AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Liens du sang : Noeuds de vipères ou Liens bénis..
Liste créée par fanfanouche24 le 22/10/2022
26 livres.

Une lecture du moment , décapante,sur la toxicité et la violence des liens parentaux à enclenché cette thématique...Il s'agit d'une auteure norvégienne que je découvre avec " Héritage et Milieu "

** je pressens au vu de résonances personnelles que la balance de mes choix ne penche nettement du côté

" Noeuds de vipère "!!!

*** 22 octobre 2022--18 octobre 2023

@Soazic BOUCARD@



1. Héritage et milieu
Vigdis Hjorth
3.90★ (179)

"Cela fait vingt-trois ans que Bergljot a coupé les ponts avec sa famille. Ses parents, tout comme sa fratrie, refusent de reconnaître le trauma refoulé de son enfance et les violences sexuelles que lui aurait fait subir son père. Le partage anticipé – et foncièrement injuste – d’un héritage sera peut-être l’occasion pour Bergljot de mettre enfin tout le monde au pied du mur. Mais les rôles semblent alors s’inverser : serait-ce finalement elle le bourreau ? Courageux, bouleversant et d’une sincérité impitoyable, "Héritage et Milieu" est le portrait saisissant d’une famille qui invite à la réconciliation à condition de taire l’indicible."
2. Vipère au poing
Hervé Bazin
3.77★ (46521)

""Vipère au poing", c’est le combat impitoyable livré par Jean Rezeau, dit Brasse-Bouillon, et ses frères, à leur mère, une femme odieuse, qu’ils ont surnommée Folcoche. Cri de haine et de révolte, ce roman, largement autobiographique, le premier d’Hervé Bazin, lui apporta la célébrité et le classa d’emblée parmi les écrivains contemporains les plus lus."
3. Le Noeud de vipères
François Mauriac
3.98★ (8770)

"Vieil avare qui veut se venger des siens en les déshéritant, Louis se justifie dans une sorte de confession qu’il destine à sa femme : elle le précède dans la mort. Dépossédé de sa haine et détaché de ses biens, cet anticlérical sera touché par la lumière in articulo mortis. Chronique d’une famille bordelaise entre l’affaire Dreyfus et le krach de Wall Street, Le Nœud de vipères offre les coups de théâtre, les surprises d’un vrai roman. La satire et la poésie y coexistent miraculeusement. C’est le chef-d’œuvre de Mauriac, et l’un des grands romans du xxe siècle. De la haine, de la colère, de l'aigreur : voilà tout le fiel dont dégouline le coeur du vieil homme qui meurt, et qui décrit celui-ci comme un "noeud de vipères [...] saturé de leur venin". Vingt-trois ans de haine silencieuse qui éclate dans la lettre qu'il laisse à sa famille : l'heure est venue de régler les comptes. D'accuser et de punir : vingt-trois ans plus tôt donc, il avait cru faire un mariage d'amour avec Isa, demoiselle Fondaudège, en même temps qu'il accédait enfin à la reconnaissance sociale. Mais très vite, Isa l'avait détrompé : elle avait épousé l'argent, et non l'homme. De là était née une haine permanente et indélébile : toute sa vie, il avait abominé chacun des membres de cette famille, jusqu'à ses propres enfants, qui le lui avaient bien rendu. Et à présent, il allait leur faire payer toutes ces années, en les privant de l'héritage sans lequel ils ne pourraient pas vivre. Récit d'une vengeance, récit d'une âme noire : Mauriac nous livre une fascinante autopsie du coeur humain. --Karla Manuele "
4. Le Cri du sablier
Chloé Delaume
3.93★ (419)

"Le livre de Chloé Delaume est le récit d'une réminiscence. Il remonte le temps afin de faire voler en éclats un passé oppressant. Sa virulence a la puissance du cri. Véritable leitmotiv du roman, la métaphore du sablier se propage, se ramifie : elle dessine la figure centrale et traumatisante d'un père " sédimentaire " et d'une " enfant du limon ". Ni pathos ni complaisance. Mais la tentative, à l'âge adulte, de répondre au questionnement d'un enfant, tentative rendue possible par une certaine douceur de l'ironie. Tout passe par le prisme d'une langue singulière, débordante d'inventions. Le style est démesuré, tantôt lapidaire, tantôt abyssal. Les mots se bousculent, deviennent envahissants, jusqu'à donner une impression de fusion."
5. Priez pour nous
Lionel Duroy
3.62★ (366)

"Les Guidon de Repeynac, nobles désargentés, famille de sept enfants, ont été expulsés de leur appartement de Neuilly et relogés dans une HLM de banlieue. Depuis, Grangemarre, épouse tyrannique et mère désemparée, leur fait vivre à tous un épouvantable calvaire. Criblé de dettes, son mari Toto se lance dans de multiples pérégrinations pour sortir de ce cauchemar, aidé par ses fils aînés qui se font les complices attendris de ses petites combines. Devenu adulte, l'un des fils Repeynac nous livre, avec toute la naïveté de ses souvenirs d'enfant, une critique à la fois drôle et nostalgique de la société bourgeoise des années 1960. "
6. Le cas Eduard Einstein
Laurent Seksik
3.93★ (1460)

""Mon fils est le seul problème qui demeure sans solution", écrit Albert Einstein en exil. Eduard a vingt ans au début des années 1930 quand sa mère, Mileva, le conduit à l'asile. Le fils d'Einstein finira ses jours parmi les fous, délaissé de tous, dans le plus total dénuement. Trois destins s'entrecroisent dans ce roman, sur fond de tragédie du siècle et d'épopée d'un géant. Laurent Seksik dévoile un drame de l'intime où résonnent la douleur d'une mère, les faiblesses des grands hommes et la voix du fils oublié. Écrivain et médecin, Laurent Seksik est l'auteur de six romans dont "Les derniers jours de Stefan Zweig" traduit dans quinze langues et qui a connu un grand succès."
7. Poil de Carotte
Jules Renard
3.60★ (22085)

"Poil de Carotte est le petit dernier de la famille Lepic. Sous sa tignasse rousse se cache un jeune garçon de 10 ans plein de fantaisie. C’est un enfant attachant, rêveur et toujours prêt à rendre service. Mais sa cruelle mère, qui ne l'aime pas, ne lui rend pas la vie facile : Poil de Carotte est le souffre-douleur de la famille Lepic. Son frère est paresseux, sa sœur méchante et son père est souvent absent. Comment va-t-il s’en sortir ? Poil de Carotte reste lucide malgré son jeune âge. Il parvient à tout endurer et même... à se révolter ! Ce célèbre roman de l’enfance de Jules Renard est inspiré de la vie de l'auteur. C’est un des témoignages les plus grands et les plus saisissants de la littérature française. Avec une écriture dense et un humour cruel, Jules Renard dresse un portait tendre et ironique de sa vie. Le récit et le style de l'auteur sont conservés dans cette édition illustrée avec spontanéité par Pierre Falké."
8. La Haine de la famille
Catherine Cusset
3.50★ (756)

"Le football familial, ou comment survivre en famille. Déterminez le défaut le plus irritant de chaque membre de votre famille et attribuez-lui une couleur. Dès que votre père hurlera pour un torchon disparu, vous lui crierez : "Carton vert !" Chaque fois que votre mère se lamentera sur sa vie ratée, vous vous exclamerez : "Carton rouge !" Lorsque votre sœur vous traitera de mollasson incapable de passer une éponge, vous répliquerez : "Carton jaune !" Quand votre frère se lancera dans le récit d'une fête sublime que vous avez manquée, vous l'interromprez : "Carton gris !" Seul, vous surprenant à bouder parce que personne ne vous aime, vous vous direz soudain, dans un éclair de lucidité : "Carton bleu !", et vous éclaterez de rire." Catherine Cusset.
9. L'Enfant
Jules Vallès
3.73★ (5622)

"Fils d'un professeur de collège méprisé et d'une paysanne bornée, jules Vallès raconte : « Ma mère dit qu'il ne faut pas gâter les enfants et elle me fouette tous les matins. Quand elle n'a pas le temps le matin, c'est pour midi et rarement plus tard que quatre heures. » Cette enfance ratée, son engagement politique pour créer un monde meilleur, l'insurrection de la Commune, Jules Vallès les évoqua, à la fin de sa vie, dans une trilogie : L’Enfant, Le Bachelier et L’Insurgé. La langue de jules Vallès est extrêmement moderne. Pourtant l'histoire de jacques Vingtras fut écrite en 1875 et c'est celle des mal-aimés de tous les temps."
10. La nuit des pères
Gaëlle Josse
4.02★ (2298)

"« Tu ne seras jamais aimée de personne. Tu m'as dit ça, un jour, mon père. Tu vas rater ta vie. Tu m'as dit ça, aussi. De toutes mes forces, j'ai voulu faire mentir ta malédiction. » Appelée par son frère Olivier, Isabelle rejoint le village des Alpes où ils sont nés. La santé de leur père, ancien guide de montagne, décline, il entre dans les brumes de l'oubli. Après de longues années d'absence, elle appréhende ce retour. C’est l'ultime possibilité, peut-être, de comprendre qui était ce père si destructeur, si difficile à aimer. Entre eux trois, pendant quelques jours, l'histoire familiale va se nouer et se dénouer. Sur eux, comme le vol des aigles au-dessus des sommets que ce père aimait par-dessus tout, plane l’ombre de la grande Histoire, du poison qu’elle infuse dans le sang par-delà les générations murées dans le silence. Les voix de cette famille meurtrie se succèdent pour dire l’ambivalence des sentiments filiaux et les violences invisibles, ces déchirures qui poursuivent un homme jusqu'à son crépuscule. Avec ce texte à vif, Gaëlle Josse nous livre un roman d'une rare intensité, qui interroge nos choix, nos fragilités, et le cours de nos vies."
11. La vraie vie
Adeline Dieudonné
4.05★ (11501)

Suggestion de NathalieFerron...
13. My Absolute Darling
Gabriel Tallent
3.99★ (9977)

Suggestion de NathalieFerron ...
14. Le pays sans adultes
Ondine Khayat
4.08★ (235)

"J'ai onze ans, et je vis dans une famille complètement tordue. Heureusement qu'il y a mon frère Maxence. Lui, c'est mon manuel de savoir-survivre. Le soir, on ferme nos oreilles à double tour, pour ne plus entendre les cris de nos parents qui se disputent. Croyez-moi sur parole, la vie, c'est pas pour les enfants. Maxence a préféré partir au Pays sans Adultes. Moi, j'ai voulu le rejoindre, mais je me suis trompé de chemin. Avec mes nouveaux amis, Valentine et Hugo, on a beaucoup discuté et on s'est fait une promesse : quand on sera grands, on prendra tous les enfants malheureux dans nos filets, et on ne les relâchera que quand ils sauront vraiment nager. Promis, juré. Le Pays sans Adultes est un livre bouleversant, un livre d'émotion pure."
15. Nèle
Mélanie Quintana
5.00★ (6)

"Présentation : Nèle est une. Une parmi d'autres. Elle est telle que nous ne la confondons pas. Nèle affronte sa vie à bras-le-corps. Elle a grandi dans les coups, les propos maltraitants de sa mère jusqu'au jour où elle a dit STOP. Elle a décidé de sauver son corps et de protéger ses mots. Mais quitter la mère de ses coups suffit-il à rompre le châtiment ? Les rencontres seront-elles suffisantes à porter sa vie? A réanimer son cœur meurtri ? Biographie : Née dans le Val d'Oise en 1985, Mélanie Quintana a grandi dans la ville rose, à Toulouse. La création artistique et littéraire l'accompagne dans sa vie. A vingt ans, au retour d'un voyage de neufs mois au Canada, elle a écrit son premier manuscrit auto-biographique. A la suite de ses études de psychologie, elle a travaillé dans différentes institutions du médico-social jusqu'à exercer dans la protection de l'enfance. C'est de ces expériences professionnelles que son roman Nèle tire son inspiration."
16. Sa préférée
Sarah Jollien-Fardel
4.18★ (2149)

"Dans ce village haut perché des montagnes valaisannes, tout se sait, et personne ne dit rien. Jeanne, la narratrice, y grandit en apprenant à éviter les accès de violence de son père, à les anticiper. Si sa mère et sa soeur se résignent à la déferlante des mots orduriers, aux coups, aux retours avinés, préludes à de nouvelles scènes, Jeanne, malgré la peur permanente, lui tient tête. Jusqu'au jour où, pour une réponse péremptoire prononcée avec toute l'assurance de ses huit ans, il la roue de coups. Quand arrive le médecin du village, appelé à son chevet, elle est convaincue que cet homme éduqué et bienveillant va mettre fin au cauchemar : mais, à l'instar des proches et des voisins rustauds, il fait comme si de rien n'était, comme si elle avait été victime d'une simple chute. Dès lors, son dégoût face à tant de lâcheté, et aussi son désir d'échapper à la terreur quotidienne vont servir de viatique à Jeanne. Grâce à la complicité d'une professeure, elle parviendra à s'inscrire à l'École normale d'instituteurs sans l'autorisation de son père. Cinq années de répit, dans la ville de Sion, loin du foyer familial. Mais le suicide de sa soeur agit comme une énième réplique de la violence fondatrice. Réfugiée à Lausanne, inadaptée sociale, la jeune femme, que le moindre bruit fait encore sursauter, trouve une forme d'apaisement dans ce nouvel exil volontaire, et dans de longues séances de natation dans le lac Léman. Le plaisir de nager, découvert loin de son père, est le seul qu'elle parvienne à s'accorder. Habitée par sa rage d'oublier et de vivre, elle se construit une existence, s'ouvre aux autres, et s'autorise peu à peu une vie amoureuse. Dans une langue âpre, syncopée, Sarah Jollien-Fardel dit avec force le prix à payer pour cette émancipation à marche forcée. Car le passé inlassablement s'invite, dans une attitude, un geste, un souvenir. Sa préférée est un roman puissant sur l'appartenance à une terre natale, où Jeanne n'aura de cesse de revenir, malgré son enfance gâchée, malgré sa colère, aimantée par son amour pour sa mère et la culpabilité de n'avoir su la protéger de son destin."
17. Les noces barbares
Yann Queffélec
3.85★ (7344)

"Fruit d'une alliance barbare et d'un grand amour déçu, Ludovic, enfant haï par sa trop jeune mère — Nicole — et ses grands-parents, vit ses premières années caché dans un grenier. La situation ne s'arrange guère après le mariage de Nicole avec Micho, brave et riche mécanicien qui cherche à protéger Ludovic. Hantée par ses amours brisées, sombrant dans l'alcoolisme et méprisant son mari, la jeune femme fait enfermer son fils dans une institution pour débiles légers. Mais Ludovic est loin d'être le crétin qu'on suppose. Il ne cesse de rêver à sa mère qu'il adore autant qu'il la redoute. Même une première expérience amoureuse ne parvient pas à l'en détourner. Son seul but, son unique lumière : la retrouver. S'enfuyant un soir de Noël, il trouve refuge sur la côte bordelaise, à bord d'une épave échouée, écrit des lettres enflammées qui restent sans réponse. Et c'est là que va se produire entre Nicole et son fils une scène poignante et magnifique de re-connaissance mutuelle."
18. La volonté
Marc Dugain
3.71★ (812)

"J'ai failli le rater de peu. Au moment où je l'ai vraiment connu et compris, où je l'ai vraiment aimé, où enfin j'allais pouvoir profiter de lui et de son estime, on me l'a arraché, comme si ce que nous devions construire ensemble nous était interdit. Je me suis épuisé tout au long de mon adolescence à lui résister, tuer le père qu'il n'était pas et quand il s'est révélé être lui-même, il est mort pour de bon. Il est parti avec le sentiment d'avoir réussi tout ce qu'il avait entrepris, de n'avoir cédé à rien ni à personne."C'est le livre le plus personnel de Marc Dugain. Il retrace le destin de son père, cet homme du XX? siècle à qui il doit beaucoup, en dépit de la difficulté de trouver sa place de fils à ses côtés, mais dont l'inépuisable volonté n'a cessé de l'inspirer."
19. L'homme de ma vie
Yann Queffélec
3.56★ (205)

"Raconter l’enfance et les relations qui lient (ou délient) un fils avec son père, n’est pas une démarche anodine. Pas étonnant alors que Yann Quéffélec renoue ici avec le meilleur."
20. Lettre au père
Franz Kafka
3.84★ (2575)

"« Très cher père, Tu m'as demandé récemment pourquoi je prétends avoir peur de toi. Comme d'habitude, je n'ai rien su te répondre... » Réel et fiction ne font qu'un dans la lettre désespérée que Kafka adresse à son père. Il tente, en vain, de comprendre leur relation qui mêle admiration et répulsion, peur et amour, respect et mépris. Réquisitoire jamais remis à son destinataire, tentative obstinée pour comprendre, la Lettre au père est au centre de l'oeuvre de Kafka."
21. Un bon fils
Pascal Bruckner
3.49★ (376)

"C’est l’histoire d’un enfant à la santé fragile, né après guerre et envoyé aussitôt dans un village d’Autriche pour soigner ses poumons. Sous la neige, il chante la gloire de Dieu et baragouine un patois allemand. Chaque soir, sous le regard aimant de sa mère, le chérubin prie le Seigneur pour qu’il provoque la mort de son père. « Rien de plus difficile que d’être père : héros, il écrase de sa gloire ; salaud, de son infamie ; ordinaire, de sa médiocrité » : le père est ici un mari violent et pervers qui bat sa femme et l’humilie, un obsessionnel antisémite et raciste, dont le fils va tout faire pour devenir le contre-modèle (« Je suis sa défaite »). Il sera l’élève de Jankélévitch et de Barthes, le meilleur ami d’Alain Finkielkraut ; classé parmi les « intellectuels juifs » auxquels il s’identifie sans l’être, il aimera des femmes aux racines lointaines, sera un père aimant, un écrivain reconnu. Dans ce récit puissant, véritable « roman des origines », Pascal Bruckner raconte sa filiation personnelle et intellectuelle, nous offrant ainsi le sésame de son oeuvre entière. De la neige des premières pages aux ordures parmi lesquelles son père finira son existence, de la violence de ses mots à la rage teintée d’amour qu’il lui portera, on retrouve ici le théâtre de la cruauté d’un écrivain, incarné et expliqué par son acteur central, ce nazi pathétique, écolo fanatique, Ogre colérique, Petit mari aux côtés duquel, malgré tout, Pascal restera toujours, en Bon fils. Car derrière le mépris, la rage, ce récit est l’aveu à demi-formulé d’un amour impossible, un Tombeau d’effroi et de pardon."
22. Dans ma maison sous terre
Chloé Delaume
3.41★ (155)

"C'est un cimetière. Où Chloé tente d'écrire un livre de vengeance, un livre qui pourrait tuer. Sa cible, c'est la grand-mère, femme dénuée d'empathie, qui lui a révélé par le biais d'une tierce personne un secret de famille. De ces secrets qui dévastent et ruinent l'identité. Apparaît Théophile, un personnage étrange, grand habitué des lieux. A ses côtés Chloé va visiter les tombes, et entendre les morts un à un se confier. Chacun a son histoire, sa musique, sa chanson. Et sa leçon, peut-être. Qui pourrait être utile à la reconstruction de ce Moi saccagé. Entrelaçant quête personnelle et voix des disparus, Dans ma maison sous terre est un roman qui interroge notre rapport à la mort, à la littérature et à la psychanalyse."
23. Mes parents
Hervé Guibert
3.69★ (396)

Suggestion de julienraynaud...
24. Lettres de la vie littéraire
Albertine Sarrazin
4.00★ (12)

Ajout le 15 octobre 2023- "L' Étoile filante " des Lettres françaises , abandonnée à la naissance et qui n'eut guère plus de chance avec ses parents adoptifs, qui révoquèrent ensuite l'adoption, Albertine étant trop rebelle !
25. Le Chagrin d'amour
Frédéric Pajak
4.57★ (21)

Ce 18 octobre 2023, relecture de cet album de l'écrivain-dessinateur, F Pajak... Rapports des plus houleux entre Le poète Guillaume Apollinaire et sa possessive de Mère !
26. La démesure
Céline Raphael
4.15★ (537)

Ce 26 octobre 2023, suggestion de NathalieFerron
Commenter  J’apprécie          4412

{* *}