AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

    chgastou le 29 juillet 2019
    J’inaugure cette section en vous présentant ce qui est peut être pour moi le plus beau de tous les poèmes. Il est bien écrit, bien sûr, mais surtout il résonne en moi plus que tout autre, au fil des ans qui passent inexorablement. Il est triste comme beaucoup de textes sur le temps qui passe, mais il est aussi plein de lucidité et porteur d’un message sur le sens du cycle de la vie; une sorte de « fatalisme serein ». Oui c’est en écrivant ces lignes que je comprends que c’est plus de la sérénité que de la tristesse qui s’en dégage... 

    Jules Supervielle

    Les Chevaux du Temps
       
    Quand les chevaux du Temps s’arrêtent à ma porte
    J’hésite un peu toujours à les regarder boire
    Puisque c’est de mon sang qu’ils étanchent leur soif.
    Ils tournent vers ma face un œil reconnaissant
    Pendant que leurs longs traits m’emplissent de faiblesse
    Et me laissent si las, si seul et décevant
    Qu’une nuit passagère envahit mes paupières
    Et qu’il me faut soudain refaire en moi des forces
    Pour qu’un jour où viendrait l’attelage assoiffé
    Je puisse encore vivre et les désaltérer.
    Une_Enfant_Reveuse le 29 juillet 2019
    Oh ! Un grand merci pour cette découverte, c'est très beau. Oui, contre toute attente, c'est de la sérénité qui s'en dégage, et non de la tristesse. J'aime beaucoup.

Pour participer à la conversation, connectez-vous
Être notifié des messages de cette conversation