AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


L'art contemporain

Liste créée par Bibalice - 14 livres. Thèmes et genres : art contemporain , art , polémique , scandales

Voici une sélection d'ouvrages autour de l'art contemporain et de ses -nombreuses- polémiques.


1 Art contemporain
Céline Delavaux
1 critique

Peintures, sculptures, mises en scène, photographies, films, espaces à vivre, histoires à raconter, univers imaginaires… L’art contemporain est un vaste laboratoire à images et à idées ! Mais qu’ont en commun tous ces artistes qui font l’art d’aujourd’hui ? Au travers de leurs démarches et de leurs œuvres, si diverses et variées, ils veulent surprendre, partager, amuser, émouvoir, irriter… Ils s’adressent à notre sensibilité et à notre intelligence pour nous faire réfléchir et réagir, pour bousculer nos certitudes. Ils nous font voir le monde autrement et provoquent en nous des sensations que l’on n’avait peut-être jamais eu l’occasion d’éprouver. Cet ouvrage propose un panorama unique des œuvres des XXe et XXIe siècles pour apprendre à regarder, à décrypter et à s’émerveiller… Ajouter à mes livres
2 Les arts incohérents
Sophie Herszkowicz
1 citation

Non seulement l'art contemporain ennuie, mais il ment sur ses principes. Il faut revenir à ses débuts. Ajouter à mes livres
3 C'est quoi, l'art contemporain ?
Jacky Klein
1 critique

Pourquoi certains artistes utilisent-ils des crottes d'éléphants, des coquilles d'oeufs, des voitures compressées ou du chocolat pour réaliser leurs oeuvres ? Comment des objets du quotidien peuvent-ils devenir des oeuvres d'art ? Détruire un tableau, est-ce un geste créatif ? À travers les collections exceptionnelles du MoMA de New York, ce livre propose de définir l'art contemporain et invite à découvrir le travail de plus de soixante-dix artistes du monde entier des années 1960 à nos jours, de la peinture aux installations, en passant par la sculpture, la photographie et la performance. Chaque double page évoque deux ou trois oeuvres par le biais d'une technique, d'un procédé, d'un matériau ou d'une idée qui souligne la spécificité d'une démarche artistique : l'utilisation de la lumière, du blanc, des mots, du corps ; la reproduction en série, l'autoportrait, etc. Le lecteur est questionné et incité à réagir sur chacune des oeuvres pour mieux comprendre ce qu'elles provoquent en lui. En fin d'ouvrage, un glossaire et de courtes biographies des artistes permettent d'aller plus loin. Un livre idéal pour explorer l'art contemporain, se poser des questions et voir le monde différemment. Ajouter à mes livres
4 Andy Warhol : Un mythe américain
Silvia Neysters
1 critique 2 citations

L'art et la manière est une des toutes premières collections de monographies destinée à la jeunesse. Chaque ouvrage aborde la vie et l'œuvre d'un peintre de manière claire et ludique, en allant toujours à l'essentiel, et propose aux jeunes lecteurs, dès l'âge de huit ans, une approche sensible et concrète de l'Art. De son vivant, Andy Warhol était déjà une légende. Bercé dans son enfance par le mythe du rêve américain, il en est la parfaite illustration. Enfant d'émigrés pauvres, il s'est hissé grâce à son talent, bien sûr, qui bouscula les conventions, mais aussi à beaucoup de culot et d'intelligence au rang de star de l'art contemporain. L'œuvre d'Andy Warhol est le fruit de son époque et un produit de la société américaine. Son univers, c'est Superman, le Dollar, Marilyn Monroe, Coca-Cola... C'est l'Amérique ! Un livre pour partir à la découverte du monde pop et coloré d'une des dernières icônes du XXe siècle. Ajouter à mes livres
5 L'art contemporain exposé aux rejets
Nathalie Heinich
2 critiques 2 citations

La polémique sur la valeur de l’art contemporain ne cesse de mettre aux prises ses partisans, qui sont pour l’essentiel des professionnels de l’art, et des adversaires qui se réclament souvent des jugements bien sentis du « grand public ». Cela va de la surprise lors de l’emballage du Pont Neuf par Christo en 1985 à la violente controverse autour des colonnes de Buren en 1986, en passant par les procès intentés à Pinoncelli à propos de l’urinoir de Duchamp à Nîmes et d’autres affaires hautes en couleurs. Dans ce livre, Nathalie Heinich étudie les réactions du public aux œuvres d’art contemporain et met en évidence, au-delà de la polémique, l’hétérogénéité des registres d’argumentation utilisés : peu invoquent le beau, tandis que la morale, le patrimoine ou encore la signification sont le plus souvent mis en avant. Ajouter à mes livres
6 Orchidée fixe
Serge Bramly
8 critiques 12 citations

« J’ai commencé ce livre il y a un peu plus de vingt ans. Je l’ai abandonné et l’ai repris à plusieurs reprises. L’idée d’écrire quelque chose sur Marcel Duchamp m’obsédait mais je n’ai pas su pendant longtemps quelle forme cela devait prendre. Je commençais un chapitre, le jetais au rancart, l’envisageais sous un autre angle, et mes notes se seraient accumulées sans fin si je n’avais eu un jour l’idée d’y introduire des éléments personnels, quasi autobiographiques, ce dont je m'étais toujours abstenu dans mes romans. Mon point de départ était une lettre que l’artiste avait écrite à son ami Henri-Pierre Roché, le 27 mai 1942, du Maroc. Il fuyait alors l’occupation allemande et venait d’être interné dans un camp de transit, à Aïn Sebaa, dans les envions de Casablanca. ‘‘Évidemment, écrivait-il, le camp d’hébergement est une horreur (pas de lit et une salle commune avec paillasses, hommes et femmes, une centaine), mais j’ai réussi à échapper à cela.’’ Il ajoutait : ‘‘Je couche seul dans une salle de bains, très confortable, à 7 kilomètres de Casa au bord de la mer.’’ Mon projet a commencé à prendre forme lorsque je lui ai adjoint une narratrice, l’arrière-petite-fille des propriétaires de la salle de bains où Duchamp avait trouvé refuge, et un universitaire que ses recherches avaient lancé sur les traces de l’artiste. L’une habitait Tel-Aviv où avaient émigré ses parents, l’autre, Français expatrié, enseignait à l’Université du Colorado : il n'appartenait qu'à Duchamp de les réunir. Orchidée fixe (calembour emprunté aux notes l’artiste) est ainsi l’histoire d’une double rencontre, d’une double passion, et de milieux et d’époques qui se croisent dans une longue suite de causes et d’effets. » Serge Bramly Ajouter à mes livres
7 Artistes sans art ?
Jean-Philippe Domecq
2 critiques

" Il reste très difficile de parler librement d'art contemporain, c'est-à-dire sans a priori, sans souscrire aux croyances idéologiques d'une critique d'art toujours plus spéculative qui, à côté de chefs-d'œuvre, a promu d'étranges choses. Il sera donc question ici d'inflation verbale et financière sur le marché d'art ; et surtout de la faveur intellectuelle dont ont bénéficié Warhol, Buren, Ben [...], entre autres cas. Pour comprendre comment ces figures d'artistes ont pris la place dans le musée du XXe siècle, il faut chercher les causes loin en amont. Ce livre s'arrêtera donc à quelques étapes de l'art moderne pour, en fonction de leurs résultats, apprécier la validité de certaines prescriptions idéologiques des avant-gardes. Au bilan : l'art moderniste semble aujourd'hui connaître une crise [...]. Le conflit n'est plus entre passé et avenir, et l'issue est par-delà les deux académismes du Retour et du Récent. " Jean-Philippe Domecq. Ajouter à mes livres
8 Paris-New York et retour : Voyage dans les arts et les images
Marc Fumaroli
1 critique 5 citations

Quelqu'un, un beau matin, se réveille en pleine rue et s'aperçoit que les images publicitaires qui prolifèrent autour de lui et qui lui ont toujours semblé innocentes, ne le sont pas autant que cela. Et si les hommes ressemblaient à l'image qu'ils se donnent d'eux-mêmes ? Ainsi commence, par ce déclic apparemment infime, un sinueux voyage dans le temps et dans l'espace, à partir de deux bases de départ successives, New York et Paris : New York, la capitale des images modernes et contemporaines, et Paris, la capitale par excellence des arts de la " Vieille Europe ". Enquête historique dans le temps relativement court des États-Unis et de sa formidable industrie des images, pèlerinage aussi dans le temps long de la France et de l'Europe des arts visuels, de l'Antiquité gréco-romaine à nos jours, de son Orient byzantin à son Occident d'Amérique latine, cette exploration à facettes de l'univers européen de la vue devient peu à peu l'itinéraire d'une conversion. Une conversion à l'éternel retour de la beauté. Seule la beauté a rendu et peut rendre l'homme à lui-même et le monde humain habitable en les invitant à participer de la nature et de la grâce et à se libérer du vampirisme d'images-mirages, d'images-idoles, qui ne laissent sur leur passage, comme un vol de sauterelles, qu'un désert globalisé et privé de feuillage. Ajouter à mes livres
9 L'art caché : Les dissidents de l'art contemporain, Des révélations inédites sur l'art actuel
Aude de Kerros
1 critique 1 citation

L’art conceptuel (ou non-art) se présente comme l’« art contemporain », le seul art d’aujourd’hui. Il se caractérise par le refus des catégories esthétiques (comme la beauté) et des aspects matériels de l’art traditionnel (le savoir-faire, les techniques), mais il se légitime par la transgression. Il est l’art officiel, promu et financé par toutes les grandes institutions — étatiques et financières. Sa place publique occulte un immense foisonnement très divers, l’art dit caché, qui comprend du grand art, mais aussi les « artistes du dimanche ». Or le grand art aujourd’hui suit des voies singulières ; il n’est plus porté par aucun style ; il est donc difficile à reconnaître et à apprécier. Mais il existe et qui veut le chercher le trouve ! Cet essai très documenté explicite l’histoire et la nature de l’art contemporain, et dévoile cet art dissident que l’art officiel cache depuis plusieurs décennies. Cet essai extrêmement documenté tient à la fois de l’analyse (la situation de l’art) et de la polémique : l’auteur s’y emploie à démonter l’expression «art contemporain», ce qu’elle recouvre, et en quoi elle est terriblement réductrice. Contre la domination économico-politique de l’art conceptuel, Aude de Kerros nous propose de découvrir un art multiforme, clandestin, délivré de toute étiquette. Une leçon d’école buissonnière par une artiste actuelle. Ajouter à mes livres
10 Le culte du banal : De Duchamp à la télé-réalité
François Jost
2 critiques 4 citations

La télé-réalité est-elle devenue la réalité ? Et les ultimes avatars de l'art contemporain le degré zéro de la banalité ? Ou plutôt, entre l'un et l'autre, n'y a-t-il pas eu toujours ambiguïté. Duchamp, Warhol ou Perec, icônes de la modernité, n'ont-ils pas été les chantres de l'ordinaire, du quotidien, du banal ? Et n'est-ce pas Barthes en son temps qui a mis à mort la notion d'auteur ? Comment le culte du banal qui fut, jadis, à la pointe du combat contre l'institution s'est-il dilué dans nos petits écrans ? Un essai percutant sur les inversions d'un siècle. Ajouter à mes livres
11 Commande publique
Renaud Camus
1 critique 3 citations

Le livre Commande Publique est lui-même une commande publique, en l’occurrence de la part de la même instance administrative qui depuis dix ans et plus attribue à plusieurs dizaines d’artistes français et étrangers la charge, pour chacun, d’assurer la présence de l’art dans chacune des stations de la ligne A puis de la ligne B du métro toulousain – certainement l’un des plus importants ensembles d’art contemporain dans l’espace public à travers le monde... Renaud Camus n’examine pas une à une chacune des réalisations déjà en place, ou qui le seront très bientôt (et qu’il connaît pour avoir été associé très tôt à l’ensemble du projet en tant que membre des jurys successifs), mais plutôt il s’interroge, dans un esprit assez voisin de celui de son livre Du sens, sur ce qu’il en est aujourd’hui de la place de l’art au beau milieu des flux et reflux de notre société hyperdémocratique (ce qui n’est pas le parachèvement de la démocratie, on s’en doute) et post-culturelle (où tout étant culturel rien ne l’est plus vraiment). Ajouter à mes livres
12 Andy Warhol n'est pas un grand artiste
Hector Obalk
1 critique 2 citations

Persuadé qu'il n'existe pas, en art, de démonstration qui puisse prouver un jugement esthétique - sans quoi il y aurait des recettes pour réussir les oeuvres d'art - mais qu'il peut en revanche exister un certain nombre d'arguments venus soutenir ce jugement, Hector Obalk a écrit ce fameux essai qui traite tout à la fois de l'oeuvre d'Andy Warhol, de la publicité comme art, de l'art contemporain comme genre et de la valeur argumentative des discours esthétiques. C'est pour la première fois dans l'histoire de l'art qu'un jeune critique et théoricien, alors âgé de 29 ans, inspiré de philosophie analytique et de fantaisie talmudique, a tenté de soutenir un jugement esthétique négatif, sans que jamais sa prose ne verse dans le pamphlet idéologique ou le jugement péremptoire. Cet essai d'un genre nouveau, jamais ennuyeux, stimulant pour l'esprit, aussi précis que subtil, est, de plus, remarquablement documenté. Le philosophe François Rivenc, de l'Université de Paris I, l'a ainsi commenté : « Avec Hector Obalk, la critique d'art a fait des progrès. » Ajouter à mes livres
13 De Kooning, vite
Philippe Sollers
4 citations

Né en 1904 à Rotterdam, mort aux Etats-Unis en 1997, Willem de Kooning est une des figures majeures de l'expressionnisme abstrait. Cet essai, épuisé depuis dix ans, reparaît enfin. Comme l'écrivait Michel Nuridsany dans Le Figaro lors de sa première édition, en 1988 : " Sollers, bon connaisseur de l'art contemporain, ne pose pas ici au spécialiste et c'est tant mieux. C'est à un double dialogue que nous assistons. Dialogue avec l'œuvre, d'abord, bien sûr, mais aussi dialogue avec le lecteur qui se trouve apostrophé, convié à entendre la confidence parfois, bousculé un peu, entraîné toujours dans le flot verbal d'une pensée rapide qui, dirait-on, suit le mouvement de la promenade. Magnifique livre, moins "érudit", moins "savant" que partisan, subjectif à la manière dont Baudelaire disait que doivent être les critiques. Livre d'écrivain qui parle en artiste de l'art. Ainsi qu'il conviendrait peut-être plus souvent - si ce n'est toujours - d'en parler. " Ajouter à mes livres
14 Juger l'art ?
Christophe Genin
1 citation

Dès qu'il s'agit de porter un jugement sur l'art, l'activité créatrice ou ses oeuvres, nous semblons pris entre deux attitudes opposées. D'un côté, le jugement naïf qui veut n'écouter que son goût, de l'autre une forme de nihilisme qui invalide toute tentative de jugement. Serions-nous alors condamnés à l'abstention ? Loin de céder à l'esprit doctrinaire ou de se résigner au silence, les auteurs de cet ouvrage ont remis sur le métier les concepts fondamentaux de la théorie du jugement esthétique et de la critique d'art au vu de l'art contemporain. Il s'agit donc bien d'un livre critique et d'un livre sur la critique, si tant est que par critique on entende le libre examen consistant à apprécier une oeuvre ou un sentiment comme une instance de médiation entre l'oeuvre et sa réception. Pour étudier l'application du jugement à l'art, trois aspects ont été retenus. D'abord une question de principe, le problème de la règle du jugement esthétique : où la trouver ? sur quoi la fonder ? comment l'admettre ? à quoi l'appliquer ? faut-il une ou plusieurs règles ? faut-il même une règle ? Ensuite le rapport entre la critique et la démocratie, entre un engagement personnel et la communauté des avis, entre l'un et le multiple, ce qui implique une interrogation sur le sens commun, sur la voix du plus grand nombre. Enfin, la critique d'art, ouverte à de nouvelles pratiques et de nouveaux champs artistiques. Cet ouvrage est destiné à toute personne intéressée par les débats sur l'art contemporain, et soucieuse de clarifier certaines notions fondamentales. En particulier les étudiants de philosophie de l'art, d'arts plastiques, d'histoire de l'art ou des beaux-arts y trouveront des analyses de référence. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          273