AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Cahiers du cinéma


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Cahiers du cinéma



Dernières critiques
Hulot
  02 octobre 2022
Il était une fois Samuel Fuller de Samuel Fuller




Histoire d'une épopée.



Samuel Fuller est un conteur formidable. Comme le disent les auteurs et le confirme Martin Scorsese dans la préface, il suffit de quelques questions et Fuller se montre intarissable, raconte une multitude de petites histoires, d'anecdotes sur sa vie.





Il faut dire que des histoires, Samuel Fuller en a quelques unes à partager.



Vendeur de journaux à 11 ans, employé en tant que coursier par un journal à 13, apprenti journaliste à 15, écrivain de nouvelles publiées dans plusieurs hebdomadaires, il est incorporé dans l’infanterie au sein de la célèbre « Big Red One » après avoir plusieurs fois refusé d’être reporter de guerre;

S’ensuit un premier débarquement en Afrique du Nord, un second en Italie puis un dernier en Normandie à Omaha Beach, excusez du peu !

Après avoir combattu à Bastogne, son unité sera affectée en Tchécoslovaquie où ils libéreront un camp de concentration.

De retour aux Etats-Unis, il reprend la plume pour devenir écrivain, scénariste, réalisateur et même acteur notamment pour Godard, Spielberg ou encore Vim Wenders.



Une « petite vie », donc, de quoi alimenter des heures d’entretiens, plus de soixante, parmi lesquelles les auteurs vont trouver matière à cet ouvrage.



A travers ses petites histoires, Samuel Fuller nous raconte sa vie, bien sûr, celle des personnes qu’il a croisées tout au long de ses activités mais aussi un portrait de l’Amérique. De cette Amérique de la grande Dépression, celle de la guerre, celle aussi du maccarthysme sans oublier le milieu du cinéma Hollywoodien.



Samuel Fuller a visiblement une mémoire phénoménale pour se souvenir de toutes les anecdotes dont il nous gratifie. Ses propos sont passionnants, instructifs, historiques également, souvent drôles, rarement vindicatifs sauf, peut être, lorsqu’il évoque la politique de Nixon et la période noire du maccarthysme . Cet homme a réussi à être respecté et écouté aussi bien pour son passé militaire que pour son travail littéraire et cinématographique.





Un ouvrage, impossible à résumer, dont la lecture se révèle captivante, enrichissante, proche d’un documentaire tant elle est foisonnante de multiples sujets à l’image de la vie de son personnage principal. Elle conjugue à la fois l’Histoire et la vie époustouflante d’un réalisateur, conteur de génie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
dbacquet
  26 septembre 2022
Gus van Sant de Stéphane Bouquet
Ce livre retrace la carrière de Gus Van Sant de son premier long métrage "Mala Noche" (1985) à "Harvey Milk" (2008). Si Gus Van Sant a obtenu de grands succès à Hollywood, c'est dans le cinéma indépendant qu'il a réalisé ses meilleurs films. "Mala Noche", qu'il avait lui même financé, a été tourné en 16 mm et en noir et blanc, dans un quartier à la périphérie de Portland. Un trentenaire homosexuel qui est aussi un beat poet s'éprend d'un jeune homme clandestin. Dans "Drugstore Cowboy" et "My Own Private Idaho" Gus Van Sant continue d'explorer les marges d'une Amérique en perte de repères. Les images sont de plus en plus oniriques. Au cinéma "My Own Private Idaho" est d'une beauté formelle assez stupéfiante. Beauté qu'on retrouve plus tard, après un passage couronné de succès à Hollywood, dans "Gerry", "Elephant", "Last Days" et "Paranoid Park". Bref ce livre offre des perspectives intéressantes sur une oeuvre fascinante.
Commenter  J’apprécie          382