AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions Antidata


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
fabcardenas
  28 avril 2021
En marge de Juan Milhau-Blay
Si vous n'êtes pas un fan des recueils de nouvelles, ce livre peut vous réconcilier avec le genre. Les histoires sont brèves, les genres variés (on navigue aisément du tragique au comique), les personnages justes et pour certains attachants, le style souvent drôle, parfois fleuri, mais sans excès. On apprécie également de croiser un écrivain qui a du vocabulaire, généralement placé à propos et sans vantardise. Une fine* couche récurrente de chauvinisme occitano-catalan de la part de l'auteur vient compléter le tableau.

On vous le recommande.



(*Bon, parfois la couche est un peu plus épaisse, c'est vrai, mais toujours savoureuse : mettons cela sur le dos de l'auto-dérision.)
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2
  11 avril 2021
En marge de Juan Milhau-Blay
Quatorze nuances de rugueux, de noir, de tendresse et d’ironie du sort. Une belle réussite.



Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2021/04/11/note-de-lecture-en-marge-juan-milhau-blay/



Souvent entre Montpellier et Barcelone (dont le centre de gravité aurait ici été localisé à Sète – comme chez Olivier Martinelli), avec de notables échappées du côté de Saint-Louis-du-Sénégal (« Après Guet Ndar ») ou des Saintes-Maries-de-la-Mer (« La Roca (deux et deux font trois »), avec une prédilection pour certains trains et certaines gares, tout à coup divinisées avec ruse, que ne renierait sans doute pas le Éric Bohème du « Monico » ni le Neil Gaiman de « American Gods » (« L’Odyssée de Momo »), il se construit sous nos yeux une étonnante traversée de sons (rock ou flamenco, gitans ou bluesy), d’ambiances (de galères dans la téci, de passages délicats de frontières ou d’échappées espérées belles) et de sentiments (l’amour, l’espoir et la résignation légèrement fataliste se taillant la part du lion). Avec un sens rare de la mise en scène des quiproquos et des atermoiements intérieurs, Juan Milhau-Blay nous offre une gaillarde saga en épisodes pas aussi disjoints qu’il le semble d’abord, placée avant tout, me semble-t-il, sous le signe terrible et malicieux de l’ironie du sort : à elle seules, des nouvelles aussi acérées et néanmoins joueuses que « Maximilien est un gros con », « L’Abus de modération nuit gravement », « À la lie », ou encore « Guet Ndar » et « Échevelé » justifieraient pleinement l’acquisition de ce recueil insidieux, tandis que les beautés à la fois solaires et doucement mélancoliques de « Défi cyan », « Memento Taur » ou « Gachòla » viendraient nous rappeler qu’il ne s’agit pas ici que de noirceur et d’ironie, loin s’en faut.
Lien : https://charybde2.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
philteys
  24 février 2021
En marge de Juan Milhau-Blay
Tout d’abord, je remercie les Masse Critique et les éditions Antidata (maison spécialisée dans les textes courts) de m’avoir permis de découvrir ce recueil de nouvelles de Juan Milhau-Blay, auteur méditerranéen installé aujourd’hui en Catalogne. Cette affiliation au sud de notre pays, l’auteur la transpire à travers chacun de ses récits même si les thèmes en sont universels : trahison, jeu du destin, séduction…

Ce qui m’a embarqué tout de suite chez cet auteur, c’est la langue utilisée qui est un mélange d’argot, d’expressions actuelles mais aussi de références parfois classiques. Acérée, elle parait parfois comme écrite dans l’urgence : elle parait immédiatement fluide, presque facile mais se révèle, au final, extrêmement travaillée.

Du coup, nous côtoyons au fil des pages des personnages le plus souvent à la marge, des losers sympathiques qui se heurtent aux maux, aux murs de notre société : le jeune Maghrébin non reconnu par ses pairs en matière d’œnologie, le musicien en panne, la victime de racisme… Le point commun à toutes ces nouvelles reste l’humour, la dérision et l’auto-dérision, toujours sous-jacents derrière la gravité. Certaines nouvelles possèdent un potentiel cinématographique certain, on est parfois tout près du film noir.

Ce recueil permet en conséquence de connaître un peu mieux Juan Milhau-Blay, de saisir les valeurs qu’il porte et d’avoir envie de le suivre dans ses prochaines publications. Une belle découverte !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20