AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Littératures libertaires et autodidactes. ..Cris du Peuple à travers la littérature, du ...
Liste créée par fanfanouche24 le 05/10/2013
48 livres.

Ce qualificatif de "Libertaire" est à lui tout seul une promesse, promesse de liberté et de parole rendue aux voix les plus éloignées , de la Culture...Richesse de tous les autodidactes, des écrivains-ouvriers, écrivains-paysans, écrivains-mineurs, etc.

Je renvoie au livre de référence de Bénigno Cacérès sur les "Autodidactes", fourmillant d'informations et d'analyses sur cette "culture dite populaire", faite par ceux à l'origine, interdits d'accès au savoir...

-Les autodidactes ne constituent pas une espèce ou une école littéraire. Ce mot exprime seulement une condition de vie commune à un certain nombre d'hommes qui se sont formés seuls. (...)

au XIXe siècle, dans une société où les voies d'accès à la culture étaient loin d'être ouvertes à tous, l'acharnement de ces travailleurs manuels pour "écrire" atteint à la grandeur. (p.7)-

*** octobre 2013- mise à jour 9 juin 2015- Actualisation 4 juin 2017**Complété le 8 juillet 2019



2. La Maison du peuple
Louis Guilloux
4.08★ (208)

"Un peu avant la guerre de 14, à Saint-Brieuc, un cordonnier essaie de créer dans la ville une section socialiste, puis entreprend de construire de ses mains une "maison du peuple", et son fils - encore un enfant - assiste à ses efforts désespérés pour donner un espoir au peuple. L'art de Guilloux, pudique et tendre, est déjà tout entier dans ce premier roman qui annonce une des œoeuvres majeures de son temps."
5. La place
Annie Ernaux
3.68★ (10717)

10. Travaux
Georges Navel
4.12★ (194)

12. Enfance
Maxime Gorki
4.06★ (840)

16. L'Enfant
Jules Vallès
3.73★ (5124)

23. Le journal d'un manoeuvre
Thierry Metz
3.75★ (293)

"Ce qu'indique le manoeuvre est inscrit dans ce qu'il montre. Besognes, dit-on. Sale boulot. Sans doute mais ici, dans l'à-peu-près, nous avons plus à faire avec les outils qu'on nous donne qu'avec les mots qu'on nous impose. "(p.26)
26. Camus
Virgil Tanase
4.33★ (97)

30. Les Javanais
Jean Malaquais
4.08★ (78)

Contribution de Voilier
33. Histoire de la littérature libertaire en France
Thierry Maricourt
4.00★ (14)

"La littérature anarchiste mériterait toute une étude", écrivait Michel Ragon. Cette étude, la voici, qui, de Jules Vallès à Henri Poulaille, de Louise Michel Augustin Gomez-Arcos, rend compte de la richesse et de la vitalité du courant libertaire dans la littérature française. Qu'ils soient reconnus comme octave Mirbeau ou Albert camus, méconnus comme Eugène Bizeau ou Maurice Joyeux, ces auteurs sont unis par leur commune répulsion de l'autorité et de l'injustice. A travers des thèmes récurrents et cruciaux: la guerre, le travail, l'utopie, l'enfance, ils veulent s'adresser d'abord aux défavorisés. "Avec les pauvres, toujours", écrivait Séverine.
34. Requiem des innocents
Louis Calaferte
4.03★ (527)

Rappel et et suggestion importants de klakmuf.... "Écrivain français, Louis Calaferte est né le 14 juillet 1928 à Turin. Ouvrier en 1942 dans une usine de piles électriques puis manœuvre, il commence son écriture par le théâtre. Il publie, grâce à Joseph Kessel, Requiem des innocents, qui connaît le succès en 1952. En 1956, il s'installe à Mornant dans les Monts du Lyonnais et y écrit Septentrion, ouvrage taxé de pornographique qui fut condamné à être détruit en 1963 et ne sera réédité que vingt ans plus tard, grâce à Gérard Bourgadier, chez Denoël. Écrivain méconnu du grand public et adulé par ses lecteurs, jugé excessif parfois dans son propos, homme d'enthousiasmes, d'indignations et de colères, mais tout autant homme de réflexion, réservé et secret, Louis Calaferte a dénoncé la société, l'État et l'esprit bourgeois. Il fut un poète vigoureux et sensible, à l'écriture précise et crue, violente et acerbe. Sa bibliographie se compose de plus de 70 oeuvres, nouvelles et récits, poèmes, essais, carnets et pièces de théâtre. C'est surtout l'œuvre d'un anarchiste mystique, qui vécut intensément sa foi et sa révolte dans le siècle. Louis Calaferte est décédé le 2 mai 1994 à Dijon. Son épouse Guillemette continue d'éditer, à l'Arpenteur/Gallimard, les volumes restés inédits de ses carnets. "
35. L'établi
Robert Linhart
4.32★ (920)

Ajout le 9 juin 2015- Suggestion de moravia...
36. La scierie
Anonyme
4.26★ (271)

Ajout le 9 juin 2015- Fanfanouche24 -"Comme stanlopillo l'a écrit fort justement, il s'agit d'un véritable Ovni littéraire....que j'ai déniché par le plus grand des hasards... en feuilletant à ma médiathèque la liste des acquisitions...de 2013 L'anonymat et le sujet m'ont intriguée...un peu dubitative au début de ma lecture...surtout en venant de relire l'excellent récit du poète-ouvrier, Georges Navel..."Travaux"...et puis on est pris aux tripes... l'écriture est âpre, brute... à l'image de ce monde des scieurs, bûcherons dans les années 1950, où notre anti-héros, jeune bourgeois désargenté, orphelin de mère... ayant échoué à son bac, doit gagner sa vie...en attendant son appel pour le service militaire..."
37. En vieillissant les hommes pleurent
Jean-Luc Seigle
4.08★ (1641)

ajout le 9 juin 2015...
38. La Légion du sous - sol
Eugène Mattiato
3.50★ (7)

9 juin 2015- voir chronique de pautlotlet : "Eugène Mattiato est le dernier des mineurs belges à s'être inscrit dans la mouvement de la littérature prolétarienne. Son texte, contemporain de la catastrophe de Marcinelles (1956) décrit fidèlement la condition des mineurs au moment de la bataille du charbon. Italiens pour la plupart, ils sont arrivés peu informés et peu préparés à affronter un travail harassant et particulièrement ingrat. Les passages qui décrivent les conditions de sécurité au fond, écrits avant le drame, sont tout à fait prémonitoires. La Légion du sous-sol n'est certainement pas un chef d'oeuvre mais le texte de Mattiato constitue un témoignage historique de tout premier plan pour comprendre ce qu'a pu être la vie des mineurs il y a à peine cinquante ans. "
39. Le Quai de Ouistreham
Florence Aubenas
3.78★ (3351)

9 juin 2015- Contribution de harvard...
40. Gaston Lucas, serrurier. Chronique de l'anti-héros
Adélaïde Blasquez
4.50★ (19)

9 juin 2015- Suggestion de harvard...
41. La mémoire des vaincus
Michel Ragon
4.40★ (449)

Ajout le 9 juin 2015----- Suggestion fort intéressante de nadejda.... "De Michel Ragon j'ai lu et relu "la mémoire des vaincus" qui relate toute l'histoire du mouvement libertaire et sa répression au cours du XXe siècle. Passionnant "
42. Atelier 62
Martine Sonnet
3.66★ (65)

Rappel important de som.... pour un récit que j'ai beaucoup apprécié, il y a un certain temps, d'une fille à son père, ouvrier...tout en décrivant de façon très précise et sociologique un cadre de travail, des conditions difficiles de travail...à une époque donnée !
43. Une semaine de péché
Folke Fridell
4.42★ (7)

Ajout le 4 juin 2017
44. Ma morale anarchiste
Lucio Urtubia
4.50★ (7)

Proposition de pierre31...Merci
45. Le temps des hommes : Seule, la vie...
Julien Blanc
3.00★ (5)

Suggestion de pierre31...
46. Eugène Varlin
Jacques Rougerie
3.50★ (5)

Ajout le 8 juillet 2019--"Eugène Varlin (1839-1871) est l'une des personnalités les plus attachantes du mouvement ouvrier du XIXe siècle. Ouvrier relieur, il adhéra dès 1865 à l'Association internationale des travailleurs (1er Internationale) dans laquelle il défendit, contre la majorité, le droit des femmes à travailler. Jules Vallès le décrivit ainsi : "Son activité était prodigieuse. Pendant des années, il se multiplia dans les associations ouvrières ; il fut l'âme de toutes les grèves, de toutes les manifestations." Ses dons d'organisation éclatèrent lors de la Commune où, au sein de la commission des Finances puis des Subsistances, il coordonna le fonctionnement quotidien d'une ville assiégée de 2 millions d'habitants ! Défenseur de l'une des dernières barricades, arrêté, il fut fusillé le 28 mai 1871. Il avait 32 ans"
47. Eugène Varlin, ouvrier relieur 1839-1871
Michèle Audin
3.17★ (15)

Ajout le 8 juillet 2019--"Eugène Varlin, ouvrier-relieur, est l'une des grandes figures de l?Association internationale des travailleurs, élu de la Commune de Paris en 1871, assassiné à la fin de la Semaine sanglante. Tous ses écrits retrouvés à ce jour (articles, proclamations, lettres), connus ou moins connus, sont présentés dans ce livre. L'ensemble constitue comme une autobiographie de l'Internationale en France, à la fin du Second Empire, et met en lumière les ouvriers boulangers, mineurs, ciseleurs, ovalistes qui luttent pour changer la vie. Passionnée par la Commune de Paris, auteure de Comme une rivière bleue, Une vie brève, Oublier Clémence et Mademoiselle Haas, récits publiés aux éditions Gallimard, Michèle Audin poursuit ici son hommage « à celles et à ceux qui n'ont pas d'histoire ».
48. A l'attaque
Marc Bernard
4.00★ (1)

Ajout le 10 novembre 2019--***voir ma chronique de ce jour
Commenter  J’apprécie          6128

Ils ont apprécié cette liste




{* *}