’impulsion du moment. Il est à la limite du crédible et le « super héros » est mis à mal. Ça aurait pu créer une certaine compassion pour ce père démuni et déboussolé, mais que nenni… Ça m’a déroutée mais pas émue.



Et, compte tenu de la fin, son comportement désordonné n’est pas utile et ne constitue qu’une grosse ficelle pour faire croire que… Même sa culpabilité en regard de son inconséquence n’est pas si convaincante que ça.



Quant à sa femme Tasha, c’est aussi du remâché : la femme forte qui s’écroule de l’intérieur en voyant tous son monde et ses efforts partir à vau-l’eau… un grand classique aussi… rien de bien novateur.



Les policiers, enfin, plus précisément une, est présente et insistante sur le rôle de Nick, mais se fait discrète, voire invisible pour le reste de l’enquête. En fait ils ne font que battre les environs en faisait du porte à porte en l’absence de demande de rançon (ils ne savent pas que Nick est victime d’un chantage et qu’il s’imagine pouvoir s’en sortir seul).



En effet sa crédibilité est mise à mal dès le départ car alors qu’il déclare avoir mis sa fille de cinq and dans la voiture pour l’emmener à l’école, puis l’avoir laissée quelques minutes, ceinture attachée mais porte ouverte, pour revenir chercher un dessin de sa fille et qu’à son retour elle aurait disparue. Mais voilà, le voisin, un peu « concierge » à ses heures (c’est-à-dire en permanence) nie avoir vu Nick ce jour-là avec sa fille. Ce dernier devient donc d’emblée le suspect n°1 !



Pour l’histoire, on se dit que l’alternance des points de vue des personnages va rythmer le récit, sauf que rapidement l’alternance est entre Nick et Nick…



Lorsque les exigences du kidnappeur sont connus de Nick (et lui seul) ont se demande où se situeraient nos propres limites ? C’est le seul élément qui a éveillé mon intérêt dans ce livre. Mais, à ma grande consternation, Nick ne s’interroge pas longtemps sur la question « éthique » de commettre un meurtre. Ses hésitations sont balayées en un rien de temps, ce qui a contribué à ne pas me faire ressentir la moindre compréhension pour lui.



La description des affres de doutes, d’incompréhension et de douleur de l’attente, est hélas pour moi, trop plate, trop policée et sans véritable relief. Les personnages étaient à la limite de l’antipathie pour moi. C’est rare.



On a l’impression d’être dans la culture du « chacun pour soi », Tasha, concentrée sur sa carrière, Nick sur son manque d’inspiration pour continuer à écrire, sans pour autant se sentir plus dévalorisé que ça. Il reproche à Tasha son implication professionnelle sans tenir compte du fait, que même s’il a écrit un « best-seller » il y a quelques temps, aujourd’hui, il n’est plus en mesure de faire « bouillir la marmite »… Tout ce ressenti pour le lecteur est évidemment voulu par l’auteur et pour cela, j’avoue qu’il excelle !



Malheureusement J’ai eu un manque d’empathie total pour les personnages, pour Nick qui n’est même pas attendrissant, pour Tasha qui semble bien égoïste malgré ses louables intentions. Non, nada, que dalle, aucune émotion ne m’a assaillie. Je n’ai même pas pris le chantage au sérieux…



Le twist final ? Je ne l’ai pas vu. Je n’avais pas deviné mais j’ai trouvé la fin plate et banale.



Alors j’en viens à la conclusion que cela vient de moi et qu’il est grand temps de faire une « pause » dans mes lectures polars-thrillers. A force d’enchaîner les histoires et situations plus glauques et tordues les unes que les autres, je finis par être « blasée » et insatisfaite de tout. Je mets la barre trop haut sans plus tenir compte du fait que la famille « polars/thrillers » comporte bien des styles différents et que toutes les histoires n’ont pas la même intensité ce qui n’est pas gage de « meilleurs » ou de moins « bons ». Chaque style est différents, chaque style à sa valeur et sa spécificité et il serait « réducteur » de les comparer et de les juger en fonctions de ça.



Le sujet de ce bouquin-là a peut-être été trop galvaudé d’où ma perte d’intérêt. Ce qui ne remet pas pour autant en cause le talent de l’auteur.



Je l’ai lu sans déplaisir mais je n’en garderai pas un souvenir impérissable. Par contre si l’opportunité de lire un autre Adam Croft se présente, je le lirai avec intérêt pour voir l’évolution de celui-ci.



Merci aux Éditions Thomas & Mercer, Amazon Publishing et la plateforme NetGalley pour la découverte de cet auteur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Meli_melo_de_mots
  17 février 2020
Au prix fort de Robert Dugoni
Qui a abattu en pleine rue, devant chez elle, Monique Rodgers, cette jeune mère qui se bat contre le trafic de drogue dans son quartier ?

Où est passée Kavita Mukherjee, cette jeune indienne qui rêve de devenir médecin, et qui n'a pas donné signe de vie à sa meilleure depuis leur dispute ?

Et qui est Andréa Gonzalez, agent nouvellement rattachée à la A-Team suite à sa mutation depuis Los Angeles ?



Les réponses à ces questions se trouvent dans ce polar qui ne nous offre pas une mais deux enquêtes !

Des cartels de drogues aux traditions indiennes en passant par ce rêve américain que tout le monde pense pouvoir toucher du doigt, ce roman nous emporte dans la spirale infernale de la violence des réseaux de distribution de drogue et celle du poids des traditions de façon dynamique et addictive. Étrange mélange me direz vous ! Et pourtant, malgré quelques longueurs, ce thriller vous tient jusqu'à la dernière page ! J'ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture, tout comme les personnages, dont j'aimerais lire les précédentes aventures, si j'avais une deuxième vie pour le faire ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Coryne1966
  15 février 2020
Le Portrait brisé de Alice Quinn
Alice Quinn est un écrivain français, vivant dans le Sud de la France. Elle a été connue avec la série des Rosie Maldonne.

"Le Portrait Brisé" a été écrit en avril 2019. C'est le second tome de la série "Une enquête à la Belle-Epoque" qui commence avec le livre "La Lettre Froissée", publié en 2018.

Nous nous trouvons à Cannes à la Belle Epoque, en 1888. Un banquier plongé en plein scandale financier est assassiné. Anna, la protégée de Lola, une courtisane, est le principal suspect car Cousin, le banquier, avait voulu la séduire. Lola et Miss Fletcher, une aristocrate ruinée, vont mener l'enquête accompagnées de Guy de Maupassant pour éviter la guillotine à Anna.

Ce livre a une intrigue très intéressante avec des personnages attachants et originaux. Cannes sert d'écrin à cette histoire et connaissant bien cette ville, je me suis régalée. Grâce à une excellente documentation, la reconstitution historique est superbe.

Les thèmes évoqués sont :

- la spéculation financière et les faillites,

- les débuts chaotiques de la médecine psychiatrique,

- les secrets de famille.

L'histoire commence lentement car elle décrit le contexte et les personnages mais ensuite, le livre prend de la vitesse et il est difficile de le quitter.

On peux lire ce roman indépendamment du premier mais je suppose que ce doit être mieux dans l'ordre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00