AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

House Made Of Dawn éditions


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Maliae
  19 mars 2015
L'entretien de Antoine Gaiani
Merci au forum au coeur de l’Imaginarium et les éditions House Made Of Dawn pour ce partenariat.Cette histoire m’a autant plu de par son style que son déroulement ou son héros. Je l’ai trouvé bluffante.



L’écriture est très prenante, j’ai vraiment apprécié le style de l’auteur, tout en humour, une fois les premières lignes lues je me suis retrouvée plongée dans l’histoire. Malgré son caractère un peu étrange (ou bien à cause de ?) je me suis attachée à Laurel Montant (aucun lien avec.), il était drôle, sans le faire exprès, il m’a paru totalement décalé. Il semble avoir du mal à comprendre le second degré, il est très terre à terre, ça m’a amusé.



Laurel Montant va à un entretien, un entretien qui va se dérouler de façon bien étrange pour lui. Si j’ai assez vite compris les tenants et les aboutissants de cet entretien, en revanche, je ne m’attendais pas du tout à la suite. L’histoire est pleine de rebondissements, nous laissant guère le temps de nous ennuyer, déjà parce que c’est drôle et ensuite parce que c’est mystérieux. Lors de cet entretien, on en apprend plus sur la vie de Laurel Montant, sur sa femme, sur son ami. En plus de donner vie à Laurel, les détails parsemés dans l’histoire seront important pour la suite.



On se pose des questions : pourquoi est-ce que cet entretien est aussi bizarre ? Quel est l’étrange personnage qui participe aussi à l’entretien avec Laurel ? Pourquoi est-ce que sa présence ne dérange pas Peter Prite ?



Peter Prite, le recruteur est un personnage assez intéressant, il fait partit du mystère. Un patron qui pose des questions étranges pour un entretien, qui parait en savoir plus qu’il ne le devrait. Qui est réellement cet homme et que veut-il ? Je l’ai trouvé à la fois rassurant pour sa bonhomie, son humour, et en même temps inquiétant à cause de son côté inquisiteur et du mystère qui plane autour de lui.



Je ne me suis pas vraiment attachée à ce personnage, à cause sans doute de son rôle dans l’histoire – je ne peux en dire plus sans risque de spoiler – mais il est intrigant.



J’ai deviné assez tôt pourquoi cet entretien était aussi étrange, mais la suite, je ne m’y attendais pas du tout. La fin m’a réellement surprise, je me suis laissée avoir et c’est bien évidemment le but de l’auteur qui nous guide sur des fausses pistes, nous embrouilles.



La dernière phrase de la nouvelle m’a cependant laissé perplexe, je ne suis pas sûre du sens qu’il faut lui donner. Selon moi, elle laisse une ouverture sur la suite, et je préfère imaginer que les choses vont s’améliorer.



Une nouvelle très accrochante donc, on se laisse entraîner par le style d’écriture et par le personnage de Laurel Montant auquel on s’attache, pour son côté décalé. On y retrouve de l’humour, du mystère, des rebondissements, des événements plus tristes, une fin surprenante. Tout ce qu’il fallait pour me plaire, et ça a fonctionné. J’ai adoré.
Lien : https://jetulis.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LunaZione
  09 février 2015
L'entretien de Antoine Gaiani
Quand les Editions House Made of Dawn m'ont fait parvenir ce titre, je n'ai pas franchement été enthousiasmée par cette lecture... Ils présentaient cette nouvelle comme "Et si Kafka avait un entretien d'embauche" et Kafka, j'aime pas.

Mais... (heureusement il y a toujours un mais), a peine j'avais commencé cette lecture que j'y étais déjà accro. Et, au final, j'ai vraiment passé un excellent moment avec cette nouvelle !



L'ambiance de cette nouvelle est franchement bizarre : le personnage principal, Laurel, est très étrange, vraiment. Il n'est pas particulièrement sympathique, il n'est pas particulièrement apprécié des autres personnages non plus, il ne semble même pas concerné par la vie en général... Personnellement, je l'ai ressenti un peu comme un fantôme, qui traverse sa vie avec un certain ennui et peu d'enthousiasme.

Les autres personnages que l'on croise L'entretien sont tout aussi étrange : Alice, la femme de Laurel, et Maglor, son meilleur ami, sont vu de très loin et, du coup, l'on en sait relativement peu sur eux deux. Quand à Peter et son assistant, on sent tout de suite quelque chose d'anormal chez eux sans que l'on puisse mettre réellement des mots sur cette impression.



J'ai beaucoup apprécié que le retournement de situation par rapport à l'entretien d’embauche arrive assez tôt dans l'histoire : s'en est assez perturbant du coup, parce que je me suis imaginée pendant quelques pages que c'était la chute de la nouvelle et... pas du tout ! J'ai aimé tout l'univers et les jeux qui ont été créé autour de cette révélation : l'univers de cette nouvelle est vraiment très riche et ne manque visiblement pas de ressources !

La deuxième révélation quand au pourquoi du comment Laurel se retrouve à cet entretien m'a également beaucoup plu : elle arrive un peu comme un cheveu sur la soupe et parait un peu difficile à croire au début... et pourtant, on fini tous par y croire (oui, oui, j'écris comme si j'étais un personnage de la nouvelle ! ;p) ! Et, tout comme Laurel, je ne pensais pas du tout à ce "coupable"...



L'écriture d'Antoine Gaiani est vraiment très agréable. Pour être honnête, je n'y ai pas vraiment prêté attention tellement que j'ai été emportée par cette histoire (si, si, c'est bien un compliment !). En tout cas, elle est plutôt simple et fluide : ça à été un vrai plaisir de lire L'entretien.

J'ai hâte de lire un autre écrit d'Antoine Gaiani !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Maliae
  07 novembre 2014
Le tombeau des maîtresses de Max Rice
Je tiens en premier lieu à remercier la maison d’édition House Made of Dawn et le forum Au cœur de l’Imaginarium pour l’envoie de cet ebook.



Une nouvelle policière assez intrigante où se déroule deux (voire trois) histoires en parallèle mais qui bien sûr finissent par se rejoindre et ont un lien entre elle. La nouvelle est intéressante, mais je ressors tout de même un peu déçue de cette lecture. Je m’attendais à me sentir plus submergée dans l’histoire, à ressentir plus de frissons ou en tout cas me sentir un peu plus concernée par les événements, seulement je n’ai pas vraiment été transporté et je n’ai pas plus accrochée que ça.



Les personnages sont assez bien travaillés et les points de vue tournent, si bien que cela nous permet d’avoir une vue d’ensemble sur tout ce qui est entrain de se passer – dans un temps limité et assez court finalement. J’ai bien aimé Jasper, ce vieux flic bientôt à la retraite, un peu triste de quitter l’endroit où il a si longtemps travaillé et ses collègues avec qui il a créé des liens, en même temps content de pouvoir bientôt profiter de ses moments libres. J’ai plutôt bien aimé Rosie, cette femme caissière qui a peur de devenir invisible et qui n’est pas heureuse avec son mari, c’est un personnage pour qui j’ai éprouvé un certain attachement et que j’ai plains.



Ted qui vient avouer le meurtre de son père m’a moins plu par contre, je l’ai trouvé trop fier de son crime, trop arrogant. Certes ce qu’il a vécu explique son geste, son histoire est dure, mais la façon dont il l’a raconte m’a un peu fait froid dans le dos, on dirait presque qu’il n’éprouve rien à part de la colère. Je n’ai vraiment eut aucune empathie pour lui.



Rosie et Ted ont tous les deux des choses à raconter, que ce soit autour d’un verre ou au commissariat ils vont confesser ce qu’ils ont vécu, faits, donner les raisons de leurs gestes. Tous les deux accompagnés par la voix « fantôme » de celui qu’ils détestent.



Le suspens est présent, mais pas tant que ça, c’est facile de deviner le lien entre les événements, et j’ai très vite compris le fond de l’histoire, donc je n’ai eu guère de surprise de ce côté-là et ça m’a un peu manqué, j’aurais voulu me tromper.



La fin est brusque et assez triste, même si finalement je l’avais vu venir, et nous laisse peut-être un peu trop en plan finalement pour qu’on puisse vraiment ressentir quelque chose.



En fin de compte j’ai trouvé l’histoire assez banale, il manquait quelque chose pour vraiment m’accrocher même si je ne saurais pas dire quoi exactement. J’avoue que je m’attendais à ce que ce soit beaucoup plus sombre, et que le suspens nous tiennent vraiment en haleine, ce qui ne fut pas le cas. C’était pourtant bien parti, car voyant plusieurs histoires se profiler j’ai pensé que le lien entre elle me surprendrait vraiment, ce qui n’a pas été le cas, mon enthousiasme s’essoufflant alors au fil des pages.



Je retiendrai tout de même comme point positif (outre des personnages intéressants) que les chapitres sont courts, l’action est tout de même bien présente, et comme on a différents points de vue qui se succèdent cela donne tout de même envie de tourner les pages jusqu’à la fin, donc on ne s’ennuie pas.



En bref, une lecture rapide sur un policier auquel il manque une bonne dose de suspens, et une part plus sombre à cette histoire.
Lien : http://jetulis.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40