AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Paris, la Commune

Liste créée par steka - 23 livres. Thèmes et genres : histoire , politique , révolution , Paris (France) , répression , liberté

REGARDEZ LA COMMUNE DE PARIS, C’ÉTAIT LA DÉMOCRATIE ! "La grand'ville a le pavé chaud, Malgré vos douches de pétrole, Et décidément, il nous faut Vous secouer dans votre rôle... " Arthur Rimbaud - Chant de guerre parisien "La Commune a été la plus grande fête du XIXème siècle. On y trouve, à la base, l’impression des insurgés d’être devenus les maîtres de leur propre histoire, non tant au niveau de la déclaration politique "gouvernementale" qu’au niveau de la vie quotidienne dans ce printemps de 1871 (voir le jeu de tous avec les armes ; ce qui veut dire : jouer avec le pouvoir). C’est aussi en ce sens qu’il faut comprendre Marx :"la plus grande mesure sociale de la Commune était sa propre existence en actes". http://infokiosques.net/lire.php?id_article=15 "Malgré tout ce tourment de tête et de compréhension d’affaires sociales auxquelles je n’étais pas habitué, je suis dans l’enchantement. Paris est un vrai paradis! Point de police, point de sottise, point d’exaction d’aucune façon, point de dispute. Paris va tout seul comme sur des roulettes. Il faudrait pouvoir rester toujours comme cela. En un mot, c’est un vrai ravissement. " Gustave Courbet le 30 avril 1871. Ce fut, selon les mots de Marx "une révolution contre l’État lui-même, cet avorton surnaturel de la société, la reprise par le peuple et pour le peuple de sa propre vie sociale." (La guerre civile en France) Et oui, il y a la Commune et puis il y a les Versaillais: deux visions, deux langages du monde inconciliables qui d'une certaine manière symbolisent le combat historique, celui qui resurgira à chaque fois que l'histoire réelle reprendra sa marche. Et cela malgré tous les efforts des tenants de la domination et de ses complices pour le dissimuler et pour faire oublier que ILS SONT les Versaillais sous les différents masques "démocratiques" qu'ils se donnent.
+ Lire la suite


1 Bas les coeurs! (1870-1871)
Georges Darien
2 critiques 10 citations

" Le drapeau! ... Voilà Thiers, le vieil assassin, l'homme qui a toujours fait litière de la justice et du droit : il est au pinacle. Il montera encore, le chacal ... C'est un patriote ... " Ajouter à mes livres
2 La guerre civile en France
Karl Marx
4 citations

"La plus grande mesure sociale de la Commune était sa propre existence en actes." "Dans une brève esquisse d'organisation nationale que la Commune n'eut pas le temps de développer, il est dit expressément que la Commune devait être la forme politique même des plus petits hameaux de campagne et que dans les régions rurales l'armée permanente devait être remplacée par une milice populaire à temps de service extrêmement court. Les communes rurales de chaque département devaient administrer leurs affaires communes par une assemblée de délégués au chef-lieu du département, et ces assemblées de département devaient à leur tour envoyer des députés à la délégation nationale à Paris; les délégués devaient être à tout moment révocables et liés par le mandat impératif de leurs électeurs. L'unité de la nation ne devait pas être brisée, mais au contraire organisée par la Constitution communale; elle devait devenir une réalité par la destruction du pouvoir d?État qui prétendait être l'incarnation de cette unité, mais se voulait indépendant de la nation même, et supérieur à elle, alors qu'il n'en était qu'une excroissance parasitaire. " Ajouter à mes livres
3 Histoire de la Commune de 1871
Prosper-Olivier Lissagaray
2 critiques 4 citations

Le livre de référence sur l'histoire de la Commune de Paris, l'un des rares moments magiques où le mot démocratie prit enfin tout son sens contre toutes les représentations mensongères. Ajouter à mes livres
4 La troisième défaite du prolétariat français
Benoît Malon
1 citation

Ajouter à mes livres
5 Souvenirs d'un révolutionnaire
Gustave Lefrançais
1 citation

Nouvelle édition à paraitre à l'automne "Les vrais « crimes » de la Commune,ô bourgeois de tous poils et de toutes couleurs: monarchistes, bonapartistes, et vous aussi républicains roses et même écarlates; les vrais crimes de la Commune qu'à son honneur vous ne lui pardonnerez jamais ni les uns ni les autres, je vais vous les énumérer...La Commune, c'est le parti de ceux qui avaient d'abord protesté contre la guerre en juillet 1870, mais qui, voyant l'honneur et l'intégrité de la France compromis par votre lâcheté ont tenté l'impossible pour que l'envahisseur fût repoussé en dehors des frontières...La Commune, pendant 6 mois, a mis en échec votre oeuvre de trahison...La Commune a démontré que le prolétariat était préparé à s'administrer lui-même et pouvait se passer de vous...La réorganisation des services publics que vous aviez abandonné en est la preuve évidente...La Commune a tenté de substituer l'action directe et le contrôle incessant des citoyens à vos gouvernements, tous basés sur la raison d'Etat, derrière laquelle s'abritent vos pilleries et vos infamies gouvernementales de toutes sortes...Jamais, non jamais, vous ne lui pardonnerez. " Ajouter à mes livres
6 Rimbaud, la Commune de Paris et l'invention de l'histoire spatiale
Kristin Ross
"Ce livre n'est pas une exégèse de Rimbaud, ni une histoire de la Commune de Paris, ni une analyse de l'influence de la Commune sur la poésie rimbaldienne. Il vise au contraire à penser la parenté entre un événement poétique et un événement politique." "La grand'ville a le pavé chaud, Malgré vos douches de pétrole, Et décidément, il nous faut Vous secouer dans votre rôle... " - Chant de guerre parisien - Arthur Rimbaud Ajouter à mes livres
7 Pratique militante
Eugène Varlin
1 critique

Ajouter à mes livres
8 La Commune. Histoire et Souvenirs
Louise Michel
2 citations

Ajouter à mes livres
9 Jacques Vingtras, tome 3 : L'Insurgé
Jules Vallès
14 critiques 56 citations

"Quelle journée ! Ce soleil tiède et clair qui dore la gueule des canons, cette odeur de bouquets, le frisson des drapeaux, le murmure de cette révolution qui passe, tranquille et belle comme une rivière bleue ... Ô grand Paris ! Patrie de l'honneur, cité du salut, bivouac de la Révolution ! Quoi qu'il arrive, dussions-nous être à nouveau vaincus et mourir demain, notre génération est consolée. Nous sommes payés de vingt ans de défaites et d'angoisses." Ajouter à mes livres
10 Mes cahiers rouges au temps de la Commune
Maxime Vuillaume
"Durant l'Année terrible (1871), leur auteur, Maxime Vuillaume, fut constamment aux premières loges, tantôt comme spectateur, le plus souvent comme protagoniste. Engagé volontaire dans la Garde nationale, il participe aux journées insurrectionnelles des 31 octobre 1870 et 22 janvier 1871. À compter du mois de mars, c'est par la plume qu'il poursuit son combat, en fondant l'un des journaux les plus lus - et certainement le plus populaire - de la révolution communaliste : Le Père Duchêne. Au cours de la Semaine sanglante, enfin, il n'hésite pas à prendre les armes pour résister à l'assaillant versaillais." Ajouter à mes livres
11 Eugène Varlin : Chronique d'un espoir assassiné
Michel Cordillot
Ajouter à mes livres
12 À l'assaut du ciel : La Commune racontée
Raoul Dubois
3 citations

" Le 18 mars 1871, le peuple de Paris, sortant à peine du siège soutenu héroïquement par la population, empêche les canons de Montmartre de repartir pour Versailles. Les soldats fraternisent avec les hommes et les femmes de la Butte et fusillent leurs généraux. Partis à l'assaut du ciel, les " Communeux " ou " Communards " réinventent une nouvelle forme de société et s'engagent hardiment vers l'avenir. Le 28 mai au soir, la Commune a cessé d'exister et les cadavres de milliers de ses partisans jonchent les rues de Paris. Ils seront rejoints par les condamnés. Et cependant, le souvenir de la Commune va illuminer toutes les luttes pour la liberté." Ajouter à mes livres
13 Inventer l'inconnu. Textes et correspondance autour de la Commune précédé de Politiques de Marx par Daniel Bensaïd
Karl Marx
4 citations

"Thiers, ce nabot monstrueux, a tenu sous le charme la bourgeoisie française pendant plus d'un demi-siècle, parce qu'il est l'expression intellectuelle la plus achevée de sa propre corruption de classe. " Ajouter à mes livres
14 Ecrits politiques
André Léo
1 citation

Ajouter à mes livres
15 Sur les traces des communards : Enquête dans les rues du Paris d'aujourd'hui
Jean Braire
1 critique 2 citations

"sous l'asphalte sont toujours les pavés." Ajouter à mes livres
16 La proclamation de la Commune : 26 mars 1871
Henri Lefebvre
1 citation

Certains de ceux qui se prétendent héritiers politiques et théoriques de la Commune ne possèdent en propre que l’héritage d’un échec, dont ils ont égaré le sens précisément parce qu’ils croient ou disent avoir réussi. N’y a-t-il pas un mouvement dialectique de la victoire et de la défaite, de l’échec et de la réussite ? Les succès du mouvement révolutionnaire ont masqué ses échecs ; par contre, les échecs – celui de la Commune, entre autres – sont aussi des victoires, ouvertes sur l’avenir, à condition d’en ressaisir et d’en maintenir la vérité. Ce qui fut impossible pour les Communards reste jusqu’à ce jour impossible et par conséquent désigne encore pour nous le possible à réaliser. Ajouter à mes livres
17 Paris, bivouac des révolutions : La commune de 1871
Robert Tombs
1 critique 4 citations

La République idéale telle que les communards la concevaient, était une forme de démocratie directe, où le peuple entendait exercer la souveraineté, plutôt que de la déléguer, où les représentants n’étaient que tolérés par les représentés. Ajouter à mes livres
18 La Commune (suivie de la Commune de Paris)
Petr Alekseevitch Kropotkine
2 citations

Ajouter à mes livres
19 Notes pour servir à l'histoire de la Commune de Paris en 1871
Jules Andrieu
1 citation

Ajouter à mes livres
20 La commune n'est pas morte : Les usages politiques du passé de 1871 à nos jours
Éric Fournier
1 critique

"L’histoire pour tous ne saurait être abandonnée à des réactionnaires souriants." Ajouter à mes livres
21 Vive la Commune ! suivi de La Commune est proclamée et de La guerre civile en France (extraits)
Louise Michel
2 critiques 3 citations

Ajouter à mes livres
22 Oeuvres complètes, volume 7 : La Guerre Franco-Allemande et la Révolution sociale en France, 1870-1871
Mikhaïl Bakounine
3 citations

Si Bakounine n'était pas présent à Paris en 1871, on se rappellera de cette magnifique déclaration parlant des journées de février 1848 à Paris : "C'était une fête sans commencement et sans fin; je voyais tout le monde et je ne voyais personne, car chaque individu se perdait dans la même foule innombrable et errante; je parlais à tout le monde sans me rappeler ni mes paroles ni celles des autres, car l'attention était absorbée à chaque pas par des événements et des objets nouveaux, par des nouvelles inattendues. (...) Il semblait que l'univers entier fût renversé; l'incroyable était devenu habituel, l'impossible possible, et le possible et l'habituel insensés." Ajouter à mes livres
23 Le Journal de la Commune
Éloi Valat
Sous la Commune, le Journal Officiel continue de paraître. Rédigé par les insurgés, chaque numéro, du lundi 20 mars au mercredi 24 mai 1871, réunit des textes officiels (décrets, arrêtés...) et non officiels (faits divers, dépêches, nécrologies...). A partir d'extraits, Eloi Valat a conçu quelque soixante-dix images/affiches qui offrent, de ces deux mois de révolution, un panorama d'une " prégnante actualité ". Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          1810

Ils ont apprécié cette liste