AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Disjoncteur


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
David_J_Collins
  06 octobre 2016
The Crow - n°4 - La galerie des monstres de James O`Barr
Pour cet opus, pas de tergiversations, pas de temps mort, pas de chichi.



Le tome s’ouvre sur un massacre en bonne et due forme et on sent que l’auteur fait exploser là toute sa rage.



Ensuite, on retombe dans le souvenir qui débute par cette dominante blanche avant que la noirceur envahisse progressivement les pages. Car cette fois, on vit le drame, on voit ce qui ramène Eric à la vie grâce à la présence du corbeau.



Ce qui n’était donc que des bribes ici ou là est désormais bien identifié. On connait le point de départ, reste à savoir comment tout ceci va se terminer.
Commenter  J’apprécie          10
David_J_Collins
  06 octobre 2016
The Crow - n°3 - Elegie de James O`Barr
Le tome 3 s’ouvre sur une blagounette un peu ridicule avant de passer par un moment qui se veut altruiste, sincère et plein d’amour mais qui en fait reste incohérent alors qu’il prend toute sa place dans le film.



Mis à part ces petits écarts, Eric continue à sinuer la ville afin de trouver Fun Boy.



L’action est moins présente, la vengeance aussi. L’auteur laisse place à plus de souvenirs et donc plus de souffrance endormie.



Un des passages est d’ailleurs plus peint que dessiné, rendant le dessin plus doux, plus poétique, plus romantique.
Commenter  J’apprécie          10
David_J_Collins
  06 octobre 2016
The Crow, Tome 2 : Mise à mort de James O'Barr
Eric poursuit sa vengeance. L’histoire s’étoffe, les questions viennent toujours en nombre mais quelques réponses aussi. On s’enfouit un peu plus dans la souffrance d’Eric, à travers ses souvenirs, seuls passages du comic où le blanc domine et où nous sont comptés des moments intimes, parfois anodins, mais qui représentent tout un univers. Seuls moments où la vie et l’espoir subsistent faisant écho à une tragédie dont on ignore encore beaucoup de choses.



Pour le reste, tout n’est que noirceur, décrépitude, violence et désespoir.



On ne connait pas encore tout de l’histoire d’Eric et Shelly. Les infos ne sont divulguées que par à-coups. Chaque coupable vient apporter une pierre à l’édifice avant qu’Eric n’en termine avec lui.



Même fantôme dans la nuit, on ressent sa mélancolie, sa souffrance, sa damnation.
Commenter  J’apprécie          10