AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

L`APART EDITIONS


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
MClo85
  16 mars 2020
Dans l'ombre des ancêtres de Delphine Bilien-Chalansonnet
Deux civilisations s'opposent, les natifs amérindiens et les blancs qui veulent s'accaparer les terres.

L'héroïne, Michèle, est prise entre ces deux peuples complètement différents. Lorsqu'elle tombe amoureuse d'un des guerriers, elle est obligée de vivre avec lui dans sa tribu. Elle s'est attachée au peuple apache et à ses coutumes. Mais les blancs décident de la récupérer pour qu'elle reprenne "une vie normale". Elle tente d'y parvenir et s'attache à un scientifique venu étudier les ressources naturelles de ces terres inexploitées.

Le roman décrit deux peuples qui ne se comprennent pas, les différences qui les opposent. Michèle souhaite vivre sa vie et non celle qu'on lui impose. Que va-t-elle décider ?

A découvrir dans ce roman facile à lire.
Commenter  J’apprécie          00
paulmaugendre
  12 juillet 2019
La séquestrée de Poitiers de Viviane Janouin-Benanti
Histoire quand tu nous tiens ! Les romanciers puisent parfois dans des faits-divers réels, adaptent à leur façon le déroulement d’événements atroces, d’après des témoignages, des comptes rendus d’audience, des déclarations de témoins ou encore d’articles de journaux parus à l’époque.



Ainsi Viviane Janouin-Bénanti nous retrace la sinistre affaire de La séquestrée de Poitiers, une affaire qui vit son aboutissement en 1901 mais débuta dans une indifférence presque générale vingt cinq ans auparavant. Une histoire d’amour qui dégénère en drame pour multiples causes.



Blanche Launier est la fille de Martin Launier, professeur de rhétorique au collège royal de Poitiers et d’Henriette de Marcillat, descendante d’une vieille famille de la noblesse poitevine et d’un général d’Empire. Des parents catholiques et royalistes convaincus, imbus de leur position dans la cité. Blanche tombe amoureuse de Gilles Lomet, avocat, républicain et protestant. Les Launier sont en conflit avec le père de Gilles et bien entendu ils ne veulent entendre parler d’une liaison entre leur fille et leur ennemi.



Seulement, malgré ses appuis auprès de nobles influents et après avoir été nommé doyen de la faculté de lettres de Poitiers, Martin Launier se verra destitué. La guerre de 1870, la Commune puis les débuts timides de la 3ème République ont contrarié ses projets et il décède. Henriette devient la maîtresse de la maison, riche mais ayant peur que le mariage entre Gilles et Blanche, s’il s’effectuait malgré ses réticences, lui entame sa richesse à cause de la dot. C’est ainsi que tout dégénère.



Henriette, par tous les moyens va contrarier les projets de sa fille, ne pensant qu’au devenir du fils promis à un bel avenir au service de l’état. Elle intercepte les lettres entre les deux amants, fait croire à sa fille qui ne peut plus sortir que Gilles s’est marié, à Gilles que sa fille ne l’aime plus, le tout avec la complicité de bonnes dévouées à la famille.



Pendant vingt cinq ans Blanche restera cloîtrée dans sa chambre ou dans l’appartement, devenant peu à peu sauvageonne, ayant parfois des éclairs de lucidité, essayant de se rebeller. Mais toutes ces tentatives avortent dans l’œuf. En 1901, elle sera secourue, grâce à une petite bonne qui osera dénoncer auprès des policiers cette séquestration impensable. Blanche est squelettique et à moitié folle, poussant des cris, cloîtrée dans une chambre aux volets clos depuis des années.







Cette histoire lamentable, narrée comme un roman, restitue les clivages qui gangrènent une société provinciale, coincée entre royalistes et républicains, entre catholiques et protestants. Avec comme moteur principal l’ambition effrénée d’une famille qui aspire à jouer les premiers rôles parmi les notables et se dresse en intégristes obtus, foulant aux pieds le bonheur de leur fille au nom de principes délétères. Une histoire vraie de séquestration qui donna des idées d’intrigues de romans à bon nombre d’auteurs par la suite.






Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
antihuman
  03 août 2017
Les Pieds Nickelés visitent les châteaux de la Loire de Julien Moca et Gérald Forton
Contrairement à ce que doivent penser certains lycéens de bonne famille (trop) montés en graine, il serait bon de signifier la définition première des "pieds-nickelés": donc « ceux qui ne sont pas portés sur le travail », nickel signifiant par-là même « être très propre » d'après l'aspect blanc et argenté de ce métal. Blancs, c'est ce que ne sont qu'épisodiquement, par force, les pieds et la sueur qu'exploitent précisément les perpétuels pieds blancs « argentés ». Les pieds-nickelés sont donc des gens qui non seulement ne sont pas syndiqués ou appartiennent à quelque groupe d'un Castro de théâtre, mais qui refusent d'être INSOUMIS en servant d'une manière ou d'une autre le nanti peu doué pour la révolte mais capable de virer tout le monde.



Voilà.Maintenant on peut redécouvrir ces héros anti-sermonneurs, anti-flics (ils ont bien souvent dans leurs aventures le front bas et la casquette enfoncée), anti-idiots, hâbleurs et très drôles, et constamment en route vers quelque fortune - qu'ils réussissent le plus souvent, au contraire donc de ce que pensent certains ignorants.Parce qu'ils sont malins et indépendants...



Et ce n'est pas aujourd'hui que cette BD de légende prendra fin.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10