AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures



    Eve-Yeshe le 06 janvier 2018
    j'aime beaucoup "Le joueur d'échecs" qui m'a fait découvrir l'univers de Zweig que j'adore. 
    Ma préférée pour l'instant est "Lettre d'une inconnue"
    RanaZou le 06 janvier 2018
    Quelle intensité dans tous les ouvrages ! Merci EveLyne !
    Poiesis le 06 janvier 2018
    La Confusion des sentiments  est la nouvelle qui m'a le plus marquée. Mais j'ai trouvé également Amok ou Le fou de Malaisie, que l'on cite moins, remarquable sur le plan narratif avec une chute inouïe.
    Ce qui me fascine toujours chez Zweig c'est l'expressivité et le rythme de son écriture, la manière dont il parvient à faire naître de la tension au sein d'une histoire, somme toute banale, ainsi que son don pour introduire le lecteur dans la conscience de ses personnages et lui faire épouser de la sorte tous leurs tourments.
    RanaZou le 06 janvier 2018
    On dirait que Zweig écrit' "facilement" car nous n'éprouvons aucune difficulté à lire ces textes et à nous en imprégner totalement. Cependant, la construction des phrases est étudiée avec une très grande minutie pour atteindre la perfection. Chaque mot utilisé est "pesé" et l'harmonie du texte nous ravit à chaque lecture. C'est magique !
    sabine59 le 19 janvier 2018
    En ce qui me concerne, ce sont " Ivresse de la métamorphose", roman inachevé,  et "La confusion des sentiments".  Mais j'aime presque tout de Stefan Zweig,  de toute façon ! Quel style, quelle intensité dans l'expression des sentiments!
    Eve-Yeshe le 19 janvier 2018
    j'aime beaucoup son style "La confusion des sentiments" m'a beaucoup plu aussi.
    J'ai aussi "le monde d'hier" en prévision avant de m'attaquer aux biographies
    je me suis fait un petit cadeau: toutes ses nouvelles dans La Pleïade (c'est le seul avec Maupassant!)
    Allantvers le 11 juillet 2019
    Bonjour, il y a encore quelqu'un ? ;-)
    Difficile de choisir, j'aime beaucoup Le bouquiniste Mendel, et bien sûr La confusion des sentiments qui a été une véritable claque.
    Junie le 11 juillet 2019
    La pitié dangereuse , qui démontre la vanité des bons sentiments. Et la naïveté des personnages.
    dourvach le 21 janvier 2020
    La Scarlatine ("Scharlach", nouvelle publiée en mai-juin 1908) : existentialisme et humanisme pour le fond... perfection (dans l'extrême concision) pour la forme.
    dourvach le 21 janvier 2020
    La pitié dangereuse ("Ungeduld des Herzens", publié en 1939), également... mais il me semble bien que la forme en soit un ROMAN (d'ailleurs, le seul achevé de St. ZWEIG) !
    beaujeannot1937 le 26 février 2020
    Lettres d'une inconnue pour moi. Lue il y a 40 ans... et ça m'obsède encore!





Pour participer à la conversation, connectez-vous