AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Carpentier


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Marti94
  08 mars 2019
Une jeune fille comme il faut de Ramon Pipin
Ceux qui aime la musique satirique et fantasque des groupes Odeurs ou Au bonheur des dames qui ont sévit dans les années 70 et 80 vont retrouver avec plaisir le guitariste Ramon Pipin. Celui qui chante des parodies que je trouve très drôles s'est lancé sérieusement dans un autre style d'écriture, le roman policier, avec la publication en 2015 de "Une jeune fille comme il faut'".

Astrid est à l'amour ce que la chambre froide est à l'institut médico-légal. Cela n'a strictement rien à voir avec ce polar mais donne une idée de la teneur des paroles des chansons de Ramon Pipin. On est dans le même registre, celui de l'humour décapant. C'est du deuxième degré qui me fait rire.



Avant de partir à la retraite Paul, commissaire de son état, va régler une dernière affaire. Il va délivrer une jeune fille qui a été kidnappée prénommée Naja.

Désormais, c'est le blues et la guitare qui le motive. Celui qui est surnommé le maussade a la chance de posséder une vieille guitare acoustique, une Framus allemande acheter à Berlin en 59 lors d'un voyage scolaire sous l'égide du PCF.

Pourtant, depuis qu'il a croisé le chemin de Naja tout va de travers. Son fils Fabien est tombé amoureux et entretient une relation avec elle qui a, comme dit Paul, un QI inférieur à sa température rectale. Le sérieux Fabien se met à déconner, Paul est agressé, on lui sectionne le lobe de l'oreille et sa guitare est pétée. À part ça, sa femme s'ennuie avec lui et sa mère est en train de mourir.

La petite jeune fille va faire tourner tout le monde en bourrique parce que, comme dit Fabien, elle n'est pas vraiment popote-chaussons comme fille.

J'adore l'expression mais je ne vous en dirai pas plus.



Lu en mars 2019

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
tristantristan
  17 octobre 2018
Delon : Les femmes de ma vie de Alain Delon
Belles photos et très belle préface de Mme Brigitte Bardot pour ce livre de souvenirS
Commenter  J’apprécie          60
pyrouette
  24 septembre 2018
Michel Galabru, une vie d'artiste de Christian Dureau
Dans ma mémoire, il y avait cette scène avec Michel Galabru dans l’arrière pays. Je pensais pouvoir relier le village où sa famille avait une maison de vacances et ce film. Ma mémoire me joue des tours. Malgré la lecture très intéressante de cette filmographie, plus qu'une biographie, de cet artiste, je n’ai pas retrouvé le titre de ce film.



Michel était adolescent quand il est arrivé dans les environs de Montpellier. Il était très attaché à cette maison de famille à Avène.



Il rêve d’être acteur, n’aime pas l’école dont il est souvent renvoyé, son père lui demande de faire des études. La guerre est déclarée et Michel envoyé dans un camp de travail, accusé de sabotage.



C’est seulement, à son retour, à la fin de la guerre, que Michel monte à Paris pour réaliser son rêve.



Premier prix du conservatoire, il débute sa carrière avec de beaux rôles, il restera sept ans à la Comédie française.



Puis il décide d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte et cet homme brillant qui aspire à une carrière à la Sacha Guitry, son idole, son modèle, va débuter dans le cinéma avec des personnages de comiques voire même de bouffons.



Il fonde une famille a besoin d’argent et accepte des rôles qui ne lui conviennent pas mais qui fait bouillir la marmite.



Michel Galabru a souffert de son image de pitre. C’était un être avec des blessures, un grand sensible. Il est mort dans son sommeil à l'âge de 93 ans.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260