AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Theatrales


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Theatrales



Dernières parutions chez Theatrales


Dernières critiques
seconde3simoneveil
  23 novembre 2022
Roméo et Juliette de William Shakespeare
J' ai aimé Roméo et Juliette car c'est une œuvre universelle (elle parle à tous les hommes de tous les temps) parce que les thèmes choisis – l'amour, la mort, le destin tragique – sont eux aussi universels. Finalement, elle évoque le thème inépuisable des amants maudits. J'ai beaucoup aimé l'amour inconditionnel que Roméo apporte a Juliette malgré la guerre des deux familles . L'histoire et tellement universelle qu' on l'a adaptée a plusieurs reprises dont West side story dans le New York des années 50.
Commenter  J’apprécie          00
Marylou26
  22 novembre 2022
Close up - Arletty... - Boxer de KWAHULE Koffi
Publié dans une maison d’édition que je ne connaissais pas - les éditions Théâtrales -, ce recueil de Koffi Kwahulé, un auteur dramaturge et comédien que je découvre grâce au challenge Globe-trotteurs, se compose de trois pièces de théâtre, trois monologues, ayant pour territoire le corps, en particulier celui de la femme. J’ai davantage apprécié les deux premières pièces, Close up et Arletty…, la première pour le malaise qu’elle installe – un tueur en série qui s’interroge sur l’origine de sa violence alors qu’il détient sa dernière victime, son propos se trouvant magnifié par la qualité de l’écriture –, la seconde pour m’avoir fait découvrir la comédienne Arletty, Léonie Bathiat de son vrai nom, et m’avoir rappelé les femmes tondues à la Libération, une réappropriation du corps de la femme. Quant à Boxer, intéressante dans ce qu’elle propose – une boxeuse qui fantasme pendant son combat un tout autre résultat que celui qui est en train d’advenir -, elle m’a laissée plutôt perplexe quant à certains de ses éléments dont je n’ai pas vraiment compris le sens, des religieuses et un bouc… Une lecture que j’ai appréciée plus que je m’y attendais. L’auteur a reçu les prix Édouard-Glissant en 2013 et Mokanda en 2015 pour l’ensemble de sa carrière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
miws_a
  18 novembre 2022
Les cahiers de Rémi de Dominique Richard
Les cahiers de Rémi est le quatrième tome des âges transitoires, Rémi est un personnage qui a déjà été évoqué dans les autres tomes tel que dans le journal d’une grosse patate, Hubert au miroir ou encore dans les discours de Rosemarie.



Dans ce récit, Rémi a onze ans, il vit seul avec sa mère. Son père est absent et son frère a disparu. Son petit monde va progressivement s’agrandir en laissant place à différents soucis. Au départ, ces principales préoccupations sont l’école et les vacances mais Rémi va rapidement se questionner sur sa propre identité et sur le rôle des autres dans sa vie. Les différents cahiers servent à retracer une partie de sa vie et nous laissent apercevoir son évolution de son adolescence à sa vie de jeune adulte. Il se questionne sur son futur métier, la mort, les secrets de famille, mais plus généralement sur le sens de la vie.



Quand le texte se termine, Rémi a 20 ans. On a assisté à 9 ans de sa vie, c’est à dire qu’on l’a accompagné durant différentes phases : du chaos de l’adolescence à son évolution, mais aussi de son apprentissage de soi à sa construction. La fabulation des absents va peu à peu disparaitre et Rémi va apprendre à vivre avec l’absence de son père et de son frère.



Pour l’auteur : « ce récit sert à dessiner le portrait de l’enfance éclaté de la jeunesse d’aujourd’hui, de montrer ses facettes multiples et divergentes, ses fragments épars et oubliés que seul l’écriture peut tenter de recomposer ».



En somme, je m’attendais à lire un livre drôle et léger et c’est tout le contraire. Les cahiers de Rémi est un texte qui permet une réflexion sur le monde qui nous entoure mais également sur ce que l’on peut ressentir et sur la légitimité de nos sentiments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00