AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Découvrez les meilleures listes de livres


Voilé-e-s / Dévoilé-e-s...

Liste créée par fanfanouche24 - 24 livres. Thèmes et genres :

L'envoi, par des amis, d'un très beau catalogue d'exposition sur le thème du "Voile" à travers l'Art, l'histoire, la littérature...m'a incitée à constituer un début de bibliographie... "L'exposition Voilé.é.s/dévoilé.e.s s'attache à la représentation du voile dans l'art, de l'Antiquité à nos jours et partout à travers le monde. Attribut vestimentaire appartenant à la tenue des femmes du bassin méditerranéen depuis l'Antiquité, cet accessoire textile dissimule ou met en valeur certaines parties du corps, telle une frontière séparant le visible de l'invisible. Le voile est aussi un sujet brûlant de nos sociétés modernes, sur lequel il est intéressant de prendre du recul pour mieux le comprendre. Parfois masculin, il revêt des significations et prend des formes de représentation différentes suivant les contextes : voile de pudeur ou de deuil, religieux ou allégorique, de soumission ou d'affirmation, de coquetterie voire de séduction... " [ " Voilé-e-s / Dévoilé-e-s"] *** le 23 septembre 2019------------------------------------- voir lien suivant : http://thierry-murcia-recherches-historico-bibliques.over-blog.com/2017/11/la-femme-et-le-port-du-voile.html
+ Lire la suite


1 Voilé.e.s/Dévoilé.e.s
Pierre-Gilles Girault
2 critiques 3 citations

"L'exposition Voilé.é.s/dévoilé.e.s s'attache à la représentation du voile dans l'art, de l'Antiquité à nos jours et partout à travers le monde. Attribut vestimentaire appartenant à la tenue des femmes du bassin méditerranéen depuis l'Antiquité, cet accessoire textile dissimule ou met en valeur certaines parties du corps, telle une frontière séparant le visible de l'invisible. Le voile est aussi un sujet brûlant de nos sociétés modernes, sur lequel il est intéressant de prendre du recul pour mieux le comprendre. Parfois masculin, il revêt des significations et prend des formes de représentation différentes suivant les contextes : voile de pudeur ou de deuil, religieux ou allégorique, de soumission ou d'affirmation, de coquetterie voire de séduction..." Ajouter à mes livres
2 Les pleurants des tombaux des ducs de Bourgogne-Catalogue d'exposition
Sophie Jugie
"À la fin du Moyen Âge, les ducs de Bourgogne étaient les princes les plus riches et les plus puissants du nord de l'Europe, contrôlant un vaste territoire qui incluait la Belgique et les Pays-Bas actuels et une grande partie du nord-est de la France. C'est pour embellir et célébrer leur splendide cour à Dijon que les ducs sollicitèrent des sculpteurs de haute renommée. Oeuvrant au sein d'un atelier dirigé par Jean de Marville puis par Claus Sluter et Claus de Werve, ces artistes créèrent pour la famille ducale des monuments somptueux. Dans cet ouvrage richement illustré, le lecteur découvrira une étude approfondie de deux chefs-d'oeuvre de ces artistes - les tombeaux de Philippe le Hardi (1342?1404) et de son fils Jean sans Peur (1371?1419). Dans ces deux monuments impressionnants, taillés dans le marbre et dans l'albâtre, les gisants des ducs reposent sur une dalle soutenue par des arcatures finement sculptées, semblables à celles d?un cloître médiéval. Sous celles-ci, un cortège de moines et de pleurants individualisés semble déambuler et prier pour les défunts. Ne mesurant guère plus de 40 centimètres de haut, chaque personnage est l'incarnation miniature de la dévotion de la fin du Moyen Âge. Représentés dans différentes attitudes de deuil, ils forment une éternelle procession sous le corps de marbre de leurs souverains. Accompagnant la première exposition d'envergure de ces sculptures récemment restaurées, Les Pleurants explore le contexte historique et religieux de ces oeuvres évocatrices et illumine leur remarquable raffinement artistique et le savoir-faire de leurs créateurs." Ajouter à mes livres
3 La Femme voilée, l'Islam au féminin
Juliette Minces
"Affaire des foulards, procès pour excision : autant d'événements dont s'empare l'actualité quand nulle réponse n'est trouvée à la grande question de l'intégration, dans les démocraties d'Europe occidentale, de populations élevées dans le respect du culte musulman. En ce qui concerne le statut des femmes dans le monde arabe musulman, il faut savoir d'une part distinguer les valeurs de l'islam des survivances archaïques de la tradition locale ou des excès rigoristes d'un fondamentalisme mystificateur, d'autre part déceler la connivence profonde entre la logique politique de l'asservissement et l'exigence religieuse de la loi coranique. L'essai de Juliette Minces permet d'y voir clair. Il dénonce l'utilisation qui a été faite d'une religion pour maintenir la domination de l'homme sur la femme et préserver artificiellement un ordre social devenu caduc." Ajouter à mes livres
4 La face voilée des femmes d'Égypte
Wédad Zénié-Ziegler
"Une femme égyptienne, européenne depuis vingt ans, revient vers son pays d'origine pour y enquêter sur la condition féminine. Wédad Zénié-Ziegler a rencontré des femmes de tous milieux : paysannes de Haute-Égypte et du Delta, prolétaires des faubourgs du Caire et d'Alexandrie, intellectuelles... Toutes ont témoigné de la discrimination qui les frappe, tabous sexuels, excision, mariages forcés, polygamie, influence grandissante de l'intégrisme musulman. L'on voit à quel point les coutumes et l'obscurantisme religieux bloquent, aujourd'hui, tout processus de libération en Égypte. À la recherche de sa propre identité, Wédad Zénié-Ziegler a écrit un livre bouleversant, qui donne la parole à ces femmes privées de tout pouvoir." Ajouter à mes livres
5 Touareg, le souffle bleu
Etienne Van den Driessche
"On connaît les safaris et les safaris "photos"... peut-être moins les safaris "dessins". C'est pourtant le pari qu'a brillamment relevé Étienne Van den Driessche. Ce peintre animalier, fou d'Afrique, a effectué une série de voyages dans le désert du Ténéré, desquels il a rapporté ce premier livre, mosaïques de dessins nés de ses plus belles rencontres africaines. Outre sa palette, l'auteur a aussi consacré son objectif à la découverte du quotidien de ce peuple africain. Les dessins se mêlent ainsi habilement aux photographies comme pour rapporter au plus près les moments les plus forts de la vie des Touaregs. Un ouvrage non pas ethnologique (il n'a pas cette prétention !), mais qui convie au voyage et au rêve, invite à la connaissance des traditions immémoriales dont est porteur le peuple des hommes bleus. --Laure Anciel" Ajouter à mes livres
6 Sexe, race & colonies
Pascal Blanchard
1 critique 2 citations

"Reposant sur plus de mille peintures, illustrations, photographies et objets répartis sur six siècles d?histoire au creuset de tous les empires coloniaux, depuis les conquistadors, en passant par les systèmes esclavagistes, notamment aux États-Unis, et jusqu?aux décolonisations, ce livre s?attache à une histoire complexe et taboue. Une histoire dont les traces sont toujours visibles de nos jours, dans les enjeux postcoloniaux, les questions migratoires ou le métissage des identités. C?est le récit d?une fascination et d?une violence multiforme. C?est aussi la révélation de l?incroyable production d?images qui ont fabriqué le regard exotique et les fantasmes de l?Occident. Projet inédit tant par son ambition éditoriale, que par sa volonté de rassembler les meilleurs spécialistes internationaux, l?objectif de Sexe, race & colonies est de dresser un panorama complet de ce passé oublié et ignoré, en suivant pas à pas ce long récit de la domination des corps." Ajouter à mes livres
7 L'univers des Orientalistes
Gérard-Georges Lemaire
"(...) Les peintres orientalistes, c'est-à-dire les peintres pour qui "l'Orient" au sens large a constitué la principale source d'inspiration, vécurent, pour la plupart, au XIXe siècle. Les uns en font le matériau exclusif de leur création, comme Decamps, Fromentin ou Gérôme. Les autres, comme Delacroix, accordent une place importante à l'Orient dans leur ?uvre sans toutefois qu'elle soit prépondérante. Enfin, certains ne sont jamais allés en Orient, tels Ingres, Chassériau ou Moreau, mais en explorent les termes légendaires.." Ajouter à mes livres
8 Islam Pride : Derrière le voile
Hélé Béji
"Entre la condamnation sans nuances du voile par la pensée laïque républicaine et le nouveau prosélytisme islamique, Hélé Béji nous invite à entendre ce que disent, à travers leur manifestation voyante, les «suffragettes du voile» : non pas des victimes contraintes par les hommes, comme le croient les féministes occidentales, mais des femmes libres de leur choix. Ce voile, il faut accepter de voir ce qu'il porte en lui de vitalité. Ce symptôme du passé est une critique du présent. Derrière le voile se lit un mal-être : la modernité vécue comme une oppression, la consommation comme un esclavage, l'ordre démocratique comme une hypocrisie. L'islam se cherche un idéal dans des sociétés en passe de perdre le leur, et la question du voile ne saurait se régler par une loi d'interdiction, qui serait injuste et inefficace. Dans un plaidoyer à la fois enflammé et finement argumenté, Hélé Béji, opposée au port du voile, n'en appelle pas moins à mettre fin à cette nouvelle «guerre civile» des femmes." Ajouter à mes livres
9 Musée national Jean-Jacques Henner : catalogue des peintures
Musée national Jean-Jacques Henner
Ajouter à mes livres
10 Féminité, minorité, islamité : Questions à propos du hijab
Fabienne Brion
"L'islam opprime-t-il les femmes, ou l'Occident opprime-t-il les musulmans ? Depuis plusieurs années - depuis, notamment, ce que l'on a appelé en France " l'affaire du foulard " -, d'âpres discussions ont lieu en Belgique à propos des rapports entre féminité, islamité et minorité. Quelles que soient les opinions soutenues à leur propos, lés femmes qui revendiquent le droit de porter le hijâb sont au centre d'un débat passionné, consacré à ce qu'elles sont et à ce qu'elles devraient être, en tant que femmes, en tant que musulmanes, voire même en tant que filles d'immigrés. Le livre, basé sur une rencontre qui eu lieu le 4 octobre 2002 à la Faculté de droit de l'Université catholique de Louvain dans le cadre du programme Faire Part de la Fondation Roi Baudouin, comprend trois parties. Dans la première, on tente, à partir de l'analyse d'entretiens réalisés avec des femmes portant le hijâb de mettre en évidence certaines des multiples significations et fonctions du port du foulard, et les effets de discrimination qui s'y attachent. Dans la seconde et la troisième, on interroge cette pratique à partir de deux ensembles normatifs qui, aux yeux des femmes vivant en Belgique et portant le hijâb, sont l'un et l'autre importants : les droits belge et européen, et le droit musulman." Ajouter à mes livres
11 Pudeurs féminines : Voilées, dévoilées, révélées
Jean-Claude Bologne
"Août 2009, le soleil rallume la guerre des piscines en interdisant le burkini, tenue couvrante qui se veut conforme aux règles de l?islam. Un demi-siècle plus tôt, le monokini aurait semblé aussi impudique qu?indécent. Pour un homme, la question ne se poserait pas : il ne peut exposer avec pudeur sa nudité. La pudeur est une affaire féminine. C?est donc en quelque sorte l?histoire du voile qui se dessine en même temps que celle de la pudeur. Non simplement celle du voile matériel mais celle du voile immatériel, chargé de cacher ce qui ne saurait se voir. Pour la mentalité occidentale, qui a sexualisé le vêtement en désérotisant la nudité, c?est le voile qui est impudique, car il rappelle que le corps de la femme est objet de désir, alors que toute notre culture a évolué vers la sexualisation du regard et non de la nudité. La femme est toujours recouverte d?un voile naturel qui masque sa nudité sans nier sa féminité, qui répond aux exigences humaines de décence et bienséance." Ajouter à mes livres
12 Touaregs : Apprivoiser le désert
Hélène Claudot-Hawad
2 critiques 3 citations

"Dans les stéréotypes occidentaux, les Touaregs apparaissent comme des guerriers voilés de bleu, nobles et farouches, vivant hors du temps dans les solitudes infinies du désert saharien. Cette vision caricaturale masque une réalité historique, géographique et humaine infiniment plus complexe. Témoignant d'un dynamisme et d'un sens étonnant de l'adaptation, les Touaregs ont su tirer le meilleur parti d'un environnement aride - le Sahara et ses rives sahéliennes -, développer une économie d'échanges commerciaux, d'élevage et d'agriculture oasienne et inventer une organisation politique et une culture profondément originales. Malgré la conquête coloniale, malgré un territoire morcelé au moment des indépendances africaines, malgré les sécheresses, la répression ou la marginalisation, ce peuple n'a cessé de tracer des parcours inédits pour survivre dans la dignité. Hélène Claudot-Hawad restitue avec rigueur et sensibilité les grands traits de l'identité touarègue et s'interroge sur l'avenir de ces « nomades interrompus ». Ajouter à mes livres
13 Rêves mauresques : De la peinture orientaliste à la photographie coloniale
Safia Belmenouar
"L'orientalisme, né des grands voyages vers l'Orient "mystérieux", fut une mode de l'Occident qui prit successivement plusieurs aspects. Il se fondit, pour terminer, dans l'esprit colonial. Sinon le territoire imaginé, rien de commun entre le Mamamouchi de Molière et ces jeunes femmes, peintes ou photographiées. Toutefois, la matérialité de la photographie ne doit pas nous induire en erreur : ces jeunes femmes n'existent pas... Elles ont peut-être existé dans une autre vie, mais ne les cherchez plus. Elles appartiennent à une ethnie virtuelle : celle des "Mauresques", variante piquante des fantasmes de l'orientalisme finissant figé par le bromure ou la peinture artiste. Pour la plupart, ces photos de René Prouho et de Jean Combier furent publiées en cartes postales. L'image était destinée à soutenir, au recto, la correspondance appliquée d'une clientèle locale, mais, plus encore, celle, importante et sans cesse renouvelée, des jeunes soldats venus de la métropole. Le succès de certains sujets amena la constitution de collections qui s'appuyaient sur deux axes : les décors et paysages du Sud ; les Mauresques. Le goût et les souhaits de René Prouho comme de Jean Combier rencontrèrent les goûts d'un public enchanté par ces "scènes et types" présentant humains et paysages dans des compositions toujours très maîtrisées." Ajouter à mes livres
14 Le Harem des Lumières : L'image de la femme dans la peinture orientaliste du XVIIIe siècle
Emmanuelle Peyraube
Tandis que l'Europe renoue ses relations diplomatiques avec la Sublime Porte, l'exotisme oriental alimente l'esprit des Lumières. Des peintres tels que Guardi, Liotard, Van Loo, Reynolds, Van Mour, Fragonard nous proposent leur propre perception du harem, lieu emblématique où séjourne la femme, dissimulée dans des décors mauresques et des jardins merveilleux. Ce livre engage une réflexion sur la représentation de la femme et sur les raisons pour lesquelles s'impose au XVIIIe siècle le mythe de l'Orient, le harem en constituant le motif central. Mais de ce lieu clos, du rapport de force qui se joue entre le sultan et ses femmes, émerge une interrogation sur la légitimité et la nature du pouvoir, qui n'échappera pas à la littérature, au théâtre, à l'opéra, où le despotisme est confronté à la vertu. C'est donc à l'histoire d'un fantasme que l'ouvrage s'intéresse et à la manière dont il a pu se manifester par l'attirance marquée pour l'exploration de contrées réelles - celle des voyageurs - ou imaginaires - celle des peintres et illustrateurs, des écrivains et musiciens. Les interrogations qui traversent le siècle s'alimentent du regard que les contemporains portent sur l'étrange et mystérieux harem. Mais en se regardant dans le miroir de l'Orient, l'Occident se découvre lui-même, sûr de sa supériorité mais de plus en plus rongé par le doute. Ajouter à mes livres
15 Haram : itinéraire d'une femme arabe
Ysabel Saïah-Baudis
"C'est à un parcours symbolique à travers les époques et les contrées arabes que ce petit livre précieux nous convie, afin de découvrir et de comprendre ce qui fait la spécificité de la femme arabe. Un monde très particulier, empreint de poésie et de symbolisme, où tout tend à parfaire cette création d'Allah qu'est la femme. D'une vie dans le harem, où l'adolescente est préparée à ses devoirs de femme, au hammam où les premiers rites du mariage sont effectués - depuis le dénouement symbolique du corps vierge au "tatouage qui rend fou d'amour" - jusqu'à l'enfantement, moment sacré qui offre à la femme son statut et sa reconnaissance. Riche d'une iconographie qui mêle enluminures arabes du Moyen Age, calligraphies, carrés magiques, tableaux orientalistes et quelques photos noir et blanc du début du siècle, cet ouvrage dessine les contours d'une pérennité sereine et revendiquée de la femme arabe." Ajouter à mes livres
16 Loïe Fuller, danseuse de la Belle Epoque
Giovanni Lista
"Lorsque Loïe Fuller arriva à Paris, en 1892, elle était encore inconnue. Qui alors aurait pu deviner qu'elle allait révolutionner la danse, connaître le succès et la gloire, inspirer les plus grands sculpteurs de son temps, les plus grands peintres, de Rodin à Toulouse-Lautrec ? Si une vie peut être qualifiée d'extraordinaire, c'est bien la sienne. On ne saurait trop s'étonner, en effet, que cette américaine replète en vînt à personnaliser la " Parisienne ", son charme et sa légèreté ; que du fond de l'Illinois elle sût trouver le chemin des bras de la reine de Roumanie. Il suffit de lire les réactions qu'elle suscitait pour comprendre à quel point ses danses étaient fascinantes. Un journaliste écrivait par exemple : " Voilà la grande attraction du moment. C'est miss Fuller, cette Américaine qui Tourbillonne sous la lumière électrique et fait flotter autour d'elle comme des ailes de papillon, des calices de fleurs ou des nuages irisés, les longs plis de sa robe traînante. Est-elle jolie cette Américaine ? Je n'en sais rien et elle n'a pas besoin d'être jolie. Elle est supérieure à la vie même ". Il fallait la finesse de Giovanni Lista et sa profonde connaissance des arts du début du vingtième siècle pour restituer la figure de Loïe Fuller dans toute sa complexité. Salué par les spécialistes lors de sa première édition, cet ouvrage de référence est aujourd'hui publié dons une version corrigée et augmentée. Il saura à n'en pas douter séduire le lecteur tant par la clarté de son propos que par la richesse de l'iconographie et des documents exploités." Ajouter à mes livres
17 Ange ou diablesse
Sara F. Matthews Grieco
Ajouter à mes livres
18 Le Voile Bleu
François Campaux
Ajouter à mes livres
19 Les femmes au miroir de l'orthodoxie Islamique
Latifa Lakhdar
"Depuis sa fondation, l'islam a été le théâtre de nombreux débats. Une seule question a résisté aux querelles et aux schismes : celle de la femme. Les hommes de l'islam et son élite savante n'ont pas éprouvé beaucoup de difficultés à formuler une parole unanime sur le destin des femmes, autour des lois et des dispositifs fixant leur statut, leur identité et leur image dans les relations sociales. Cette unanimité masculine, qui jusqu'à l'époque de la Nahdha a été très peu contestée, continue à dresser ce statut réservé aux femmes comme le noyau le plus résistant à la modernité. Face à cette réalité, Latifa Lakhdhar veut montrer qu'une réappropriation de l'histoire féminine par la raison moderne est possible, mais qu'elle suppose, à l'aide des outils de l'épistémologie moderne, un travail patient de déconstruction et de critique de ce bloc gigantesque que forme le savoir théologique islamique. Il s'agit de jeter un regard égalitaire sur une relation inégalitaire. Cet essai précis revient ainsi aux sources du droit musulman et de l'orthodoxie : Coran, hadith, exégèses des penseurs orthodoxes au cours des siècles. Un ouvrage savant et salutaire." Ajouter à mes livres
20 Voiles : Une histoire du Moyen Age à Vatican II
Nicole Pellegrin
"Long ou court, opaque ou diaphane, masculin ou féminin, porté serré ou flottant au vent, le voile est un objet vestimentaire malléable et familier dont, en terres chrétiennes, toutes les femmes (et occasionnellement quelques hommes) durent longtemps se parer. Pour obéir aux injonctions des Pères de l'Église et dire leur soumission à l'ordre patriarcal, mais aussi pour séduire, se distinguer, devenir adulte, se marier, entrer en religion, pleurer les morts, jouer les élégantes, travailler... Parce que les voiles occultent et suggèrent la présence de la chair et du cheveu, ils suscitent aussi fantasmes et peurs. Parce qu'ils mettent en cadre nos visages, ils attisent les talents des plus grands artistes et la suspicion des moralistes. Parce qu'ils sont un patrimoine français, enfoui et à peine disparu, ils méritent d'être proprement envisagés." Ajouter à mes livres
21 De soie et de poudre : Portraits de cour dans l'Europe des Lumières
Xavier Salmon
"A travers les réalisations du portraitiste de cour Jean-Marc Nattier, protégé de Louis XV, c’est tout l’art du portrait de cour dans l’Europe des Lumières qui a été évoqué lors d’un colloque organisé en 1999 au château de Versailles." Ajouter à mes livres
22 La Femme dans la peinture orientaliste
Lynne Thornton
"De toutes les coutumes et traditions de la vie quotidienne des femmes orientales, le harem est certainement le plus familier et le plus méconnu de l'Occident. Les peintres voyageurs, les écrivains, les poètes ont donné libre cours à leurs imagination et fantasmes autour de ce thème, si bien que, dans toutes les peintures, du début du XVIIIe siècle jusqu'aux années 1940, la réalité se mêle intimement à l'imaginaire. Outre le thème des odalisques et almées, ce livre traite également la vie quotidienne, en famille, en promenade, au travail, dans la détente et la douceur de vivre. Plus de cent cinquante peintres orientalistes prestigieux aussi bien que peu connus sont répertoriés en monographies individuelles" Ajouter à mes livres
23 Le Monde des Religions n° 79. Une histoire du voile. De la Grèce antique à nos jours
Le Monde des Religions
1 critique

"Surprise à la télévision turque. Le 15 juillet au soir, une journaliste à la chevelure élégamment coiffée présentait les informations sur la chaîne Canli TV. Quelques jours après le coup d'État contre le président Erdogan, retour aux valeurs sûres : c'est désormais une présentatrice enveloppée dans un envahissant hidjab qui occupe le petit écran. Pas un cheveu ne dépasse. La reprise en mains du régime a manifestement eu lieu. Et il faut croire qu'elle passe en priorité par le vêtement féminin..." Ajouter à mes livres
24 Le voile démystifié
Leila Babès
"Un discours totalement inédit dans l'histoire de l'islam se propage depuis quelques années en France, selon lequel le voile est une prescription et une pratique religieuse! Il s'agit là d'une des plus grandes mystifications que des musulmans aient jamais produites sur leur propre religion. " Dans les débats qui ont entouré la loi interdisant les signes religieux ostentatoires à l'école, ce qui est apparu comme fondamental, ce n'est pas tant la question de la liberté religieuse, jamais remise en cause, que celle de l'égalité entre hommes et femmes. Le voile est moins un instrument d'émancipation qu'une subtile servitude volontaire. L'auteure démonte, de façon documentée et dans une sereine liberté de ton, les ressorts qui conduisent à faire du port du voile une sorte de 6e pilier de l'islam. Elle manifeste ce qu'un tel détournement de sens cache et révèle à la fois." Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          200

Ils ont apprécié cette liste