AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


"Chien-plume"...ou un écrivain parle de son amour des chiens....

Liste créée par fanfanouche24 - 36 livres. Thèmes et genres :

....et de ceux qui traversent la Littérature ainsi que la vie des écrivains...Dans "Les larmes d'Ulysse" Roger Grenier parle avec fougue de ses amis les chiens, et de ses amis-écrivains , tout aussi sensibles que lui-même à la gent canine..."Chienne de littérature"...(je ne peux résister à copier la jolie formule de Roger Grenier !!). Cette anthologie de Roger Grenier est une lecture incroyable, fourmillant d'anecdotes personnelles mais aussi de références littéraires, artistiques, philosophiques, historiques... Je ne regarderai plus jamais de la même manière un chien, après une telle lecture !!!... Pour cette sélection, j'ai fait un cocktail dé références, en mixant mes souvenirs de lectures, les textes auxquels Roger Grenier fait écho dans ses "Larmes d'Ulysse", des ouvrages multidiscilpinaires, sur les rapports très denses et lointains , entre les humains et la gent canine...Sans omettre l'abondance, la richesse des expressions dans la vie de tous les jours, avec l'empreinte de nos amis à quatre pattes : "Un caractère de chien", une vie de chien", "Avoir du chien", etc.---------------------------------- Cette sélection que je vous propose fait miroir à celle que j'avais réalisée sur les chats et les écrivains..."Chat-Plume"...
+ Lire la suite


1 Les Larmes d'Ulysse
Roger Grenier
3 critiques 9 citations

Un texte jubilatoire, érudit ,sur l'amour des chiens et l'Amour de la littérature... Ajouter à mes livres
2 Le Chien : Histoire d'un objet de compagnie
Victoria Vanneau
4 critiques 8 citations

"se dispute le droit de garde ou de visite : de qui parle-t-on ? Du chien bien sûr ! Pourtant, dans le droit français, il n'a d'autre statut que celui d'une chose Depuis le Code civil de 1804, le canis familiaris est un bien mobilier, au même titre qu'une table. Voici le récit tumultueux de la place et du rôle donnés à cette boule de poils préférée des Français. Les philosophes de l'Antiquité ont ouvert la question de l'âme des animaux ; ceux du XVIIe siècle tel Descartes ont rangé le chien du côté des machines ; au XIXe, les juristes, en le classant comme une chose, ont ouvert une vaste querelle, dont l'enjeu est aujourd'hui la reconnaissance d'une « personne animale ». Du chien de Montargis, Verbaux, qui a triomphé en combat singulier de l'assassin de son maître au XIve siècle, à Laïka qui voyagea dans l'espace en 1957, découvrons la singulière histoire d'un objet de compagnie." Ajouter à mes livres
3 Chiens
Sidonie-Gabrielle Colette
Ajouter à mes livres
4 Chien blanc
Romain Gary
58 critiques 144 citations

"Chien Blanc raconte l'histoire de Batka, un grand berger allemand qui fait irruption dans la vie de l'auteur et de sa femme, la célèbre actrice Jean Seberg. L'action se déroule en Californie, puis en France, au début de 1968, en pleine lutte des Noirs pour leurs droits civiques et pendant les émeutes raciales qui suivent l'assassinat de Martin Luther King. Jean Seberg est à cette époque très engagée personnellement aux côtés des Américains Noirs. Au grand dam de ses nouveaux maîtres, Batka se révèle être un Chien Blanc c'est-à-dire un chien élevé dans un des états du Sud et dressé férocement contre les Noirs." -cf "Les larmes d'Ulysse" Ajouter à mes livres
5 Coeur de chien
Mikhaïl Boulgakov
31 critiques 43 citations

Ajouter à mes livres
6 Au bonheur des chiens
Remo Forlani
7 critiques 5 citations

Ajouter à mes livres
7 Sur la mort d'un chien
Jean Grenier
2 critiques 5 citations

Pourquoi parler de la mort d'un animal ?"... Même si la destinée n'était pas commune, l'angoisse est la même et le problème analogue. S'il en est ainsi, la pudeur commande de parler d'un animal plutôt que d'un homme. D'ailleurs,ce petit livre n'a été écrit que pour les naïfs et les coeurs simples." Ajouter à mes livres
8 Tous les chiens de ma vie
Elizabeth von Arnim
5 critiques 3 citations

cf. "Les larmes d'Ulysse"-----"" Ils furent quatorze, numérotés par chapitre, de " Bijou " à " Winkie ", prouvant par la variété de leurs langues, de leur culture et de leur vision du monde que la meilleure éducation, fût-elle germanique ou victorienne, peut donner naissance aux escogriffes les plus divers... Elizabeth von Arnim (1866-1941), experte dans l'art de déclencher les fous rires, se montre aussi merveilleuse à retracer les biographies respectives de ses soupirants à quatre pattes et aussi moqueuse envers sa classe et son époque qu'elle le fut dans son premier livre. Autobiographie canine. " Marion van Renterghem, Le Monde Ajouter à mes livres
9 Un hiver avec Baudelaire
Harold Cobert
56 critiques 32 citations

De très nombreuses et excellentes critiques sur ce roman émouvant, que j'ai lu il y a déjà un long moment. Un récit attendrissant d'un homme dans le désarroi, tombé dans la précarité et dans la rue... après différents accidents de vie. Ce livre nous colle au coeur... car dans cette vie provisoirement "amputée" , assombrie... Un rayon de soleil... va survenir dans le quotidien de notre "anti-héros", sous la forme d'un très gentil chien, au prénom béni de "Baudelaire"... Je suis justement entrain de lire un texte épatant de Roger Grenier sur les chiens, où il cite des extraits magnifiques de Baudelaire, qui fait l'éloge du " -chien crotté du chien pauvre...le chien sans domicile... je chante les chiens calamiteux, ceux qui errent, solitaires, dans les ravines sinueuses des immenses villes, soit ceux qui ont dit à l'homme abandonné, avec des yeux clignotants et spirituels: "prends-moi avec toi, et de nos deux misères nous ferons peut-être une espèce de bonheur"... en relisant, je me suis souvenue de cet "Hiver de Baudelaire" où l'auteur faisait justement allusion au poète...et à ce passage... Le personnage retrouvera courage, goût de vivre grâce à son affectueux compagnon à poils... Et moi... je me fais le double plaisir en parlant de livres qui me plaisent beaucoup, qui relient l'amour des humains, l'amour des chiens et celui de la littérature... En plus de ce roman très attachant de Harold Cobert, ne ratez pas le très beau texte de Roger Grenier, "Les larmes d'Ulysse" Ajouter à mes livres
10 Dingo
Octave Mirbeau
10 citations

" Un ami anglais envoie un jour au narrateur un présent inattendu: un chiot venu d'Australie, Dingo. Dérouté, puis emballé par l'allure étrange, la personnalité subtile et l'humanité de son chien, le narrateur apprend à se servir de lui comme d'un prisme à travers lequel il observe et juge ses concitoyens. Occasion de savoureux tableaux de m?urs à la ville et à la campagne, empreints de l'habituelle et irrésistible méchanceté de Mirbeau.." Ajouter à mes livres
11 Le chien couchant
Françoise Sagan
6 critiques 10 citations

Ajouter à mes livres
12 Cabot-Caboche
Daniel Pennac
33 critiques 75 citations

"Courageux, Le Chien ! Pas joli, joli, mais un sacré cabot ! Comme il se bagarre pour vivre ! Ce qu'il cherche ? Une maîtresse. Une vraie, qui l'aime pour de bon. Pomme lui plaît beaucoup, au Chien. Un grand rire, des cheveux comme un soleil... Hélas, elle est tellement capricieuse ! Une vraie caboche, cette Pomme. Comment Le Chien va-t-il l'apprivoiser ?" Ajouter à mes livres
13 Métaphysique du chien
Philippe Ségur
7 critiques 8 citations

"Dans les ruelles pittoresques du vieux Toulouse, une multitude de personnages hauts en couleur vont, viennent, se croisent, comme reliés entre eux par un fil invisible : l’'inspecteur Moskato, policier dépressif qui ne se remet pas de la disparition de son caniche, Ange Fraboli, voleur à la petite semaine de chiens et de chats, Mme Estrouffigue, propriétaire tyrannique et bienfaitrice du chien Knult… Tandis que la vie paisible du quartier est troublée par des rume urs d'’enlèvements d’'animaux domestiques, une enquête sauvage et drôle commence, dans laquelle le sort des hommes et celui des bêtes vont se trouver inextricablement mêlés. Où conduisent les traces de Knult, le chien philosophe ? S’agit-il de déjouer un complot, ou de trouver le sens caché de l’'existence ?" Ajouter à mes livres
14 Des chiens et des humains
Dominique Guillo
2 critiques 9 citations

"Avant même l'arrivée d'Homo sapiens sapiens, le chien nous tenait compagnie. Comment expliquer cette étrange association, cette place unique occupée par le «meilleur ami» de l'homme, par cet animal qui, assurément, sait si bien s'y prendre avec nous ? L'étude du chien se révèle riche d'enseignements, sur lui, bien sûr, mais aussi... sur nous-mêmes ! Qui est-il ? D'où vient-il ? Comment perçoit-il le monde ? Comment communique-t-il avec nous ? Comprend-il notre langage ? D'où viennent ses éventuels accès d'agressivité ? Et nous, d'où vient notre attachement à lui ? Vient-il compenser nos manques affectifs ? Est-il normal que nous lui parlions ? Que nous nous sentions compris par lui ? Au fil de la lecture, se dessine le paysage de la subjectivité canine, un monde bien différent du nôtre (non, le chien ne parle, ni ne rêve, ni ne voit comme nous...), mais avec lequel nous entrons facilement en interaction. Même tissée de malentendus, la communication est réelle, nous imposant d'abandonner l'idée d'une frontière infranchissable entre l'homme et l'animal. Il faut se rendre à l'évidence : le chien, avec qui nous avons construit une véritable société caractérisée par ses constantes, ses variations culturelles et son histoire, est finalement plus proche de nous que le chimpanzé." Ajouter à mes livres
15 La chienne de ma vie
Claude Duneton
2 critiques 2 citations

"« Avant le dentier tout rose qu’il s’est acheté après la Libération, mon père n’avait que deux dents, bien écartées sur la mâchoire du haut, devant. Elles étaient couleur de paille… Avec les deux dents qu’il avait en bas, en vis-à-vis, on aurait dit une pince double quand il riait aux éclats. Particulièrement dans les coups très joyeux et drôles où il renversait la tête en arrière… Mais finalement c’était un air très paternel, je pense. Après tout, la chienne aussi avait des crocs jaunes qui dépassaient sous sa babine quand elle souriait. Ça faisait un air de famille, je trouvais. » Ajouter à mes livres
16 Description d'un combat/Beschreibung eines Kampfes - Les Recherches d'un chien/Forschungen eines Hundes
Franz Kafka
1 critique

dans "Recherches d'un chien", Kafka donne la parole à un animal qui médite sur la musique, la terre et ses nourritures, les fins dernières, sur l'impossibilité de parvenir à la vie en commun..." Roger Grenier , "Les Larmes d'Ulysse" Ajouter à mes livres
17 Dernière caresse
Catherine Guillebaud
10 critiques 5 citations

"Il y a dans le regard des bêtes une lumière profonde et doucement triste, disait Francis Jammes. C'est de ce regard-là qu'il s'agit. De ce qu'il nous donne à voir des humains." Ajouter à mes livres
18 Un chien mort après lui
Jean Rolin
6 critiques 3 citations

extrait de l'excellente critique de mariecesttout : "...C'est un livre que j'ai lu lentement, chapitre après chapitre, je ne suis pas certaine que j'aurais été capable de le lire d'une traite sans accuser très vite une sensation de trop , ou de pas assez, ou même d'ennui. Comme quand quelqu'un vous raconte ses histoires de voyage, ou de guerre, que ça fourmille de détails, mais que vous, vous êtes tellement en dehors , et lui, tellement encore dedans. Seulement, déjà il y a le style, l'écriture et la façon, dans chaque chapitre-tableau , de faire apparaitre ces chiens comme s'ils surgissaient soudain, sans prévenir ,et je connais un peu, où j'habite , le problème des chiens errants est loin d'être résolu . Les chiens errent moins que le lecteur, d'ailleurs, à la poursuite de l'écrivain , eux sont implantés dans tous les lieux où il évolue , on les sent à l'affût , pas loin des hommes,et généralement les hommes pas les mieux lotis par la vie, leur but est d'ailleurs le même, survivre. Errance géographique, donc, et errance littéraire. Dans tous les livres lus ( ou relus pour l'occasion?) Rolin a relevé, traqué des histoires de chien. Et ses souvenirs littéraires parsèment les récits, donnant lieu d'ailleurs à quelques notations assez drôles...".. Ajouter à mes livres
19 Une vie de chien
Peter Mayle
12 critiques 7 citations

"Dans le sud de la France, à travers les aléas de la vie de " Boy ", un chien à qui il prête une conscience et l'usage d'une voix intérieure, Peter Mayle se fait le porte-parole de la condition canine, en même temps qu'il se sert de cette métaphore animalière pour pointer quelques travers de la condition humaine. Boy passe ainsi en revue les propriétaires d'animaux domestiques, les chasseurs, les dresseurs, les couples et leurs amis... Car ce chien n'est pas n'importe qui, fervent admirateur de Proust, ses propos ne manquent pas de mordant! Avec un humour ravageur, chacune des aventures de ce " meilleur ami de l'homme " façonne le portrait, ironique et parfois peu flatteur, de nos propres mœurs." Ajouter à mes livres
20 Derrière la baignoire
Colette Audry
2 critiques 2 citations

cf. "Les Larmes d'Ulysse"----Texte que j'ai très envie de lire, vu les nombreuses références de Roger Grenier envers ce témoignage approfondi de Colette audry sur la place et le pourquoi de la présence des bêtes auprès de nous.....---"Douchka est une chienne entrée à l'âge de cinq semaines dans l'existence de Colette Audry. Mais qu'est-ce qu'un chien ? Qu'est-ce que l'intimité d'un être muet par nature, qui extorque l'amour, qu'on imagine sans le comprendre et avec lequel, bon gré mal gré, il faut bien «partager le monde» ? À travers cette aventure énigmatique, pleine d'épisodes douloureux, attendrissants ou comiques, la question ne cesse de se poser.Elle demeure sans réponse. Douchka meurt sans livrer son secret, forçant sa maîtresse à se livrer, elle. " Ajouter à mes livres
21 Picasso et Lump : Une histoire d'amour
David Douglas Duncan
"Un matin de printemps en 1957, le photographe de terrain David Douglas Duncan se rend Cannes chez son ami Pablo Picasso, un de ses modèles favoris. Assis à côté du photographe, copilote de sa Mercedes Gullwing 300 SL, se trouve son fidèle compagnon, Lump. Bien que très attachés l'un à l'autre, le photographe et le teckel vivent mal leur existence à Rome. Le style de vie nomade du photographe est un problème et son autre chien, un lévrier afghan aussi jaloux que géant, tyrannise le teckel. Mais aujourd'hui est un jour magique. En arrivant à la villa de Picasso, Lump sait qu'il a trouvé le paradis sur terre et qu'il emménagera avec le peintre que celui-ci le veuille ou non. Ce récit joyeux et jusque-là inédit de l'aventure du peintre et de son chien dresse un portrait particulièrement attendrissant de Picasso" Ajouter à mes livres
22 Chiens perdus sans collier
Gilbert Cesbron
22 critiques 15 citations

Ajouter à mes livres
23 Un chien ne ment jamais en amour
Jeffrey Moussaieff Masson
"Les chiens aboient, pleurent, jouent, manifestent leur joie ou leur colère. Mais que sait-on de l'origine de ces réactions, de la façon dont ils perçoivent et ressentent les choses ? Loyauté, héroisme, compassion, peur de la lolitude, dignité et déception : par une approche originale, l'auteur traduit ce que les chiens ne peuvent pas nous dire. S'appuyant sur la littérature, les études les plus scientifiques, mais aussi l'observation de ses trois chiennes, il répond à de nombreuses questions négligées par les scientifiques et laissées en suspense depuis Darwin." Ajouter à mes livres
24 Mon chien stupide
John Fante
197 critiques 118 citations

Ajouter à mes livres
25 Ma chienne Tulip
Joe Randolph Ackerley
1 critique

Suggestion de kiki23... Ajouter à mes livres
26 Flush : une biographie
Virginia Woolf
16 critiques 19 citations

Cf "Les larmes d'Ulysse" de Roger Grenier.... Ajouter à mes livres
27 LE COLLOQUE DES CHIENS / LE MARIAGE TROMPEUR (édition biligue)
Miguel de Cervantes
cf. "Les larmes d'Ulysse"- Cervantes y fait philosopher les bêtes... Ajouter à mes livres
28 Topsy, les raisons d'un amour
Marie Bonaparte
cf. "Les Larmes d'Ulysse" - "On sait que Sigmund Freud aimait les chiens. Il a même entrepris la traduction du livre de Marie Bonaparte, -Topsy, chow-chow au poil d'or" (p.127-128) Ajouter à mes livres
29 L'appel de la forêt
Jack London
200 critiques 133 citations

cf. "Les larmes d'Ulysse"----- " Jack London est peut-être le seul auteur qui, à travers l'histoire d'un chien, ait fait oeuvre autobiographique. Je pense à Buck, dans - L'appel de la forêt: "Il passa une triste nuit, ressassant ses douleurs et ses outrages. Il ne comprenait rien à tout cela. Que lui voulaient ces hommes ? pourquoi le maltraitaient-ils ainsi ?" ce sont les réactions de Jack London lui-même quand il fut enfermé pour vagabondage au pénitencier du comté d'Erié, à Buffalo, en 1894. (p.157) Ajouter à mes livres
30 Croc-Blanc
Jack London
234 critiques 136 citations

Contribution d' auracaria...*** j'ai choisi cette vieille édition car Roger Grenier parle de ces deux traducteurs, avec beaucoup de reconnaissance, par rapport à ses souvenirs de lecture d'enfant. "Pour moi le bonheur que m'apportaient ses (de London) livres commençait à la couverture orange, portant toujours deux noms étranges attelés ensemble: Paul gruyer et Louis Postif. Célébrer Jack London, c'est payer une vieille dette. "(p.157) Ajouter à mes livres
31 Le grand silence blanc
Louis-Frédéric Rouquette
3 critiques 28 citations

cf. "les Larmes d'Ulysse"- "Michaël, Jerry, Croc-blanc, je savais que c'était des fictions. C'est pourquoi, malgré tout ce que je leur devais, ils furent un jour supplantés par le chien de traîneau Tempest, d'un autre écrivain du Grand Nord, Louis-Frédéric Rouquette, auteur du -Grand silence blanc-(...) Lit-on encore Rouquette ?"(p.158) Ajouter à mes livres
32 Kachtanka
Anton Tchekhov
3 critiques 3 citations

cf. "les Larmes d'Ulysse"- "...Encore un chien perdu qui devient chien de cirque et connaît bien des malheurs avant de retrouver ses maîtres" (p.159) Ajouter à mes livres
33 L'Histoire d'Edgar Sawtelle
David Wroblewski
17 critiques 11 citations

Suggestion de Bilodoh... Ajouter à mes livres
34 Moumou
Ivan Tourgueniev
2 critiques 7 citations

cf "Les Larmes d'Ulysse" de Roger Grenier ( -Gallimard, coll. L'Un et l'Autre, 1998, p.100) Moumou est l'histoire du serf Gérasime; qu'une horrible et capricieuse vieille aristocrate emploie comme portier dans son palais de Moscou. Gérasime est un colosse, enfermé dans son infirmité de sourd-muet. Il s'éprend timidement d'une pauvre blanchisseuse, Tatiana. Mais la maîtresse ordonne qu'on marie Tatiana à un cordonnier ivrogne. Gérasime trouve une consolation en recueillant une petite chienne. Il arrive à la désigner en balbutiant deux syllabes: "Mou-Mou".... Ajouter à mes livres
35 Belle et Sébastien
Cécile Aubry
20 critiques 15 citations

Un grand souvenir de mon enfance... qui m'a tiré des flots de larmes !!! Ajouter à mes livres
36 Le Collier rouge
Jean-Christophe Rufin
366 critiques 211 citations

Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          2920