AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Les enthousiasmes du Masque et la Plume (4) 2018

Liste créée par Floccus - 16 livres. Thèmes et genres :

Le nouveau dynamisme de l'écosystème est-il dû à l'évaporation silencieuse et furtive de Jean-Louis Ezine, à l'apparition sémillante de Frédéric Beigbeder ? Toujours est-il que cette année critique 2018 du Masque et la Plume, après un épisode 2017 assez pantophile par excès de ménagement du lectorat, est un cru excellent. Les critiques brocardent, s'aheurtent, s'escarmouchent, la verve est acérée, les positions sont tranchées. Un plaisir revivifié saisit l'auditeur. Pour ma sélection, j'ai dérogé un peu à la règle de unanimité - contraste des points de vue oblige - quand l'avis contraire du quatrième me semblait tiède, mou, peu défendu ou peu convaincu.


1 Couleurs de l'incendie
Pierre Lemaitre
386 critiques 279 citations

Émission du 07/01/2018 - Il a une manière très habile de présenter chaque personnage, comme s'il tirait sur un ruban - on a l'impression qu'il pose une bombe sous la table, comme dans un film d'Hitchcock et on sait qu'il y a la bombe - dans un genre un peu suranné, c'est extrêmement efficace - ça se prend, ça se lit, ça se dévore - il y a une quantité de références à la BD qui font que la crise de 29 nous est expliquée de manière extrêmement limpide - ce qui est flagrant, quand on le lit, c'est qu'il a pris beaucoup de plaisir, c'est évident qu'il s'est beaucoup amusé à faire ça - il est aussi un as des chausses-trappes, des vengeances qui mitonnent à petit feu - ça caracole dans tous les sens, on ne s'ennuie jamais - il y a une sorte d'ironie légère, qui n'appuie pas et qui donne au livre son rythme, sa couleur. Ajouter à mes livres
2 Falaise des fous
Patrick Grainville
41 critiques 48 citations

[Émission du 07/01/2018] - J'ai adoré ça, je trouve que c'est le grand oeuvre de Grainville, son plus beau livre, le plus abouti, le plus fort, le plus puissant - il y a une densité absolument extraordinaire - il arrive à une sorte d'équilibre parfait, de style, d'expression, d'impressions, tous les personnages sont magnifiques, la façon dont il les investit est magnifique, le travail littéraire qu'il fait sur la peinture est absolument prodigieux - on a quasiment 400 pages de descriptions de tableaux qui sont d'une richesse, d'une inventivité, d'un renouvellement permanent - c'est un livre tout à fait étonnant - j'ai été emporté - les personnages féminins sont particulièrement réussis - l'écriture est splendide - c'est un grand auteur de cul - il y a vraiment une puissance de narration. [Seul Michel Crépu a émis une réserve sur le côté too much de la fresque et le manque d'un vrai moteur romanesque] Ajouter à mes livres
3 Microfictions 2018
Régis Jauffret
7 critiques 26 citations

[Émission du 21/01/2018] - Je déteste et en même temps je le prends et je ne peux pas m'arrêter de le lire - je dois dire que c'est totalement addictif, c'est un tour de force stylistique - je trouve ça époustouflant - sa façon de parler de la noirceur, des fantasmes, de ce qui est enfoui chez les êtres, je trouve ça extraordinaire - c'est peut-être la fiction qui est, au fond, le plus raccord avec la vie, on est de plain-pied avec la vie - j'ai retrouvé cette espèce de liberté qu'il a, liberté folle - l'écriture est absolument magnifique - pour faire des fictions qui ont l'air de haïkus, il faut une maîtrise, maîtriser tous les effets de drôlerie, de noirceur, nous pousser presque à bout - ce qui est fascinant dans ces microfictions, c'est le calibrage - on voit bien que ces nouvelles, ces microfictions, sont écrites au signe près. [Seule Olivia de Lamberterie, au-delà de l'addiction, trouve cela insupportable, est durablement entamée par sa lecture] Ajouter à mes livres
4 Et moi, je vis toujours
Jean d`Ormesson
27 critiques 56 citations

[Émission du 18/02/2018] - C'est une sortie remarquable - je trouve le livre vraiment classe - c'est vraiment un roman philosophique - c'est l'histoire qui se raconte elle-même - il y a un côté "L'histoire pour les nuls", moi je suis nul en histoire, j'ai adoré - je trouve ça assez élégant - je trouve ça très virtuose - j'ai été assez émue que ce monsieur de 90 ans arrive à écrire en assez peu de temps ce roman d'une dextérité folle - il a le sens de l'anecdote géniale, à chaque fois vous avez un sourire - on le retrouve, lui - c'est un beau bouquet final de partir comme ça - c'est la première fois que je prends un plaisir fou à lire un livre de d'Ormesson - j'ai trouvé ça formidable - c'est vraiment très très agréable à lire - je regrette de ne pas pouvoir lui écrire pour lui dire ça. [Seul Frédéric Beigbeder trouve qu'il a souvent écrit ce genre de romans et préfère les livres plus intimes] Ajouter à mes livres
5 L'héritage des espions
John Le Carré
36 critiques 26 citations

[Émission du 01/04/2018] - C'est un grand grand livre, j'ai pris un plaisir fou à lire ça - Le Carré s'avère un très grand écrivain européen - l'espion et l'espionnage sont des modes de connaissance de la réalité historique - le personnage principal est fantastique - l'intelligence politique de John Le Carré est extraordinaire - ce n'est pas du tout mon genre et j'ai adoré - j'ai trouvé que c'était un livre au charme fou qui raconte la lutte entre deux générations - c'est un livre extrêmement nostalgique, très drôle. [Seule Nelly Kaprièlian s'est ennuyée mais a promis de reprendre sa lecture] Ajouter à mes livres
6 Autoportrait de Paris avec chat
Dany Laferrière
3 critiques 2 citations

[Émission du 01/04/2018] - J'ai adoré, je suis complètement amoureuse de ce livre - je le trouve génial - il y a toute l'histoire de Paris - c'est de la littérature brute, comme on parle d'art brut - il y a cette idée de revenir à l'écriture manuelle - il y a plein d'idées extrêmement drôles - Dany Laferrière est un drôle d'écrivain et un écrivain drôle - il a réussi à mettre les deux mots qui font le plus vendre de livres dans son titre - il y a une fantaisie qui rompt un peu avec les habitudes du marché éditorial - j'aime la liberté, j'aime le mélange des genres - tout marche, cette espèce de mélange de poésie, de souvenirs - c'est un livre de lecteur, c'est un livre d'admiration pour tous les gens qui l'ont fait écrivain - même dans les scènes qu'on connaît déjà en tant que français ou parisiens il introduit un grain de folie - je trouve ça vivifiant. [Seul Michel Crépu a eu un peu de mal à lire les phrases] Ajouter à mes livres
7 Le Lambeau
Philippe Lançon
222 critiques 357 citations

[Émission du 15/04/2018] - c'est un livre d'une grande beauté esthétique - il y a un côté philosophique qui m'a fait penser à Montaigne - il devient objet de sa propre étude - il parle évidemment de lui, mais il parle aussi énormément des autres, il y a des portraits éblouissants - ce livre m'a donné à penser à une notion qui est celle du partage - il y a un côté eucharistique de la littérature qui est très fort - c'est un grand livre sur la santé française, sur nos services hospitaliers - il est très calme, c'est ce qui en fait la force - c'est la rencontre d'un sujet et d'une voix, d'une histoire et du style unique fait pour cette histoire - il n'y a pas un mot de trop, il n'y a pas une virgule de trop - j'ai été absolument bouleversé - c'est la transformation d'une douleur indicible en oeuvre d'art - ce livre est d'une simplicité absolue. Ajouter à mes livres
8 L'échelle de Jacob
Ludmila Oulitskaïa
16 critiques 54 citations

[Émission du 15/04/2018] - Je suis rentré là-dedans comme dans du beurre, ça se lit avec une facilité incroyable, c'est passionnant, ça couvre énormément de choses, la musique, le théâtre, les mathématiques, sur quasiment un siècle - c'est tout le temps incarné par des personnages très beaux - les personnages masculins et féminins sont tous formidables, ils sont tous absolument incroyables, très différents les uns des autres - c'est l'idée même qu'on peut se faire du roman russe, c'est parfaitement fait, d'une manière moderne - ce que Oulitskaïa, c'est intégrer des archives dans une fiction tolstoïenne, à l'ancienne, très très belle, il y a de la correspondance, il y a des journaux intimes - non seulement c'est monumental, mais c'est fabuleusement nécessaire pour comprendre l'histoire de l'union soviétique - c'est un peintre des âmes et des âges - elle est merveilleuse avec les petits et avec les vieux. [Seul Michel Crépu reconnaît la grandeur du livre mais a peu de goût pour les sagas] Ajouter à mes livres
9 Ecstasy and me
Hedy Lamarr
8 critiques 5 citations

[Émission du 17/06/2018] - J'ai adoré - ce qui m'a un peu frustrée c'est qu'elle ne parle pas de ses inventions - sa vie sexuelle est totalement démente - à chaque fois qu'elle parle de sa vie en général, je me dis "elle est complètement folle, elle en rajoute des couches, elle se vante", et en fait, à chaque fois, on réalise que c'est vrai - moi j'adore cette femme - j'adore qu'elle se soit trompée tout le temps dans ses choix de scénarios, c'est quelqu'un pour qui la question du bonheur est beaucoup plus importante que la question de la célébrité - ce livre fait découvrir une personnalité qui a eu un rôle dans le monde du cinéma et je trouve ça absolument sensationnel - c'est totalement mystérieux parce qu'en fait tu ne sais jamais la vérité - elle se souvient de scène des sexe absolument folles - il y a de sublimes photos d'elle. Ajouter à mes livres
10 Album Simone de Beauvoir, La Pleiade
Sylvie Le Bon de Beauvoir
1 critique 1 citation

[Émission du 29/07/2018] [Critique conjointe de l'album et des deux tomes de Mémoires] - Cette publication est merveilleuse - le petit album de Sylvie Le Bon de Beauvoir est extraordinaire parce qu'elle arrive à restituer une chose de Simone de Beauvoir qui m'a toujours absolument fascinée, c'est son énergie et son élan vital - c'était une femme physique et j'aime beaucoup les photos qui sont dans le petit album parce que ça lui rend son corps - quand tu lis tout ça, tu as vraiment l'impression que Sartre a été le seul homme de sa vie - ce qu'elle écrit sur lui est d'une beauté à tomber - on a beaucoup dit que tout était d'une très grande froideur, en relisant et en piochant à n'importe quelle page, je trouve que c'est charnel et que c'est absolument intelligent, magnifique, inouï, formidable - ce qui est bien, en commençant par l'écriture autobiographique, c'est qu'on voit à quel point elle n'était pas juste une théoricienne - elle vivait le féminisme - je trouve ça bien de rappeler à quel point c'est une femme qui a incarné dans sa vie et dans son corps la liberté qu'elle prônait aussi de façon théorique. [Seul Michel Crépu préfère Jane Austen] Ajouter à mes livres
11 I'm your man : La vie de Leonard Cohen
Sylvie Simmons
3 critiques

[Émission du 29/07/2018] - C'est une sorte de biographie assez classique - pas tout à fait classique dans le sens où elle a été faite avec Léonard Cohen - je pense que c'est vraiment la bio de référence - il y a des choses extrêmement belles - plus que la biographie d'un artiste, c'est la biographie d'un homme et d'un itinéraire très spirituel - il y a des scènes d'anthologie - moi qui n'y connaît rien, j'ai adoré ce livre - il y a peu de gens qui savent raconter la dépression - c'est une biographie très précise, pondéreuse mais pas vétilleuse, elle est très agréable à lire - ce qui m'a fascinée, c'est le monastère - c'est une vie incroyable - je suis pris à la lecture du livre parce que je découvre quelqu'un. Ajouter à mes livres
12 Dictionnaire amoureux de la mer
Yann Queffélec
1 critique 1 citation

[Émission du 12/08/2018] - C'est un livre très lyrique, c'est un livre qui est à la fois un dictionnaire de la mer, mais aussi le dictionnaire de la mère - on découvre que c'est à cause de la disparition de sa mère qu'il a vraiment envie de la mer - tout ça est romanesque - c'est un écrivain qu'on pouvait considérer comme un peu fini - il a écrit ce monument - j'ai été très très surpris, très étonné, d'aimer autant un livre de Yann Queffélec - quelle écriture, riche, enthousiaste, c'est oral, c'est libre - ce qui est intéressant, c'est qu'il désobéit complètement au principe [de la collection des dictionnaires amoureux], il fait une sorte de récit autobiographique et chaque chapitre rejoint l'autre donc on peut vraiment le lire dans l'ordre comme un grand récit personnel - j'ai l'impression qu'il a écrit ça en état d'ivresse - il y a des pages, on sent que l'auteur est totalement bourré, et ça, ça m'a énormément plu - c'est un véritable amoureux - il y a des portraits magnifiques - ce n'est jamais stable, ça part dans tous les sens, ça tangue, ça vire, ça souque ferme. Ajouter à mes livres
13 Neuf contes
Margaret Atwood
20 critiques 7 citations

[Émission du 12/08/2018] - Ses personnages, c'est des sales gosses qui le restent toute leur vie - ce n'est pas elle qui est cruelle et qui est sombre, ce sont les gens qui sont comme ça - elle est comme une entomologiste - c'est hallucinant comment tout peut tout à coup se déglinguer, et ça elle le voit très bien - la façon dont elle parle de sexe, alors moi, j'adore - c'est un très grand écrivain féministe - c'est d'une intelligence machiavélique, c'est drôle, c'est perfide - c'est vengeur, c'est désopilant, tous les mecs sont des gros connards obsédés sexuels complètement idiots et méritent d'être assassinés immédiatement, et c'est ce qu'elle fait, elle les tue - elle a un talent fou - c'est une sorcière, au Moyen-Âge on l'aurait brûlée. [Seul Jean-Claude Raspiengeas n'en a aimé que trois, mais qu'il a trouvés formidables] Ajouter à mes livres
14 La seule histoire
Julian Barnes
53 critiques 37 citations

[Émission du 09/09/2018] - C'est un très très beau livre - c'est un roman sur la mémoire et la recomposition, c'est-à-dire qu'il cherche sans arrêt la vérité de cette relation - je trouve que ce qu'il y a de très beau chez Julian Barnes c'est qu'il a une sorte de posture à l'antique, c'est-à-dire qu'il tente de garder jusqu'au bout de la dignité dans les souvenirs - c'est superbe, c'est peut-être le meilleur roman de Julian Barnes - c'est vraiment le romanesque dans lequel on a envie de se glisser comme dans un truc soyeux, odorant - c'est Harold et Maude proustien, c'est Un été 42 qui durerait une dizaine d'années et dont le narrateur se souviendrait jusqu'à la fin de ses jours - il arrive, en trois parties, à montrer comment le temps passe, ce qu'est l'adolescence, ce qu'est le premier amour avec une femme de trente ans de plus, ce qui est notre rêve à tous quand on est jeune - on voit comment une vie se bâtit et se désagrège en même temps - c'est écrit d'une façon splendide, il explique ce que sont les silences anglais où les deux interlocuteurs comprennent ce que veut dire l'autre sans parler et c'est un peu ça ce livre, c'est un peu ça le roman à l'anglaise - on voit que le passé est vraiment un pays étranger - c'est vraiment un livre déchirant - c'est un livre de grâce, d'équilibre, de beauté - les anglais sont capables de donner une représentation de la vie qui passe, dans une sorte d'équilibre entre le grave et le léger, entre la beauté et l'ombre qui vient doucement recouvrir les choses, tout ça est restitué d'une manière presque musical et c'est vraiment un enchantement de lire ce livre. [Seul Arnaud Viviant, encore tout imprégné de sa défense de Christine Angot, trouve ce roman trop anglais à tous les niveaux] Ajouter à mes livres
15 Munkey Diaries
Jane Birkin
11 critiques 5 citations

[Émission du 25/11/2018] - Je trouve que la partie écrite aujourd'hui est plus intéressante que les carnets de jeunesse, c'est là où il y a le plus d'émotion - c'est un document passionnant sur cette époque, c'est une histoire incroyable, c'est inouï, c'est quand même une pensionnaire de très bonne famille, d'une famille assez coincée, qui se retrouve sex-symbol à scandales - on apprend énormément de choses - c'est un livre empreint d'un très grand désespoir parce qu'elle n'a aucune estime pour elle-même - il y a des scènes folles - j'ai rarement lu une pareille mise à nue d'une personnalité publique - c'est splendide et passionnant - ce qui est beau, c'est qu'on connaît tous la voix de Jane Birkin, et on l'entend - En fait on ne lit pas, elle nous raconte l'histoire - il y a des histoires absolument merveilleuses - c'est absolument bouleversant, ce journal, et c'est fou - il y a peut-être quelque chose entre cette difficulté à adhérer au langage et à se sentir chez soi dans une langue et le fait qu'elle ne se sente finalement chez elle nulle part - le fait qu'elle l'ait traduit elle-même, qu'elle ait voulu elle-même le traduire, donne cette tonalité dans l'écriture, dans le style, dans la pose, qui rappelle exactement la tonalité et la voix de Jane Birkin - évidemment on arrive à la fin, après la séparation entre Serge et Jane, avec une seule envie, c'est de lire la suite. Ajouter à mes livres
16 Le dernier roi soleil
Sophie des Déserts
5 critiques 5 citations

[Émission du 23/12/2018] - Sophie des Déserts ne cache rien de la vie sentimentale [de Jean d'Ormesson] pour le moins compliquée, de sa vanité d'auteur ou de sa conception très molle du journalisme - j'ai trouvé ça épatant - ce que je trouve de bien dans cette biographie très intime, c'est qu'elle est faite avec beaucoup d'élégance - elle met le pied dans la porte - ça se lit un peu comme un roman de Françoise Sagan, parce que c'est l'histoire d'un homme qui n'aime que le soleil, qui n'aime que bronzer, qui n'aime que le luxe, et qui va s'inventer grâce à quatre femmes - elle a un vrai savoir-faire - le livre est d'une dignité absolue - il est sans complaisance, il a un rapport très fort à la vérité - au-delà de Jean d'Ormesson, c'est le portrait d'une classe, d'une certaine France - le livre est remarquable pour comprendre la France - ça représente une certaine droite et une certaine France qui suintent le népotisme - elle fait le portrait d'une France moisie - elle n'est pas très tendre sur la carrière littéraire de Jean d'Ormesson - on sort des portraits éternels, convenus, sur Jean d'Ormesson, on accède un petit peu à la vérité du personnage - c'est un livre qui est très tendre, c'est un livre qui est caustique, mais c'est un livre intrigué, c'est-à-dire que sa biographe est intriguée par le personnage. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          40

Ils ont apprécié cette liste