AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures



    Bibalice le 21 avril 2011
    bonjour goguette, effectivement c'est une série très drôle qui a toute sa place ! n'hésitez pas à venir en parler ici ! ;)
    Yaneck le 21 avril 2011
    Il est un animal sous-estimé, maltraité, peu vu, et même dans la bd: l'Escargot.
    Dans Petit Pierrot tome 1 et 2, l'Escargot occupe une véritable place d'être humain. Si ça peut vous aiguiller.
    Macks13 le 21 avril 2011
    La bête est morte ! : Quand la bête est déchaînée ; Quand la bête est terrassée! (Gallimard Hors Série BD)
    Une BD incontournable pour les connaisseur ou les amateurs! Elle retrace la guerre mondiale sous forme d'une satire animalière de l'occupation nazie. En plus d'être une bande dessinée de choix, c'est un très bel objet ! A avoir absolument dans toute les bibliothèque! Seul petit bémol : son prix , il faut pouvoir débourser environ 30 euros pour un bd, mais une bd qui en vaut la chandelle!

    Il y à aussi l'incomparable série Rat's du célèbre Ptit Luc ( un grand nom de la BD française). L'histoire relate une guerre de térritoire entre le monde des rats et des grenouilles! Qui arrivera le premier sur la terre promise? Une course effrénée et hilarante va ravir les fan de l'humour de Fluide Glacial (oui parfois légèrement vulgaire mais tellement drôle)!

    Une toute nouvelle BD au style graphique épatant! La BD "Alpha" paru au éditions de l'An 2. (Oui faisons vivre les maisons d'éditions indépendante mince!) . Jens Harder nous propose ici un retour chez les dinosaures sous formes de gravures (inédit pour ce genre de BD). On pourra suivre l"écolution des espèces à partir d'une toute petite cellule pour enfin rencontre un tyrannosaure rès féroce! Un style incomparable dans le monde de la bande dessinée! A voir absolument l'exposition à Aix-en-Provence au Muséum d'Histoire Naturelle jusqu’au 22 mai sur cette même bande dessinée!

    Je pourrais continuer des heures et des heures. Ayant travailler dans le monde de la BD je peux encore vous conseiller un tas de bande dessinée abordant la thématique des animaux.

    A bientôt!

    Macks D.
    purplevelvet le 21 avril 2011
    Le Génie des alpages de Fmurr, of course! , je soutiens Goguette ( et aussi, clopinette, raquette, pompette, moulinette, pendule, globule, bidule... oui, seuls les initiés pourront comprendre :D)

    sinon: Snoopy, qui a su gagner ses galons de héros à part entière au sein des Peanuts. Et Garfield pour ceux qui préfèrent nos amis félins.

    La rubrique animalière du professeur Burp dans la Rubricabrac de Gotlib... probablement unes des principales sources de Marion Montaigne pour "la vie des très bêtes" et "la professeur Choupsky présente le cafard"

    Gai Luron du même Gotlib, Cubitus de Dupa, Kador (un Spin off des Bidochons) de Binet
    Pour les plus sauvages d'entre vous: La Jungle en folie de Godard et Delinx...
    et j'arrête là, parce que sinon y'en a pour jusqu'à demain matin!
    Alxthiry le 22 avril 2011
    Coeurdechene : Dans les grands classiques incontournables avec un animal héros anthropomorphe, il ne me semble pas avoir vu évoqué la série Calvin & Hobbes.


    Ah oui dans les anglo. on peut aussi citer Garfield ou Snoopy.
    hum le 23 avril 2011
    J'avais oublier LES bd qui ont bercé mon enfance, incontournable, indispensable, inévitable ..... Oncle Picsou, Oncle Donald, Riri, Fifi, Loulou, Daisy, Gontran et tous les autres.
    Et quand en plus c'est dessiné par Don Rosa .....
    Il y a aussi Mickey et compagnie, mais allez savoir pourquoi, j'aime un peu moins même si ils ont tout à fait leur place.
    Bon nombre d'entre nous, je pense, on fait leurs premières armes dans la BD via ces personnages créé pour la plupart par l'immense Walt Disney.
    Souvenirs souvenirs .....
    Laurane_C le 23 avril 2011
    Samedi et Dimanche de Vehlmann et Gwen chez Dargaud.

    Deux petits lézards vivent peinards sur une île jusqu'au jour où l'un des deux comment à se poser trop de questions et c'est parti pour la crise existentielle.
    Vehlmann est un scénariste génial qui utilise souvent une société de petits individus (ici lézards, oiseaux, pingouins...) cruels pour aborder ce qu'est notre monde en réalité. Un livre très poétique avec des personnages très attachants.
    Tampopo le 25 avril 2011
    je crois que Usagi Yojimbo, le samouraï lapin de Stan Sakaï n'a pas été cité, il a encore très peu de lecteurs sur Babelio.
    Le personnage s'inspire de Miyamoto Musashi, véritable samouraï qui a inspiré le célèbre roman "la pierre et le sabre" sans compter les nombreuses adaptations ciné et TV.

    http://www.babelio.com/livres/Sakai-Usagi-Yojimbo-Tome-1-/111797
    LiliGalipette le 25 avril 2011
    J'ai lu les trois premiers tomes de Blacksad et l'intégrale Maus. Ouch !

    Il me semble que, comme souvent en cas d'usage de figure animale, le passage par l'animalisation ne fait que souligner les travers des humains. Et, par contamination, l'anthropomorphisme et la culture/histoire nourrissent les animaux. Un simple chat affublé d'une petite moustache (Maus et Blacksad) devient le dirigeant d'un pays tombé sous le coup d'un totalitarisme barbare. Une paire d'oreilles et de canines au-dessus d'une magnifique poitrine fait la femme fatale.

    Le choix d'un animal ou d'un autre ne semble pas figer irrémédiablement un caractère. Le chat de Blacksad n'est pas le chat de Maus, idem pour les souris/rongeurs. Les codes de valeur peuvent être radicalement inversés en fonction des qualités des personnages. Qui sait si une prochaine BD (à moins qu'elle existe déjà) ne fera pas d'un serpent un héros noble et courageux ?

    Rien de bien novateur dans mes propos, mais je débute dans la BD... :oops:
    Bibalice le 26 avril 2011
    Belle analyse Lili ! :-D
    LiliGalipette le 26 avril 2011
    Bibalice : Belle analyse Lili ! :-D


    Mouais, merci... :oops: J'aime bien enfoncer les portes ouvertes !
    Tampopo le 26 avril 2011
    LiliGalipette : J'ai lu les trois premiers tomes de Blacksad et l'intégrale Maus. Ouch !

    Il me semble que, comme souvent en cas d'usage de figure animale, le passage par l'animalisation ne fait que souligner les travers des humains. Et, par contamination, l'anthropomorphisme et la culture/histoire nourrissent les animaux. Un simple chat affublé d'une petite moustache (Maus et Blacksad) devient le dirigeant d'un pays tombé sous le coup d'un totalitarisme barbare. Une paire d'oreilles et de canines au-dessus d'une magnifique poitrine fait la femme fatale.

    Le choix d'un animal ou d'un autre ne semble pas figer irrémédiablement un caractère. Le chat de Blacksad n'est pas le chat de Maus, idem pour les souris/rongeurs. Les codes de valeur peuvent être radicalement inversés en fonction des qualités des personnages. Qui sait si une prochaine BD (à moins qu'elle existe déjà) ne fera pas d'un serpent un héros noble et courageux ?

    Rien de bien novateur dans mes propos, mais je débute dans la BD... :oops:


    Je n'ai pas lu Blacksad, mais pour Maus je partais avec un a priori plutôt négatif avec les petites souris : peur de pas y croire, de ne pas rentrer dans l'histoire et puis Mickey c'était ma seule référence en "souris de bd" ! Résultat, j'ai adhéré à 100% à ce choix des personnages anthropomorphes, çà n'édulcore en rien le propos et la narration est tellement forte que je m'y suis plongée sans retenue. Pour des scolaires, ce serait selon moi un moyen idéal d'aborder la Shoah en cours.

    j'ajouterais : lisez MAUS, si vous n'avez qu'une BD à lire, lisez celle-ci, çà vaut la peine. :!:
    LiliGalipette le 26 avril 2011
    Tampopo : . Pour des scolaires, ce serait selon moi un moyen idéal d'aborder la Shoah en cours.

    j'ajouterais : lisez MAUS, si vous n'avez qu'une BD à lire, lisez celle-ci, çà vaut la peine. :!:


    Justement, il me semble qu'édulcorer le propos avec des animaux, c'est profitable à ceux qui connaissent déjà le sujet. On ne peut pas commencer par dire qu'il ne s'agit que de souris.
    Je ne suis pas partisane de traumatiser les élèves, mais il faut tout de même leur montrer le vrai. On aborde la seconde guerre mondiale au collège et au lycée. Les élèves sont assez "costauds" pour apprendre sans masque.
    Etayer le cours avec la BD et montrer qu'il est possible de créer après et autour de la Shoah est positif, mais je ne suis pas favorable à l'exploitation de la BD comme support premier ou principal de cours.

    Cela dit, je partage ton enthousiasme et ne peut que recommander la lecture de cet opus.
    Tampopo le 26 avril 2011
    Tu as raison, il faut voir cette lecture comme un complément de cours car bien connaître la seconde guerre mondiale est quand même un préalable. Mais je pense qu'il est suffisamment qualitatif pour pouvoir être exploité comme support pédagogique (mais ceci est un autre débat...).
    Par contre je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que Spiegelman édulcore le sujet en choisissant des personnages mi-hommes-mi souris, c'est justement là, la force de son oeuvre. Chez moi, l'identification a marché à plein et je me suis sentie proche des souris.
    C'est une question quasi-philosophique : la force de la fiction par rapport à l'Histoire. Pour moi la fiction est parfois plus forte que l'histoire, en racontant l'histoire de son père, rescapé des camps, Spiegelman arrive à restituer l'Histoire par le biais de la fiction. Personne n'est dupe, même un enfant de 10 ans comprendrait que Maus n'est pas une simple histoire de souris...
    LiliGalipette le 26 avril 2011
    Pas d'identification pour moi : l'artifice est trop gros. Mais j'abonde dans ton sens, il est évident qu'on ne peut pas penser qu'il ne s'agit que de souris... quand on a un peu lu et vu autre chose.
    Mettre des souris à la place des hommes, ça allège tout de même un peu le propos... non ? Je "préfère" voir des rongeurs à Mauschwitz que des hommes à Auschwitz. Même si finalement, on sait qu'on parle d'humains. Tu imagines la même BD, aussi longue, avec des personnages humains ? Insoutenable !
    LiliGalipette le 26 avril 2011
    Pas d'identification pour moi : l'artifice est trop gros. Mais j'abonde dans ton sens, il est évident qu'on ne peut pas penser qu'il ne s'agit que de souris... quand on a un peu lu et vu autre chose.
    Mettre des souris à la place des hommes, ça allège tout de même un peu le propos... non ? Je "préfère" voir des rongeurs à Mauschwitz que des hommes à Auschwitz. Même si finalement, on sait qu'on parle d'humains. Tu imagines la même BD, aussi longue, avec des personnages humains ? Insoutenable !
    Tampopo le 26 avril 2011
    c'est marrant cette question d'identification, pourquoi çà fonctionne sur certains et pas sur d'autres...
    c'est vrai que le côté souris/chat met une distance salutaire même si malgré tout j'ai trouvé certains passages quand même difficiles ! ce procédé a sans doute aidé Spiegelman a dessiner cette histoire, et nous, çà nous aide bien à la lire aussi, c'est certain ! d'ailleurs je pense n'avoir jamais lu une autre BD sur la shoah.
    LiliGalipette le 26 avril 2011
    Tampopo : d'ailleurs je pense n'avoir jamais lu une autre BD sur la shoah.


    Moi, non plus... À creuser ?

    Sinon, pour en revenir au sujet, si tu as l'occasion, lis Blacksad, c'est fameux ! L'anthropomorphisation a un but bien différent.
    Tampopo le 26 avril 2011
    LiliGalipette :
    Tampopo : d'ailleurs je pense n'avoir jamais lu une autre BD sur la shoah.


    Moi, non plus... À creuser ?

    Sinon, pour en revenir au sujet, si tu as l'occasion, lis Blacksad, c'est fameux ! L'anthropomorphisation a un but bien différent.


    çà y est : dans ma pal :wink:
    purplevelvet le 26 avril 2011
    sinon j'ai encore pour vous dans me escarcelle les BD musicales de Renaud Dillies: Sumato, une jolie histoire d'amitié sur fond de jazz entre un chat et un lapin musiciens, mélodie au crépuscule ( hommage animalier à Django Rainhart) ou Betty Blues ( un canard trompettiste, vague émule de Chet baker..) pour amateurs de jazz of course!





Pour participer à la conversation, connectez-vous
Être notifié des messages de cette conversation