AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Antidata


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Chrisbookine
  29 août 2019
Cendres de Marbella de Hervé Mestron
La vie ne fait pas de cadeau à Ziz qui lorgne vers les sirènes andalouses et la blanche pour s'évader de sa banlieue clivante. Un ado en perdition qui se cherche, expérimente. Une écriture alerte. Cette concision sied parfaitement au propos et au personnage.
Commenter  J’apprécie          00
SophieLesBasBleus
  03 décembre 2018
Protégeons les hérissons suivi de Jeunesse de plomb de Olivier Bordaçarre
Longtemps, mais looooongtemps, que j'avais envie de le lire, ce "Protégeons les hérissons" d'Olivier Bordaçarre ! Et voilà que j'ai enfin pu mettre fin (faim ?) à cette insupportable attente !

"Les faits se sont déroulés dans la nuit du 10 juin 2005." Arrivés aux portes de la mort (ou de la vie, selon le côté où l'on se place), onze personnages racontent leurs ultimes moments. Comme en remontant du dernier domino tombé jusqu'au premier, celui qui est à l'initiative de la chute, chaque monologue nous fait faire un petit bond en arrière dans le temps et jette un éclairage partiel sur les évènements qui ont précédé cette hécatombe, mais aussi sur la vie de ceux qui vont mourir. Les monologues sont très brefs (le temps est compté quand on meurt !), incisifs, drolatiques et dramatiques, et se construisent à la manière de boîtes gigognes jusqu'aux révélations finales.

L'architecture est magistrale, car chaque narrateur offre un concentré de sa vie et de son caractère en un minimum de mots, tout en laissant passer une somme extraordinaire d'émotions. L'auteur réussit haut la plume le défi d'associer étroitement thriller, comique, tragique, étude de moeurs et psychologie, avec un zeste d'écologie grâce à ce hérisson sacrifié. Il parvient à maintenir le suspense jusqu'à la fin en distillant très progressivement informations et indices qui permettent au lecteur de reconstituer les faits et leur inéluctable enchaînement. C'est admirable de maîtrise et de finesse !

Cette friandise a été reprise par les éditions Antidata, spécialisées dans les textes courts, sous une chouette première de couverture qui mêle le rouge et le noir, le hérisson et le flingue. Suivi de "Jeunesse de plomb" qui évoque l'histoire vraie de Florence R. et Audry M., "Protégeons les hérissons" s'inspire "très librement" de ces faits réels.

Un petit livre que vous ne regretterez pas d'avoir dans votre bibliothèque !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LeslecturesdeMaryline
  22 octobre 2018
Terminus de Philippe Jaenada
J'ai souhaité découvrir ce recueil en lisant son synopsis sur la masse critique Babelio. Je m'attendais à tellement mieux! Que je suis déçue de certaines des nouvelles!



En effet, je ne vais pas donner mon sentiment pour chacune des onze nouvelles car rares sont celles qui ont réussies à me charmer et à m'emporter. Ce thème du "dernier" me tentait pourtant vraiment et était vraiment disposé à me plaire. Dommage...



J'ai trouvé que la majorité des nouvelles manquait de final surprenant, et pourtant, c'est ce que j'attends d'une nouvelle, qu'elle me "plombe" à la fin, que la chute soit grandiose. Et ça n'a pas été le cas pour la grande majorité. Certains auteurs n'ont pas réussi à me prendre dans leur filet avec leur écriture parfois trop classique ou encore bien trop recherchée. Je n'ai pas toujours tout compris aux histoires, bref, je n'ai pas adhéré totalement.



Mais je vais tout de même parler des quatre nouvelles qui ont réussi à me faire sourire et apprécier ma lecture.



La nouvelle numéro 5 de Laurent Banitz intitulée "Au signal sonore" est une magnifique nouvelle comme je les aime. Il y a de la tension du début à la fin, on ne sait pas où on va déboucher et on a hâte de comprendre ce qu'il se passe pour le personnage. J'ai été happée par le métro...



La nouvelle numéro 6 de Justine Karamidès intitulée "Un nouvel asile" m'a beaucoup fait rire. Le parler des gens du village est vraiment sympa et original et vrai et leur histoire est très charmante. J'ai beaucoup aimé suivre leur petite aventure.



La nouvelle numéro 8 de Guillaume Couty intitulée "Le dernier fermera la porte" est parfaite. On est perdu dans un immeuble de plusieurs étages, on se promène avec le personnage, on est baladé de-ci de-là et on ne sait pas du tout sur quoi on va déboucher... Une nouvelle toute en suspens!



Je vais finir avec la nouvelle numéro 9 de Gilles Marchand, intitulée "90 watt" que j'ai trouvé toute mignonne. Elle nous laisse un message qu'il faut apprécier à sa juste valeur. J'ai aimé et compris, ça m'a touché.



Quatre nouvelles sur 11 ce n'est pas beaucoup, alors je vous laisse vous faire votre propre opinion chacun. Bonne lecture!
Lien : http://leslecturesdemaryline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00