AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


"Arrêts sur images"...Les complicités entre la photographie et la littérature...

Liste créée par fanfanouche24 - 50 livres. Thèmes et genres :

Les complicités, interractions les plus inattendues entre la littérature et la photographie: que celle-ci provoque les souvenirs, les afflux d'images qui vont nourrir l'inspiration et enclancher le processus de l'écriture...ou qu'elle soit objet d'étude...Ou que les écrivains se décident à mettre en bandoulière leur propre appareil photographique, pour exercer à leur tour , un autre regard prolongeant leurs "mots"... comme le Grand Jack London, Lewis Caroll, Emile Zola, ...ou que finalement l'écrivain accepte d'être le modèle privilégié du photographe...La photographie enrichit,démultiplie, accompagne , questionne de multiples manières l'univers littéraire....et les auteurs... Février 2014--***complété le 27 août 2019- Ajout le 4 septembre 2019
+ Lire la suite


1 Écrire pour quelqu'un
Jean-Michel Delacomptée
6 critiques 26 citations

Texte -hommage au père de l'auteur...nourri à l'origine par une très ancienne photographie... qui a provoqué les souvenirs...et ensuite le désir des mots... Ajouter à mes livres
2 Chambre noire
Anne-Marie Garat
3 critiques

Ajouter à mes livres
3 L'image fantôme
Hervé Guibert
4 critiques 6 citations

Il ne s'agit pas d'un texte théorique sur la photographie, mais d'une suite de récits qui explorent, à travers des aventures personnelles, les différents types de photographies... Ajouter à mes livres
4 La Chambre claire : Note sur la photographie
Roland Barthes
9 critiques 14 citations

Ajouter à mes livres
5 Portraits pour un siècle : Cent écrivains
Brigitte Besse
Ajouter à mes livres
6 Les doigts pleins d'encre
François Cavanna
7 critiques 12 citations

Ajouter à mes livres
7 La photographie est interminable
Denis Roche
Après plus de trente-cinq années de pratique photographique, et un certain nombre d'écrits qu'il a consacrés tantôt aux photographies des autres, tantôt à ses propres images, il revenait à Denis Roche de tracer non pas le bilan, mais le parcours, l'itinéraire, de la manière la plus chronologique possible, d'un artiste qui va lier sans cesse, en les approfondissant, l'autobiographie et la réflexion sur l'acte photographique... Ajouter à mes livres
8 Il ne vous reste qu'une photo à prendre
Laurent Graff
10 critiques 13 citations

Ajouter à mes livres
9 L'usage de la photo
Annie Ernaux
10 critiques 5 citations

Ajouter à mes livres
10 Les amoureux de l'Hôtel de Ville
Philippe Delerm
5 critiques 10 citations

Ajouter à mes livres
11 Mon oeil
Ariel Kenig
Une série de photographies dont il ignore tout est confiée à un écrivain. Il s'aventure alors dans l'écriture d'un roman où ces photographies croiseront la vie du héros pour la transformer... Ajouter à mes livres
12 Journal, 1979-1983
Alix Cléo Roubaud
1 critique

Jacques Roubaud décide de faire partager le journal intime de sa femme, la poétesse et photographe Alix.C. Roubaud, écrit entre 1979 et 1983, année de sa mort. Cette édition est augmentée de reproductions de ses photographies... Ajouter à mes livres
13 Donne-moi quelque chose qui ne meure pas
Christian Bobin
5 critiques 10 citations

Ajouter à mes livres
14 Jack London photographe
Jack London
7 critiques 6 citations

Ajouter à mes livres
15 Après la pluie
André Juillard
5 critiques 3 citations

Nous retrouvons Louise, l' héroïne du Cahier bleu, à la sortie du vernissage de l'exposition photos de Victor, son compagnon... Ajouter à mes livres
16 La photo
Marie Desplechin
1 critique 5 citations

Les personnages présents sur une photographie la commentent les uns après les autres... Ajouter à mes livres
17 Trois fermiers s'en vont au bal
Richard Powers
11 critiques 8 citations

Détroit, à la fin du XXe---------------------- Un jeunee homme fasciné par une photographie d'August Sander, représentant 3 jeunes hommes allant au bal à la veille de la première guerre mondiale, tente de recueillir des infos sur ce cliché... Ajouter à mes livres
18 Eux sur la photo
Hélène Gestern
195 critiques 78 citations

Ajouter à mes livres
19 Photofictions : Perec, Modiano, Duras, Goldschmidt, Barthes
Roger-Yves Roche
1 citation

Débrouiller l'écheveau complexe de la mémoire et des images, et singulièrement de la photographie, dans le texte autobiographique contemporain (celui-là même que l'on nomme parfois autofiction), telle est la tâche que s'est donnée l'auteur du présent ouvrage.- Extrait du livre :-Chérie, les photos sont belles, les photos sont indispensables, mais elles sont aussi un tourment.- Franz Kafka, Lettres à Felice Ajouter à mes livres
20 Sur la photographie
Susan Sontag
1 critique 3 citations

Ajouter à mes livres
21 Littérature et Photographie
Jean-Pierre Montier
Ajouter à mes livres
22 La pluie, avant qu'elle tombe
Jonathan Coe
180 critiques 112 citations

" Rosamond vient de mourir, mais sa voix résonne encore, dans une confession enregistrée, adressée à la mystérieuse Imogen. S'appuyant sur vingt photos soigneusement choisies, elle laisse libre cours à ses souvenirs et raconte, des années quarante à aujourd'hui, l'histoire de trois générations de femmes, liées par le désir, l'enfance perdue et quelques lieux magiques.." Ajouter à mes livres
23 Photo-Photo
Marie Nimier
4 critiques 1 citation

"Il est une question que l'on me pose souvent, la question des idées. Comment elles arrivent, où je les pêche, le fameux "mais où va-t-elle chercher tout ça". De quelle façon s'est imposée, en l'occurrence, l'idée d'écrire un roman à partir d'une séance photo avec Karl Lagerfeld ?" Ajouter à mes livres
24 Portraits d'écrivains de 1850 à nos jours
Danielle Molinari
Ajouter à mes livres
25 Portraits d'écrivains et d'artistes
Gisèle Freund
Ajouter à mes livres
26 Le photographe
Pierre Boulle
1 critique 6 citations

Ajouter à mes livres
27 Des clefs et des serrures : Images et proses
Michel Tournier
2 critiques 8 citations

Ajouter à mes livres
28 Le livre rouge
Meaghan Delahunt
13 critiques 13 citations

Suggestion de Kathel... Ajouter à mes livres
29 La photographie et l'(auto)biographie
Sylvie Jopeck
1 critique

Début du XIXe siècle. Une technique vient de naître : la photographie. C'est une vraie révolution : partout on se prend en photo, on se met en scène, on s'inscrit dans l'immortalité. Paysages, scènes de vie quotidienne, visages, tout est fixé. C'est une nouvelle façon de se voir, comme dans un miroir. Pour les écrivains, c'est une manière inédite de s'écrire, et d'écrire sur autrui : souvenir d'un instant, d'un événement, d'un âge particuliers, le cliché photographique devient un incroyable support de l'(auto)biographie. Lorsque l'image est révélée dans la chambre noire, c'est tout un monde qui s'incarne : plus jamais on n'écrira comme avant. Souriez, vous êtes dans la boîte. L'accompagnement critique permet de comprendre comment la photographie bouleverse l'écriture biographique et l'écriture autobiographique au XIXe et surtout au XXe siècle. Elle traite aussi du questionnement des écrivains autour de la technique photographique. De Jean-Paul Sartre à Annie Ernaux, c'est l'occasion de découvrir un parallèle passionnant entre les deux arts. Anthologie (52 textes) recommandée pour les classes de lycée.... Ajouter à mes livres
30 Photo d'adieu
Ngaio Marsh
3 critiques 9 citations

Policier... avec un phographe envahissant !!----------------Une diva croise un photographe qui s'ingénie à la provoquer pour mieux la fixer dans des poses ridicules qui s'étalent ensuite à la une des journaux.." Ajouter à mes livres
31 Une photo de toi
Vincent de Swarte
1 critique 5 citations

« Les photos, d'après certains, déguisent la vérité. D'autres affirment le contraire : ils prétendent qu'elles la font crier. »======================================= Roman pour adolescents et autres ?.La passion de Julia pour les appareils photographiques et l?univers des marchands ambulants des Puces... Ajouter à mes livres
32 Photo de la favela
André Diniz
3 critiques

Cette B.D raconte l'histoire de Mauricio Hora, devenu photograpge célèbre par la suite, qui a grandi dans la toute première favela (=bidonville) du Brésil .... Mauricio découvre l'usage de la photographie (il hérite d un appareil photo).- Ce sont finalement ces photographies, uniques (Mauricio étant le seul à pouvoir les prendre !), qui rendront Mauricio célèbre à travers le monde." Cette bande dessinée raconte la vie de Mauricio et celle de la première favela du Brésil...André Diniz, le dessinateur, était un ami proche de Mauricio... Ajouter à mes livres
33 L'appareil-photo
Jean-Philippe Toussaint
8 critiques 13 citations

Ajouter à mes livres
34 La petite fille sur la photo: La guerre d'Algérie à hauteur d'enfant
Brigitte Benkemoun
2 critiques 3 citations

Ajouter à mes livres
35 La photo qui sauve
Janine Teisson
Littérature jeunesse-------------------------------------------------------------- "Dans la Cité des Capucines où vivent Français, Roumains, Portugais, Africains, et beaucoup d'autres, la cohabitation n'est pas toujours facile. Héléna Treize ans, observe les gens de son quartier, son appareil photo en bandoulière, et fait le lien entre tous...." Ajouter à mes livres
36 Suzanne et Louise
Hervé Guibert
Cet ouvrage fut l'un des premiers publiés par l'auteur. Il associe à chaque double page un texte calligraphié et une photo consacrés aux deux tantes de l'auteur, soeurs restées célibataires, vivant dans un étrange hôtel particulier. .. Ajouter à mes livres
37 Cinq photos de ma femme
Agnès Desarthe
6 critiques 14 citations

Un an après le décès de sa femme, Max, octogénaire, part cinq photos en main à la recherche de l'artiste qui saura par un portrait lui rendre le regard de la chère disparue... Ajouter à mes livres
38 De la photographie considérée comme un assassinat
Pierre-Jean Rémy
Suggestion de Hermant_martine Ajouter à mes livres
39 Carré Voiles, N° 10 : Jack London : L'aventurier des mers
Antoine Sezerat
1 critique 1 citation

Ajout le 27 août 2019- ****Voir ma chronique de ce jour ! Ajouter à mes livres
40 Le crépuscule des masques
Michel Tournier
1 critique 3 citations

Ajout le 27 août 2019 Ajouter à mes livres
41 Marcel Proust sous l'emprise de la photographie
Brassaï
1 critique 1 citation

Ajout le 27 août 2019 Ajouter à mes livres
42 Le chanteur muet des rues
Erri De Luca
2 critiques 8 citations

Ajout le 27 août 2019 "Irrévérencieux envers les autorités mais humbles face aux gens, l'écrivain italien Erri De Luca et le photographe français François-Marie Banier partagent dans ce livre un regard libre et salvateur sur leurs contemporains et une foi dans l'irrépressible individualité de chacun face à toute sorte d'ordre moralisateur et abusif. Depuis des années, Banier accumule dans ses photographies un vocabulaire de gestes, d'attitudes, de mouvements et d'expressions, dans lequel De Luca voit " les archives d'un Balzac ". Celui-ci déchiffre le processus de la photographie et observe l'attitude du photographe à travers le prisme d'une langue qu'il traduit et connaît intimement, l'hébreu de la Bible, et nous livre une méditation profonde sur la création, l'histoire et l'état du monde actuel. Erri De Luca reconnaît dans les photographies de François-Marie Banier le " contrecoup encaissé dans sa jeunesse, un choc d'injustice jamais réglé. Avec la photographie, il redresse un tort contre lequel, en son temps, il n'eut pas droit à la parole, seulement à la douleur. J'en parle par fraternité ". Selon lui, " le photographe est un cantastorie muet ". Ajouter à mes livres
43 Fond de l'oeil
Amaury Da Cunha
1 critique 3 citations

Ajout le 27 août 2019 "Nous avons tous des petites histoires de photographies à raconter, car l'image fixe tient une place dans la mémoire, mais aussi le quotidien de chacun. Photos de famille, souvenirs amoureux, profils mouvants des réseaux sociaux... Plongé dans le bain de la photographie depuis toujours, Amaury da Cunha a choisi d'explorer cette fois par l'écriture son rapport au monde, tel qu'il se découpe dans le cadre de la photo. Comment choisit-on une image pas trop morbide pour la «une» du Monde, comment vit-on avec le dernier portrait de son frère disparu, comment photographier une femme désirée ? Ces histoires sensibles sont surtout de purs instantanés de vie arrachés au flux des jours, comme le sont les photographies. " Ajouter à mes livres
44 Paul Strand
Claude Roy
2 critiques 1 citation

Ajout le 27 août 2019---------------------------------- "Né à New York en 1890, Paul Strand restera dans l'histoire de l'art photographique comme celui qui a fait basculer la photographie dans l'ère moderne. Il personnifie par excellence la figure de l'artiste d'avant-garde, pleinement engagé dans la vie sociale de son temps, qui impose une vision nouvelle à force de recherches et d'innovations. Formé par Lewis Hine et remarqué dès 1906 par Alfred Stieglitz auquel le liera une longue amitié, Paul Strand est, avec celui-ci, l?artiste qui symbolisera la critique et la fin du célèbre mouvement pictorialiste et de son esthétique picturale qui avait marqué depuis plusieurs décennies l'adolescence de la photographie. Influencé par le cubisme et le fauvisme, attiré par les oeuvres de Picasso, Braque ou Brancusi, Paul Strand s'intéresse à l'abstraction et au formalisme, sans négliger la dimension sociale de la photographie documentaire. Considéré comme un chef-d'oeuvre de la photographie, La barrière blanche, qu'il réalise en 1915, annonce une nouvelle ère de l'image fixe et l'émergence du courant inédit de la Straight Photography (La photographie pure) dont il deviendra le chef de file. À la fin de la première guerre mondiale, que Paul Strand effectuera dans un hôpital militaire, la Straight Photography impose internationalement sa révolution de la perception de l'objet et du champ de la photographie.Il n'est alors plus question de tenter d'inscrire la photographie dans l'art pictural par des procédés surannés mais, bien au contraire, de s'appuyer sur la particularité objective du médium et de ses dispositifs pour imposer une esthétique spécifique faite de netteté, de précision du détail, de rigueur du cadrage et de structuration par la seule lumière. La photographie est désormais libre de ses choix. Elle peut appliquer son art propre à une infinité de sujets qui vont de l'objet singulier au mouvement de la vie urbaine, en passant par une forme nouvelle d'abstraction. L'oeuvre de Paul Strand illustre à la perfection la richesse et la diversité de cette nouvelle objectivité. Expérimentant également le cinéma d'avant-garde à visée sociale, Paul Strand bénéficie dès la fin de la Seconde Guerre mondiale d'une reconnaissance internationale, et voyage à travers l'Europe en poursuivant ses recherches. Victime du maccarthysme en raison de ses opinions communistes,il choisit de s'installer en France, on se souvient de sa complicité avec l'écrivain Claude Roy, où il continue travaux et voyages et où il meurt en 1976. Si, comme l'affirme l'historien Peter C Brunnell, la nouveauté de la perception est ce qui caractérise l'avant-garde moderne, l'oeuvre de Paul Strand, déployée sur presque soixante années, incarne à elle seule la notion d'avant-garde rapportée à la photographie." Ajouter à mes livres
45 La renfermée, la Corse
Marie Susini
3 critiques 11 citations

Ajout le 27 août 2019--cf. Extrait de ma chronique: "Un magnifique album de photographies en noir et blanc, accompagné du texte tout aussi flamboyant de Marie Susini, qui dit son bonheur, mais surtout sa douleur d'être corse, avec la hantise de l'enfermement de l'insularité... Marie Susini exprime au plus près son attachement viscéral et tourmenté à son île, dont elle a ressenti tout au long de sa vie la force de ses racines et le besoin de s'en éloigner pour exister." Ajouter à mes livres
46 Ecrits sur la photographie
Pierre Mac Orlan
Ajout le 27 août 2019--- "Pierre Mac Orlan, l'auteur du célèbre Quai des brumes, est, sans conteste, au xxe siècle, l'écrivain français qui a consacré le plus de pages à la photographie. Or si l'on en croit les histoires de la photographie, il n'existerait pas en France, pour la période de l'entre-deux guerres, de grande figure intellectuelle qui ait contribué à la reconnaissance esthétique de la photographie, comme ont pu le faire László Moholy-Nagy ou Walter Benjamin en Allemagne. Dans les années 1920 et 1930, Mac Orlan a pourtant écrit près d'une vingtaine de textes sur la photographie : articles, recensions de publications, préfaces. Tout ce que le Paris de cette époque compte de photographes importants éveille alors sa curiosité : Eugène Atget, Brassaï, Man Ray, Claude Cahun, Germaine Krull, André Kestész... Il faut ajouter à cela les quelques textes écrits après-guerre sur Willy Ronis, Pierre Jahan ou Marcel Bovis. Ces écrits ne sont pas connus des spécialistes et a fortiori du grand public, parce qu'ils n'ont, à ce jour, jamais été réunis. Clément Chéroux les exhume de leur gangue d'oubli et rappelle le rôle critique fondamental que Pierre Mac Orlan a joué : dès la fin des années 1920, il propose un concept novateur, le « fantastique social », qui offre le chaînon manquant entre un surréalisme à la française et l'expressionnisme allemand et permet de comprendre admirablement ce qui est en jeu dans les recherches photographiques de l?époque. Outre l'anthologie illustrée par les plus grands photographes de l?époque, l'ouvrage se compose d'un essai de Clément Chéroux et des photos prises par Pierre Mac Orlan lui-même." Ajouter à mes livres
47 Henri Cartier-Bresson : L'Oeil du siècle
Pierre Assouline
5 critiques 20 citations

Ajout le 27 août 2019 Ajouter à mes livres
48 La dernière photo
Franck Courtès
9 critiques 34 citations

Ajout le 27 août 2019---cf. Extrait de ma chronique d'avril 2018 " "Un très fort moment de lecture ...et comme une belle rencontre avec un camarade partageant des complicités communes...intenses ... "Certes, on demandait à la photographie de raconter le monde, mais elle devait aussi à mon avis assumer sans compromis son extraordinaire pouvoir poétique. "(p. 149) Une découverte impromptue...guidée principalement par mon goût de longue date pour la photographie. Alors un photographe professionnel comme Franck Courtès formulant avec une certaine rage son rejet pour ce métier choisi très jeune, sa passion...pendant plus de vingt-ans...Il y avait de quoi m'intriguer !! Je serai très curieuse de découvrir ses clichés, ses portraits d'écrivains, d'artistes, de personnages publics...mais je ronge mon frein, jusqu'à la fin de ma lecture. Sa manière d'évoquer son travail, ses face-à-face, avec les célébrités dont ils devaient faire le portrait sont étonnants, est très vivante, remplie d'anecdotes et de chaleureuse sensibilité... Un texte très personnel qui stimule gaiement notre imagination..Je serai sûrement surprise ou en décalé entre ce que je me suis représenté, et ses clichés, lorsque je vais en prendre connaissance !...Surtout intrigué par ses travaux en noir et blanc ! Un récit des plus intéressants, où notre écrivain-photographe nous raconte sa détestation de l'école, son inadaptation aux groupes, aux horaires, aux règlements, à toutes les contraintes, sa sauvagerie, son indécision quant au choix d'une profession...et puis la photographie va surgir, va embraser notre "futur artiste", lui offrir le monde, et comme un rattrapage à son "inculture" dans tous les domaines ! "Je photographiais la politique, la littérature, la peinture, la musique, le sport, les métiers rares, l'entreprise, les puissants, les anxieux, les méchants. (...) Pièce après pièce, à la manière d'un gigantesque puzzle, le monde se révélait à moi. "(p. 152) (...) " Ajouter à mes livres
49 François-Marie Banier
François-Marie Banier
1 critique 8 citations

Ajout le 4 septembre 2019 Ajouter à mes livres
50 Beckett
Viviane Forrester
Ajout le 4 septembre 2019- Photographies de François-Marie Banier "C'est il y a déjà trente ans. Plages et rues de Tanger étaient hantées par un automate plus d'os que de chair que je perdais, hélas, souvent entre les rais du soleil. Sa silhouette d'échassier s'évanouissait parmi la foule des marocains en djellabah et de touristes nonchalants. Comme moi, ils ignoraient que cet homme fin était le grand écrivain Samuel Beckett. Sa démarche semblait obéir à un mouvement de pendule réglé seulement pour lui, le talon frappant le sol bien avant que la jambe s'engage, corps raide, jeté en arrière. Le regard bleu océan caché par des lunettes aux larges verres se portait trop au-dessus de la ligne d'horizon pour le guider. J'étais si ému de ne pas savoir capter la dimension de cette silhouette étrange que souvent j'oubliais de placer un film dans mon appareil. A force de se croiser, nous nous sommes rencontrés. Je laissais alors de côté la photographie. De sa voix grave, il me parlait de ses livres refusés par 27 éditeurs à sa femme Suzanne, de son amitié avec Joyce, de sa vie de famille en Irlande. Il imaginait l?étonnement de sa mère si elle avait appris qu?il avait reçu le Prix Nobel. Il me conseillait de lire, « pour voir comment les autres font ». Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          326