AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures



    sylvaine le 08 septembre 2012
    lecture achevée , je suis sortie de l'enfer en vie ouf :lol:
    ma critique bien que critiquer un tel monument de la littérature .soit fort irrévérencieux
    http://www.babelio.com/livres/Verne-Voyage-Au-Centre-De-La-Terre/5606/critiques?tri=dt
    :wink:
    LiliGalipette le 08 septembre 2012
    Lu en 3 heures, ce roman m'a régalée ! Jules Verne reste un de mes auteurs favoris !

    Professeur en minéralogie, Otto Lidenbrock est un « terrible original » (p. 3). Quand il trouve un manuscrit de l’explorateur islandais Arne Saknusemm, il décide de suivre ses indications pour se rendre au centre de la Terre. Il entraîne avec lui son neveu Axel, que ce voyage inquiète au plus haut point, et un guide islandais, Hans, qui se révèle plein de ressources et de courage. Le périple commence par une descente dans le cratère du volcan Sneffel, porte ouverte sur le centre de la Terre. Pendant plusieurs semaines, les trois hommes s’enfoncent dans les profondeurs du volcan et de l’écorce terrestre. De découvertes en surprises, leur périple est aussi passionnant qu’il est dangereux.

    Le professeur Lidenbrock est le type même du savant extravagant, enragé de découverte et convaincu de la suprématie de la science. Il ne s’arrête pas aux principes et ne croit qu’à l’expérimentation. « Les faits, suivant leur habitude, viennent démentir les théories. » (p. 203) Ce qui motive ce périple incroyable, c’est l’occasion de perfectionner une science et de développer un savoir. « Ni toi ni personne ne sait d’une façon certaine ce qui se passe à l’intérieur du globe, attendu qu’on connaît à peine la douze-millième partie de son rayon. » (p. 48 ) Avoir la primauté de la découverte est une obsession au 19° siècle, époque fabuleuse pour l’avancée des sciences et des connaissances.

    Axel endosse le rôle du sceptique, voire de l’inquiet. « Descendre dans un tromblon, […], quand il est chargé et qu’il peut partir au moindre choc, c’est œuvre de fou. » (p. 139) A contrario, le professeur Lidenbrock est un savant dont la science est la seule foi. Il ne doute jamais et si tout l’émerveille, c’est parce que rien ne l’étonne puisque tout est possible. Devant la fascinante architecture souterraine et l’étonnante géographie intérieure du globe, Axel s’exclame toujours alors que le professeur Lidenbrock se réjouit devant ce qui est.

    Très à la mode au 19° siècle, le cabinet de curiosités est un sujet que Jules Verne exploite souvent dans ses romans. Dans Voyage au centre de la Terre, ce cabinet prend des proportions gigantesques. L’objet d’étude n’est plus confiné dans la chambre ou le laboratoire, mais observé in vivo. « Jamais minéralogistes ne s’étaient rencontrés dans des circonstances aussi merveilleuses pour étudier la nature sur place. Ce que la sonde, machine inintelligente et brutale, ne pouvait rapporter à la surface du globe de sa texture interne, nous allions l’étudier de nos yeux et le toucher de nos mains. » (p. 183 & 184) Ce qui passionne et motive le professeur, c’est l’invention au sens premier du terme, à savoir la révélation de ce qui existe, la découverte de ce qui était caché, même si tout cela ne quittera jamais les profondeurs de la terre.

    Ce roman est un des voyages extraordinaires imaginés par le prolifique auteur. Pour Jules Verne, tous les domaines et toutes les sciences pouvaient être objets de littérature, qu’il s’agisse de profondeurs marines dans Vingt-mille lieues sous les mers, de l’espace dans De la terre à la lune ou des airs dans Cinq semaines en ballon. Toutefois, il ne s’agit jamais d’étaler un savoir, mais bien de le partager et de l’associer avec une réflexion plus large. Ici, Jules Verne propose une cosmogonie inversée : en descendant vers le centre du globe, ses personnages remontent aux origines de la vie, vers les âges primitifs du monde.

    Ce voyage extraordinaire est l’un de mes favoris, car c’est celui qui s’ancre le plus dans l’improbable, l’incroyable et le fantastique. Et pourtant, à grand renfort d’arguments scientifiques, Jules Verne parvient à rendre ce voyage crédible. Ça se lit sans compter les pages. Arrivée au terme du roman, j’en redemande ! Voici une lecture que je conseille sans aucun doute aux jeunes lecteurs avides d’aventure.
    Softymel le 10 septembre 2012
    Voilà, j'ai moi aussi fini le livre :-) Et je ne regrette pas de l'avoir enfin lu !!!!


    Quel talent ce Jules Verne ! Ce livre constitue un incroyable récit de voyage.
    Ce voyage vers le centre de la terre est l'idée d'un professeur un peu farfelu, qui a trouvé un vieux document lui permettant de penser qu'un tel voyage est possible. Mais l'histoire est narrée par son neveu, beaucoup plus septique, sous forme de carnet de voyage.
    Ainsi, il nous fait part de tous ces doutes, très rationnels, au début de l'histoire, ce qui rend son récit beaucoup plus crédible aux yeux des lecteurs sceptiques que nous sommes, que s'il avait été raconté par l'oncle, qui décide de prime abord que ce voyage est possible!
    Mais ce livre est également un livre de voyage sur terre, puisque la première partie du voyage se fait de l'Allemagne à l'Islande.
    En bref, un excellent récit d'aventure et de voyages, à mettre entre toutes les mains!
    Amnezik666 le 10 septembre 2012
    Relu pour le Club de Lecture (ma première participation) et malheureusement le temps a éclipsé une grande partie de la magie du récit. Et oui la science, et donc la science-fiction, ont évolué au fil des âges... Et continueront d'évoluer, heureusement.

    A lire en recadrant le récit dans son contexte temporel pour l'apprécier à sa juste valeur... Et il le mérite !
    Bibalice le 11 septembre 2012
    J'ai fini les chutes (critique pour bientôt, j'espère mais rien n'est moins sûr... Je galère déjà à écrire une critique de ciné sur mon blog), je commence à la fois "Voyage au centre de la terre" et "Loin du centre" de Jacques Braunstein !
    Bibalice le 11 septembre 2012
    Et bienvenue à Amnezik666 dans ce club de lecture ! J'espère que tu auras plus de chance la prochaine fois !
    LiliGalipette le 11 septembre 2012
    Bibalice : J'ai fini les chutes (critique pour bientôt, j'espère mais rien n'est moins sûr... Je galère déjà à écrire une critique de ciné sur mon blog), je commence à la fois "Voyage au centre de la terre" et "Loin du centre" de Jacques Braunstein !

    Bonne lecture ! :)
    Amnezik666 le 11 septembre 2012
    Bibalice : Et bienvenue à Amnezik666 dans ce club de lecture ! J'espère que tu auras plus de chance la prochaine fois !


    Merci. Je te rassure je n'ai pas été déçu, ça fait du bien parfois de dépoussiérer ses classiques ; mais je reconnais avoir des goûts plus contemporains.

    Comme dirait l'autre : I'll be back... le mois prochain :)
    Lindenbroock le 12 septembre 2012
    Ce roman est un des voyages extraordinaires imaginés par le prolifique auteur normand.


    J'ai bien lu et apprécié votre critique mais je me dois de corriger un point. Mon cher Jules né à Nantes en février 1828, ayant vécu à Paris et surtout à Amiens où il est décédé en mars 1905 était tout sauf un normand.

    Il doit se retourner dans sa tombe! :wink:



    Votre dévoué,
    Otto Lindenbroock
    LiliGalipette le 12 septembre 2012
    Je corrige.
    Lindenbroock le 12 septembre 2012
    Quelle diligence !

    Merci
    Bibalice le 12 septembre 2012
    Bah, tous les gens biens sont un peu normands !! :lol:
    Aaliz le 12 septembre 2012
    Quelle tombe magnifique ! Entourée d'arbres et de verdure ...
    Bibalice le 12 septembre 2012
    C'est vrai que la tombe est vraiment superbe !
    Softymel le 12 septembre 2012
    Bah, tous les gens biens sont un peu normands !!


    Bien répondu ! :lol:
    Jdo le 14 septembre 2012
    Ai lu ce livre aussi en quelques heures. Il est venu très agréablement perturber mon plan de lecture des vacances.
    Voici donc ma note de lecture. Qu’on pardonne ma logorrhée, elle est due à l’enthousiasme et la fébrilité d’une première participation au club de lecture de Babelio.

    http://www.babelio.com/livres/Verne-Voyage-au-centre-de-la-Terre/5606
    Eric75 le 14 septembre 2012
    Excellente critique Jdo ! :-D
    Très bonne idée de convoquer ce bon Dr Freud à la rescousse, je me demande ce que ça aurait donné si on avait choisi "De la terre à la lune" comme lecture du mois !

    Jdo le 15 septembre 2012
    Ah, la bibliothèque verte !!!
    Et moi qui croyais en avoir échappé en lisant 20 000 lieues sous les mers !
    MissG le 16 septembre 2012
    Ca y est, je suis partie avec eux, j'ai exploré le volcan en Islande pour arriver au centre de la Terre et j'en suis ressortie !

    Mon avis arrive très prochainement, en tout cas j'ai pris du plaisir à lire ce livre et à me replonger dans Jules Verne.
    MissG le 19 septembre 2012
    Voilà mon avis : http://www.babelio.com/livres/Verne-Voyage-au-centre-de-la-Terre/5606?id_critique=266549#critiques

    Il se résume assez bien dans des propos d'Axel : "Ah ! quel voyage ! quel merveilleux voyage ! Entrés par un volcan, nous étions sortis par un autre, et cet autre était situé à plus de douze cents lieues du Sneffels, de cet aride pays de d'Islande jeté aux confins du monde !"





Pour participer à la conversation, connectez-vous
Être notifié des messages de cette conversation