AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Imec


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Gargantuatua
  13 février 2017
Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline : Critiques 1932-1935 de André Derval
La critique de Régnier est amusante, celle de Bataille inintelligible, celle de Nizan crétine, mais moins tout de même que celle de Gorki. Les visionnaires, face à ce chef-d'oeuvre qu'est le Voyage, resteront Léon Daudet et Bernanos.
Commenter  J’apprécie          10
Cleanthe
  09 janvier 2017
Une nuit à la bibliothèque : Suivi de Fuochi Sparsi de Jean-Christophe Bailly
Dans la bibliothèque de Parme, la nuit, les livres s’éveillent et parlent. Ils se parlent d’eux-mêmes, des vivants, de la ville, du désir de monde qu’ils portent en eux. Conviés à partager ce moment, les spectateurs sont là, observant ce moment d’intimité quand les livres se chuchotent entre eux ce dont nous nous doutions bien qu’ils se parlent. Il en va du désir, de la lecture, et de la proximité de la fiction et du réel…
Lien : http://www.danslabibliothequ..
Commenter  J’apprécie          00
fanfanouche24
  27 septembre 2014
Martin et Karl Flinker : de Vienne à Paris de Collectif
Un livre emprunté et lu il ya quelques années, avec grand intérêt, comme tout passionné d'Histoire du Livre et des passeurs que représentent les "Libraires".Métier que je débutais d'ailleurs, en 1980 ....



Je me permets la retranscription d'une anecdote sur ce libraire hors du commun, que j'ai eu l'honneur de rencontrer et d'aller voir dans sa tanière, 68 quai des Orfèvres, mais qui reste le seul à m'avoir mis , toute jeune libraire débutante, dans un état de rage, à peine descriptible !!!.



En établissant, ce 27 septembre 2014, une liste sur les "Libraires impliqués, engagés"...je me suis retrouvée 30 ans en arrière !!!

J'ai eu le privilège d'aller fouiner dans la librairie du Grand Martin Flinker, et de le rencontrer au début des années 80, alors que je débutais tout juste comme libraire. Passionnée par la littérature autrichienne, et plus spécifiquement par les textes d'Arthur Schnitzler, à l'époque introuvables, nous avions discuté abondamment de cet auteur qui me fascinait.



Rencontre qui avait bien débuté et qui s'est terminée par le plus belle colère et rage éprouvées envers un libraire, de toute mon existence !!



Martin Flinker, évidemment, possédait des ouvrages épuisés de Schnitzler, qu'il exposait dans un meuble vitré, mais qu'il refusa de me vendre, même une seul tout petit !!! Je suis partie, dans une colère sans nom...Le lieu, l'homme me restent toutefois gravés. Il y avait un amoncellement de piles de livres...où il était plus qu'acrobatique de fouiner, sans oublier que si Martin Flinker était érudit, passionné, le maître des lieux était possessif et très directif !!!



J'ignorais à l'époque quelle figure exceptionnelle, il représentait; ami de Thomas Mann et des écrivains de langue allemande, les plus prestigieux, comme des auteurs français...Notre discussion avait été animée et passionnante, mais sa fin de non-recevoir, pour me céder un seul volume de Schnitzler... m'avait mise dans tous mes états. J'étais venue le voir et le consulter exprès...



Cela n'empêche pas, bien évidemment, mon admiration et ma déférence pour ce parcours unique de Libraire engagé !!! il me reste un petit peu de "rancoeur"... Depuis des éditeurs judicieux ont réédité les textes majeurs de Schnitzler....

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212