AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Arléa

Maison d`édition française crée en 1986, Arléa publie une trentaine d`ouvrages par an. et possède un catalogue de plus de sept cent cinquante titres parmi lesquels les grands classiques de l`Antiquité, des romans, mais aussi des récits de voyages ou encore des traductions. De plus Arléa dispose de sa propre collection de poche.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Arléa



Dernières parutions chez Arléa


Dernières critiques
Sookie_lit
  15 juin 2019
Neige de Maxence Fermine
Très belle écriture. C'est toujours un plaisir de lire Maxence Fermine
Commenter  J’apprécie          00
Harioutz
  15 juin 2019
Cocteau sur le rivage de Olivier Rasimi
Olivier Rasimi nous livre, tout en s'adressant avec déférence à Cocteau, la descente aux enfers de celui que quelques mondains moqueurs - et sans coeur- ont surnommé " le veuf sur le toit", après le décès de son très jeune amour de 20 ans, Raymond Radiguet.



D'une plume très juste, la douleur et les tentatives désespérées de Cocteau pour y échapper à coup de pipes d'opium sont ici retracées, et nous pénétrons dans la noirceur de sa retraite de Villefranche, où quelques amis l'ont accompagné pour l'écouter et tenter de le soigner.

Mais "après la mort de Radiguet, les mains de Cocteau sont tout juste bonnes à attraper la pipe, préparer l'opium et l'allumer. Puis écrire des lettres douloureuses à sa maman". Il écrit "dormir pourtant n'efface rien".





Cocteau demeure donc seul, il souffre seul et il pleure seul la disparition de son jeune amant en lequel s'exprimait déjà le génie.



"Au soleil Cocteau pense : j'ai été coupé en deux, amputé droit par le milieu. Celui qui reste, c'est moi tourné vers l'est, vers la lumière défigurée.

Je suis demi-homme, demi-dieu, la moitié d'un cadran dont les aiguilles tournent à l'envers.

Je suis un demi-jour où se cachent les fleurs, tête basse, incolores, au ras de leur parfum.

Je suis un demi-rêve qui veille à s'endormir, et qui dort, éveillé.

Je suis un demi-cercle qui ne rapporte que des ombres afin de mesurer le jour.

Je suis une demi-teinte entre le rouge et le bleu, entre la boue et le sang, entre l'abois et le fer.

Je suis une demi-heure à t'attendre et tu ne viens pas. L'autre se passe à ne pas vivre".



Puis, nous assistons peu à peu à sa renaissance et à l'espoir vital auquel il s'accroche en écrivant "Radiguet n'est pas mort. Il joue de l'autre côté de l'ombre".



Un très beau et très puissant témoignage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7112
liseusenserie
  14 juin 2019
L'odeur de la forêt de Hélène Gestern
Un roman magnifiquement écrit sur une enquête dans des photos d'archives menée par un historienne en deuil. Les histoires des personnages se croisent et se répondent entre temps présent et guerres passées.
Commenter  J’apprécie          00