AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Rue de Sèvres


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Rue de Sèvres


Dernières critiques
lehibook
  26 mai 2019
Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre
Lire un Goncourt ne m’arrive pas souvent ,je considère que ces prix littéraires sont ,dans la plupart des cas ,le résultat de magouilles entre intérêts financiers et lutte d’influence entre divers réseaux « branchés » parisiens ,le tout bien éloigné de critères littéraires. Mais les romans policiers de Lemaître m’ont appâté . Résultat des courses :je retrouve dans ce volume l’habileté narrative de l’auteur largement au-dessus de la moyenne même si il a tempéré (Goncourt oblige) son goût du contre-pied . Dans le style rien que de très classique , jusqu’aux petits clins d’œil au lecteur façon « Neveu de Rameau » , de la gouaille dans le langage . Un plaisir de lecture donc mais…. D’où vient cette brume de déception qui m’envahit au fil des pages ? Trop d’habileté je pense (par exemple sortir un roman sur la guerre de 14 ,l’année des commémorations) , une complaisance dans les anti-héros (tous des ratés , des salauds , des vaincus, des victimes) , la mode est houelbequienne dans les cercles bobos , on n’arrive pas à s’attacher à ces silhouettes de carton pâte qui s’agitent frénétiquement , pas d’empathie chez cet auteur , une profonde misanthropie sans le grandiose désespoir de Céline ,ça ferait une bonne BD ,peut être le génial Tardi pourrait y insuffler le tendresse …. Je referme le livre et je me dis « Tout ça pour ça » ,bien sûr c’est mieux que la production française standard mais alors où sommes-nous tombés ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Miel1503
  26 mai 2019
Bonjour tristesse de Françoise Sagan
J'ai adoré son style à la fois fluide et très travaillé, sa grande finesse d'écriture.

Ça ne s'explique pas, ça se savoure et la fin est magistrale. Bluffant !
Commenter  J’apprécie          10
Ziliz
  25 mai 2019
Les mille et une vies des urgences (BD) de Baptiste Beaulieu
Shéhérazade a convaincu son époux de ne pas la tuer après leur première nuit de noces en lui racontant des contes, soir après soir.

L'interne Baptiste, lui, tient la mort à l'écart de la 'femme Oiseau de Feu' en lui rapportant des anecdotes médicales (des urgences, en particulier), pour lui tenir compagnie, l'émouvoir, l'amuser, lui donner des raisons de tenir bon en attendant la visite de son fils.



L'auteur a fait un recueil de ces (presque) 1 001 histoires. Il a eu la bonne idée de l'adapter en BD avec Dominique Mermoux. Les phobiques de l'univers hospitalier devraient tenir le choc : le dessin est doux et le bicolore atténue la violence du sang, des perfusions, des seringues à tous les étages.



Le ton rappelle celui de Martin Winckler ('La maladie de Sachs', 'Le Chœur des femmes'...). Ces deux auteurs-médecins prônent l'écoute et le respect du patient et de ses proches. En nous montrant les coulisses du monde médical, ils nous aident à comprendre pourquoi les soignants semblent parfois désagréables, froids.



L'abondance de sentences et de bons sentiments rend le récit un peu mièvre. Mais Baptiste Beaulieu est drôle et touchant dans le rôle de « l'interne à la chemise à carreaux un peu merdeux et un peu menteur. Un peu merdeux avec les chirurgiens qui se prennent pour Dieu. Un peu menteur avec ses patients pour mieux les soigner. »

____

♪♫ https://www.youtube.com/watch?v=tETtqRM51oI
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311