AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions du Chêne

Les éditions du Chêne ont été créées en 1941 par Maurice Girodias qui, dans l`héritage de son père qui avait publié en 1934 Tropiques du Cancer d`Henry Miller, fut l`éditeur de Zorba le Grec ou Sexus du même auteur, et plus tard de Lolita de Nabokov. Devenue une filiale d`Hachette en 1951, la maison publie alors des livres dédiés à la photographie, l`architecture, au cinéma ou à la peinture. Puis à partir des années 1990 au sport, à l`automobile ou à l`érotisme.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions du Chêne



Dernières parutions chez Editions du Chêne


Dernières critiques
Cricri08
  18 septembre 2019
Candide de Voltaire
Encore un classique que je n’avais pas lu ! Mieux vaut tard que jamais pour découvrir cette critique de Voltaire car oui il critique tout !!! L’argent, qui n’est positif que si on le gagne par son travail, la religion, l’esclavage, la guerre … et bien sûr la critique des autres courants de pensée de l’époque.

Il donne une image bien négative de la femme : vénale, victime (de viol ou forcée à se prostituer), vieillissante et « dégradée » … assez classique de l’image de la femme soumise du 18ème …

C’est donc un roman d’apprentissage en quelque sorte pour Candide obligé de quitter le paradis (sorte de chute comme dans la Genèse) et d’affronter l’enfer. Sa crédulité disparait peu à peu, jusqu’à ce qu’enfin, il exprime une opinion dans le chapitre 30 et trouve son jardin.

J’aime cette conclusion : un jardin, un monde à soi, dans lequel on travaille pour trouver son équilibre, gagner sa vie … Pas totalement coupé du monde extérieur, de la société mais suffisamment en retrait pour se protéger du mal qui est partout.

« Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. »

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
belette2911
  17 septembre 2019
COW-BOYS - Mythe et réalité de Yves Berger
Non, n’offrez pas ce livre à une petite fille qui n’aime que les ballerines ou à un petit garçon qui n’aime que les camions de pompiers !



Sélectionnez plutôt celui ou celle qui ne se sent plus dès qu’elle voit un cheval avec une selle western, qui bave devant les film de Sergio Leone ou tout autre film dès qu’il y a des chevaux et des cow-boys.



Privilégiez le lecteur ou la lectrice qui adore Lucky Luke. Et là, vous en ferez une personne heureuse !



Passant en revue, au fil des 4 saisons, le travail des cow-boys de maintenant, l’auteur nous glisse quelques petites explications tandis que les photographies de Claude Poulet font mouche en nous montrant l’étendue des prairies, la taille des troupeaux (et bien moindre qu’en 1860), le travail harassant et difficile des vaqueros américains, tout en nous gratifiant, de temps en temps, de plans serrés sur un pommeau, un mors, un éperon.



Peu de texte, mais des images qui font pétiller les yeux, même scintiller, dans mon cas, moi qui me pâme toujours devant une selle western (j’en possède 2) et tout l’équipement qui va avec. Par contre, je n’ai plus vraiment les chevaux pour aller avec ce style là (avant, oui).



Un beau livre que j’ai pris plaisir à revoir une fois de plus, m’immergeant dans les troupeaux de vaches, sortant mon lasso pour attraper un veau, le retourner, le marquer, le castrer, ou plus, si affinités.



Une rude vie, un job mal payé, mais une vie au grand air et à toutes les intempéries.


Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
BDGest
  17 septembre 2019
Francis Bacon: La violence d'une rose de Cristina Portolano
Introduction trop légère pour satisfaire l’érudit et trop exigeante pour véritablement capter le néophyte, Francis Bacon La violence d’une rose offre un aperçu original bien que très résumé et réducteur d’un géant de l’Art moderne.
Lien : https://www.bdgest.com/chron..
Commenter  J’apprécie          00