AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Art coréen : l'encre et la goutte d'eau

Liste créée par Alzie - 8 livres. Thèmes et genres : peinture , beaux-arts , Catalogues d'exposition , histoire de l'art , corée , histoire , calligraphie , encre

Le peintre coréen Kim Tschang-yeul né dans l'actuelle Corée du nord en 1929 et mort le 5 janvier 2021 à Séoul est célèbre pour avoir consacré une grande partie de son oeuvre à la représentation de la goutte d'eau. Initié précocement à la calligraphie par son grand père paternel il découvrira la peinture au lycée de Pyong-Yang. Ayant fui le communisme en 1946 il se forme à Séoul, part plus tard à New-York et s'installe ensuite, au début des années 1970, en France (Essonne) où il demeure pendant quarante ans et reste injustement méconnu du grand public. Pour celles et ceux que la poésie de ce motif inspire voici quelques livres pour découvrir une oeuvre étonnante (marquée aussi par le rapport traumatique à la guerre) - en quelques catalogues ou beaux livres - et pour approcher plus généralement les arts asiatiques au Pays du matin calme.
+ Lire la suite


1 Kim Tschang-Yeul
Philippe Sergeant
Une belle monographie sous coffret réunissant 270 illustrations couleurs de grande qualité. Kim Tschang-Yeul est l'un des artistes contemporains coréens les plus connus, son travail est présenté et reconnu partout dans le monde. Né le 24 décembre 1929 en Corée du Nord, occupée alors par les Japonais, puis par les communistes en 1945, il fuit en Corée du Sud dès 1946 et entre aux Beaux-Arts de Séoul, lorsque la guerre de Corée éclate. Enrôlé, il est fait prisonnier. À la fin de la guerre, il abandonne ses études et exerce divers métiers tout en continuant sa formation en autodidacte. En 1965 qu'il quitte la Corée pour Londres puis New York avant de s'installer à Paris en 1969, où il développera son thème de prédilection : la goutte d'eau. « J'espère bien faire entendre, même si ce n'est que pour quelques personnes, le bruit d'une goutte d'eau qui tombe sur un pétale de rose. » - Kim Tschang-yeul Ajouter à mes livres
2 Kim Tschang-Yeul
Michel Enrici
Cette monographie consacrée à Kim Tschang-Yeul - né en 1929 au nord de la Corée- a l’ambition de devenir un ouvrage de référence. Elle révèle la place exceptionnelle d’un acteur irremplaçable de la scène artistique internationale qui fut, avec Nam June Paik, l’initiateur de la notion d’art contemporain en Corée. Le tempérament méditatif de l’artiste, sa propension à préférer l’atelier à la mondanité, le sérieux de ses engagements ont sans doute contribué à l’entourer d’une réserve dont la production de son travail avait besoin. Ainsi des pans entiers de son histoire et de son œuvre restent à découvrir. Ajouter à mes livres
3 L'art de la Corée
Pierre Cambon
La Corée est aujourd'hui en France un pays mal connu, mais dont la culture suscite de plus en plus d'intérêt. Dans la perspective de l'année France-Corée, ce livre s'attache à donner des bases historiques en proposant un parcours chronologique complet de l'art en Corée jusqu'au début du XXe siècle. Il montre comment, tout au long de son histoire, la Corée a su marquer sa différence, malgré les influences dues à sa position géographique entre ses voisins mongols, sibériens, chinois, japonais. Jusqu'au vie siècle, il ne reste que des grottes ornées de fresques représentant la vie quotidienne et la mythologie de l'époque (shamanisme). Après le vie siècle, la Corée adopte le bouddhisme et l'écriture chinoise, et développe une peinture et une sculpture d'une grande élégance, avec des bouddhas très humanisés. A partir du XVe siècle, le confucianisme va supplanter le bouddhisme, et les artistes s'attachent à des représentations de plantes et d'animaux, à des portraits et des scènes de genre dans une perspective très réaliste. Cette période qui va durer jusqu'au XIXe siècle voit également se développer des arts décoratifs très vivants, notamment autour du mobilier, et des céramiques exceptionnelles et d'une modernité surprenante. Ajouter à mes livres
4 Au pays du matin calme : Nouvelle histoire de la Corée des origines à nos jours
Samuel Guex
3 critiques 1 citation

Mais quel est donc le mystère de ce pays étonnant, doté d'une créativité sans limites ? Après les industries lourdes, automobiles, électroniques, la Corée est en passe de réussir dans de nouveaux domaines où on ne l'attendait pas : le cinéma, les livres ou encore la musique. Une conquête mondiale, un soft power presque parfait qui hisse désormais le pays au rang des nations les plus développées... Pourtant, la péninsule hyper connectée et résolument tournée vers l'avenir s'enorgueillit de son histoire plurimillénaire, riche en mythologies et personnages légendaires, et toujours endurante aux défis posés par ses impérieux voisins : le Japon ou la Chine. Après son annexion par l'empire japonais en 1920, la Corée avait disparu de la scène mondiale. Elle ne réapparut qu'avec la guerre de Corée, un événement qui résuma longtemps à lui seul notre connaissance de cette région de l'Asie. Au fil des pages, Samuel Guex raconte la longue histoire de ce pays qui, tel un phénix, renaît sans cesse et ne renonce jamais. Mêlant son récit aux débats actuels qui agitent les Coréens – et la Réunification n'est pas l'un des moindres –, il montre à quel point le passé reste fondamental pour comprendre la modernité de la Corée... Ajouter à mes livres
5 Tigres de papier, cinq siècles de peinture en Corée
Pierre Cambon
Remarquable par son unité, la collection de peintures et paravents du musée national des arts asiatiques, Guimet est considérée comme l’une des plus importantes collections jamais rassemblées en Occident. Elle évoque l’univers décoratif de la Corée du 14e au 20e siècle, mais pas seulement, puisque bouddhisme et chamanisme ont leur place. Ce florilège inédit de quelque 170 oeuvres - rouleaux, paravents mais également céramiques et mobilier - largement déployées dans cet ouvrage, invite à reconsidérer les rapports et les liens qui existent entre le Japon, la Chine et la Corée sur fond de relations avec l’Occident pour mieux en comprendre les différences réelles et les correspondances. Ajouter à mes livres
6 La poésie de l'encre : Tradition lettrée en Corée 1392-1910
Pierre Cambon
Catalogue de l'exposition du Musée Guimet (Mars-Juin 2005). Peinture et calligraphie coréenne sous la période Choson... En Corée, comme en Chine, la peinture est la sœur de la calligraphie et de la poésie. À travers des collections privées largement inconnues il s'agit de montrer la richesse de la tradition picturale en Corée sous la période Choson à la fois en peinture et en art du pinceau. Les thématiques sont des paysages, des fleurs, des oiseaux mais existe aussi un art de la couleur souvent surréaliste. Les « plantes nobles », le bambou, le prunier, l'iris et le chrysanthème renvoient à l'idéologie confucéenne, en suggérant le rythme des saisons et le temps qui s'écoule. Ajouter à mes livres
7 Nostalgies coréennes. Peintures et paravents du XVIIe au XIXe siècle
Pierre Cambon
Avec cent peintures et vingt-sept paravents, la collection Lee U-fan forme un ensemble exceptionnel présenté ici pour la première fois dans sa totalité : invitation au voyage, invitation au rêve et à la poésie dans cette Corée lointaine, aujourd'hui disparue, de la période Choson (1392-1910), qui se voulait l'héritière de la grande tradition de la Chine des Ming (1368-1644). Cet ouvrage est le catalogue de l'exposition organisée au musée des Arts Asiatiques-Guimet, du 18 octobre 2001 au 14 janvier 2002. Ajouter à mes livres
8 Peintures érotiques de Corée
Maurice Coyaud
1 citation

Un choix de peintures du XVIIIe (dynastie des Yi), du XIXe et du XXe siècles, tableaux de lettrés, de peintres officiels, classiques, raffinés ou plus hardis et non dénués d'humour, mettant en scène des hommes et des courtisanes. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          268