AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Belle époque ... (1872-1914)

Liste créée par steka - 67 livres. Thèmes et genres : histoire , société , culture , littérature française , révolte , anarchie , démocratie , politique

" On dit que l'expérience instruit les imbéciles; mais les Français ne sont pas des imbéciles, car l'expérience ne les instruit pas." Georges Darien. -------------------------------------------------- Dommage quand l'on y pense car l'époque fut particulièrement instructive à y regarder de près. Et il ne fallut rien de moins que l'infâme tuerie de 14-18 pour faire taire tout cela et remettre "au pas" tous ces insoumis et contestataires obstinés qui ne voulaient plus s'en laisser conter. Finalement la Commune n'était pas morte en 1871 et les Versaillais durent donc trouver autre chose. Les Versaillais ? Ben oui, ceux qui nous dirigent toujours aujourd'hui - ceux qui viennent de fêter l’anniversaire de la "Grande guerre" et font matraquer la "populace" tout en criant au loup. "Monsieur Ubu, de grâce, ayez pitié de nous. Nous sommes de pauvres citoyens." Bah, cornegidouille, qu'ils aillent chercher leur brioche sur le trottoir d'en face tous ces feignants ! "Mais enfin, Père Ubu, ne voyez-vous pas que le peuple attend le don de joyeux avènements ?"
+ Lire la suite


1 Champavert : Contes immoraux
Pétrus Borel
4 critiques 11 citations

1872 - "Je ne crois pas qu'on puisse devenir riche à moins d'être féroce, un homme sensible n'amassera jamais. Pour s'enrichir, il faut avoir une seule idée, une pensée fixe, dure, immuable, le désir de faire un gros tas d'or; et pour arriver à grossir ce tas d'or, il faut être usurier, escroc, inexorable extorqueur et meurtrier! maltraiter surtout les faibles et les petits ! Et, quand cette montagne d'or est faite, on peut monter dessus, et du haut du sommet, le sourire à la bouche, contempler la vallée de misérables qu'on a faits. " Ajouter à mes livres
2 Le Coffret de santal
Charles Cros
4 critiques 54 citations

1873 - augmenté en 1879 "Comme bercée en un hamac La pensée oscille et tournoie, À cette heure où tout estomac Dans un flot d’absinthe se noie. " Ajouter à mes livres
3 Romances sans paroles
Paul Verlaine
7 critiques 20 citations

1874 - "Les roses étaient toutes rouges Et les lierres étaient tout noirs." Ajouter à mes livres
4 Le Droit à la paresse
Paul Lafargue
23 critiques 60 citations

"Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis des siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l'amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture." Ajouter à mes livres
5 Contes cruels
Auguste de Villiers de l'Isle-Adam
10 critiques 46 citations

1883 Ajouter à mes livres
6 Contes et légendes
Louise Michel
1 critique 2 citations

mais oui, cette Louise Michel là ! 1884 - en ligne sur Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k82320j.r=Contes+et+l%C3%A9gendes++par+Louise+Michel.langFR ------------------ "Les imaginations, frappées du bruit du cor et des aboiements des meutes, dans le silence des bois, personnifièrent leurs impressions sous le nom de Barbatos, duc de l'Abîme. Il entend, dit la légende, le chant des oiseaux, les hurlements des loups; il comprend le cerf qui brame et la feuille qui craque en se détachant et va rejoindre ses soeurs dans les valses du vent." Ajouter à mes livres
7 Le journal des assassins
Bruno Fuligni
1 citation

1884 - Les dix numéros sortirent entre le 30 mars et le 1er juin 1884. L'histoire d'un journal humoristique et satirique de la fin du xixe siècle, le Journal des Assassins, " Organe officiel des chourineurs et des voleurs " Ajouter à mes livres
8 À rebours
Joris-Karl Huysmans
61 critiques 137 citations

1884 Ajouter à mes livres
9 Jules Vallès. L'Insurgé. Manuscrit autographe antérieur à la publication en feuilleton dans La Nouvelle Revue. Chapitres I-XVI [Edition de 1801-1900]
Hachette Livre BNF
1886 - - texte initialement paru dans la Nouvelle Revue (août et septembre 1882) Ajouter à mes livres
10 Vie des Mots Etudiee Dans Leurs Significations
Arsène Darmesteter
1 critique 2 citations

1887 - Voir mon commentaire sur ce remarquable ouvrage. Ajouter à mes livres
11 Sous-offs
Lucien Descaves
1 critique 14 citations

1889 - Roman qui donna lieu à un procès en cour d'assises pour injures à l'armée et outrages aux bonnes mœurs. Ajouter à mes livres
12 Truandailles
Jean Richepin
1 critique 1 citation

1890 - "Il fait noir. Une poussière de ténèbres ! Qui est dessus ? Qui est dessous ? Micmac ! Cris et gnons ! " Ajouter à mes livres
13 Coeur double
Marcel Schwob
1 critique 2 citations

1891 Ajouter à mes livres
14 Là-bas
Joris-Karl Huysmans
25 critiques 82 citations

1891 Ajouter à mes livres
15 En dehors
Zo d`Axa
4 citations

1891-1893 - Recueil d'articles Quelques morceaux choisis ici : https://infokiosques.net/lire.php?id_article=944 "La Majesté, cette mise en scène, suprême épate des souverains, m’horripile absolument. C’est une pellée de poudre-aux-yeux qui éblouit encore trop de gens. C’est un des derniers préjugés qu’on élève en un mur de respect divin autour de l’Autorité. C’est un fétichisme sans idéal, et plus laid mille fois que les religions prometteuses de ciel." Ajouter à mes livres
16 Les poètes du chat noir
André Velter
3 critiques 9 citations

1881 à 1897 Ajouter à mes livres
17 Le livre de Monelle
Marcel Schwob
7 critiques 48 citations

1894 Ajouter à mes livres
18 Les chansons de Bilitis
Pierre Louÿs
4 critiques 23 citations

1894 Ajouter à mes livres
19 Paludes
André Gide
14 critiques 26 citations

1895 Ajouter à mes livres
20 Ubu roi
Alfred Jarry
73 critiques 69 citations

1896 - - "PÈRE UBU : Je viens donc te dire, t'ordonner et te signifier que tu aies à produire et exhiber promptement ta finance, sinon tu seras massacré. Allons, messeigneurs les salopins de finance, voiturez ici le voiturin à phynances. STANISLAS : Sire, nous ne sommes inscrits sur le registre que pour cent cinquante-deux rixdales que nous avons déjà payées, il y aura tantôt six semaines à la Saint Mathieu. PÈRE UBU : C'est fort possible, mais j'ai changé le gouvernement et j'ai fait mettre dans le journal qu'on paierait deux fois tous les impôts et trois fois ceux qui pourront être désignés ultérieurement. Avec ce système, j'aurai vite fait fortune, alors je tuerai tout le monde et je m'en irai. PAYSANS : Monsieur Ubu, de grâce, ayez pitié de nous. Nous sommes de pauvres citoyens. PÈRE UBU : Je m'en fiche. Payez. PAYSANS : Nous ne pouvons, nous avons payé. PÈRE UBU : Payez ! ou ji vous mets dans ma poche avec supplice et décollation du cou et de la tête ! Ajouter à mes livres
21 La Soirée avec monsieur Teste
Paul Valéry
1 citation

1896 - " Trouver n’est rien. Le difficile est de s’ajouter ce qu’on trouve." Ajouter à mes livres
22 Jules Jouy, 1855-1897, le poète chourineur
Jules Jouy
"J'ai fait, sur la défunte année Flèche de traits, durs ou narquois. La guerre n'est pas terminée : Il faut reprendre le carquois Les bourgeois et leur valetaille, Cachés derrière les buissons, Guettent l'heure de la bataille Il faut refaire des chansons." Recueil de ses chansons ici : http://kropot.free.fr/JJouy.htm Ajouter à mes livres
23 Le voleur
Georges Darien
13 critiques 64 citations

1897 - Georges Darien ne se faisait guère d'illusion sur l'égalité en cette fin du XIXème siècle; comme il était du genre combatif, il écrivit cet extraordinaire portrait de la bourgeoisie française et de ses mœurs. Pour n'être pas en reste, il y propose une méthodologie pour ne pas finir "victime" en des temps si mensongers et falsificateurs de la réalité. Toute ressemblance avec des personnages ou des situations actuelles ne serait donc qu'un pur hasard ... ou pas. Ajouter à mes livres
24 L'évolution, la révolution et l'idéal anarchique
Elisée Reclus
2 critiques 4 citations

1897 - Texte intégral ici : http://kropot.free.fr/Reclus-evorevo.htm "La très grande majorité des hommes se compose d'individus qui se laissent vivre sans effort comme vit une plante et qui ne cherchent aucunement à réagir soit en bien, soit en mal, sur le milieu dans lequel ils baignent comme une goutte d'eau dans l'Océan. Sans que l'on veuille grandir ici la valeur propre de l'homme devenu conscient de ses actions et résolu à employer sa force dans le sens de son idéal, il est certain que cet homme représente tout un monde en comparaison de mille autres qui vivent dans la torpeur d'une demi-ivresse ou dans le sommeil absolu de la pensée." Ajouter à mes livres
25 Amours, délices et orgues
Alphonse Allais
1 critique 3 citations

1898 Ajouter à mes livres
26 La belle France
Georges Darien
1 critique 13 citations

1898 Ajouter à mes livres
27 Gestes et opinions du Docteur Faustroll, pataphysicien. Suivi de l'amour absolu
Alfred Jarry
3 critiques 12 citations

1898 Ajouter à mes livres
28 Le Chevalier de La Barre
Michel Zévaco
1 critique 1 citation

1899 - Le Chevalier de La Barre est le premier feuilleton historique publié par Michel Zévaco dans Le Journal du Peuple en 1899. Ajouter à mes livres
29 Emile Pouget : La plume rouge et noire du Père Peinard
Xose Ulla Quiben
Première série: 1889-1894 Série "Londonienne": 1894-1895 (en exil à Londres) Seconde série: 1896-1902 Ajouter à mes livres
30 Histoire de la Commune de 1871
Prosper-Olivier Lissagaray
2 critiques 4 citations

Première édition à Bruxelles en 1876 (interdite en France mais diffusée sous le manteau)) - Le texte, fortement augmenté, ne paraitra en France qu'en 1896. Un vrai travail d'historien par quelqu'un qui vécut directement la Commune et un livre qui demeure une référence incontournable sur ce moment fondamental de l'histoire de France. Ajouter à mes livres
31 Oeuvres anthumes, tome 1
Alphonse Allais
1 critique 9 citations

Allais demeure certainement comme l'un des plus subtiles humoristes de la langue française et si vous voulez pouvoir retrouver à tout moment un peu de bonne humeur, offrez vous sans hésiter les deux recueils de ses œuvres anthumes et posthumes. Le ton à la fois aimable et corrosif du bonhomme ne devrait manquer de vous réjouir. Des indispensables pour toute bibliothèque digne de ce nom. Dans ce livre : Le Parapluie de l'escouade - Rose et vert pomme - Deux et deux font cinq - On n'est pas des boeufs - Le Bec en l'air - Amours, délices et orgues - Pour cause de fin de bail - Ne nous frappons pas - Le captain Cap - A se tordre - Vive la vie ! - Pas de bile ! . Ajouter à mes livres
32 Oeuvres posthumes, tome 2 : 1877 à 1905
Alphonse Allais
1 critique 1 citation

- Moi, je vais te faire une remarque dont tu ne pourras pas nier la justesse. - Vas-y. - Tout f... le camp, tout ! - On ne peut pas être et avoir été. (Fin du dernier récit de Allais, "La faillite des centenaires", publié le 20/10/1905 dans Le Journal) - Alphonse Allais est mort le 28 octobre 1905. Ajouter à mes livres
33 Poésies
Stéphane Mallarmé
40 citations

1899 Ajouter à mes livres
34 L'Esthétique de la rue
Gustave Kahn
3 citations

1900 - On peut considérer ce livre comme l'un des premiers traités d'urbanisme en langue française - le terme ne sera admis qu'en 1910 - ou comme un essai sur l'art urbain et la qualité de la ville. Une ville est d'abord une accumulation de rues, lieux de circulation et d'échange. Sans rue active (on dit " vivante ") une ville dépérit. Mais la vie quotidienne dans la rue change d'une culture et d'une époque à une autre. Gustave Kahn reconstitue les ambiances de Pompéï, des souks des villes arabes, des canaux de Venise ou d'Amsterdam. Il décrit les fêtes, les foires et les Expositions qui transfigurent la ville et la magnifient tout en y attirant le monde entier. Il n'oublie pas les utopies, la rue-galerie imaginée par Fourier, les passages chantés par les flâneurs. Ajouter à mes livres
35 Les reposoirs de la procession, tome 1 : La Rose et les épines du chemin
Saint-Pol-Roux
11 citations

1901 Ajouter à mes livres
36 Les Aventures du Roi Pausole
Pierre Louÿs
3 critiques 6 citations

1901 Ajouter à mes livres
37 Les 21 jours d'un neurasthénique
Octave Mirbeau
10 critiques 8 citations

1901 Ajouter à mes livres
38 L'épaulette
Georges Darien
3 critiques 8 citations

1901 Ajouter à mes livres
39 La grève des électeurs, suivi de Les moutons noirs
Octave Mirbeau
10 critiques 17 citations

1902 - "Les moutons vont à l'abattoir, ils ne disent rien, eux, et ils n'espèrent rien. Mais au moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera, et pour le petit bourgeois qui les mangera." Ajouter à mes livres
40 Souvenirs d'un révolutionnaire
Gustave Lefrançais
1 citation

Paru en 1902 - Jeune instituteur sur les barricades en juin 1848, premier président élu de la Commune de Paris en mars 1871, la trajectoire révolutionnaire de Lefrançais est fulgurante. Dans ces Souvenirs, on le suit de prisons en exils, de meetings en batailles sanglantes, on participe à ses enthousiasmes, à ses détestations. Souvent drôle, toujours modeste, toujours clairvoyant, Lefrançais est un étonnant mémorialiste. voir la présentation de Lucien Descaves : https://macommunedeparis.com/2017/06/30/gustave-lefrancais-par-lucien-descaves-une-preface/ Ajouter à mes livres
41 Exégèse des Lieux Communs
Léon Bloy
2 critiques 40 citations

1902 Ajouter à mes livres
42 Alexandre Marius Jacob, voleur et anarchiste
Jean-Marc Delpech
1 citation

En ce début de XXe siècle, la criminalité augmenterait dans des proportions inquiétantes. La France a peur et la Belle Époque n’est qu’un leurre. Tout en haut, une bourgeoisie arrogante et triomphante. Tout en bas, la masse des traîne-misère et l’ordre répressif. Pas bouger, le pauvre ! Sinon, prison, bagne, échafaud. Le droit de vivre ? Il ne se mendie pas pour le voleur Alexandre Jacob. Le droit de vivre ? Il se prend, nom d’une pince-monseigneur ! Avec Jacob et sa bande, le vol se pratique de manière industrielle et la rapine devient politique. Travailleurs de la nuit, maison anarchiste fondée en 1900. Mais l’honorable entrepreneur de démolition sociale va payer cher ses atteintes à la propriété. Ajouter à mes livres
43 La Chandelle verte
Alfred Jarry
5 citations

Chroniques parues en 1901 et 1903 - "La responsabilité de ces événements incombe sans contredit à l'incurie de l'administration policière. Qu'elle surveille mieux à l'avenir la composition des lobes cérébraux de ses agents : qu'elle la vérifie au besoin par trépanation avant toute nomination définitive ... " Ajouter à mes livres
44 Petit manuel individualiste
Han Ryner
1 critique 15 citations

1903 - "Un ordre ne peut être qu'un caprice d'enfant ou une fantaisie de fou." Ajouter à mes livres
45 Force ennemie
John-Antoine Nau
8 critiques 23 citations

1903 - "Oui La Force Ennemie existe ! Elle s’empare souvent de moi, me pénètre, m’envahit, puisque je vois tout à coup des choses troubles, effroyables, dont les éléments n’étaient pas en moi et qu’aucun mot du langage humain ne peut traduire…" Ajouter à mes livres
46 La cité des fous : Souvenirs de Sainte-Anne
Marc Stéphane
2 critiques 3 citations

1905 - 94 jours derrière les hauts murs de Sainte-Anne, trois mois à observer les condamnés de ce bagne ignoré, des semaines à contenir sa propre folie, Marc Stéphane les a vécus au début du XXe siècle. Voyage au bout d'un enfer personnel et collectif, cette Cité des fous est le récit détaillé de sa plongée dans ce monde chaotique interdit à quiconque n'était pas psychiatre, infirmier ou... aliéné. Texte inclassable et d'une inquiétante drôlerie. Ajouter à mes livres
47 Faits divers - 1210 nouvelles en trois lignes
Félix Fénéon
1 critique 11 citations

1906 - "Le feu, 126, boulevard Voltaire. Un caporal fut blessé. Deux lieutenants reçurent sur la tête, l’un une poutre, l’autre un pompier." C'est dans le journal Le Matin que Fénéon publia ses Nouvelles en trois lignes durant l'année 1906. Ajouter à mes livres
48 Le Crime des riches
Jean Lorrain
1 citation

1906 - " À vous, mon cher Valdagne qui, dans la Confession de Nicaise, avez si cruellement indiqué l'inique oppression de l'argent, sa tyrannie dissolvante et sa féroce emprise sur la bêtise hypnotisée des foules. À vous l'évocateur de la petite bourgeoise aux appétits de catin, du mari lâche et complaisant aux frasques lucratives de sa femme, et de l'amant moderne, associé de sa maîtresse et bon conseilleur des faiblesses qui le font vivre et du crime qui l'enrichira, je dédie ce Crime des riches qui pourrait être aussi le Crime d'être riche, car les caprices monstrueux, nés de la veulerie et de l'ennui des millions usurpés, entraînent physiquement et physiologiquement toutes les tares, et, si le Crime des riches échappe à la loi, protégé qu'il est par la lâcheté des gouvernements et des masses, la nature, elle, plus vraie que la société, donne l'exemple de l'anarchie en abandonnant les misérables forçats du capital à la folie et à la honte des pires aberrations.." Jean Lorrain Ajouter à mes livres
49 Les onze mille verges
Guillaume Apollinaire
51 critiques 33 citations

1907 Ajouter à mes livres
50 Les Immémoriaux
Victor Segalen
10 critiques 11 citations

1907 Ajouter à mes livres
51 Jean-Christophe, tome 4 : La Révolte
Romain Rolland
4 critiques 17 citations

1907 Ajouter à mes livres
52 Le culte de la charogne : Anarchisme, un état de révolution permanente (1897-1908)
Albert Libertad
2 critiques 1 citation

"Tu te plains de la police, de l'armée, de la justice, des administrations, des lois, du gouvernement, des spéculateurs, des fonctionnaires, des patrons, des proprios, des salaires, du chômage, des impôts, des rentiers, de la cherté des vivres et des loyers, des longues journées d'usine, de la maigre pitance, des privations sans nombre et de la masse infinie des iniquités sociales. Tu te plains, mais tu veux le maintien du système où tu végètes. Tu te révoltes parfois, mais pour recommencer toujours. Pourquoi te courbes-tu, obéis-tu, sers-tu ? Pourquoi es-tu l'inférieur, l'humilié, l'offensé, le serviteur, l'esclave ? Parce que tu es l'électeur, celui qui accepte ce qui est ; celui qui, par le bulletin, sanctionne toutes ses misères, consacre toutes ses servitudes. Tu es le volontaire valet, le domestique aimable, le laquais, le larbin, le chien léchant le fouet." Ajouter à mes livres
53 L'homme et la terre
Elisée Reclus
2 critiques 2 citations

1908 - Elysée Reclus(1830-1905), géographe libertaire, est aussi le plus grand géographe français. Malgré son œuvre colossale et sa notoriété internationale, il est resté pendant longtemps largement ignoré par la corporation des géographes, et ce n'est que récemment que ces travaux suscitent un regain d'intérêt. L'homme et la Terre est son dernier ouvrage, le plus méconnu, mais aussi le plus étonnant. Il présente la somme de ses idées, et celles-ci demeurent extrêmement modernes et pertinentes. A bien des égards, la démarche de Reclus reste un exemple à suivre par l'ampleur de son champ géographique : non seulement il fait une très large place aux conditions économique, sociaux et culturels, thèmes que les géographes n'abordent que depuis quelques années. Mais il est un aspect du champ géographique de Reclus que beaucoup de géographes se refusent encore à prendre en compte : il s'agit de l'étude des mouvements géopolitiques et géostratégiques, auxquels il accorde la plus grande importance. L'originalité et le génie de Reclus est de représenter toutes ces stratégies impérialistes de façon critique en démasquant les discours idéologiques qui les recouvre. Ajouter à mes livres
54 Impressions d'Afrique
Raymond Roussel
2 critiques 6 citations

1910 Ajouter à mes livres
55 L'Hérésiarque et Compagnie
Guillaume Apollinaire
1 critique 2 citations

1910 Ajouter à mes livres
56 Le Sabotage
Emile Pouget
1 critique 4 citations

Pour les ouvriers dont le travail est exploité, " saboter ", c'est enrayer la machine de production. Syndicaliste militant et cofondateur de la Confédération générale du travail, Emile Pouget (1860-1931), publie vers 1911-1912 un véritable manuel de résistance. Subversif, méthodique, il expose avec humour la théorie et la pratique du sabotage, du " vas-y-mollo " à la grève du zèle, en passant par toutes les manières de ruiner l'image d'un patron... Car saboter n'implique pas forcément détruire. Étymologiquement, c'est " travailler comme à coup de sabot ", faire du mauvais travail. Si, comme on nous le dit, le travail est une marchandise, alors pour avoir du travail de qualité, il faut que les patrons y mettent le prix : " A mauvaise paye, mauvais travail ! ". Ajouter à mes livres
57 Les Origines humaines
Jean-Pierre Brisset
3 citations

1912 Ajouter à mes livres
58 Le club des neurasthéniques
René Dalize
3 critiques

1912 - paru en feuilleton dans le journal Paris-Midi. René Dalize (1879-1917), ami proche d'Apollinaire qui lui dédia "Calligrammes". Ajouter à mes livres
59 Manifeste de la femme futuriste
Valentine de Saint-Point
3 critiques

1912 Ajouter à mes livres
60 Les poésies de A. O. Barnabooth
Valéry Larbaud
2 critiques 9 citations

1913 Ajouter à mes livres
61 Palais idéal du facteur cheval : Le palais idéal, le tombeau, les écrits
Gérard Denizeau
1 critique 5 citations

Le palais idéal du facteur Cheval, rêve édifié entre 1879 et 1912. Ajouter à mes livres
62 Locus Solus
Raymond Roussel
7 critiques 14 citations

1914 Ajouter à mes livres
63 La Chanson d'un gas qu'a mal tourné (Collection Les Introuvables)
Gaston Couté
3 citations

https://www.youtube.com/watch?v=E2e6Y7Xt9Jo "Je suis descendu bien souvent Jusqu'au cabaret où l'on vend L'ivresse trop brève; J'ai fixé le ciel étoilé Mais le ciel, hélas! m'a semblé Trop haut pour mon rêve. " Ajouter à mes livres
64 Travailleurs de la nuit
Alexandre Marius Jacob
3 citations

http://www.dailymotion.com/video/x7n4rn_alexandre-marius-jacob-pourquoi-j-a_news Ajouter à mes livres
65 Le goût de l'émeute : Manifestations et violences de rue dans Paris et sa banlieue à la
Anne Steiner
Manifestations et violences de rue dans Paris et sa banlieue à la "Belle époque" (1908-1910) Ajouter à mes livres
66 Igitur - Divagations - Un coup de dés
Stéphane Mallarmé
2 critiques 23 citations

1897 - "Plusieurs fois vint un Camarade, le même, cet autre, me confier le besoin d’agir : que visait-il — comme la démarche à mon endroit annonça de sa part, aussi, à lui jeune, l’occupation de créer, qui paraît suprême et réussir avec des mots ; j’insiste, qu’entendait-il expressément ? " Ajouter à mes livres
67 Ravachol et les anarchistes
Jean Maitron
1 citation

"Mais les éducateurs de la génération actuelle oublient trop fréquemment une chose, c'est que la vie, avec ses luttes et ses déboires, avec ses injustices et ses iniquités, se charge bien, l'indiscrète, de dessiller les yeux des ignorants et de les rouvrir à la réalité. C'est ce qui m'arriva, comme il arrive à tous. On m'avait dit que cette vie était facile et largement ouverte aux intelligents et aux énergiques, et l'expérience me montra que seuls les cyniques et les rampants peuvent se faire une place au banquet. On m'avait dit que les institutions sociales étaient basées sur la justice et l'égalité, et je ne constatai autour de moi que mensonges et fourberies."( Émile Henry à son procès en avril 1894) Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          207

Ils ont apprécié cette liste