AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


L'Ambition féminine....du Siècle des Lumières à nos jours !

Liste créée par fanfanouche24 - 36 livres. Thèmes et genres :

L'impulsion de cette thématique m'a été insufflée par un emprunt à la médiathèque d'un ouvrage passionnant lu, il y a longtemps, et que je ne possède plus, il s'agit de " Mme du Châtelet, Mme d'Epinay ou l'ambition féminine au XVIIIe"... que je relis avec grande attention. Cette relecture me remémore un grand souvenir d'une exposition , je crois, sur Voltaire... qui mettait en avant la personnalité de son amie, complice intellectuelle, Madame du Châtelet, et j'avais été époustouflée par ses talents multiples, dont ce goût prononcé pour les Sciences ( moi, qui suis absolument "bloquée"... dans ces matières... même si je m'intéresse toujours activement à "L'histoire des Sciences"...) . Alors les personnalités féminines qui allient des talents littéraires et scientifiques forcent mon admiration, lucide sur mes points faibles !!! Par "ambition", j'entends l'ambition, non pas "sociale" , ni "financière", mais l'ambition liée aux "passions intellectuelles", artistiques, littéraires, scientifiques; en un mot, des femmes habitées d'un goût exigeant du "Savoir" !!... [ 27 juin 2014- ajouts le 24 octobre 2015 - Actualisé le 30 août 2017]
+ Lire la suite


1 Émilie, Émilie : L'ambition féminine au XVIIIè siècle
Elisabeth Badinter
3 critiques 3 citations

"Madame du Châtelet, qui fut la compagne de Voltaire, traduisit l'oeuvre de Newton et fut l'égale des savants de ce temps. Madame d'Epinay, amie de Grimm, imagina une nouvelle pédagogie, critique de Rousseau, et traça le destin des futures mères. Ces deux ambitieuses, au sens le plus noble du terme, refusaient d'accepter les limites que la société leur assignait. Elles voulurent se donner toutes les chances, en dépit de leur sexe. Madame du Châtelet incarne l'ambition personnelle, madame d'Epinay, l'ambition maternelle, deux figures entre lesquelles se partagent la vie des femmes. Emilie, Emilie, un livre passionnant qui nous conduit au coeur du XVIIIème siècle sans perdre de vue le présent." Ajouter à mes livres
2 Lettres inédites de madame la marquise du Chastelet à M. le comte d'Argental: Auxquelles on a joint une Dissertation sur l'existance de Dieu, Les ... ... sur madame du Chastelet et M. d'Argental
Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil Du Châtelet
Ajouter à mes livres
3 Madame Du Châtelet : La femme des Lumières
Bibliothèque nationale de France
"authentiquement savante de l'époque moderne et la lointaine ancêtre des filles de notre temps, ambitieuses pour elles-mêmes et avides d'autonomie. " J'ai perdu un ami de vingt-cinq années, un grand homme qui n'avait de défaut que d'être femme, et que tout Paris regrette et honore. On ne lui a pas peut-être rendu justice pendant sa vie ", écrit Voltaire en 1 749 à la mort de sa " divine Emilie ". Et il est vrai que durant plus de deux siècles, la marquise Du Châtelet n'échappa à l'oubli que par la grâce de Voltaire dont elle fut la compagne pendant près de seize ans. Ce n'est que dans la seconde partie du XXe siècle, avec la publication de sa correspondance et l'intérêt renouvelé pour l'histoire des femmes, que l'on prit conscience tout à la fois de l'originalité et de la modernité de sa personnalité ainsi que de son statut d'intellectuelle hors pair." Ajouter à mes livres
4 Discours Sur Le Bonheur
Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil Du Châtelet
1 critique 7 citations

Émilie du Châtelet (1706-1749) a écrit ce beau texte pour vider son coeur, hors de tout souci de publication, autrement dit sans autocensure. Forte d'une expérience intellectuelle, sentimentale et même sensuelle dont peu de ses contemporaines peuvent se targuer, Madame du Châtelet trace le bilan de ses ambitions personnelles, de ses amours avec Voltaire et de ses espérances, pour tenter de répondre à la question qui hante son époque : comment être heureux sur cette terre, et plus particulièrement comment l'être lorsqu'on est une femme qui, même exceptionnelle, se voit interdire la plupart des ambitions et des gloires permises aux hommes ? Comment l'être enfin lorsqu'on est une amoureuse passionnée, exclusive et tyrannique ?"" (Elisabeth Badinter) Ajouter à mes livres
5 Les passions d'Emilie : La marquise du Châtelet, une femme d'exception
Elisabeth Badinter
1 critique

Ajouter à mes livres
6 Leçons de Marie Curie : Physique élémentaire pour les enfants de nos amis
Marie Curie
1 critique 1 citation

Voici un document exceptionnel, retrouvé par miracle dans une cave il livre les comptes-rendus de cours élémentaires de physique, que Marie Curie donna en 1901 à sa fille Irène et aux enfants de ses collègues dans le cadre d'une « coopérative d'enseignement ». Ils sont écrits de la main de l'une de ses élèves, Isabelle Chavannes, et sont ici retranscrits dans leur intégralité. Marie Curie a imaginé elle-même ces leçons, destinées aux enfants d'une dizaine d'années. Claires, inventives, amusantes, elles reposent sur le questionnement et l'expérimentation. Aussi fraîches et pertinentes qu'il y a un siècle, ces leçons raviront parents, enseignants et curieux de tous les âges. Ajouter à mes livres
7 Lettres
Marie Curie
1 critique 8 citations

Ajouter à mes livres
8 Histoire des femmes scientifiques de l'Antiquité au XXIe siècle : Les filles d'Hypatie
Eric Sartori
2 critiques 20 citations

" Dans mon jeune âge, écrit l'astronome américaine Maria Mitchell, je me disais que les femmes ont besoin des sciences exactes... Puis je me suis dit que c'était la science qui avait besoin des femmes. " Voici donc l'histoire désolante et absurde de la longue exclusion des femmes de l'aventure scientifique et technique de l'Occident. C'est une histoire parfois tragique - l'assassinat de la physicienne grecque Hypatie, qui nous a transmis la dernière version des Eléments d'Euclide, les procès des sorcières ayant engendré une société hémiplégique -, et que nous payons peut-être à travers une certaine mise en cause actuelle des valeurs de progrès. J'ai écrit ce livre pour que les trop rares femmes scientifiques de l'Antiquité à nos jours ne soient pas oubliées, leurs ?uvres et leurs vies injustement méconnues, pour que ne soient pas niées les difficultés, les entraves, les mesquineries, les injures et parfois les persécutions qu'elles ont dû affronter ; pour que personne n'ose penser que le progrès scientifique et technique s'est fait sans elles ; pour qu'elles puissent servir d'exemples, d'inspiratrices ; pour qu'aucune femme qui en a les capacités et la vocation ne se trouve écartée de d'activité scientifique. Ajouter à mes livres
9 Catherine II
Hélène Carrère d'Encausse
3 critiques 3 citations

Haute figure passionnée par les lettres et les Arts, ainsi que par la Culture française, elle invita, aida Diderot, lui racheta sa bibliothèque, pour qu'io puisse doter honorablement sa fille..... "En 1762, un coup d'’Etat transforme une petite princesse allemande en impératrice de Russie : Catherine II. Le règne des femmes n’'est pas une nouveauté dans ce pays, quatre femmes l’'ont précédée sur le trône depuis Pierre le Grand. Mais elle est la première décidée à gouverner par elle-même, y consacrant une énergie et des dons exceptionnels, comme Marie-Thérèse d’'Autriche. Elle est aussi une disciple des Lumières et de la culture française, acharnée à exercer une royauté de l’'esprit et à faire de son pays un véritable centre intellectuel européen. Mais quel règne agité : épidémies, soulèvements, guerres en chaîne. Au vu d’un tel bilan on pourrait imaginer qu’elle légua à son successeur un pays dévasté et à genoux. Or l'’héritage est tout autre : une population accrue, un espace étendu à l'’ouest et au sud, et l’installation de la Russie sur la scène internationale". Ajouter à mes livres
10 Journal intime
Sophie Tolstoï
1 critique

"Source inestimable de renseignements pour le spécialiste, cri bouleversant pour le simple lecteur. le Journal intime de Sophie Tolstoï, qui a consacré sa vie à Léon Tolstoï et lui a donné treize enfants, nous force à constater que le génial créateur d'Anna Karénine n'a jamais rien compris à la femme qui a vécu dans son ombre quarante-huit années durant. Sophie Tolstoï entame la rédaction de son journal dès son mariage et la poursuivra jusqu'à la mort de l'écrivain. Elle y tient la chronique d'une vie conjugale éprouvante où les maternités à répétition, l'éducation des enfants et la gestion du domaine d'Iasnaïa Poliana et de la maison de Moscou viennent s'ajouter à son activité de secrétaire, dactylographe, copiste et correctrice de Léon. Jusqu'à cette nuit de l'automne 1910 où Tolstoï s'enfuit pour mourir, quelques jours plus tard. dans une gare de campagne. Sophie ne pourra même pas lui dire adieu : leurs enfants lui interdisent l'entrée de la pièce où il agonise. Elle s'éteindra en 1919, en pleine guerre civile, dans son domaine nationalisé. Aujourd'hui rassemblés en un volume, les deux tomes de cette passionnante confession projettent une lumière crue sur la vie intime du célèbre écrivain et les rapports complexes qui l'unissaient à sa femme." Ajouter à mes livres
11 Ma vie
Sophie Tolstoï
3 critiques 6 citations

En dépit de son rôle effacé dans l'ombre du Grand homme, Sophie T. fut d'une haute exigence envers elle-même, apprit par ses propres moyens, retranscrivit manuellement tous les manuscrits de Tolstoï... et quand on connaît la longueur des écrits de cet écrivain, on ne peut que louer l'exigence, la ténacité de cette femme hors du commun ! ============================================ "Source inestimable de renseignements pour le spécialiste, cri bouleversant pour le simple lecteur. le Journal intime de Sophie Tolstoï, qui a consacré sa vie à Léon Tolstoï et lui a donné treize enfants, nous force à constater que le génial créateur d'Anna Karénine n'a jamais rien compris à la femme qui a vécu dans son ombre quarante-huit années durant. Sophie Tolstoï entame la rédaction de son journal dès son mariage et la poursuivra jusqu'à la mort de l'écrivain. Elle y tient la chronique d'une vie conjugale éprouvante où les maternités à répétition, l'éducation des enfants et la gestion du domaine d'Iasnaïa Poliana et de la maison de Moscou viennent s'ajouter à son activité de secrétaire, dactylographe, copiste et correctrice de Léon. Jusqu'à cette nuit de l'automne 1910 où Tolstoï s'enfuit pour mourir, quelques jours plus tard. dans une gare de campagne. Sophie ne pourra même pas lui dire adieu : leurs enfants lui interdisent l'entrée de la pièce où il agonise. Elle s'éteindra en 1919, en pleine guerre civile, dans son domaine nationalisé. Aujourd'hui rassemblés en un volume, les deux tomes de cette passionnante confession projettent une lumière crue sur la vie intime du célèbre écrivain et les rapports complexes qui l'unissaient à sa femme." Ajouter à mes livres
12 L'irrégulière ou mon itinéraire Chanel
Edmonde Charles-Roux
4 critiques 6 citations

Ajouter à mes livres
13 Défense des droits de la femme
Mary Wollstonecraft
2 critiques 1 citation

"Mary Wollstonecraft (1759-1797) est incontestablement la première féministe britannique digne de ce nom. Avec près d?un siècle d?avance, elle sut proclamer haut et fort, et prouver par son expérience personnelle, que les femmes doivent prendre en charge leur destin pour sortir de leur état de sujétion. Ce livre fut publié en 1792, en pleine Révolution française. Voici ce qu?en a dit Flora Tristan en 1840 : « Ecoutez cette femme, cette femme anglaise qui, la première, ose dire que les droits civils et politiques appartiennent également aux deux sexes [?]. Mary Wollstonecraft réclame la liberté de la femme comme un droit, au nom du principe sur lequel les sociétés fondent le juste et l?injuste ; elle la réclame parce que sans la liberté il ne peut exister d?obligation morale d?aucune espèce, comme elle démontre également que sans l?égalité de ces obligations, pour l?un et l?autre sexe, la morale manque de base, cesse d?être vraie [?]. le livre de Mary Wollstonecraft est une ?uvre impérissable ! » Ajouter à mes livres
14 La divine : Le roman de Sarah Bernhardt
Michel Peyramaure
3 critiques

"Après Suzanne Valadon et avant Louise Michel, l'égérie de la commune, Michel Peyramaure poursuit avec la biographie de Sarah Bernhardt l'écriture d'une trilogie composée des portraits des trois hautes figures féminines de XIXe siècle. Elle avait un éclat, un regard, une voix incomparables, et un appétit de conquête digne de Bonaparte. A sa manière, celle qu'on appela La Divine s'est conquis un empire... Pour rompre avec la biographie traditionnelle, Michel Peyramaure a trouvé un mode de récit inédit : faire raconter la grande tragédienne par ceux qui l'ont côtoyée. Edmond Rostand, Sacha Guitry, sa famille, ses amants... Ils évoquent son métier, ses amours, ses caprices, son génie source : amazon" Ajouter à mes livres
15 Les femmes qui pensent sont dangereuses
Stefan Bollmann
2 critiques 10 citations

"Comment une jeune femme (Jane Goodall) qui n'a d'autre instruction qu'une formation de secrétaire en vient à consacrer sa vie à l'étude des moeurs de chimpanzés en vivant avec eux et en bouleversant ainsi totalement son existence ? Comment une jeune fille déportée à Auschwitz avec sa famille (Simone Veil) devient ministre de la Santé et légalise l'avortement ? Comment une fillette de dix ans (Marjane Satrapi) grandissant en pleine révolution islamique et guerre Iran-Irak choisit de raconter son histoire à travers un roman graphique qui deviendra légende ? Pourquoi une jeune femme journaliste (Anna Politkowskaïa) militante pour les droits de l'homme en vient à être menacée puis assassinée ? À travers les siècles, l'idée que les femmes puissent revendiquer le droit de participer à des conversations intellectuelles ou simplement d'exprimer leurs opinions a fait trembler les hommes, aussi bien dans la politique que dans la science. Dans son nouveau livre, Stefan Bollman dresse vingt-cinq portraits de femmes, maîtresses à pensée, chercheuses, combattantes pour les droits des femmes, rebelles ou femmes politiques, qui critiquèrent les systèmes en place, se frayèrent un chemin dans des domaines de connaissances jusque-là masculins, ou remirent en question des modèles de pensée existants. Comme il en ressort de cet ouvrage, les femmes qui pensent et expriment courageusement leurs opinions ? par exemple la lauréate birmane du prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi ?, sont aujourd'hui encore dangereuses mais aussi en danger. On constate par ailleurs qu'un grand nombre d'entre elles, particulièrement dans la politique, sont fortement sous-estimées, souvent autant par leurs amis que par leurs ennemis. Bertha von Suuttner, Simone Veil, Marie Curie, Marjane Strapi, Indira Gandhi, Margaret Thatcher... découvrez 25 portraits de femmes hors du commun." Ajouter à mes livres
16 Les femmes qui lisent sont de plus en plus dangereuses
Laure Adler
5 critiques 1 citation

Ajouter à mes livres
17 Les femmes dans l'histoire du CNRS
Mission pour la place des femmes au CNRS
1 critique 1 citation

"Quel rôle les femmes scientifiques ont-elles pu tenir au sein du CNRS depuis octobre 1939, juste après le déclenchement de la guerre en Europe ? Il faut se rendre à l'évidence, l'histoire des sciences en général et celle du CNRS en particulier sont écrites au masculin ! Dans le but de valoriser la place des femmes dans les sciences, la Mission pour la place des femmes au CNRS a souhaité interroger les historiens et les historiennes. Des questions surgissent : les femmes étaient-elles nombreuses, le sont-elles davantage à notre époque et si leur nombre s'est accru, à quoi cela tient-il ? Dans quelles disciplines sont-elles plus nombreuses et pourquoi ? Exercent-elles des fonctions de responsabilité ? Peut-on comparer la situation de la France avec celle de ses voisins européens ou celle des États-Unis ?" Ajouter à mes livres
18 Manifeste de la femme futuriste
Valentine de Saint-Point
3 critiques

"Valentine de Saint-Point est l'une de ces figures libres qui fit au début du XXe siècle l'émancipation féminine et l'avant-garde artistique, mais dont l'histoire culturelle n'a rien voulu retenir. Cette descendante de Lamartine gagna son indépendance dès dix-huit ans. En 1904, après avoir été modèle pour Rodin, vivant désormais en union libre avec le critique d'art italien Canudo, elle se consacre à ses passions et déploie tous azimuts ses talents remarqués : elles publie poèmes et romans, imagine un Théâtre de la Femme, expose ses peintures, développe ses propres conceptions de la danse. En 1912, elle se lance dans la polémique contre Marinetti le misogyne par son " Manifeste de la femme futuriste ". Celle qui voulait célébrer l'image de la femme moderne et qui a fait une large part à l'érotisme dans son œuvre est déjà aspirée par la voie spiritualiste. Convertie à l'islam, elle s'installe au Caire où elle mourra oubliée de tous en 1953." Ajouter à mes livres
19 Femmes artistes : De la Renaissance au XXIe siècle
Simona Bartolena
" Pendant longtemps, les femmes ont été exclues des écoles d'art et des académies, on leur a interdit de copier le nu d'après nature, on a sous-estimé leurs contributions, qui ne s'alignaient pasur la production stéréotypée des portraitsdes compositions florales ou des scènes domestiques. Lorsqu'une femme arrive à obtenir une reconnaissance semblable à celle de ses collègues masculins, on dit qu'elle peint, sculptou photographie " comme un homme ". Et, jusqu'au XIXe siècle, les femmes artistes subissent une marginalisation évidente. Mais pour ces femmes engagées dans l'art, il ne s'agit pas seulement de discrimination et d'égalitarisme : leurs histoires et leurs images incitent à une réflexion sur l'idée du féminin qui est encore à penserEn six chapitres historiques et en quinze chapitres thématiques portant sur les genres, les contenuet les situations historiques et sociales, ce livre décrit les itinéraires de femmes artistes, qu'elles soient connues, ou non, d'Artemisia Gentileschi à Frida Kahlo, de Berthe Morisot à Niki de Saint-Phalle. Le fil conducteur de ces différents essais est la difficulté qu'ont éprouvée ces femmes à concilier identité féminine et vocation artistiqueCe livre, avec trois cents reproductions d'?uvres en couleurs, met en évidence une question précise qui parcourt l'histoire de l'art " au féminin " cette exigence de dire autre chose, de porter le discours de l'art et sur l'art à sa destination naturelle, qui est celle d'un défi métaphysique" Ajouter à mes livres
20 Marie Curie
Xavier-Laurent Petit
1 critique

Pour les adolescents et les plus grands ! "En ce vendredi d'octobre 1891, la gare grouille de monde. Mania Sklodowski vient seule en France rejoindre sa sœur Bronia. Elle part loin de la Pologne et de la domination russe vers une vie possible. Une vie d'études, le nez plongé dans les livres. A vingt-quatre ans, elle pourrait être comme n'importe quelle jeune fille avide de connaissances parmi les douze mille étudiants de la Sorbonne. Une jeunefille à nouveau perdue dans la foule. Mais cela serait mal connaître Mania. Elle s'appelle maintenant Marie, elle accumule les premiers prix universitaires, elle se marie avec un certain Pierre Curie et, à force de recherches, elle fait la découverte du radium. Toute son existence s'emballe. Les honneurs pleuvent, les journalistes du monde entier souhaitent l'interviewer, la gloire ne lui laisse plus de répit. Marie Curie veut seulement vivre pour son travail. Toujours aller plus loin. Alors que la PremièreGuerre mondiale éclate, elle décide de mettre en place un système de radiologie mobile. Il lui faut de l'argent, des moyens. Alors Marie Curie découvre le pouvoir de son nom." Ajouter à mes livres
21 Françoise Giroud, une plume engagée à l'Express
Jacques Duquesne
1 citation

"Il y a tout juste dix ans, disparaissait Françoise Giroud, grande patronne de presse qui créa, aux côtés de JJSS, L'Express, il y a tout juste soixante ans. C'est à la fois un devoir de mémoire et un hommage à l'une des plus grandes plumes du journal, dont le talent, le combat et la portée de ses écrits résonnent encore aujourd'hui avec une grande modernité." Ajouter à mes livres
22 Auteures / autrices
Laurence Prat
1 critique 2 citations

"Série de portraits des auteures / autrices publiées "" sous iXe "", réalisée en studio par la photographe Laurence Prat. Sur fond noir et sous une lumière directe, le sujet des portraits de femmes acquiert une visibilité inédite et affirme sa singularité de personne. Textes bilingues français/anglais." Ajouter à mes livres
23 Elles au XXe siècle
Laurence Paix-Rusterholtz
1 critique

"De Suzanne Lenglen à Simone de Beauvoir, de Simone Veil à Brigitte Bardot, du droit de vote à l’IVG, du baccalauréat au congé parental, retrouvez, dans un livre animé richement illustré, les grands moments de l’histoire des femmes françaises au XXe siècle dans tous les domaines, du sport à la science, en passant par la politique, les arts, le travail, la presse, etc. " Ajouter à mes livres
24 Rosa Bonheur : Liberté est son nom
Gonzague Saint Bris
2 critiques

"Rosa Bonheur a connu, dans la seconde moitié du XIXe siècle, un succès si extraordinaire en France, ainsi qu'à l'étranger, qu'on la considérait comme le peintre le plus célèbre de son temps, alors que cette même époque maintenait les femmes dans une dépendance totale, ne leur reconnaissant aucun droit et, le plus souvent, les empêchant autant de s'exprimer que de créer. Mais Rosa Bonheur, petit bout de femme en apparence et grande artiste dans l'âme, sut très jeune s'affranchir des préjugés, avant d'assurer, par son talent, une émancipation qui fit d'elle un des peintres les plus essentiels de son temps, une femme qui aimait les femmes avec franchise et la première femme artiste à recevoir la Légion d'honneur. Acharnée au travail et jalouse de son indépendance, cette rebelle qui se forma toute seule apprit, au fil des années, à devenir un être pleinement libre. Emule de Delacroix, de Géricault et de Corot, qui lui vouèrent une grande admiration, très appréciée de l'impératrice Eugénie, du duc de Morny, de la reine Victoria ou de Buffalo Bill, la petite bordelaise d'origine modeste, qui finit châtelaine dans la forêt de Fontainebleau, sut imposer à l'Europe cultivée la force de son caractère et la virtuosité de son style' Ajouter à mes livres
25 Rosa Bonheur ou l'Insolence : L'histoire d'une vie, 1822-1899
Danielle Digne
1 critique 4 citations

Fanfanouche24---"Une biographie passionnante, alerte, de Danielle Digne sur une grande figure du XIXe, de la peinture animalière , publiée en 1980 dans une excellente collection "Femme" chez Denoël/ Gonthier. Rosa Bonheur, d'origine modeste, et alors que les écoles d'art sont fermées aux filles, réussit très tôt, à force de talent et de travail, à s'imposer: à dix-neuf ans, elle est reçue au Salon. Dans ce parcours non conventionnel, des parents pauvres, mais aimants, cultivés, et attentifs aux dons et la vive personnalité de Rosalie-Rosa. Une figure paternelle bienveillante, qui encourage les dons de sa fille. le Papa, Raimond Bonheur, peintre lui-même, au début essaya de refreiner sa fille dans le choix d'une carrière artistique, n'ayant pas pu faire vivre correctement sa famille, avec sa propre peinture Rosa se moquera de toutes les conventions, de toutes les hypocrisies: elle aime une femme et vit avec elle; elle refuse insolemment les commandes qui ne lui plaisent pas. Elle suit les élans de son c?ur même quand ils la mènent, elle, la farouche républicaine, vers l'impératrice, Eugénie. Elle chasse, elle fume, elle est indépendante, sans jamais renier sa féminité. Biographie très riche , où Danielle Digne a restitué abondamment des dialogues, avec l'aide de la lecture de la correspondance de Rosa Bonheur, ainsi que des témoignages de sa compagne, Anna Klumpke...." Ajouter à mes livres
26 La frondeuse : Marguerite Durand, patronne de presse et féministe
Élizabeth Coquart
2 critiques

"Comment être libre et indépendante à une époque où le carcan des traditions enrégimentait toute vie en société ? Tel fut le défi de Marguerite Durand (1864-1936), figure de proue du féminisme qui jamais ne renonça à la féminité et dont la biographie est aussi l'histoire de la Troisième République. Jeune actrice adulée à la Comédie-Française puis journaliste, égérie du boulangisme puis ardente dreyfusarde, elle devint la première patronne de presse de France en fondant en décembre 1897 La Fronde, journal entièrement écrit et fabriqué par des femmes. Souvent villipendé par ses confrères à moustache, il n'en joua pas moins un rôle majeur dans les grandes campagnes qui firent changer les lois en faveur de la cause féminine." Ajouter à mes livres
27 Lélia ou la Vie de George Sand
André Maurois
1 critique 36 citations

"A l'occasion du bicentenaire de la naissance de George Sand (1804-1876), la réédition de la biographie que lui a consacré André Maurois s'imposait, car l'ouvrage n'a pas été véritablement remplacé. Cette Lélia est avec ses vies de Victor Hugo (Olympio) et de Balzac (Prométhée), l'un des modèles souvent cités du genre biographique. André Maurois a découvert très jeune l'oeuvre de George Sand, par Proust qui admirait la prose fluide et lisse de François le Champi ou de La Petite Fadette et par Alain qui s'inclinait devant l'élévation morale d'une « grande femme » qui épousa les grandes causes du siècle. Au demeurant la vie de George Sand est un sujet éminemment romanesque. Arrière-petite fille du Maréchal de Saxe (le vainqueur de Fontenoy), elle compte quelques têtes couronnées dans sa lignée paternelle, tandis que sa mère, une grisette parisienne à la vie amoureuse bien remplie, semble sortir d'un roman de l'abbé Prévost. Formée à la lecture de Rousseau, mais aussi de Chateaubriand et de Bernardin de SaintPierre, elle quitte son Berry familial pour aller en vraie lionne romantique chercher la gloire et l'amour à Paris. Passions et passades (Balzac, Béranger, Chopin, Lamennais, Liszt, Musset... ) donnent du lustre à sa carrière. Elle emprunte d'ailleurs son nom de plume à l'un de ses premiers amants (Jules Sandeau). Le féminisme romantique, la dénonciation - en noir et blanc - des injustices sociales, inspirent son oeuvre jusqu'à la Révolution de 1848 dont les excès doucheront son enthousiasme. Ses grands romans paysans, ceux que l'on lit encore aujourd'hui, paraissent à partir de 1846. Après un premier « bilan d'étape », Histoire de ma vie (1854-1856), elle abandonne le roman à thèse, se réconcilie avec l'ordre établi sans renier ses amis dont elle demande la grâce à l'Empereur et tout en restant fidèle à l'anti-catholicisme rousseauiste de sa jeunesse..." Ajouter à mes livres
28 Niki de Saint Phalle, la révolte à l'oeuvre
Catherine Francblin
1 critique

"Entrée sur la scène de l'art armée d'un fusil destiné à faire saigner la peinture , Niki de Saint Phalle (1930-2002) a créé une oeuvre protéiforme traversée de façon continue par ce qu'elle a vu et vécu. Cette biographie de référence - la première en langue française qui lui est consacrée - éclaire le dialogue que la femme et la créatrice ont constamment entretenu. Elle révèle le parcours hors du commun de cette artiste autodidacte, élevée en Amérique dans une famille de la vieille aristocratie française, et met en évidence la cohérence de son engagement artistique, depuis ses débuts peu connus de peintre, jusqu'aux animaux de l'Arche de Noé, en passant par les Tableaux-tirs, les Autels, les Mariées, les Nanas, les diverses sculptures monumentales, créées ou non avec son compagnon Jean Tinguely, sans oublier les films et les innombrables dessins, pétris de poésie et d'humour, qu'elle a réalisés" Ajouter à mes livres
29 Une autobiographie
Benazir Bhutto
Contribution de Medusa... Ajouter à mes livres
30 Ma vie (Collection Vécu)
Golda Meir
1 critique 2 citations

Suggestion de Medusa... Ajouter à mes livres
31 Indira Gandhi ou la Démocratie dynastique
Emmanuelle Ortoli
Suggestion de Medusa... Ajouter à mes livres
32 Une vie
Simone Veil
106 critiques 76 citations

Ajouter à mes livres
33 Les passions intellectuelles
Elisabeth Badinter
Suggestion fort intéressante de Claire45- le 24 octobre 2015 Ajouter à mes livres
34 Marie Curie
Brigitte Labbé
1 critique 1 citation

Ajout le 24 octobre 2015 Ajouter à mes livres
35 Un désir d'Orient : Jeunesse d'Isabelle Eberhardt
Edmonde Charles-Roux
1 critique

Suggestion de Harvard- 28 octobre 2015 Ajouter à mes livres
36 Gabriële
Claire Berest
42 critiques 40 citations

Ajout le 30 août 2017--- Découverte du moment. Gabrïele Buffet-Picabia, au départ, musicienne des plus prometteuses.... devint l'épouse du peintre Francis Picabia; Elle sera le moteur , l'énergie , et l'incitatrice novatrice, indispensables à son artiste de mari ! Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          6724