AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Découvrez les meilleures listes de livres


Jane AUSTEN (1775-1817) or "Sense and Sensibility" from Hampshire County...

Liste créée par dourvach - 82 livres. Thèmes et genres :

Jane Austen est née le 16 décembre 1775 à Steventon, dans le Hampshire (Angleterre). Issue de la "petite gentry", elle s'y fera reconnaître peu à peu comme "romancière et femme de lettres". "Son réalisme, sa critique sociale mordante et sa maîtrise du discours indirect libre, son humour distancié et son ironie ont fait d'elle l'un des écrivains anglais les plus largement lus et aimés." "Dans ses romans, elle donnera vie à des héroïnes bravant l'ordre établi et ouvrant ainsi un nouvel avenir pour les femmes." Elle disparaîtra à l'âge de quarante-et-un ans le 18 juillet 1817 à Winchester, en ce même comté de Hampshire. Son frère Henry fera jouer ses relations ecclésiastiques et permettra ainsi son inhumation dans l'une des ailes de la nef de la cathédrale de Winchester. [Source principale : extraits de la fiche/auteure de l'Encyclopédie en ligne WIKIPEDIA]
+ Lire la suite


1 Lady Susan
Jane Austen
255 critiques 106 citations
3.66★ (2813)

"Lady Susan" [oeuvres de jeunesse / court roman épistolaire], année d'écriture : 1793-1794, publication posthume,1871. /// ARGUMENT : "Son ciel est un peu bas, un peu vide, mais quelle délicatesse dans la peinture des sentiments! Si nul démon majeur n'habite Jane Austen, en revanche une compréhension d'autrui jamais en défaut, jamais défaillante. La part de satire est excellente et des plus finement nuancées. Tout se joue en dialogues et ceux-ci sont aussi bons qu'il se puisse. Certains chapitres sont d'un art parfait... Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s'amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question... Grande dame du roman anglais, Jane Austen trace le portrait très spirituel d'une aventurière, dans la lignée des personnages d'"Orgueil et préjugés" et de "Raison et sentiments"." Ajouter à mes livres
2 The beautiful Cassandra
Jane Austen
1 critique
3.00★ (4)

"The Beautiful Cassandra" [oeuvres de jeunesse], publié à titre posthume in "Juvenilia", "Volume the First", Penguin Classics, 55 pages, 2015. /// ARGUMENT : "Austen's riotous early stories of drunks, poisoners ans prison-breaks, written for her family's entertainment when she was teenager." /// "Les premières histoires d'Austen débordantes d'ivrognes, d'empoisonneurs, d'escapades de prison, écrites pour le divertissement de sa famille lorsqu'elle était adolescente." Ajouter à mes livres
3 Evelyn - Catharine (ou la tonnelle)
Jane Austen
1 critique 5 citations
3.67★ (8)

"Evelyn" [suivi de : ] "Catharine, or The Bower" / "Catharine ou La tonnelle" [oeuvres de jeunesse], publié à titre posthume in "Juvenilia", "Volume the Third" — traduit de l'anglais par Jean-Yves Cotté pour l'édition numérique "publi.net". /// ARGUMENT : "Voici deux récits de Jane Austen, qui jusqu'ici sont passés inaperçus, enterrés dans les "Juvenilia" qui rassemblent, dans l'édition anglaise, tout son chemin vers le roman. Pourtant le premier conte, "Evelyn", a une teneur presque surréaliste, quant au second, il est une vraie piste d'essai pour les romans qui vont suivre (dans "L'abbaye de Northanger", l'héroïne s'appellera Catherine). On a ici non pas une ébauche de la future Jane Austen, mais son atelier, là où elle prépare ses armes, s'accapare tout le milieu social de cette Angleterre qui fera la trame d'une oeuvre désormais immensément populaire. En voici une traduction inédite, réalisée par Jean-Yves Cotté qui observera : "[ ... ] pour être raffinée, la langue de Jane Austen n’est ni lourde ni guindée. C’est la langue d’une classe sociale éduquée, la langue de la gentry anglaise à laquelle appartenait Jane Austen et du milieu qui sert d’écrin à ses romans." Une traduction qui rend toutes les ombres et les lumières, le tranchant et l'énigme des personnages qui s'agitent ici dans une ombre qu'on reconnaît bien. Les notes de Jean-Yves Cotté complètent le chemin." [FB] Ajouter à mes livres
4 Amour & amitié
Jane Austen
25 critiques 13 citations
3.41★ (250)

"Love and Friendship" / "Amour et Amitié" [oeuvres de jeunesse], année d'écriture : 1790, publié à titre posthume in "Juvenilia", "Volume the Second" — traduit de l'anglais par pour les éditions Payot et Rivages (paris), coll. "Rivages poche" / "Petite Bibliothèque", 96 pages. /// ARGUMENT : "La vocation de Jane Austen fut précoce : à peine sortie de l'enfance, elle faisait les délices du cercle familial par de désopilantes parodies du roman sensationnel alors en vogue. Écrit à l'âge de quinze ans, "Amour et amitié" est, comme le soulignait Chesterton dans sa préface de 1922, l'une des plus grandes réussites de cette oeuvre de jeunesse. Les tribulations délirantes de la belle Laura, fanatiquement éprise de beaux sentiments et égoïste jusqu'à l'absurde, y sont narrées avec le sens aigu de l'invraisemblance et la lucidité ironique qui caractériseront les romans de la maturité. Mais c'est d'abord une farce étourdissante, volontiers sardonique, qui illustre avec éclat l'audace et l'insolence qu'Austen devait plus tard mettre en sourdine : cette jeune fille de quinze ans, remarquerait Virginia Woolf plus tard, "s'y rit du monde dans son coin". Ajouter à mes livres
5 Lesley Castle
Jane Austen 3.67★ (11)

"Lesley Castle" [oeuvres de jeunesse], publié à titre posthume in "Juvenilia", "Volume the Second" Hesperus Press LTD, 112 pages, 2005. /// ARGUMENT : "Ce roman inspiré par des personnages scandaleux et superficiels présente brillamment le génie de Jane Austen. Miss Margaret Lesley et Miss Charlotte Lutterell divulguent leurs secrets les plus intimes à travers une série de lettres. Elles échangent leurs avis sur le mariage, l'adultère, le divorce et le remariage de gens qui les entourent." Ajouter à mes livres
6 Juvenilia
Jane Austen
15 critiques 11 citations
3.46★ (232)

"Juvenilia" / "Juvénilia" [anthologie d'oeuvres de jeunesse], éditions Christian Bourgois (Paris), coll. TITRE 54", 393 pages, 2007 ; rééd. aux éditions Charleston, 2017. /// ARGUMENT : "Les "Juvenilia" regroupent des textes composés lorsque Jane Austen était encore adolescente. Certains, comme "Catherine", préfigurent les romans de la maturité, tandis que d'autres, à l'image d' "Histoire d'Angleterre", laissent surtout s'exprimer librement un goût de la dérision, de la parodie et même de l'absurde. À la lecture des "Juvenilia", l'on s'étonne du sens de l'humour et de la lucidité de cette si jeune fille. Ces oeuvres, moins connues et plus spontanées, permettent de mieux saisir les qualités d'un écrivain subtil et secret." Ajouter à mes livres
7 Juvenilia
Jane Austen
15 critiques 11 citations
3.46★ (232)

"Juvenilia" / "Juvénilia" [anthologie d'oeuvres de jeunesse], éditions Christian Bourgois (Paris), coll. TITRE 54", 393 pages, 2007 ; rééd. aux éditions Charleston, 2017. /// ARGUMENT : "Les "Juvenilia" regroupent des textes composés lorsque Jane Austen était encore adolescente. Certains, comme "Catherine", préfigurent les romans de la maturité, tandis que d'autres, à l'image d' "Histoire d'Angleterre", laissent surtout s'exprimer librement un goût de la dérision, de la parodie et même de l'absurde. À la lecture des "Juvenilia", l'on s'étonne du sens de l'humour et de la lucidité de cette si jeune fille. Ces oeuvres, moins connues et plus spontanées, permettent de mieux saisir les qualités d'un écrivain subtil et secret." Ajouter à mes livres
8 Sense and Sensibility Jane Austen
Jean-Charles Perquin 3.83★ (4)

"Sense and Sensibility" (1811) [roman] "by a Lady", Thomas Egerton editor, Whitehall (London) — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Raison et Sensibilité" ou "Les Deux Manières d'aimer", 1815 ; "Bon Sens et Sentimentalité" ; "Raison et Sensibilité", 1945 ; "Marianne et Elinor", 1948 ; Le Cœur et la Raison, 1948 ; "Raison et Sentiments", 1979 ; "Le Cœur et la Raison", 2000. /// ARGUMENT : "Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée. L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, "Raison et sentiments" est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. [...] Ce classique de la littérature et son auteure ont influencé nombre d'écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield." Ajouter à mes livres
9 Raison et sentiments
Jane Austen
324 critiques 265 citations
4.18★ (14915)

"Sense and Sensibility" (1811) [roman] "by a Lady", Thomas Egerton editor, Whitehall (London) — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Raison et Sensibilité" ou "Les Deux Manières d'aimer", 1815 ; "Bon Sens et Sentimentalité" ; "Raison et Sensibilité", 1945 ; "Marianne et Elinor", 1948 ; Le Cœur et la Raison, 1948 ; "Raison et Sentiments", 1979 ; "Le Cœur et la Raison", 2000. /// ARGUMENT : "Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée. L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, "Raison et sentiments" est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. L'avant-propos d'Hélène Seyrès (l'Archipel) permet de replacer dans son contexte ce classique de la littérature, dont l'auteur a influencé nombre d'écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield." Ajouter à mes livres
10 Raison et Sensibilité, Tome 1
Jane Austen (1)

"Sense and Sensibility" (1811) [roman] "by a Lady", Thomas Egerton editor, Whitehall (London) — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Raison et Sensibilité" ou "Les Deux Manières d'aimer", 1815 ; "Bon Sens et Sentimentalité" ; "Raison et Sensibilité", 1945 ; "Marianne et Elinor", 1948 ; Le Cœur et la Raison, 1948 ; "Raison et Sentiments", 1979 ; "Le Cœur et la Raison", 2000. /// ARGUMENT : "Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée. L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, "Raison et sentiments" est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. [...] Ce classique de la littérature et son auteure ont influencé nombre d'écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield." Ajouter à mes livres
11 Raison et Sensibilité, Tome 2
Jane Austen 5.00★ (1)

"Sense and Sensibility" (1811) [roman] "by a Lady", Thomas Egerton editor, Whitehall (London) — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Raison et Sensibilité" ou "Les Deux Manières d'aimer", 1815 ; "Bon Sens et Sentimentalité" ; "Raison et Sensibilité", 1945 ; "Marianne et Elinor", 1948 ; Le Cœur et la Raison, 1948 ; "Raison et Sentiments", 1979 ; "Le Cœur et la Raison", 2000. /// ARGUMENT : "Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée. L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, "Raison et sentiments" est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. [...] Ce classique de la littérature et son auteure ont influencé nombre d'écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield." Ajouter à mes livres
12 Raison et Sensibilité, Tome 3
Jane Austen
1 citation
3.88★ (16)

"Sense and Sensibility" (1811) [roman] "by a Lady", Thomas Egerton editor, Whitehall (London) — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Raison et Sensibilité" ou "Les Deux Manières d'aimer", 1815 ; "Bon Sens et Sentimentalité" ; "Raison et Sensibilité", 1945 ; "Marianne et Elinor", 1948 ; Le Cœur et la Raison, 1948 ; "Raison et Sentiments", 1979 ; "Le Cœur et la Raison", 2000. /// ARGUMENT : "Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée. L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, "Raison et sentiments" est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. [...] Ce classique de la littérature et son auteure ont influencé nombre d'écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield." Ajouter à mes livres
13 Raison et Sensibilité, Tome 4
Jane Austen 5.00★ (1)

"Sense and Sensibility" (1811) [roman] "by a Lady", Thomas Egerton editor, Whitehall (London) — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Raison et Sensibilité" ou "Les Deux Manières d'aimer", 1815 ; "Bon Sens et Sentimentalité" ; "Raison et Sensibilité", 1945 ; "Marianne et Elinor", 1948 ; Le Cœur et la Raison, 1948 ; "Raison et Sentiments", 1979 ; "Le Cœur et la Raison", 2000. /// ARGUMENT : "Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée. L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, "Raison et sentiments" est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. [...] Ce classique de la littérature et son auteure ont influencé nombre d'écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield." Ajouter à mes livres
14 Le Coeur et la Raison (Marianne et Elinor)
Jane Austen
2 critiques
3.85★ (54)

"Sense and Sensibility" (1811) [roman] "by a Lady", Thomas Egerton editor, Whitehall (London) — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Raison et Sensibilité" ou "Les Deux Manières d'aimer", 1815 ; "Bon Sens et Sentimentalité" ; "Raison et Sensibilité", 1945 ; "Marianne et Elinor", 1948 ; Le Cœur et la Raison, 1948 ; "Raison et Sentiments", 1979 ; "Le Cœur et la Raison", 2000. /// ARGUMENT : "Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée. L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, "Raison et sentiments" est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. [...] Ce classique de la littérature et son auteure ont influencé nombre d'écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield." Ajouter à mes livres
15 Le Coeur et la Raison (Marianne et Elinor)
Jane Austen
2 critiques
3.85★ (54)

"Sense and Sensibility" (1811) [roman] "by a Lady", Thomas Egerton editor, Whitehall (London) — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Raison et Sensibilité" ou "Les Deux Manières d'aimer", 1815 ; "Bon Sens et Sentimentalité" ; "Raison et Sensibilité", 1945 ; "Marianne et Elinor", 1948 ; Le Cœur et la Raison, 1948 ; "Raison et Sentiments", 1979 ; "Le Cœur et la Raison", 2000. /// ARGUMENT : "Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée. L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, dissimule ses peines de coeur, sa cadette étale son bonheur au grand jour, incapable de masquer ses sentiments. Jusqu'au jour où Willoughby disparaît... Publié en 1811, "Raison et sentiments" est considéré comme le premier grand roman anglais du XIXe siècle. [...] Ce classique de la littérature et son auteure ont influencé nombre d'écrivains majeurs, tels Henry James, Virginia Woolf ou Katherine Mansfield." Ajouter à mes livres
16 Orgueil et préjugés
Jane Austen
1135 critiques 787 citations
4.38★ (40958)

Pride and Prejudice (1813) [roman] — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Orgueil et Prévention", 1821 ; "Orgueil et Préjugé", 1822 ; "Orgueil et Parti pris" ; "Les Cinq Filles de Mrs Bennet", 1932 ; "Orgueil et Préjugés", 1946 ; "Orgueil et Préjugé", 2000 ; "Orgueil et Préjugés", 2007 ; "Orgueil et Préjugés", 2010 ; "Orgueil et Préjugés", 2011. /// ARGUMENT : "Mr et Mrs Bennett ont cinq filles à marier. À l’arrivée d’un nouveau et riche voisin, la famille espère que l’une d’entre elles pourra lui plaire… Au-delà des aventures sentimentales des cinq filles Bennett, Jane Austen dépeint les rigidités de la société anglaise au tournant du XIXe siècle. Le comportement et les réflexions d’Elizabeth Bennett, son personnage principal, révèlent les problèmes auxquels sont confrontées les femmes de la gentry campagnarde pour s’assurer sécurité financière et statut social : la solution passe en effet par le mariage. Drôle et romanesque, ce chef-d’oeuvre de Jane Austen continue à jouir d’une vive popularité et a donné lieu à de nombreuses adaptations." Ajouter à mes livres
17 Orgueil et préjugés - Amour et amitié
Jane Austen
1 critique
4.30★ (69)

"Pride and Prejudice" / "Orgueil et préjugés" (1813) [roman], suivi de "Love and Friendship" / Amour et amitié" [oeuvre de jeunesse], année d'écriture : 1790. Ajouter à mes livres
18 Mansfield Park
Jane Austen
146 critiques 91 citations
3.85★ (4952)

"Mansfield Park" (1814) [roman] — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Le Parc de Mansfield" ou "Les trois Cousines", 1816 ; "Mansfield Park", 1945 ; "Mansfield Park," 1980 ; "Le Parc de Mansfield" [pour la coll. La Pléiade 2013], " Mansfield Parc", 2014. /// ARGUMENT : "Sans richesse ni éducation, la jeune Fanny Price n'a rien pour séduire la bonne société anglaise. Pourtant, dans la faste demeure de Mansfield Park où l'a recueillie son oncle, il lui faut faire bonne figure. Entre frustrations et vexations, que sera-t-elle prête à sacrifier pour être acceptée dans le monde enjôleur de ses cousins ? Roman d'apprentissage précurseur, "Mansfield Park" est le plus surprenant des romans de Jane Austen." Ajouter à mes livres
19 Mansfield Park
Jane Austen
146 critiques 91 citations
3.85★ (4952)

"Mansfield Park" (1814) [roman] — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Le Parc de Mansfield" ou "Les trois Cousines", 1816 ; "Mansfield Park", 1945 ; "Mansfield Park," 1980 ; "Le Parc de Mansfield" [pour la coll. La Pléiade 2013], " Mansfield Parc", 2014. /// ARGUMENT : "Sans richesse ni éducation, la jeune Fanny Price n'a rien pour séduire la bonne société anglaise. Pourtant, dans la faste demeure de Mansfield Park où l'a recueillie son oncle, il lui faut faire bonne figure. Entre frustrations et vexations, que sera-t-elle prête à sacrifier pour être acceptée dans le monde enjôleur de ses cousins ? Roman d'apprentissage précurseur, "Mansfield Park" est le plus surprenant des romans de Jane Austen." Ajouter à mes livres
20 Le parc de Mansfield, ou Les trois cousines
Jane Austen
1 critique 2 citations
4.50★ (4)

"Mansfield Park" (1814) [roman] — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "Le Parc de Mansfield" ou "Les trois Cousines", 1816 ; "Mansfield Park", 1945 ; "Mansfield Park," 1980 ; "Le Parc de Mansfield" [pour la coll. La Pléiade 2013], " Mansfield Parc", 2014. /// ARGUMENT : "Sans richesse ni éducation, la jeune Fanny Price n'a rien pour séduire la bonne société anglaise. Pourtant, dans la faste demeure de Mansfield Park où l'a recueillie son oncle, il lui faut faire bonne figure. Entre frustrations et vexations, que sera-t-elle prête à sacrifier pour être acceptée dans le monde enjôleur de ses cousins ? Roman d'apprentissage précurseur, "Mansfield Park" est le plus surprenant des romans de Jane Austen." Ajouter à mes livres
21 Emma (La nouvelle Emma)
Jane Austen
267 critiques 196 citations
3.97★ (9559)

"Emma" (1815) [roman] — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "La Nouvelle Emma" ou "Les Caractères anglais du siècle", 1816 ; "Emma", 1933 ; "Emma", 1946 ; "Emma", 1979 ; "Emma", 1997 : "Emma", 2013. /// ARGUMENT : "Le destin n'y est pour rien. Si les couples se font et se défont, dans le petit bourg de Highbury, c'est qu'Emma s'est improvisée entremetteuse. Il est bien plus distrayant, pour une jeune femme accomplie, de s'immiscer dans les affaires matrimoniales des autres plutôt que de chercher un mari. À moins de se retrouver prise malgré soi à son propre jeu..." Ajouter à mes livres
22 La nouvelle Emma, ou Les caractères anglais du siècle, tome 1
Jane Austen 4.33★ (9)

"Emma" (1815) [roman] — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "La Nouvelle Emma" ou "Les Caractères anglais du siècle", 1816 ; "Emma", 1933 ; "Emma", 1946 ; "Emma", 1979 ; "Emma", 1997 : "Emma", 2013. /// ARGUMENT : "Le destin n'y est pour rien. Si les couples se font et se défont, dans le petit bourg de Highbury, c'est qu'Emma s'est improvisée entremetteuse. Il est bien plus distrayant, pour une jeune femme accomplie, de s'immiscer dans les affaires matrimoniales des autres plutôt que de chercher un mari. À moins de se retrouver prise malgré soi à son propre jeu..." Ajouter à mes livres
23 La nouvelle Emma, ou Les caractères anglais du siècle, tome 4
Jane Austen (1)

"Emma" (1815) [roman] — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "La Nouvelle Emma" ou "Les Caractères anglais du siècle", 1816 ; "Emma", 1933 ; "Emma", 1946 ; "Emma", 1979 ; "Emma", 1997 : "Emma", 2013. /// ARGUMENT : "Le destin n'y est pour rien. Si les couples se font et se défont, dans le petit bourg de Highbury, c'est qu'Emma s'est improvisée entremetteuse. Il est bien plus distrayant, pour une jeune femme accomplie, de s'immiscer dans les affaires matrimoniales des autres plutôt que de chercher un mari. À moins de se retrouver prise malgré soi à son propre jeu..." Ajouter à mes livres
24 Emma (La nouvelle Emma)
Jane Austen
267 critiques 196 citations
3.97★ (9559)

"Emma" (1815) [roman] — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "La Nouvelle Emma" ou "Les Caractères anglais du siècle", 1816 ; "Emma", 1933 ; "Emma", 1946 ; "Emma", 1979 ; "Emma", 1997 : "Emma", 2013. /// ARGUMENT : "Le destin n'y est pour rien. Si les couples se font et se défont, dans le petit bourg de Highbury, c'est qu'Emma s'est improvisée entremetteuse. Il est bien plus distrayant, pour une jeune femme accomplie, de s'immiscer dans les affaires matrimoniales des autres plutôt que de chercher un mari. À moins de se retrouver prise malgré soi à son propre jeu..." Ajouter à mes livres
25 Northanger Abbey (Catherine Morland)
Jane Austen
211 critiques 215 citations
3.95★ (5483)

"Northanger Abbey" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "L'Abbaye de Northanger", 1824 ; "Catherine Morland", 1898 ; "Northanger Abbey", 1980 ; "L'Abbaye de Northanger", 2000. /// ARGUMENT : "Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens." /// "Écrit en 1803, "Catherine Morland" ("Northanger Abbey") est le premier roman de Jane Austen, même s'il n'a été publié qu'en 1818, un an après sa mort.À 17 ans, Catherine Morland est invitée par ses voisins les Allen à passer quelques semaines à Bath. Entre bals, promenades et boutiques, elle se lie tout d'abord d'amitié avec Isabelle Thorpe, qui fréquente son frère, puis avec Eleanor Tilney, la soeur du charmant Henry Tilney. Lorsque les Tilney lui proposent de séjourner chez eux à Northanger Abbey, celle-ci est aux anges ! Cette somptueuse et antique demeure exerce un puissant pouvoir sur l'imagination de Catherine, férue de romans gothiques. Tandis qu'elle échafaude les hypothèses les plus folles, elle ne se doute pas du sort qui l'attend… " Ajouter à mes livres
26 Northanger Abbey (Catherine Morland)
Jane Austen
211 critiques 215 citations
3.95★ (5483)

"Northanger Abbey" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "L'Abbaye de Northanger", 1824 ; "Catherine Morland", 1898 ; "Northanger Abbey", 1980 ; "L'Abbaye de Northanger", 2000. /// ARGUMENT : "Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens." /// "Écrit en 1803, "Catherine Morland" ("Northanger Abbey") est le premier roman de Jane Austen, même s'il n'a été publié qu'en 1818, un an après sa mort. À 17 ans, Catherine Morland est invitée par ses voisins les Allen à passer quelques semaines à Bath. Entre bals, promenades et boutiques, elle se lie tout d'abord d'amitié avec Isabelle Thorpe, qui fréquente son frère, puis avec Eleanor Tilney, la soeur du charmant Henry Tilney. Lorsque les Tilney lui proposent de séjourner chez eux à Northanger Abbey, celle-ci est aux anges ! Cette somptueuse et antique demeure exerce un puissant pouvoir sur l'imagination de Catherine, férue de romans gothiques. Tandis qu'elle échafaude les hypothèses les plus folles, elle ne se doute pas du sort qui l'attend… " Ajouter à mes livres
27 Northanger Abbey (Catherine Morland)
Jane Austen
211 critiques 215 citations
3.95★ (5483)

"Northanger Abbey" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "L'Abbaye de Northanger", 1824 ; "Catherine Morland", 1898 ; "Northanger Abbey", 1980 ; "L'Abbaye de Northanger", 2000. /// ARGUMENT : "Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens." /// "Écrit en 1803, "Catherine Morland" ("Northanger Abbey") est le premier roman de Jane Austen, même s'il n'a été publié qu'en 1818, un an après sa mort. À 17 ans, Catherine Morland est invitée par ses voisins les Allen à passer quelques semaines à Bath. Entre bals, promenades et boutiques, elle se lie tout d'abord d'amitié avec Isabelle Thorpe, qui fréquente son frère, puis avec Eleanor Tilney, la soeur du charmant Henry Tilney. Lorsque les Tilney lui proposent de séjourner chez eux à Northanger Abbey, celle-ci est aux anges ! Cette somptueuse et antique demeure exerce un puissant pouvoir sur l'imagination de Catherine, férue de romans gothiques. Tandis qu'elle échafaude les hypothèses les plus folles, elle ne se doute pas du sort qui l'attend… " Ajouter à mes livres
28 Northanger Abbey (Catherine Morland)
Jane Austen
211 critiques 215 citations
3.95★ (5483)

"Northanger Abbey" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "L'Abbaye de Northanger", 1824 ; "Catherine Morland", 1898 ; "Northanger Abbey", 1980 ; "L'Abbaye de Northanger", 2000. /// ARGUMENT : "Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens." /// "Écrit en 1803, "Catherine Morland" ("Northanger Abbey") est le premier roman de Jane Austen, même s'il n'a été publié qu'en 1818, un an après sa mort. À 17 ans, Catherine Morland est invitée par ses voisins les Allen à passer quelques semaines à Bath. Entre bals, promenades et boutiques, elle se lie tout d'abord d'amitié avec Isabelle Thorpe, qui fréquente son frère, puis avec Eleanor Tilney, la soeur du charmant Henry Tilney. Lorsque les Tilney lui proposent de séjourner chez eux à Northanger Abbey, celle-ci est aux anges ! Cette somptueuse et antique demeure exerce un puissant pouvoir sur l'imagination de Catherine, férue de romans gothiques. Tandis qu'elle échafaude les hypothèses les plus folles, elle ne se doute pas du sort qui l'attend… " Ajouter à mes livres
29 Northanger Abbey (Catherine Morland)
Jane Austen
211 critiques 215 citations
3.95★ (5483)

"Northanger Abbey" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "L'Abbaye de Northanger", 1824 ; "Catherine Morland", 1898 ; "Northanger Abbey", 1980 ; "L'Abbaye de Northanger", 2000. /// ARGUMENT : "Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens." /// "Écrit en 1803, "Catherine Morland" ("Northanger Abbey") est le premier roman de Jane Austen, même s'il n'a été publié qu'en 1818, un an après sa mort. À 17 ans, Catherine Morland est invitée par ses voisins les Allen à passer quelques semaines à Bath. Entre bals, promenades et boutiques, elle se lie tout d'abord d'amitié avec Isabelle Thorpe, qui fréquente son frère, puis avec Eleanor Tilney, la soeur du charmant Henry Tilney. Lorsque les Tilney lui proposent de séjourner chez eux à Northanger Abbey, celle-ci est aux anges ! Cette somptueuse et antique demeure exerce un puissant pouvoir sur l'imagination de Catherine, férue de romans gothiques. Tandis qu'elle échafaude les hypothèses les plus folles, elle ne se doute pas du sort qui l'attend… " Ajouter à mes livres
30 Northanger Abbey (Catherine Morland)
Jane Austen
211 critiques 215 citations
3.95★ (5483)

"Northanger Abbey" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "L'Abbaye de Northanger", 1824 ; "Catherine Morland", 1898 ; "Northanger Abbey", 1980 ; "L'Abbaye de Northanger", 2000. /// ARGUMENT : "Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens." /// "Écrit en 1803, "Catherine Morland" ("Northanger Abbey") est le premier roman de Jane Austen, même s'il n'a été publié qu'en 1818, un an après sa mort. À 17 ans, Catherine Morland est invitée par ses voisins les Allen à passer quelques semaines à Bath. Entre bals, promenades et boutiques, elle se lie tout d'abord d'amitié avec Isabelle Thorpe, qui fréquente son frère, puis avec Eleanor Tilney, la soeur du charmant Henry Tilney. Lorsque les Tilney lui proposent de séjourner chez eux à Northanger Abbey, celle-ci est aux anges ! Cette somptueuse et antique demeure exerce un puissant pouvoir sur l'imagination de Catherine, férue de romans gothiques. Tandis qu'elle échafaude les hypothèses les plus folles, elle ne se doute pas du sort qui l'attend… " Ajouter à mes livres
31 Northanger Abbey (Catherine Morland)
Jane Austen
211 critiques 215 citations
3.95★ (5483)

"Northanger Abbey" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "L'Abbaye de Northanger", 1824 ; "Catherine Morland", 1898 ; "Northanger Abbey", 1980 ; "L'Abbaye de Northanger", 2000. /// ARGUMENT : "Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens." /// "Écrit en 1803, "Catherine Morland" ("Northanger Abbey") est le premier roman de Jane Austen, même s'il n'a été publié qu'en 1818, un an après sa mort. À 17 ans, Catherine Morland est invitée par ses voisins les Allen à passer quelques semaines à Bath. Entre bals, promenades et boutiques, elle se lie tout d'abord d'amitié avec Isabelle Thorpe, qui fréquente son frère, puis avec Eleanor Tilney, la soeur du charmant Henry Tilney. Lorsque les Tilney lui proposent de séjourner chez eux à Northanger Abbey, celle-ci est aux anges ! Cette somptueuse et antique demeure exerce un puissant pouvoir sur l'imagination de Catherine, férue de romans gothiques. Tandis qu'elle échafaude les hypothèses les plus folles, elle ne se doute pas du sort qui l'attend… " Ajouter à mes livres
32 Northanger Abbey (Catherine Morland)
Jane Austen
211 critiques 215 citations
3.95★ (5483)

"Northanger Abbey" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "L'Abbaye de Northanger", 1824 ; "Catherine Morland", 1898 ; "Northanger Abbey", 1980 ; "L'Abbaye de Northanger", 2000. /// ARGUMENT : "Par sa gaucherie, ses rêveries naïves et son engouement pour les vieux châteaux, Catherine Morland semble loin des modèles de vertu. Mais si cette jeune Bovary délicatement british n'a rien d'une héroïne, c'est que Jane Austen s'amuse ! Et nous emporte, d'une plume malicieuse, d'un bout à l'autre du plus moderne des romans austeniens." /// "Écrit en 1803, "Catherine Morland" ("Northanger Abbey") est le premier roman de Jane Austen, même s'il n'a été publié qu'en 1818, un an après sa mort. À 17 ans, Catherine Morland est invitée par ses voisins les Allen à passer quelques semaines à Bath. Entre bals, promenades et boutiques, elle se lie tout d'abord d'amitié avec Isabelle Thorpe, qui fréquente son frère, puis avec Eleanor Tilney, la soeur du charmant Henry Tilney. Lorsque les Tilney lui proposent de séjourner chez eux à Northanger Abbey, celle-ci est aux anges ! Cette somptueuse et antique demeure exerce un puissant pouvoir sur l'imagination de Catherine, férue de romans gothiques. Tandis qu'elle échafaude les hypothèses les plus folles, elle ne se doute pas du sort qui l'attend… " Ajouter à mes livres
33 Persuasion (La Famille Elliot)
Jane Austen
305 critiques 231 citations
4.13★ (7004)

"Persuasion" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "La Famille Elliot" ou "L'ancienne inclination", 1821 ; "Persuasion", 1882 ; "Persuasion", 1945 ; "Persuasion", 2011 ; "Persuasion", 2013. /// ARGUMENT : "Anne, une jeune aristocrate, a repoussé les avances de Frederick, un officier de marine qu'elle ne jugeait pas de sa condition. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l'amiral Croft, qui n'est autre que le beau-frère de Frederick. Celui-ci, devenu riche, a conservé la conviction que la jeune Anne manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader..." Ajouter à mes livres
34 Persuasion (La Famille Elliot)
Jane Austen
305 critiques 231 citations
4.13★ (7004)

"Persuasion" (1818) [roman], publication posthume — traduit successivement de l'anglais sous les titres suivants : "La Famille Elliot" ou "L'ancienne inclination", 1821 ; "Persuasion", 1882 ; "Persuasion", 1945 ; "Persuasion", 2011 ; "Persuasion", 2013. /// ARGUMENT : ""Anne, une jeune aristocrate, a repoussé les avances de Frederick, un officier de marine qu'elle ne jugeait pas de sa condition. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l'amiral Croft, qui n'est autre que le beau-frère de Frederick. Celui-ci, devenu riche, a conservé la conviction que la jeune Anne manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader..." Ajouter à mes livres
35 Lady Susan - Les Watson - Sanditon
Jane Austen
6 critiques 2 citations
3.76★ (70)

"Lady Susan" [oeuvres de jeunesse / court roman épistolaire] ; "The Watsons" / "Les Watson" [roman inachevé] ; "Sanditon" [roman inachevé] — traduit de l'anglais par Nicolas Porret-Blanc pour les éditions Ecriture (Paris), 288 pages, 2017 ; rééd. en coll. "archipoches", 336 pages, 2018. /// ARGUMENT : "Publiés après la mort de Jane Austen en 1817, les trois oeuvres posthumes présentées dans ce volume sont ici restituées dans une nouvelle traduction de Nicolas Porret-Blanc, professeur spécialiste de littérature anglaise du XIXe siècle à l'Université Paris 13. "Lady Susan" met en scène une veuve souhaitant privilégier sa liberté. Désargentée, elle est contrainte d'emménager chez son beau-frère, un riche banquier, et cherche à tout prix un bon parti. Or, au jeu de l'amour, les conventions sociales l'emportent souvent... Dans "Les Watson", Emma doit retourner vivre parmi les siens, en plein Surrey, après de longues années d'absence. Mais comment combler le fossé qui s'est creusé entre eux... et espérer rencontrer l'amour ? "Sanditon", roman inachevé, s'amuse de la prétention des Parker, décidés à faire de leur bourgade un lieu à la mode... Ces trois textes sont une introduction rêvée à l'oeuvre de la grande romancière anglaise, dont ils préfigurent la fine ironie et un sens hors du commun de l'observation." /// "Lady Susan" était resté inédit du vivant de Jane Austen. L'intrigue est entièrement bâtie autour des lettres échangées entre les différents protagonistes : Susan, ravissante veuve d'environ trente-cinq ans, en est le personnage central. Ses agissements volages engendrent bien des critiques. Cette femme spirituelle et sans le sou s'est en effet installée chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou simplement une coquette qui veut s'amuser ? Le jeune Réginald risque de payer cher la réponse à cette question... Ce texte est suivi de deux fragments inachevés rédigés, l'un au milieu de sa vie, et l'autre juste avant sa mort. Au-delà de leur intérêt documentaire, ils valent par leur qualité littéraire et le plaisir de lecture qu'ils procurent." Ajouter à mes livres
36 Lady Susan - Les Watson - Sanditon
Jane Austen
6 critiques 2 citations
3.76★ (70)

"Lady Susan" [oeuvres de jeunesse / court roman épistolaire] ; "The Watsons" / "Les Watson" [roman inachevé] ; "Sanditon" [roman inachevé] — traduit de l'anglais par Nicolas Porret-Blanc pour les éditions, 288 pages, 2017 ; rééd. aux éditions Archipoche, 336 pages, 2018. /// ARGUMENT : "Publiés après la mort de Jane Austen en 1817, les trois oeuvres posthumes présentées dans ce volume sont ici restituées dans une nouvelle traduction de Nicolas Porret-Blanc, professeur spécialiste de littérature anglaise du XIXe siècle à l'Université Paris 13. "Lady Susan" met en scène une veuve souhaitant privilégier sa liberté. Désargentée, elle est contrainte d'emménager chez son beau-frère, un riche banquier, et cherche à tout prix un bon parti. Or, au jeu de l'amour, les conventions sociales l'emportent souvent... Dans "Les Watson", Emma doit retourner vivre parmi les siens, en plein Surrey, après de longues années d'absence. Mais comment combler le fossé qui s'est creusé entre eux... et espérer rencontrer l'amour ? "Sanditon", roman inachevé, s'amuse de la prétention des Parker, décidés à faire de leur bourgade un lieu à la mode... Ces trois textes sont une introduction rêvée à l'oeuvre de la grande romancière anglaise, dont ils préfigurent la fine ironie et un sens hors du commun de l'observation." /// "Lady Susan" était resté inédit du vivant de Jane Austen. L'intrigue est entièrement bâtie autour des lettres échangées entre les différents protagonistes : Susan, ravissante veuve d'environ trente-cinq ans, en est le personnage central. Ses agissements volages engendrent bien des critiques. Cette femme spirituelle et sans le sou s'est en effet installée chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou simplement une coquette qui veut s'amuser ? Le jeune Réginald risque de payer cher la réponse à cette question... Ce texte est suivi de deux fragments inachevés rédigés, l'un au milieu de sa vie, et l'autre juste avant sa mort. Au-delà de leur intérêt documentaire, ils valent par leur qualité littéraire et le plaisir de lecture qu'ils procurent." Ajouter à mes livres
37 Les Watson
Jane Austen
10 critiques 2 citations
3.81★ (107)

"The Watsons" / "Les Watson" [roman inachevé] — traduit de l'anglais pour les éditions Archipoche (Paris). /// ARGUMENT : "La jeune Emma Watson retourne dans sa famille après avoir été élevée par une riche tante. La tante en question, dont tout le monde espérait qu'elle léguerait après sa mort sa fortune à Emma, a en effet décidé de se remarier et de suivre son époux en Irlande. Lorsqu'elle arrive chez elle, dans le Surrey, après de longues années d'absence, Emma découvre que ses deux frères et trois de ses sœurs, tous plus âgés qu'elle, sont absents. Elle se rend vite compte qu'elle n'est plus réellement à sa place dans sa famille, malgré l'amabilité de son père, un clergyman veuf extrêmement malade, et les efforts de sa sœur aînée, Elizabeth : elle a en effet bénéficié d'une meilleure éducation, et acquis des habitudes d'élégance et de luxe, tout en restant simple. C'est avec horreur qu'elle découvre les comportements de certaines de ses sœurs, prêtes à tout pour dénicher un mari. Heureusement, elle bénéficie des conseils empreints d'esprit et de recul d'Elizabeth." Ajouter à mes livres
38 Sanditon, un roman de Jane Austen achevé par une autre dame
Jane Austen
11 critiques 6 citations
3.80★ (87)

"Sanditon" / "Sanditon. Un roman de Jane Austen achevé par une autre dame" [roman inachevé], publication posthume. /// ARGUMENT : "En ce début du XIXe siècle où la bonne société anglaise découvre les bienfaits des bains de mer, les Parker se sont mis en tête de faire de la paisible bourgade de Sanditon une station balnéaire à la mode. Invitée dans leur magnifique villa, la jeune Charlotte Heywood va découvrir un monde où, en dépit des apparences « très comme il faut », se déchaînent les intrigues et les passions. Autour de la tyrannique Lady Denham et de sa pupille Clara gravitent les demoiselles Beaufort, le ténébreux Henry Brudenall et l'étincelant Sidney Parker, peut-être le véritable meneur de jeu d'une folle ronde des sentiments. Observatrice avisée, Charlotte saura-t-elle demeurer spectatrice ? Le cœur ne va-t-il pas bouleverser les plans de la raison ? À sa mort en 1817, Jane Austen laissait cette œuvre inachevée. Une romancière d'aujourd'hui a relevé le défi de lui donner un prolongement. Un exercice mené à bien dans la plus remarquable fidélité, avec autant de tact que de brio." Ajouter à mes livres
39 Sanditon
Jane Austen
51 critiques 51 citations
3.22★ (135)

"Sanditon" / "Sanditon. Un roman de Jane Austen achevé par une autre dame" [roman inachevé], publication posthume. /// ARGUMENT : "En ce début du XIXe siècle où la bonne société anglaise découvre les bienfaits des bains de mer, les Parker se sont mis en tête de faire de la paisible bourgade de Sanditon une station balnéaire à la mode. Invitée dans leur magnifique villa, la jeune Charlotte Heywood va découvrir un monde où, en dépit des apparences « très comme il faut », se déchaînent les intrigues et les passions. Autour de la tyrannique Lady Denham et de sa pupille Clara gravitent les demoiselles Beaufort, le ténébreux Henry Brudenall et l'étincelant Sidney Parker, peut-être le véritable meneur de jeu d'une folle ronde des sentiments. Observatrice avisée, Charlotte saura-t-elle demeurer spectatrice ? Le cœur ne va-t-il pas bouleverser les plans de la raison ? À sa mort en 1817, Jane Austen laissait cette œuvre inachevée. Une romancière d'aujourd'hui a relevé le défi de lui donner un prolongement. Un exercice mené à bien dans la plus remarquable fidélité, avec autant de tact que de brio." Ajouter à mes livres
40 Jane Austen's Sanditon with an Essay by Janet Todd
Janet Todd
1 critique
5.00★ (1)

"Sanditon" [roman inachevé] with "an Essay by Janet TODD" Ajouter à mes livres
41 La Sagesse et l'Instinct
Jane Austen 5.00★ (2)

"La Sagesse et L'Instinct. L'art de manipuler les sentiments" /// ARGUMENT : « L'amour est l'art éternel qui ne dépend ni de la culture, ni de la civilisation, ni de la race, c'est sentimental, c'est l'énergie qui circule avec le sang, qui bat avec le coeur et qui rentre et sort comme l'air. La sagesse est la synchronisation des savoirs et des sentiments. » Ajouter à mes livres
42 Northanger Abbey - Lady Susan - The Watsons - Sanditon
Jane Austen 5.00★ (4)

"Northanger Abbey" - "Lady Susan" - "The Watsons" - "Sanditon" [anthologie de 4 romans], en langue anglaise. Ajouter à mes livres
43 Sanditon, Lady Susan, and The History of England
Jane Austen 4.00★ (5)

"Sanditon", "Lady Susan", and "The History of England" [anthologie de romans et autres textes], publié en langue anglaise. Ajouter à mes livres
44 Seven Novels
Jane Austen (1)

"Seven Novels" : incl. "Sense and Sensibility" ; "Pride and Prejudice" ; "Mansfield Park", "Emma" ; "Northanger Abbey" ; "Persuasion" ; "Lady Susan", éd. Barnes & Noble Inc. (New York), ouvrage relié, 1.8 kg, dim. : 6 x 24,3 x 16,9 cm, 1.232 pages, 2010./// ARGUMENT : "Jane Austen's delightful, carefully wrought novels of manners remain surprisingly relevant, nearly 200 years after they were first published. Her novels, including "Pride and Prejudice" and "Emma", are those rare books that offer us a glimpse at the mores of a specific period while addressing the complexities of love, honour and responsibility that still intrigue us today. In a publishing career that spanned less than a decade, Jane Austen used the romantic endeavours of her well-plotted characters as a stage from which to address issues of gender politics and class-consciousness rarely expressed in her day. The novels included in this beautiful leatherbound collection, "Sense and Sensibility", "Pride and Prejudice", "Mansfield Park", "Emma", "Northanger Abbey", "Persuasion" and "Lady Susan", represent all of Austen's mature work as a novelist and provide the reader with an introduction to the world she and her memorable characters inhabited. Jane Austen : Seven Novels is part of Barnes & Noble's series of quality leatherbound volumes. Each title in the series presents a classic work in an attractively designed edition bound in genuine bonded leather. These books make elegant additions to any home library." Ajouter à mes livres
45 The Daily Jane Austen: A Year of Quotes
Jane Austen 4.00★ (3)

"The Daily Jane Austen : A Year of Quotes" [anthologie / recueil de citations extraites de ses nouvelles, romans, Journal], paru en langue anglaise. /// ARGUMENT : "It is a truth universally acknowledged that Jane Austen is eminently, delightfully, and delectably quotable. This truth goes far beyond the first line of "Pride and Prejudice", which has muscled out many other excellent sentences. So many gems of wit and wisdom from her novels deserve to be better known, from "Northanger Abbey" on its lovable, naive heroine— “if adventures will not befal a young lady in her own village, she must seek them abroad”— to "Persuasion" ’s moving lines of love from its regret-filled hero : “ You pierce my soul. I am half agony, half hope. Tell me not that I am too late. ” Devoney Looser, a.k.a. Stone Cold Jane Austen, has drawn 378 genuine, Austen-authored passages from across the canon, resulting in an anthology that is compulsively readable and repeatable. Whether you approach the collection on a one-a-day model or in a satisfying binge read, you will emerge wiser about Austen, if not about life. "The Daily Jane Austen" will amuse and inspire skeptical beginners, Janeite experts, and every reader in between by showcasing some of the greatest sentences ever crafted in the history of fiction." Ajouter à mes livres
46 The Jane Austen Miniature Library
Jane Austen (10)

"The Jane Austen Miniature Library" [anthologie des six "romans de la maturité], paru en langue anglaise. Ajouter à mes livres
47 Favorite Jane Austen Novels
Jane Austen (1)

"Favorite Jane Austen Novels" [anthologie des six "romans de la maturité], paru en langue anglaise. Ajouter à mes livres
48 The Complete Works
Jane Austen 5.00★ (6)

"The Complete Works" Ajouter à mes livres
49 The Tiny Book of Jane Austen
Jane Austen 4.00★ (3)

"The Tiny Book of Jane Austen", Pocket Books ed. (New York City), 192 pages, 2020. /// ARGUMENT :"Keep Jane Austen’s signature wit right in your pocket with The Tiny Book of Jane Austen. In this delightfully tiny book, discover literary icon Jane Austen’s famous wit and wisdom. Whether delivering powerful dialogue through characters like Elizabeth Bennet and Emma Woodhouse or powerful sociopolitical commentary in her letters, Jane Austen has been dazzling readers with exceptional intelligence and humor for more than two centuries. The Tiny Book of Jane Austen is packed with memorable quotes from one of the most influential writers of all time and is perfect for every Jane Austen fan." Ajouter à mes livres
50 Toutes les oeuvres majeures de Jane Austen - ebook
Jane Austen 5.00★ (7)

"Toutes les Oeuvres majeures de Jane Austen (L'édition intégrale)" [anthologie des six romans "de la maturité"] Ajouter à mes livres
51 Jane Austen - Intégrale illustrée
Jane Austen
2 critiques 1 citation
4.40★ (48)

"Jane Austen. L'Intégrale illustrée" [Intégrale des six romans "de la maturité"] /// ARGUMENT : "Ses personnages ne s'écartent guère du milieu dont elle est issue, la gentry de l'Angleterre rurale, avec ses châtelains, ses pasteurs et ses officiers de marine. Toujours elle reste attachée à peindre ce qu'elle connaît, écrivant dans l'une de ses lettres : « Trois ou quatre familles dans un village de campagne, voilà justement ce sur quoi il fait travailler. » Son réalisme, son art de la satire et son humour mordant font d'elle un des écrivains les plus appréciés de son temps. Dans le courant de l'année 1816, elle remanie "Northanger Abbey", une parodie de roman gothique entreprise à vingt-trois ans, puis la fin de "Persuasion", qui paraîtront sous son nom après sa mort, le 18 juillet 1817 à Winchester. Sa réputation, dès lors, ne cessera plus de grandir." Ajouter à mes livres
52 Romans - Omnibus, tome 2
Jane Austen
6 critiques 11 citations
4.61★ (146)

"Jane Austen : romans, tome 2" [Intégrale romanesque] Ajouter à mes livres
53 Raison et sentiments - Orgueil et préjugés - Northanger Abbey
Jane Austen
3 critiques
4.88★ (52)

"Raison et sentiments" ; "Orgueil et préjugés" ; "Northanger Abbey" Ajouter à mes livres
54 Orgueil et préjugés - Emma - Manfield Park - Raison et sentiments
Jane Austen 4.67★ (29)

"Orgueil et préjugés" ; "Emma" ; "Manfield Park" ; "Raison et sentiments" Ajouter à mes livres
55 Oeuvres romanesques complètes
Jane Austen
19 critiques 19 citations
4.63★ (587)

"Oeuvres romanesques complètes" [Intégrale romanesque], suivi du texte "Jane Austen" par Virginia Woolf, éditions Presses de la Cité (paris), coll. "Omnibus", 2.064 pages, 2020. /// ARGUMENT : Sous l'apparence de la chronique provinciale où on s'amuse, où on se moque, où on pleure et où on rit beaucoup, c'est sans doute cette quête du vrai qui fait la modernité et l'universalité de ces trois romans écrits il y a deux cents ans. « Marianne était née pour un destin extraordinaire ; il devait lui être donné de découvrir la fausseté des premières impressions et de contredire par sa conduite ses maximes favorites. » Marianne n'épousera pas le beau Willoughby vers lequel la poussait une passion irrésistible mais s'attachera au sage colonel Brandon. Comme Elinor, comme Elizabeth Bennet ou Emma, elle affrontera vaillamment la trahison des sentiments et la dure réalité des lois sociales avant d'apprendre à ses dépens les règles du jeu." Ajouter à mes livres
56 Oeuvres romanesques complètes, tome 1
Jane Austen
2 critiques
4.83★ (68)

"Oeuvres romanesques complètes", tome 1, éditions Gallimard (Paris), coll. "Bibliothèque de la Pléiade", 1.168 pages, 2000. /// ARGUMENT : "Six romans ont suffi pour faire de Jane Austen (1775-1817), qui mourut au faîte de son talent, l’un des plus grands écrivains britanniques. Fille d’un pasteur de province, aux prises sa vie durant avec des conditions matérielles difficiles, elle s’attacha à décrire le milieu même dans lequel elle vécut, la gentry du sud-est de l’Angleterre. Douée d’une vive ironie et d’un génie comique certain, celle « qui écrit en cachette derrière une porte grinçante » est, pour Virginia Woolf, l’ « un des auteurs les plus constamment satiriques » de son temps." Ajouter à mes livres
57 Oeuvres romanesques complètes, tome 2
Jane Austen 5.00★ (6)

"Oeuvres romanesques complètes", tome 2, éditions Gallimard (Paris), coll. "Bibliothèque de la Pléiade", 1.392 pages, 2013. /// ARGUMENT : "Six romans ont suffi pour faire de Jane Austen (1775-1817), qui mourut au faîte de son talent, l’un des plus grands écrivains britanniques. Fille d’un pasteur de province, aux prises sa vie durant avec des conditions matérielles difficiles, elle s’attacha à décrire le milieu même dans lequel elle vécut, la gentry du sud-est de l’Angleterre. Douée d’une vive ironie et d’un génie comique certain, celle « qui écrit en cachette derrière une porte grinçante » est, pour Virginia Woolf, l’ « un des auteurs les plus constamment satiriques » de son temps." Ajouter à mes livres
58 Oeuvres romanesques complètes : Coffret 2 volumes
Jane Austen
2 critiques 6 citations
4.88★ (27)

"Oeuvres romanesques complètes", tome 1 et 2, coffret réunissant les 2 volumes préc., éditions Gallimard (Paris), coll. "Bibliothèque de la Pléiade", 2013./// ARGUMENT : Six romans ont suffi pour faire de Jane Austen (1775-1817), qui mourut au faîte de son talent, l’un des plus grands écrivains britanniques. Fille d’un pasteur de province, aux prises sa vie durant avec des conditions matérielles difficiles, elle s’attacha à décrire le milieu même dans lequel elle vécut, la gentry du sud-est de l’Angleterre. Douée d’une vive ironie et d’un génie comique certain, celle « qui écrit en cachette derrière une porte grinçante » est, pour Virginia Woolf, l’ « un des auteurs les plus constamment satiriques » de son temps. Ajouter à mes livres
59 Du fond de mon coeur : Lettres à ses nièces
Jane Austen
43 critiques 54 citations
3.96★ (251)

"Du fond de mon coeur. Lettres à ses nièces", éditions LGF (Paris), coll. "Le Livre de Poche / "biblio", 192 pages, 2017. /// ARGUMENT : "De Jane Austen on sait peu de choses, les sources de renseignements étant rares. Les lettres qu’elle écrivit à ses trois nièces préférées dressent un portrait émouvant de l'auteur d'Orgueil et préjugés et témoignent de son caractère vif et généreux. Restée célibataire et sans enfants, c’est avec l’affection d’une grande sœur attentionnée qu’elle guide et conseille ses jeunes nièces. Elle leur parle d'écriture, de stratégie amoureuse, de sa vie à la campagne, avec l'humour et l'élégance qui font le sel de ses romans. Ces échanges révèlent une touchante intimité, et l’on acquiert bien vite la conviction que Jane Austen n'avait rien à envier à ses attachantes héroïnes." Ajouter à mes livres
60 Pas de femmes parfaites, s'il vous plait
Jane Austen
12 critiques 5 citations
3.98★ (63)

"Pas de femmes parfaites, s'il vous plait", éditions L'Orma, coll. "Lettres de profonde superficialité", 61 pages, 2020. /// ARGUMENT : "Conçus pour être expédiés, les plis sont des livres reliés de petit format, recouverts d'une jaquette qui se transforme en enveloppe. Quant aux textes de la collection, ils sont une sélection de correspondances, ici celle de Jane Austen." Ajouter à mes livres
61 Lettres illustrées
Jane Austen
3 critiques 2 citations
4.38★ (35)

"Lettres illustrées" [correspondance] — traduit de l'anglais par : Hélène Fatou et Christine de Cherisey, publié sous la direction de Pénélope Hughes-Hallett pour les éditions Herscher (Paris), collection "Lettres illustrées", relié, 19 cm x 25 cm, 160 pages, 1994. /// ARGUMENT : "Adressée, pour l'essentiel, à sa soeur Cassandra, comme elle célibataire, cette correspondance de Jane Austen (1775-1817) joue le rôle d'un journal. Extraits des romans, tableaux et gravures d'artistes contemporains accompagnent cette sélection et permettent à l'amateur de mieux entrer dans le monde séduisant de Jane." [©Electre 2022] Ajouter à mes livres
62 Mes souvenirs de Jane Austen
James Edward Austen Leigh
7 critiques 2 citations
3.88★ (33)

"Mes souvenirs de Jane Austen. Portrait d'une héroïne" [souvenirs personnels] par James Edward AUSTEN LEIGH, éditions Bartillat (Paris), 296 pages, 2016. /// ARGUMENT : "Voici un recueil de souvenirs et de témoignages directs de James Edward Austen-Leigh (1798-1874) sur sa tante Jane Austen (1775-1817). On y découvre à l'œuvre la romancière dans son intimité. Observatrice hors-pair de la société anglaise de son temps, elle aurait pu être l’héroïne d’une de ses propres œuvres. Quels sont les secrets de fabrication d'une des plus grandes romancières anglaises, vénérée de Virginia Woolf ? Sa vie nous les découvre-t-elle ? En levant ici un voile victorien sur l'emblème de l'élégance de la Régence, le neveu de la grande Jane Austen n'a pas fait qu'œuvre de reconnaissance et de fidélité : il nous a donné un classique et installé sa gloire." Ajouter à mes livres
63 Jane Austen, sa vie et son oeuvre, 1775-1817, par Léonie Villard
Léonie Villard 5.00★ (5)

"Jane Austen. sa vie et son oeuvre, 1775-1817" [biographie] par Léonie VILLARD, Imprimerie de l'Université de Lyon, 1915. /// ARGUMENT : Agrégée de l’Université, Docteur ès lettres, professeur à l’université de Lyon, Léonie Villard fut la première femme en France à tenir une chaire de littérature dans une Université française. En 1915, "Jane Austen, sa vie et son œuvre, 1775-1817" fut la première biographie de Jane Austen en langue française." Ajouter à mes livres
64 Jane Austen racontée par Virginia Woolf
Virginia Woolf 3.83★ (27)

"The Common Reader : Jane Austen" / "Jane Austen racontée par Virginia Woolf" / "Jane Austen : entre les lignes" [textes critiques et biographiques] par Virginia WOOLF, 1925, 1932 — traduit de l'anglais par Jean-Yves Cotté, édition bilingue, /// En décidant de regrouper et de publier, en 1925 et en 1932, une partie de sa production critique sous le titre "The Common Reader", Virginia Woolf rompt une tradition consistant à s'adresser à un public restreint de critiques littéraires et autres universitaires, auquel le titre d'essai, souvent pompeux, renvoie irrémédiablement à une frange de la population lettrée, exact opposé de ce que l'immense auteur souhaitait. De ce travail critique, réalisé en grande partie sur commande et publié dans la presse, Virginia Woolf désirait qu'il s'adressât plutôt au lecteur commun, afin que chacun puisse, à sa guise, lire entre les lignes, et s'extraire du filtre journalistique en vigueur. Ce faisant, Virginia Woolf attribue au genre de l'essai une place importante dans le cheminement vers la modernité, tout en lui conférant une valeur démocratique. Avec cette parution inédite, l'éditeur et le traducteur ont choisi de s'attarder sur les critiques les plus percutantes, enthousiasmantes et même étonnantes d'une Virginia Woolf au sommet de son art, le tout, à un tarif accessible et bien entendu, en édition bilingue anglais-français. En ressortent des écrits vifs et piquants, pour notre plus grand bonheur." Ajouter à mes livres
65 Jane Austen : Entre les lignes - Bilingue
Virginia Woolf 3.00★ (5)

"The Common Reader : Jane Austen" / "Jane Austen racontée par Virginia Woolf" / "Jane Austen : entre les lignes" [textes critiques et biographiques] par Virginia WOOLF, 1925, 1932 — traduit de l'anglais par Jean-Yves Cotté, édition bilingue, 78 pages. /// ARGUMENT : "Lorsque l'une des plus grandes essayistes de son temps met en lumière son activité de critique au sein d'un ouvrage s'intéressant à des romanciers, des poètes, dramaturges et essayistes célèbres aussi bien qu'à des écrivains, diaristes ou biographes obscurs, voire oubliés, cela donne un objet littéraire absolument unique, relevant autant de la critique, du mémoire, de la biographie ou de la fiction. C'est tour à tour avec humour, intimité et une extrême clarté que ces courts textes informels et ouverts forment "The Common Reader" : "First Series" (1925) & "Second Series" (1932). Sur une idée du traducteur Jean-Yves Cotté, spécialiste de Virginia Woolf, plusieurs de ces textes vous sont proposés sous un format inédit, bilingue, confrontant la voix incomparable de Woolf et sa transposition moderne dans une traduction menée de main de maître. C'est étonnant, incontournable, donc indispensable !" Ajouter à mes livres
66 Jane Austen. Etude psychologique de la romancière
Pierre Goubert (2)

"Jane Austen. Etude psychologique de la romancière." [Thèse de doctorat d'Etat/ essai biographique] par Pierre GOUBERT, Presses Universitaires de France, 524 pages,1975 ; réédition Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 379 pages, 1979. /// ARGUMENT : "Dans le but de saisir la nature et le contenu de la pensée de Jane Austen, l'auteur étudie ses réactions devant le moyen d'expression qui lui est proposé, le roman. Dans une seconde partie, il cherche à tirer profit des enseignements de cette étude pour tenter une synthèse des idées de la romancière en matière de psychologie et de morale. La conclusion est le portrait d'un esprit." Ajouter à mes livres
67 Un portrait de Jane Austen
David Cecil
12 critiques 73 citations
3.58★ (90)

"A Portrait of Jane Austen" / "Un portrait de Jane Austen" [essai biographique / portrait littéraire] par David CECIL, 1978 — traduit de l'anglais par Virginie Buhl pour les éditions Payot (Paris), coll. "Documents", 288 pages, 2009. /// ARGUMENT : "Si les romans de Jane Austen (1775-1817) sont encore très lus, on ignore généralement tout de cette fille de pasteur qui a grandi dans une famille nombreuse issue de la gentry et qui, demeurée célibataire, a toujours vécu avec sa mère et sa soeur Cassandra. Elle écrivait très discrètement sur un coin de bureau et son premier roman publié, Raisons et Sentiments, ne l'a été qu'en 1811, signé d'une dame parce qu'elle ne cherchait pas la célébrité. Pour comprendre le génie de Jane Austen, il faut se souvenir qu'elle est fille de l'Angleterre de la fin du XVIIIe siècle : elle a gouverné son existence et sa plume en conciliant précisément la raison et les sentiments. David Cecil a publié en 1978 ce portrait littéraire considéré aujourd'hui comme un classique. Il replace son personnage dans son époque et reprend de larges extraits de sa correspondance. Il fait de cette biographie subtile et amusée un vrai roman ... à la Jane Austen." Ajouter à mes livres
68 Jane Austen
Victor Lucas (3)

"Jane Austen" [biographie très succinte], Pitkin Guides/Pavilion Books, The History Press LTD (London), 24 pages,1996. /// ARGUMENT : "One of England’s foremost writers and novelists, there are few authors more beloved than Jane Austen with her observations, wit and style. This Pitkin biography covers her life from childhood to the happiness and sadness of later years. Growing up, the Austen children were voracious readers from young ages, but Jane stood out as a writer from 10 or 11 years old, as well as being an excellent dancer and a lover of the ballroom. A turning point in her life came in 1811, with the publication of Sense and Sensibility, the first of her novels. Her work won great acclaim and popularity with some, including the Prince Regent, yet her illness and family’s financial disasters cast a shadow over the end of her life. Sure to delight both visitors to her home in Hampshire and readers of her novels, this guide gives a comprehensive history of the much-loved author and her work. Colour photographs, contemporary illustrations and photographs of artefacts from Austen’s life all create a vivid and informative image of the famous author and her life in Regency England. Look out for more Pitkin Guides on the very best of British history, heritage and travel." Ajouter à mes livres
69 Jane Austen, passions discrètes
Claire Tomalin
11 critiques 2 citations
3.97★ (82)

"Jane Austen. A Life" / "Jane Austen, passions discrètes" [biographie] par Claire TOMALIN, Viking ed. (London), 338 pages, 1997 — traduit de l'anglais par pour les éditions Autrement (Paris), 411 pages, 2008. /// ARGUMENT : « A l'enfant, pour qui les livres étaient un refuge. A la petite fille que son imagination entraînait dans des directions surprenantes à mesure qu'elle se découvrait le pouvoir de raconter des histoires. A la jeune fille énergique qui aimait danser et plaisanter ; qui rêvait d'un mari et s'exerçait à écrire des romans de toute la force de son intelligence. A la jeune personne de vingt-cinq ans qui jugea qu'elle n'aimait pas les gens et qu'elle ne pouvait plus écrire ; qui fut tentée de faire un mariage rassurant et sans amour et en repoussa la tentation. A la femme qui donnait son amitié aux gouvernantes et aux domestiques. A l'auteur publié, rayonnant de sa réussite et de la maîtrise de son art. A la mourante qui a affronté la mort avec courage et continua à écrire jusqu'à ses derniers instants. La Jane Austen que je préfère est celle qui se rit des opinions du monde. C'est une chance qu'elle ait une telle faculté de rire. » Ajouter à mes livres
70 Jane Austen, entre raison et sentiments
Catherine Rihoit
16 critiques 39 citations
3.48★ (61)

"Jane Austen. Un coeur rebelle" [biographie] par Catherine RIHOIT, éditions Ecriture(Paris), 600 pages, 2018. /// ARGUMENT : "Dans le monde anglophone, sa notoriété est aujourd’hui équivalente à celle de Shakespeare. Quantité de livres et d’articles scrutent les moindres détails d’une existence que sa famille considérait pourtant comme dépourvue d’événements. En romancière, mais au moyen d’une enquête quasi policière, Catherine Rihoit débusque et retisse les moindres détails d’une existence pleine de zones d’ombre. Dès ses écrits de jeunesse, Jane Austen (1775-1817) prend le contrepied de l’émotion larmoyante où baigne la production de son époque. Elle sera dès lors à l’image de ses héroïnes : indépendante, préférant, aux conventions de la bonne société, les plaisirs individuels ; aux élans déraisonnés, les jugements pesés. Une valeur guide toute sa vie, littéraire comme amoureuse : la vérité du cœur. Celle que l’on interdisait aux femmes de son temps. La fausseté était alors, pour une femme, la composante essentielle de la réussite sociale. « Nous n’existons que par le sentiment », écrit-elle dans "Persuasion". C’est peut-être là que réside sa réussite : en avance sur son temps, elle coïncide avec les aspirations féminines actuelles. Rebelle, l’auteur d’ "Orgueil et Préjugés" ? Telle est la question posée dans cette biographie où l’œuvre et la vie de « Jane A. » se répondent sans cesse." Ajouter à mes livres
71 Jane Austen
Carol Shields
2 critiques
3.82★ (28)

"Jane Austen" [biographie] par Carol SHIELDS, en langue anglaise, FIDES ed., 234 pages, 2002/// ARGUMENT : "It's a perennial source of frustration to Jane Austen's admirers that so little is known about her quiet existence as an unmarried woman seeking an outlet for her ferocious intelligence in genteel, rural England at the turn of the 19th century. Carol Shields, who won a Pulitzer Prize in 1995 for The Stone Diaries, has already proved herself a writer who can convey large truths with an economical amount of material, which makes her an excellent choice as Austen's biographer. Shields's brief but cogent text makes persuasive connections between Austen's novels and her life (the plethora of unsatisfactory mothers, for example, and the obvious sympathy for women barred from marriage by poverty and from careers by social custom), but she never forgets that fiction expresses first and foremost an artist's response to the world around her, not actual personal history. In fact, Shields argues, it may well have been Austen's sense that the novels she loved to read didn't provide a very accurate picture of the society she knew that fired her own work. Her merciless portraits of the economic underpinnings of marriage and family relations are in many ways more "realistic" than male writers' dramas of battle or females' fantasies of romantic bliss. As for her life's lack of incident, its one major disruption--her parents' move to Bath--prompted a nine-year silence from their formerly prolific daughter. Shields gleans as much as she can from Austen's letters, while remembering that they too gave voice to a persona, not the whole truth, in order to delineate a quirky, sometimes cranky, sometimes catty woman who was by no means the perfect maiden lady her surviving relatives sought to immortalize. An Austen biography will never be as much fun as an Austen novel, but Shields does a remarkably entertaining job of discerning the links between the two." [Wendy Smith] Ajouter à mes livres
72 Jane Austen
Nina Cosford
1 critique
4.17★ (3)

"Jane Austen. An illustrated biography" [biographie succinte illustrée] par Zena ALKAYAT, illustrations de Nina COSFORD, Chronicles Books (London), coll. "Library of Luminaries", 2006 ; réédition (ouvrage relié), 128 pages, 2015. /// ARGUMENT : "Discover the stories behind the stories in this treasurable illustrated biography of Jane Austen. Enchanting illustrations and handwritten text featuring excerpts from Austen's personal letters outline the intimate details of the literary icon's life—her childhood on a farm, the writing of her first novella, her marital woes, the inspiration behind Sense and Sensibility and Pride and Prejudice, and more. Brimming with delightful details like the objects Austen kept on her desk and how much Emma originally sold for, this beautiful package — a petite square with a textured, foil-stamped, and debossed cover— is a lovely new way to celebrate Austen's legacy." /// "This beautifully illustrated biography follows Jane Austen's life and work (which includes "Pride & Prejudice", "Sense & Sensibility" and "Emma") and celebrates the legacy of the much-loved literary icon. It also explores Austen's inspirations and influences, her domestic life and the society she lived in." /// "Brings the author's world to life." [Vogue] /// "Zena Alkayat is a journalist, author, and editor based in London. Nina Cosford is a freelance illustrator based in Hastings, England". Ajouter à mes livres
73 Pride and prejudice (York Notes)
Geoffrey P. Nash (2)

"York Notes Advanced : "Pride and Prejudice" [livret pédagogique / essai critique] par Geoffrey P. NASH, Longman York Press (Oxford), 80 pages, 1993. ////// ARGUMENT : "York Notes Advanced offer a fresh and accessible approach to English Literature. This market-leading series has been completely updated to meet the needs of today's A-level and undergraduate students. Written by established literature experts, York Notes Advanced introduce students to more sophisticated analysis, a range of critical perspectives and wider contexts." Ajouter à mes livres
74 York Notes Advanced on Pride and Prejudice
Jane Austen
1 critique 2 citations
4.50★ (5)

"York Notes Advanced on "Pride and Prejudice" [livret pédagogique / essai critique], Longman York Press (Oxford), 152 pages, 2004. /// ARGUMENT : "York Notes Advanced offer a fresh and accessible approach to English Literature. This market-leading series has been completely updated to meet the needs of today's A-level and undergraduate students. Written by established literature experts, York Notes Advanced introduce students to more sophisticated analysis, a range of critical perspectives and wider contexts." Ajouter à mes livres
75 Jane austen pride and prejudice dans l'oeil du paradoxe marque-page litterature anglo-saxonne
Catherine Bernard
2 critiques 1 citation
2.25★ (10)

"Jane Austen "Pride and Prejudice" dans l'oeil du paradoxe", [essai critique] par Catherine BERNARD, éditions Ellipses (Paris), coll. "marque-page" / litterature anglo-saxonne, 128 pages, 2001. /// ARGUMENT : "Rédigée par une universitaire reconnue dans son domaine à destination prioritaire des étudiants en études anglaises et en littérature comparée, cette étude propose une lecture à la fois personnelle et exigeante de cette œuvre de Jane Austen." Ajouter à mes livres
76 Les adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie
Lydia Martin 4.00★ (9)

"Les adaptations à l'écran des romans de Jane Austen : Esthétique et idéologie" [essai] par Lydia MARTIN, éditions L'Harmattan (Paris), coll. "Champs Visuels", 274 pages, 2007. /// ARGUMENT : "Les romans de Jane Austen (1775-1817) font l'objet d'adaptations cinématographiques bien différentes. Elles dépendent de la manière dont l'équipe du film les perçoit en fonction de l'époque du tournage et d'une foule de données, parmi lesquelles le contexte culturel, l'évolution de la pensée sociopolitique, le goût du public et l'argent investi dans la production. Intervient également l'image de la romancière sur laquelle n'existe aucun consensus critique, notamment en ce qui concerne la teneur idéologique de son œuvre. Dans une langue claire, sans recherche d'effets, Lydia Martin explore les romans de Jane Austen et leurs adaptations, qu'il s'agisse de films d'époque ou de transpositions proximisantes se déroulant en Inde ou dans le Beverly Hills d'aujourd'hui. Elle utilise une démarche qui combine la psychocritique, la sociocritique, l'histoire des idées et des mentalités, ainsi que la critique générique, l'esthétique de la réception et l'étude plus spécifiquement économique." Ajouter à mes livres
77 La représentation de l'argent dans les romans de Jane Austen
MASSEI CHAMAYOU MARIE LAURE (1)

"La représentation de l'argent dans les romans de Jane Austen. L'être et l'avoir" [essai] par Marie-Laure MASSEI-CHAMAYOU, éditions L'Harmattan (Paris), 416 pages, 2012. /// ARGUMENT : "Qu'il soit lié aux thèmes du mariage, de l'héritage, de l'ascension sociale ou de la consommation, l'argent se trouve au coeur de l'oeuvre romanesque de Jane Austen (1775-1817). En marge de la gentry et du marché matrimonial par son impécuniosité, elle utilise l'argent comme clef d'exploration multiple dans ses six romans. Sa modernité se manifeste dans son utilisation audacieuse de la thématique économique pour dénoncer la violence des pratiques patriarcales et leurs effets sur la psyché féminine." Ajouter à mes livres
78 Les Sautes d'Humour de Jane Austen
Jane Austen
17 critiques 7 citations
4.12★ (85)

"Les Sautes d'Humour de Jane Austen" [Choix de textes : extraits de romans et de correspondance], éditions Payot (Paris), 155 pages, 2014. /// ARGUMENT : "Jane Austen (1775-1817) se considérait comme une auteure comique. C'est son humour, allié à un solide bon sens, qui lui a permis de si bien décrire la nature humaine en général, même réduite à la gentry anglaise du début du XIXe siècle dans de jolis décors de maisons de campagne. C'est lui encore qui, sous couvert de belles histoires d'amour, explique que ses livres continuent d'être autant lus et qu'ils aient souvent été adaptés à l'écran. Tirées de ses romans autant que de sa correspondance, les sautes d'humour de Jane Austen nous apprennent beaucoup sur cette célibataire espiègle et discrète qui ne cherchait pas la célébrité. Mais surtout, elles nous expliquent comment gouverner notre vie en conciliant raison et sentiments avec le sourire. Car plus que de bals et de modes, de livres et de lectures, il est question ici de mariages et de vanités, d'amitiés précieuses et de relations encombrantes..." Ajouter à mes livres
79 Jane Austen : Une passion anglaise
Fiona Stafford
19 critiques 12 citations
3.80★ (70)

"Jane Austen. Une passion anglaise" par Fiona STAFFORD [biographie], éditions Tallandier (Paris), 218 pages, 2019. // ARGUMENT : "Charles Darwin connaissait par coeur ses romans, Winston Churchill la lisait pendant le Blitz et Virginia Woolf la comparaît à Shakespeare. Aujourd'hui encore, Jane Austen (1775-1817) suscite dans le monde entier une véritable passion. Quel est son secret ? Il y a dans ses romans beaucoup de la vie qui a été la sienne : la campagne du Hampshire, le monde corseté de la gentry, les bals dans les manoirs, les jeunes filles promises au mariage, la domination des hommes, ces héritiers qui ont tous les droits. Quand Jane Austen commence à écrire, ses manuscrits essuient refus sur refus. Mais la jeune fille n'abandonne pas et se consacre corps et âme à la littérature, quitte à renoncer à fonder un foyer. Tout plutôt qu'un mariage sans amour. De 1811 à 1818, elle écrit six romans, dont les chefs-d'oeuvre Raison et Sentiments et Orgueil et Préjugés. Emportée par une maladie soudaine, elle n'assistera pas au succès de son oeuvre. Ce portrait vivant et délicat plaira à tous les inconditionnels de la romancière et convaincra ceux qui ne la connaissent pas encore de la découvrir." Ajouter à mes livres
80 Jane Austen : Une passion anglaise
Fiona Stafford
2 critiques 3 citations
3.75★ (7)

"Jane Austen. Une passion anglaise" par Fiona STAFFORD [biographie] éditions Tallandier (Paris), 218 pages, 2019 ; réédition LGF / "Le Livre de Poche" (Paris), 192 pages, 2022. // ARGUMENT : "Charles Darwin connaissait par coeur ses romans, Winston Churchill la lisait pendant le Blitz et Virginia Woolf la comparaît à Shakespeare. Aujourd'hui encore, Jane Austen (1775-1817) suscite dans le monde entier une véritable passion. Quel est son secret ? Il y a dans ses romans beaucoup de la vie qui a été la sienne : la campagne du Hampshire, le monde corseté de la gentry, les bals dans les manoirs, les jeunes filles promises au mariage, la domination des hommes, ces héritiers qui ont tous les droits. Quand Jane Austen commence à écrire, ses manuscrits essuient refus sur refus. Mais la jeune fille n'abandonne pas et se consacre corps et âme à la littérature, quitte à renoncer à fonder un foyer. Tout plutôt qu'un mariage sans amour. De 1811 à 1818, elle écrit six romans, dont les chefs-d'oeuvre Raison et Sentiments et Orgueil et Préjugés. Emportée par une maladie soudaine, elle n'assistera pas au succès de son oeuvre. Ce portrait vivant et délicat plaira à tous les inconditionnels de la romancière et convaincra ceux qui ne la connaissent pas encore de la découvrir." Ajouter à mes livres
81 Jane Austen la romancière la plus rebelle et anticonformiste de son époque
Ofelia Ott 4.00★ (3)

"Jane Austen ou La romancière la plus rebelle et anticonformiste de son époque" [essai] par Ofelia OTT, coll. "Grandes Mujeres" / "Femmes d'exception"— traduit de l'anglais par Anne-Laure Buisine pour les éditions DITEC/RBA (Barcelona), 190 pages, 2020. /// ARGUMENT : "Issue de la petite gentry anglaise, Jane Austen grandit dans un monde où les femmes étaient cantonnées à faire un bon mariage. Soutenue par un père conscient de son talent, la jeune femme sut consentir de grands sacrifices pour se consacrer à sa passion, la littérature. Écrivain réaliste très critique à l'égard du sentimentalisme, elle décrivit avec clairvoyance et ironie la société de son temps. Son œuvre romanesque la place parmi les plus grands auteurs de la langue anglaise." Ajouter à mes livres
82 Jane Austen The Music Themes From Sense And Sensibillity AND Pride and Prejudice Piano solos
Roy Macleod (1)

"Jane Austen : The Music. Themes From "Sense And Sensibility" end Pride and Prejudice", Piano solo" par Roy MacLEOD Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          354