AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


La bande à Bonnot

Liste créée par Pecosa - 17 livres. Thèmes et genres : criminalité , anarchisme , anarchiste , hold-up , répression , police , faits divers



1 La bande à Bonnot
Benoît Ladarre
On a déjà beaucoup dit et écrit sur la bande à Bonnot, mais a-t-on laissé s?exprimer les intéressés eux-mêmes ? C?est cette aventure que nous fait vivre Benoît Ladarre, pour qui la bande à Bonnot, et Garnier en particulier, représente la révolte poussée à un point de non retour. Une révolte sans espoir qui intensifie la vie et détruit tout repère moral. Une course à un rythme trépidant qui ne pourra déboucher que sur la mort? et la gloire éventuelle. Ajouter à mes livres
2 La bande à Bonnot : A travers la presse de l'époque
Frédéric Lavignette
1 critique 3 citations

S'emparer de ce livre, c'est déjà entamer une remontée dans le temps pour s'immerger au coeur de l'un des plus célèbres mythes du XXe siècle : Jules Bonnot. Grâce à un choix rigoureux de documents des années 1910, souvent inédits, cet ouvrage retrace la très médiatique épopée de la bande à Bonnot à la manière d'une revue de presse de l'époque. Véritable florilège de textes tirés de plus de trente journaux, ce documentaire restitue au lecteur contemporain transposé à la Belle Époque les différentes étapes de la construction d'une gloire mémorable. Aux comptes-rendus détaillés des quotidiens, ce récit haut en couleur associe des extraits de textes d'auteurs proches de la bande ainsi que des écrits d'illustres personnalités parmi lesquels Colette, Jean Jaurès ou Maurice Leblanc... Un photoreportage riche d'une exceptionnelle iconographie comprenant plus de 700 illustrations, souligne d'une autre façon l'intérêt excessif porté au cas Bonnot. Au-delà de l'histoire de la bande à Bonnot et de son influence médiatique, ce livre aborde le contexte social et politique de l'époque et soulève avec pertinence les questions de la célébrité, de l'anarchisme, ou encore du rôle de la police dans de telles affaires. Ajouter à mes livres
3 Dans les archives secrètes de la police : Quatre siècles d'Histoire, de crimes et de faits divers
Bruno Fuligni
16 critiques 7 citations

Pour la première fois, la Préfecture de police a accepté d'ouvrir ses archives. De l'assassinat d'Henri IV à Mai 68, ce livre raconte quatre siècles de dossiers brûlants. Il plonge dans la grande Histoire -Ravaillac, Louis XVII, Ravachol, la Résistance, la guerre d'Algérie- mais aussi dans le monde de la pègre, des marginaux et des courtisanes. Ecrit par quarante-six auteurs, dont Pierre Assouline, Jean-Pierre Azéma, Jean Lacouture, Pascal Ory, Jean Tulard, Michel Winock, il fait revivre les affaires criminelles qui ont passionné les Français -Landru, Violette Nozière, Petiot- et dévoile les secrets d'artistes et écrivains comme Hugo, Verlaine, Rimbaud, Colette ou Picasso. Les rapports de police, rédigés dans un constant souci de précision, décrivant tout à tour le drame, la passion ou l'insolite, donnent à ce livre une force prodigieuse. Ajouter à mes livres
4 Individualiste Libertaire: Max Stirner, Jules Bonnot, Lysander Spooner, Victor Serge, Albert Libertad, Han Ryner, Zo D'Axa, Andr Lorulot
Livres Groupe
Ajouter à mes livres
5 L'Affaire Bande à Bonnot
Frédéric Delacourt
Ajouter à mes livres
6 La Belle Epoque de la bande à Bonnot
Bernard Thomas
Qui n'a entendu parler de la bande à Bonnot ? Voici le roman vrai de l'épopée sanglante de ces jeunes gens qu'on appela "les bandits tragiques". Inventeurs du "hold-up" en automobile, desperados de l'anarchisme, sous-produits pathétiques de la misère des grandes villes, Pieds-Nickelés du crime, paumés d'un idéal, ils terrifièrent la France de la Belle Epoque. Celle des hauts-de-forme et des crinolines de chez Poiret, du five o'clock au Bois, des "week-ends" en Delaunay-Belleville à Dieppe, des Ballets russes et de la première traversée de la Manche en aéroplane, du naufrage du Titanic et du tour de France cycliste, avec en toile de fond l'ombre naissante de la Grande Guerre. Le crime de la rue Ordener, l'assassinat de la forêt de Sénart, l'agression de Chantilly, le meurtre de l'agent Garnier furent autant d'exploits dignes de Fantômas, avant les Fort-Chabrol à la mitrailleuse, à la dynamite ou au canon de Choisy-le-Roi et de Nogent-sur-Marne. La société se vengeait. "C'est beau, hein, l'agonie d'un homme !" s'exclama-t-on quand Bonnot, le chef du groupe, fut abattu alors qu'il allait être arrêté. Ajouter à mes livres
7 En exil chez les hommes
Malcolm Menzies
4 critiques

Malcolm Menzies, auteur de Makhno, une épopée, le soulèvement anarchiste en Ukraine, 1918-1921 (Belfond), de Trois contes des îles (Corps 9 éditions), nous fait revivre, après de minutieuses recherches, la parabole désespérée du rebelle Jules Bonnot. Fatalité et volonté se heurtent pour mieux se réunir dans ce roman, évocation fidèle de l'histoire des " bandits tragiques " qui bouleversa la France de 1912. Ajouter à mes livres
8 Bonnot et la fin d'une époque
Pierre-Robert Leclercq
En avril 1912, au terme d'un siège qui rassembla des milliers de spectateurs criant « À mort », Jules Bonnot mourait « à la suite de ses blessures ». Un an plus tard, disparaissaient les trois derniers membres d'une association de malfaiteurs connue sous le nom Bandits en auto devenu Bande à Bonnot. Inépuisable sujet où l'effet l'emporte souvent sur la cause, véritable feuilleton entretenu par toute la presse, de décembre 1911 à avril 1913, cette bande est, aujourd'hui encore, en bonne place dans l'histoire criminelle. Bonnot et les siens ne sont pas nés assassins. Il y a, chez la plupart d'entre eux, une évolution de la révolte sociale au crime. ils sont la face violente d'une anarchie qui condamne le meurtre mais qui est débordée par certains de ses membres, souvent très jeunes. L'histoire n'est pas forcément une répétition, mais telle chronique de 1912 où L'Humanité se trouve en accord avec L'Action Française, semble avoir été écrite à la fin d'un G20 tel reportage du Petit Parisien ou du Figaro de 1913 semble illustrer un débat sur nos quartiers dits difficiles. Le crime n'a pas besoin des faiblesses d'une société pour être, mais les journaux de son temps disent, sans trop oser le dire, que Bonnot est aussi un mauvais fruit de son époque. Ajouter à mes livres
9 Les bandits tragiques
Victor Méric
2 citations

Paru en 1926, Les Bandits tragiques de Victor Méric retrace l'histoire de la bande à Bonnot, ces quelques hommes encore jeunes lancés dans une épopée sanglante qui ne les conduira nulle part. L'auteur y reprend dans le détail leur course folle, revient sur leurs personnalités et dépeint le milieu dont ils faisaient partie, celui des individualistes et des illégalistes rassemblés autour du journal L'Anarchie. Il raconte comment ces hommes, ces «en-dehors», refusant l'avenir d'esclaves salariés que la société promet à ceux qui n'ont rien, ont voulu vivre autrement, sans attendre une hypothétique Révolution. Mais à travers cette histoire, Victor Méric dénonce surtout la répression aveugle de la justice qui, dans son désir de vengeance, emporta un homme : Eugène Dieudonné. Condamné à la guillotine pour un crime dont tout l'innocentait, il sera finalement envoyé au bagne où il passera plus de dix années. Ajouter à mes livres
10 Mort aux bourgeois ! : Sur les traces de la bande à Bonnot
Renaud Thomazo
Le 21 décembre 1911 se déroule en plein Paris, rue Ordener, un fait divers prodigieux : le premier hold-up motorisé de l'histoire. Ses auteurs : des anarchistes qui ont déclaré une guerre sanglante à la société. Leurs armes : le browning et l'automobile! Vingt ans après les bombes de Ravachol, le drapeau noir endeuille de nouveau la France. Durant cinq mois, toutes les forces de police traqueront Bonnot et ses complices. Pour les journaux de la Belle Epoque, l'affaire devient un feuilleton qui tiendra le pays en haleine jusqu'à son dénouement spectaculaire... Cette épopée meurtrière a été largement médiatisée, mais la presse savait-elle tout ? Pour la première fois, la véritable histoire de la bande à Bonnot est ici racontée à partir des archives inédites de la Préfecture de police. Les procès-verbaux de perquisition, les rapports de filature, les lettres de dénonciation, les dossiers de l'Identité judiciaire : des centaines de pièces ont permis à Renaud Thomazo de retracer l'enquête de la Sûreté lancée aux trousses des "bandits en automobile". Ajouter à mes livres
11 Souvenirs d'anarchie
Rirette Maitrejean
2 critiques 1 citation

Cette nouvelle édition de Souvenirs d?anarchie rassemble la première interview parue dans Le Matin et deux importantes mises au point faites par Rirette Maitrejean en 1937 et 1959. Elle décrit ici la période du mouvement anarchiste d?avant la guerre de 1914, autour du journal l?anarchie ou gravitent aussi bien les futurs membres de la bande à Bonnot que Victor Kibaltchiche dit Le Rétif, futur Victor Serge. Rédactrice à " L'anarchie " Rirette Maîtrejean fut accusée de faire partie des théoriciens et des organisateurs du " banditisme anarchiste " . Arrêtée en 1913 elle est acquittée . Dans ces textes , elle revient sur son engagement et décrit une partie du mouvement anarchiste avant la guerre de 14-18 , avec le soutien aux grèves durement réprimées , le réformisme montant , mais aussi la vie quotidienne . Ajouter à mes livres
12 Les En-dehors
Anne Steiner
2 critiques 13 citations

Ils ont vingt ans en 1910 et se définissent comme des " en-dehors". Hors du troupeau, ils refusent de se soumettre à l'ordre social dominant, mais rejettent aussi tout embrigadement dans les organisations syndicales ou politiques. Pour eux, l'émancipation individuelle doit précéder l'émancipation collective. Leur refus des normes bourgeoises, comme des préjugés propres aux classes populaires, les amène à inventer d'autres rapports entre hommes et femmes et entre adultes et enfants, à prôner l'amour libre et la limitation volontaire des naissances. Leur rejet du salariat les conduit à expérimenter la vie en milieu libre, à réfléchir à d'autres modes de consommation et d'échanges, mais aussi à emprunter la voie de l'illégalisme -jusqu'au célèbre périple de la "bande à Bonnot ". En révolte contre sa famille, Rirette Maîtrejean débarque à Paris à l'âge de seize ans et devient l'une des figures de ce milieu. Son parcours sert de fil conducteur à ce récit qui fait sortir de l'ombre bien des acteurs de cette épopée anarcho-individualiste ayant fait leur ce précepte de Libertad : "Ce n'est pas dans cent ans qu'il faut vivre en anarchiste". Exigence que plus d'un paya de sa liberté, et même de sa vie. Ajouter à mes livres
13 Les grands criminels
Alphonse Boudard
3 critiques 5 citations

J'ai plus de raisons d'écrire sur le crime que sur la culture du mais en Haute-Normandie. Au cours de mes séjours en cul-de-basse-fosse, j'ai rencontré quelques spécimens d'assassins qui me permettent aujourd'hui de les étudier d'un peu plus près. Jules Bonnot au volant de sa Delaunay-Belleville est à la fois le premier braqueur motorisé et l'ancêtre de nos terroristes fin de siècle. Landru, c'est Don Juan criminel. Il est petit, barbu, chauve, pingre, presque vieux, et pourtant il séduit 283 femmes en cinq ans. Détail : 10 d'entre elles disparaîtront en fumée. Le docteur Petiot nous arrive de l'enfer. Pendant l'Occupation, en 1942, il aménage un hôtel particulier pour y liquider des clients en mal d'évasion. Il a tué parce qu'il était né pour ça, comme d'autres le sont pour la poésie ou la recherche scientifique. Pierre Loutrel, dit Pierrot le Fou, va sillonner la France de l'après-guerre au volant de sa traction avant, attaquant les banques et les convoyeurs de fonds au rythme syncopé de sa mitraillette. Le dernier criminel de cette promenade dans le temps des horreurs est un. jeune homme de bonne famille, Georges Rapin. Ayant trop lu de romans policiers et se prenant pour un voyou de Série Noire, il se fait appeler M. Bill. Il tue pour rien, presque pour le plaisir Ajouter à mes livres
14 L'homme à la carabine
Patrick Pécherot
11 critiques 7 citations

Prison de la Santé, 1913. Les survivants de la bande à Bonnot attendent leur jugement. Ils ont vingt ans et voulaient vivre sans entraves. Communautés, insoumission, végétarisme et fausse monnaie, ils ont pris les chemins de traverse qu'emprunteront, bien plus tard, d'autres enfants de la révolte. Traqués, au terme d'une fuite en avant sanglante, ils deviendront ces bandits tragiques qui feront trembler la France. Parmi eux, André Soudy. Gamin tuberculeux, traîne-misère, poucet aux poches crevées... Qui est vraiment celui qu'on appellera u l'homme à la carabine " ? Au fil d'un roman-collage, Patrick Pécherot a suivi ses traces à demi effacées. Croisant au passage les fantômes d'Aragon, Arletty, Léo Malet, Colette, Henri Calet, Georges Brassens, Léo Ferré, Boris Vian..., il brosse l'esquisse d'un perdant magnifique. Ajouter à mes livres
15 En tout cas, pas de remords
Pino Cacucci
1 citation

« Les personnages de ce livre ont réellement existé, et les faits qui y sont rapportés sont réellement arrivés. Tout le reste est fiction. C'est à dire les dialogues, le contexte et les aventures qui servent de toile de fond, quelque comparse destiné à combler le vide laissé par la chronique. Il s'agit donc d'un roman, et rien de plus. Un roman qui ne peut même pas être qualifié d'"historique", car l'Histoire est toujours écrite par les vainqueurs; dans les pages qui suivent les personnages ont en revanche tout perdu: batailles, travail, amis, idéaux, leur vie même. L'unique chose qu'ils sont parvenus à ne point perdre est la dignité. Mais ils ont eu la malchance de vivre à une époque où la dignité est la dernière des qualités nécessaires pour passer à l'Histoire. » Ajouter à mes livres
16 Le feuilleton du siècle
Willem
Après que les étagères des librairies se sont effondrées sous le poids des résumés insupportablement objectifs et les odes nostalgiques du siècle passé, ce feuilleton arrive à point nommé pour nous sauver de la nostalgie malsaine et de la malhonnêteté intellectuelle. Libre penseur entre tous, Willem donne ici libre cours à sa veine satirique, et accouche d'un livre revigorant qui renvoie Alain Decaux à ses pitoyables imitations de Napoléon. Une leçon d'Histoire où les anecdotes ne sentent plus la fin de banquet et où l'on nous explique enfin comment Adolf Hitler a rencontré le Che. Ajouter à mes livres
17 Jour J, Tome 3 : Septembre rouge
Fred Duval
11 critiques 19 citations

12 septembre 1914. L'Allemagne remporte la décisive bataille de la Marne en appliquant jusqu'au bout le plan d'invasion Schlieffen. Le 9 janvier 1915, le Président français Poincaré signe l'armistice. Refusant la capitulation, le Tigre Clemenceau, épaulé par ses anciennes brigades mobiles, quitte la France. Avec l'appui de la flotte française, il gagne Alger d'où il organise la résistance. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          160

Ils ont apprécié cette liste