AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Parcours, Passions et oeuvres d'autodidactes...

Liste créée par fanfanouche24 - 30 livres. Thèmes et genres :

"Quels sentiments ont été à l'origine de ce désir de savoir, et de vouloir écrire ? Sur ce sujet, les témoignages abondent : le désir de ne pas se sentir humilié, le sentiment d'infériorité, le désir de défendre sa classe, de lutter contre l'injustice, d'être efficace, de mieux servir un idéal, d'être à la hauteur des responsabilités acceptées . On ne saurait oublier aussi le rôle joué par la femme, plus "cultivée", que l'on voudrait conquérir, -c'est le thème de Martin Eden de Jack London. Mais, toujours dans ce désir de culture, il s'agit de dignité. Pour les autodidactes, la culture est le contraire de l'humiliation. (p.11) "[ "Les Autodidactes" de B. Cacérès ] ****en cours le 13 juin 2019
+ Lire la suite


1 Les Autodidactes
Benigno Caceres
2 citations

Ajouter à mes livres
2 La Poudre de sourire
Marie Métrailler
2 critiques 23 citations

"Au début du siècle, mon père s'était monté toute une bibliothèque qu'il nous laissait lire. C'était extraordinaire à l'époque. Il s'était aussi abonné à toutes sortes de journaux; de quoi se faire une culture. Compte tenu de ses origines paysannes, il était étonnamment cultivé. Il s'intéressait à tout, il absorbait tout comme une éponge. Mais il était très seul. Où trouver dans un village des interlocuteurs partageant les mêmes intérêts ? Il avait bien de vieux amis qui venaient le voir et qu'il aimait beaucoup...néanmoins, il avait besoin d'autres contacts qu'il n'a jamais trouvés." Ajouter à mes livres
3 Le Philosophe autodidacte (ou) L'éveillé
Abu Bakr Ibn Tufayl
3 critiques 1 citation

Ajouter à mes livres
4 Jack London photographe
Jack London
7 critiques 6 citations

"Jack London, tête brûlée éprise de liberté a, en quarante années d?une existence intense, semé sur sa route de nombreux romans, récits ou essais comme autant de témoignages de sa soif de vivre. Curieusement, on ignore souvent que cet aventurier des mers et des mots était également un photographe de génie qui, par l?image, a reflété son temps. Et de quelle manière ! Avec plus de 12 000 clichés, le petit gars des rues de San Francisco a porté sur le monde le regard des grands humanistes. Miséreux de l?East End londonien, soldats lors du conflit russo-japonais, lépreux de l?île de Molokaï, cet homme en empathie avec ses sujets a partagé ses émotions sans jamais se départir d?une sensibilité loin des images d?Epinal attendues. Grâce au travail de Jeanne Reesman, Sara S. Hodson et Philip Adam qui ont sélectionné les 200 photos les plus marquantes de ce grand reporter s?il en est, un hommage est enfin rendu au Jack London photographe, tant chacune de ses prises de vue déborde d?humanité, de tendresse et de beauté. L??uvre littéraire de Jack London est restée dans les mémoires. Gageons qu?il en sera de même de ses photos." Ajouter à mes livres
5 Travaux
Georges Navel
6 critiques 25 citations

"Un des livres les plus beaux inspiré par la condition ouvrière. Travaux, paru au lendemain de la guerre, en 1945, est tout de suite devenu un classique. Les critiques ont comparé Georges Navel à Gorki, à Panaït Istrati, à Eugène Dabit, à Charles-Louis Philippe. Mais Navel fait entendre une voix qui n'appartient qu'à lui. Comme l'a écrit Jean Giono : " Cette patiente recherche du bonheur qui est la nôtre, nous la voyons ici exprimée avec une bonne foi tranquille. " Ajouter à mes livres
6 Une soupe aux herbes sauvages
Emilie Carles
30 critiques 27 citations

"" Roman misérabiliste, récit larmoyant ? C'était l'écueil. Mais la vieille dame n'est pas de la race qui se lamente ou qui s'apitoie. Elle promène une force tranquille, une santé à toute épreuve, une joie même étonnante. Dans ce monde des campagnes qui ne croit qu'à Dieu et à l'autorité, elle professe féminisme, anarchisme et pacifisme. Comme ses petits-enfants, aujourd'hui. Elle n'accepte aucune fatalité, aucune soumission. Et se bat au nom d'un idéal que rien n'entamera. " Janick Jossin, L'Express " Que l'on n'attende pas de cette Soupe aux herbes sauvages une aimable collection d'historiettes pittoresques, un florilège de traits campagnards, vieilles tisanes et vieilles lunes. Emilie Carles, au terme de ses jours, a pris la plume comme on prend son épée : pour combattre les préjugés, pourfendre les puissants et les riches, dire leur fait aux malins. " Bruno Frappat, Le Monde " Son livre est formidable. Elle ne cherche pas à faire littéraire, et elle y est en plein, du premier coup. Allez-y carrément. " Cavanna, Charlie Hebdo " Ajouter à mes livres
7 Une société sans école
Ivan Illich
5 critiques 49 citations

"L'école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès. Dévotion rituelles où la société de consommation se rend à elle-même son propre culte, où elle produit des élèves dociles, prêts à obéir aux institutions, à consommer des programmes tout faits préparés par des autorités supposées compétentes. A tout cela, il faut substituer une véritable éducation qui prépare à la vie dans la vie, qui donne le goût d'inventer et d'expérimenter. Il faut libérer la jeunesse de cette longue gestation scolaire qui la conforme au modèle officiel. Alors, les nations pauvres cesseront d'imiter cette coûteuse erreur. Plus de crédits démesurés aux institutions (scolaires ou autres). Que les moyens d'acquérir ou de transmettre un savoir soient mis en commun et librement accessibles à tous. Plus de maîtres à la fois gardiens de l'ordre établi, prédicateurs et thérapeutes. Mais des échanges entre "égaux", des éducateurs indépendants..." Ajouter à mes livres
8 L'autodidacte
Maurice Achard
"C'est l'histoire d'une vocation. L'histoire d'un déclic qui va pousser un gamin de neuf ans à devenir journaliste, un beau dimanche après-midi du milieu des années cinquante, en province. Pas très bon à l'école, il va faire ses classes dans un magasin de journaux. Passant de la presse sportive à la presse rock avant de s'intéresser aux quotidiens plus politiques et aux pages culturelles, il découvre tout en grandissant là, sous le regard inquiet d'une mère stricte et les encouragements d'une marraine complice. Captivé par la lecture de grandes plumes qui deviennent ses vrais professeurs Pierre Chany, Philippe Tesson ou Michel Cournot , cet autodidacte en herbe raconte, par la même occasion, le temps magnifique des Miroir-Sprint, Disco revue et autres Combat C'est l'histoire d'une passion, d'une motivation, moteurs éternels" Ajouter à mes livres
9 Enfance
Maxime Gorki
19 critiques 37 citations

Ajouter à mes livres
10 En gagnant mon pain
Maxime Gorki
4 critiques 19 citations

"Je ne sais ce qu'il faut admirer le plus dans cette évocation d'une enfance et d'une adolescence vouée au labeur forcené et en butte à toutes les privations, à toutes les humiliations aussi : de l'acuité de l'observation, de la vivacité du trait, de la peinture poignante des faiblesses comme de la grandeur humaine, ou enfin de la poésie qui éclaire chaque instant de ces aventures même lorsque le héros parait submergé par l'amertume ou le désespoir. Au-delà de l?histoire du jeune Gorki, quelle présence fascinante, dans l'horreur comme dans la beauté, d'une Russie qui se traîne avec le siècle finissant sous un régime despotique, corrompu, et dont les tares poussent à la révolte les meilleurs. Georges-Emmanuel Clancier." Ajouter à mes livres
11 Mes universités
Maxime Gorki
1 citation

"Troisième volet de l'autobiographie de Gorki, publié en 1923, dix ans après Enfance et En gagnant mon pain. Parti pour Kazan dans l'espoir (vain) d'étudier, l'auteur hante les bas-fonds de la ville et fréquente les étudiants révolutionnaires." Ajouter à mes livres
12 Léonard, maçon de la Creuse
Martin Nadaud
2 critiques 9 citations

"Né en novembre 1815 dans la Creuse profonde, parti à pied, le 26 mars 1830, pour Paris afin d'y travailler comme aide-maçon, Martin Nadaud adhère quatre ans plus tard à la Société des droits de l'homme, fréquente les écoles gratuites, enseigne la lecture et l'arithmétique à ses camarades, devient compagnon, puis maître compagnon. A la veille de la Révolution de 1848, il conduit les travaux de la mairie du Panthéon. " Ajouter à mes livres
13 Le pain quotidien
Henry Poulaille
2 critiques 1 citation

"L' oeuvre d'Henry Poulaille (1896-1980), romancier du peuple, chef de file de l' École prolétarienne, animateur de revues, découvreur de talents majeurs (Giono, Ramuz, Peisson entre autres) est considérable par son ampleur et sa variété. La suite intitulée Le Pain quotidien en est la pièce maîtresse. Cette fresque qui s'étend de 1903 à 1920, et dont les Editions Stock publient actuellement dans la collection "Romans" la partie inédite Seul dans la vie à 14 ans, constitue, par l'authenticité du témoignage, le document littéraire le plus important sur la vie du peuple laborieux au début de ce siècle. Injustement oublié aujourd'hui, Henry Poulaille a exercé une influence essentielle aussi bien dans le domaine littéraire que par le combat qu'il a mené sans répit pour la liberté de l'esprit, contre le stalinisme, le fascisme, et pour la paix. Il est temps pour nous de redécouvrir son oeuvre écrite, et, tout d'abord, avec Le Pain quotidien un des romans les plus vrais de la littérature contemporaine." Ajouter à mes livres
14 Mémoires d'un compagnon
Agricol Perdiguier
"Agricol Perdiguier est l?homme qui a le plus fait pour populariser la grande geste du tour de France au XIXe siècle. En 1852, chassé par l?Empire parce que républicain, il rédige, au cours de son exil, ce classique de la littérature ouvrière que sont ses Mémoires d?un compagnon. Ce livre part du désir légitime de mieux faire connaître le paysage de la France travailleuse de cette première moitié du siècle, telle qu?à chaque étape un compagnon assoiffé de nouvelles connaissances pouvait le rencontrer et le vivre, ainsi que le détail de la pratique du compagnonnage, de ses rites et de ses coutumes. À l?époque, l?industrialisation massive constitue rapidement un immense prolétariat sous-payé, démuni de toutes les qualifications et de toutes les traditions qui formaient l?essence même du compagnonnage : celui-ci ne peut donc plus avoir le rôle irremplaçable, décisif, de ferment et d?organisateur qu?il avait joué jusque-là. Faute de modifier radicalement son esprit, ses habitudes et son recrutement, il était condamné à se couper de la majorité de la nouvelle classe ouvrière, et à ne plus représenter qu?une tradition pour une élite d?aristocrates ouvriers." Ajouter à mes livres
15 Journal d'un écrivain en pyjama
Dany Laferrière
26 critiques 86 citations

Ajouter à mes livres
16 Secrets d'autodidactes : Célèbres ou méconnus : entreprenez et réussissez comme eux !
Stéphane Courchaure
"Votre parcours scolaire fut un échec ? Vous n'avez pas de diplômes universitaires ? Cependant, vous avez toujours cru en votre destinée et osez façonner votre avenir avec pragmatisme et enthousiasme. Cet ouvrage d'auto-coaching offre une approche décomplexée et résolument optimiste de l'autodidaxie : tout est possible. Savoir lire, écrire et compter suffit ! Concis et direct, il vous propose de "faire le point" et offre des pistes afin de décupler vos talents. Vous aussi, forcez les portes du succès, inspirez-vous des témoignages des self-made-(wo)men célèbres ou méconnus, et créez la vie de vos rêves ! Un vrai message d'encouragement à tous ceux qui ont la fibre entrepreneuriale..." Ajouter à mes livres
17 Jean le Bleu
Jean Giono
13 critiques 55 citations

Ecrivain autodidacte... Ajouter à mes livres
18 Chagrin d'école
Daniel Pennac
222 critiques 233 citations

« Donc, j?étais un mauvais élève. Chaque soir de mon enfance, je rentrais à la maison poursuivi par l?école. Mes carnets disaient la réprobation de mes maîtres. Quand je n?étais pas le dernier de ma classe, c?est que j?en étais l?avant-dernier. (Champagne !) Fermé à l?arithmétique d?abord, aux mathématiques ensuite, profondément dysorthographique, rétif à la mémorisation des dates et à la localisation des lieux géographiques, inapte à l?apprentissage des langues étrangères, réputé paresseux (leçons non apprises, travail non fait), je rapportais à la maison des résultats pitoyables que ne rachetaient ni la musique, ni le sport, ni d?ailleurs aucune activité parascolaire. » Dans la lignée de Comme un roman, Chagrin d?école est donc un livre qui concerne l?école. Non pas l?école qui change dans la société qui change, mais, « au c?ur de cet incessant bouleversement, sur ce qui ne change pas, justement, sur une permanence dont je n?entends jamais parler : la douleur partagée du cancre, des parents et des professeurs, l?interaction de ces chagrins d?école ». Daniel Pennac entremêle ainsi souvenirs autobiographiques et réflexions sur la pédagogie et les dysfonctionnements de l?institution scolaire, sur la douleur d?être cancre et la soif d?apprendre, sur le sentiment d?exclusion et l?amour de l?enseignement. Entre humour et tendresse, analyse critique et formules allant droit au but, il offre ici une brillante et savoureuse leçon d?intelligence. Ce Chagrin d?école s?impose déjà comme un livre indispensable." Ajouter à mes livres
19 Seraphine Louis 1864-1942
Manja Wilkens
" Une monographie consacrée à Séraphine Louis, peintre considérée comme l'une des plus grandes artistes naïves françaises. Un catalogue raisonné des œuvres de cette artiste autodidacte au destin remarquable enrichit l'ouvrage." Ajouter à mes livres
20 Séraphine : La vie rêvée de Séraphine de Senlis
Françoise Cloarec
19 critiques 40 citations

"Présentation de l'éditeur Elle porte un prénom d'ange, chantant, ardent. Pourtant, le destin qui attend Séraphine Louis, née dans une famille pauvre de l'Oise à l'automne 1864, est des plus terre à terre. Orpheline, Séraphine entame une vie de domestique, comme celle de Félicie, l'héroïne d'Un C?ur simple de Flaubert. De cette terne réalité, il s'agit de s'évader. Séraphine communie avec la nature, Séraphine rêve, Séraphine prie. Et, un jour, cédant à un ordre impérieux de la Vierge, Séraphine peint. L'exaltée de Senlis est moquée pour ses toiles chatoyantes où les arbres, les fruits et les fleurs deviennent sensuels ou inquiétants. Mais le jour où un collectionneur parisien, Wilhem Uhde, découvreur de Picasso, de Braque et du Douanier Rousseau, croise la route de la talentueuse femme de ménage, il l'infléchit singulièrement... " Ajouter à mes livres
21 D'une berge à l'autre
Michel Ragon
2 critiques 4 citations

"En 1945, Michel Ragon arrive de sa Vendée natale dans un Paris que la fin de l'Occupation emplit d'un formidable appétit de vivre. Fou de peinture et de poésie, fidèle au peuple dont il est issu, Michel Ragon va se ranger, à rebours de toutes les modes, aux côtés des écrivains dits populistes ". Insensible à la domination du Parti communiste sur les intellectuels, c'est au c?ur du mouvement anarchiste qu'il trouvera le sens de son combat.Ce sont ces années d'apprentissage que nous conte ici le romancier des Mouchoirs rouges de Cholet. Années exaltantes, marquées par des rencontres inoubliables - Armand Robin, Henry Poulaille -, habitées d'une curiosité intellectuelle qui fera également de lui, dans la revue Arts, le défenseur de l'avant-garde picturale - Atlan, Mathieu, Soulages, le groupe Cobra. Itinéraire d'un homme libre et inclassable, ce livre est en même temps un passionnant témoignage sur la vie intellectuelle française de ce temps." Ajouter à mes livres
22 Le temps qu'il fait
Armand Robin
1 critique 9 citations

"L'unique roman du poète Armand Robin est en même temps une épopée. C'est la lutte pour la vie menée par les paysans de Bretagne. Dans une atmosphère de misère s'affrontent, sans cesse, des personnages que l'angoisse étouffe. L'art d'Armand Robin transfigure les personnages, les paysages, les événements. Ce grand combat contre la peur, la misère, l'ignorance, il trouve les mots les plus profonds pour le révéler, et il sauve ainsi tout un monde du silence et de l'oubli." Ajouter à mes livres
23 A la poursuite du facteur Cheval
Gérard Manset
1 critique

"Ce roman est une poursuite effrénée et joyeuse, à la recherche d'une des figures les plus troublantes du monde de l'art : le Facteur Cheval. Ceux qui connaissent l'artiste et son étrange Palais Idéal comprendront qu'il est au coeur de l'inspiration du narrateur. Pour les autres, ils entreront dans ce récit plein d'humour et de vitesse pour suivre le voyage d'un homme en quête d'aventures et de sensations. Gérard Manset se glisse dans la peau du narrateur pour mieux traquer le Facteur Cheval. Il le voit surgir ici ou là au fil des ans et des escales, des pages, jusqu'à la chute. " Ajouter à mes livres
24 Le pèlerin du coeur
Panaït Istrati
1 critique 10 citations

"Vagabond roumain, grand écrivain français, conscience généreuse, Panaït Istrati a toujours appuyé ses écrits sur l'autobiographie. Pour célébrer son centenaire, nous présentons ces pages qui reconstituent sa vie. Inédites ou publiées dans la presse de l'époque, elles sont inconnues du lecteur d'aujourd'hui. On y trouvera une évocation de ses premiers pas dans la vie, de sa naissance en 1884 à son premier livre "Kyra Kyralina". C'est une errance, des docks de Braïla à l'asile de nuit de Lausanne. Puis c'est le "miracle", comme l'a dit Joseph Kessel. Après la misère, la tentative de suicide, le vagabond qui ignorait le français devient un écrivain à part entière. Découvert par Romain Rolland, le nouveau Gorki balkanique connaît un immense succès. Après des témoignages sur ses idées, et surtout ses idéaux, des hommages à ses amis, on arrive à des pages bouleversantes. Renié, calomnié, abandonné de tous, pour avoir été un des premiers à avoir fait son "retour d'URSS", Panaït traverse la solitude et la maladie, en gardant toute sa confiance à l'art et au rêve." Ajouter à mes livres
25 Line et les autres
Jacqueline Duhême
1 critique 2 citations

"Jacqueline Duhême est née le 15 novembre 1927. En 1940, elle entre à 13 ans, avec dispense, aux Beaux-arts de Clermont-Ferrand. À vingt ans, elle devient aide d?atelier chez Henri Matisse. «J?ai tout appris chez ce grand maître», dit-elle. Le nom de Jacqueline Duhême figure aux côtés de ceux de Paul Éluard, Jacques Prévert, Raymond Queneau, Claude Roy, Blaise Cendrars, Anne Philipe, Miguel Angel Asturias, Gilles Deleuze? Jacqueline Duhême est une pionnière de l?illustration des livres pour enfants et on lui doit d?avoir amené les grands poètes de notre temps à la littérature pour la jeunesse. Avec Jacques Prévert, elle a noué une amitié chaleureuse, solide, exigeante, qui a duré jusqu?à la disparition du poète. Prévert a tout de suite encouragé son talent et, en travaillant sur son ?uvre, elle a développé un style très personnel, vif, coloré, plein de fantaisie poétique." Ajouter à mes livres
26 Les Rêveries du promeneur solitaire
Jean-Jacques Rousseau
49 critiques 175 citations

Ce 14 juin 2019, rappel indispensable de junie ! Merci Ajouter à mes livres
27 Mémoires d'un homme de couleurs
Charles Sorlier
"Pour Charles Sorlier, un monde interlope a tenu lieu d’université, — prostituées de haut et bas étage, souteneurs nécessiteux, voyous à la petite et à la grande semaine, clochards débrouillards. Tous, sans exception, furent ses professeurs. En 1948, il entre dans le fameux « atelier Mourlot » et là, durant trente-cinq ans, il deviendra le lithographe et graveur attitré des plus célèbres peintres du XXe siècle, Matisse, Dufy, Léger, Picasso, Chagall et beaucoup d’autres. D’un Luna-Park coquin à un « ratodrome » canaille, des filles de joie aux hommes de plume, de l’anecdote à l’amitié, du talent à la célébrité, tout chez Charles Sorlier respire la bonne humeur, la jovialité, la gouaille et la truculence. On ne s’ennuie jamais en compagnie de ce conteur né." Ajouter à mes livres
28 La vie d'un simple
Émile Guillaumin
11 critiques 11 citations

"La Vie d'un simple est un livre qui vient du fond du peuple, chose bien rare, et du fond du peuple paysan, chose unique... D'un grand-père conteur d'histoires, Guillaumin tint le goût de conter, et il eut le courage d'ajouter au labeur paysan un labeur d'écrivain. Le plus bel exemple d'homme de lettres pratiquant le deuxième métier, c'est Émile Guillaumin qui le donne...Le Bourbonnais est loin, et la rumeur parisienne nous distrait d'y connaître et d'y entendre un juste. Mais la rumeur est chose passagère, la valeur ne passe pas, et Émile Guillaumin est sûr d'occuper, dans l'histoire de notre peuple, une place où il est indispensable et seul. Daniel Halévy. "A la mémoire des paysans d'hier et, en particulier, à la mémoire des vieillards familiers de mon enfance dont les souvenirs touchants, caustiques ou douloureux se lient à mes premières impressions et observations, ce livre est dédié." Ajouter à mes livres
29 Dernier arrêt avant l'automne
René Frégni
22 critiques 51 citations

"René Frégni grandit à Marseille dans les quartiers populaires. Il quitte définitivement toute scolarité en classe de troisième et travaille avec son père comme peintre en bâtiment. A 19 ans, cette vie ne l’intéresse pas, il préfère voyager en Europe et part à l’étranger en dépit de sa convocation au service militaire, ce qui lui vaudra une condamnation pour désertion...." Ajouter à mes livres
30 Marc Bernard : La volupté de l'effacement
Stéphane Bonnefoi
3 critiques

"Marc Bernard est né en 1900 à Nîmes. Orphelin à 14 ans, il devient ouvrier et découvre le syndicalisme révolutionnaire. Mais l'adolescent a aussi des envies de littérature. Henri Barbusse le prend sous son aile en 1924 à L'Humanité et à Monde, puis Jean Paulhan l'accueille à La N.R.F. En 1934, Anny obtient le prix Interallié. Puis, c'est Pareils à des enfants... qui décroche en 1942 le Goncourt. Marié en 1940 à Else Reichmann, une juive autrichienne qui a fui l'Anschluss, l'après-guerre de l'écrivain est empreint de panthéisme. Le ciel s'assombrira avec La mort de la bien-aimée (1972). Dès lors, il n'écrira plus qu'en son hommage... Dans cette biographie écrite à la manière d'un récit, Stéphane Bonnefoi entremêle la vie et l'oeuvre de Marc Bernard. Car comment dissocier l'engagement de cet écrivain autodidacte ayant traversé librement le XXe siècle, de ses livres composés à hauteur d'homme ?" Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          353