AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Yucca


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Yucca


Dernières critiques
Norlane
  13 octobre 2021
Les puissances de Nilgir, tome 4 : La forteresse de gemme de Anaïs La Porte
Plus sombre et complexe que les 3 tomes précédent, la fin des Puissances de Nilgir ne m'a pas déçue : c'est pour moi une belle aventure fantasy jeunesse que je suis très contente d'avoir découverte grâce à une Masse critique. Certains livres restent dans l'ombre des autres et ce n'est pas toujours mérité...

Ce dernier tome aborde particulièrement la notion d'esclavage (propos un peu appuyé par moments, surtout pour un adulte ...) et s'intéresse aux entités d'énergie dans la matière et à l'importance de l'eau pour la vie en général.

La saga en entier met en scène des garçons et des filles à égalité, personnages attachants aux prises avec diverses émotions et invente des mondes que j'aimerais voir au cinéma, dans une écriture simple et soignée. Que demander de plus ?
Commenter  J’apprécie          40
Bleuven
  16 février 2021
Mes Pieds Dans Tes Chaussures de Stephanie Dumas
Les thèmes abordés : gitan / différence / solidarité / croyance.



Hortense découvre l'univers des saltimbanques grâce à Juan. Elle et sa famille sont accueillis et hébergés dans une roulotte du camp. Hortense s'ouvre à la culture parsemée de fortes croyances des gitans.



Un livre très différent par sa poésie.

L'écriture est difficile pour un élève de 8 ans (âge préconisé par l'éditeur) car l'auteure utilise des allégories poétiques complexes.

Le dialogue en espagnol entre Hortense et la revenante peut perturber la lecture.
Commenter  J’apprécie          00
Eva_Kopp
  18 décembre 2020
Confinée dans la dentelle: Chroniques de confinement de Karine Satragno
Le Covid-19.

Avec un nom pareil, on pourrait croire à un titre de film de science-fiction diffusé sur Netflix. Pourtant la réalité a dépassé l’imagination des scénaristes les plus créatifs.



Depuis le mois de mars, la moitié de l’humanité a été confinée.



Solitude, cohabitation, retrouvailles, séparation, rêves, angoisses, peur, confiance, sérénité, oisiveté, lassitude, burn-out, perte de revenus, sécurité financière, santé, maladie, mort, solidarité, trahison…



Le confinement a été autant de réalités. Sa perception a bien souvent suivi les mêmes étapes que le deuil : Le choc, déni puis la colère, la négociation avec des informations contradictoires, la dépression et la douleur et enfin le deuil d’un quotidien qui ne pourra plus être le même.



Une certitude commune : il y aura un avant et un après. Cette pandémie et ses terribles conséquences dans le monde figureront dans les livres d’Histoire.



Le temps fera son œuvre et la mémoire aura ses petits arrangements avec le vécu de chacun. Ne dit-on pas que regarder en arrière, c’est utiliser un miroir déformant ?



Voici où cet ouvrage prend toute sa valeur.



Confinée dans la dentelle est un précieux témoignage, au jour le jour, drapé de légèreté, de cette période anxiogène.



L’ouvrage débute le 15 mars, jour du premier tour des municipales et s’achève à l’approche du déconfinement.



Un journal quotidien où l’auteure à la plume pétillante, confrontée au miroir incessant de ses pensées, expose ses espoirs, ses joies, ses faiblesses et ses failles.



L’humour est de mise et l’exercice littéraire permet de donner du sens à ce qui n’en a pas ou peu.



La maladie, la mort, le couple, les femmes battues, l’écologie, la famille, la solitude, le déni, l’avenir… Autant de sujets abordés Une nécessité aux vertus cathartiques pour la toulousaine passionnée Karine Sayagh Satragno.



Pour ne pas oublier.
Lien : https://www.toulouscope.fr/c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00