AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


" Honorons nos morts !..."

Liste créée par fanfanouche24 - 18 livres. Thèmes et genres :

L'architecture et la mort"....Les lieux de repos de nos"absents".... Liste impromptue et involontaire... je tombe, devant en urgence refaire cartons de livres !!!(cause "travaux" momentanés dans mon appartement), je redécouvre une excellente publication de La Caisse des Monuments Historiques, sur l'architecture funéraire.... et quelle n'est pas ma surprise de lire un fort bel article sur "Les champs des morts corses" par Jean-Paul Pianelli... Les cimetières corses sont parmi les plus beaux que je connaisse. Je sais... j'entends ... je ne suis pas des plus objectives dans mes élans !!! je l'accorde. Il n'empêche que les cimetières corses sont à l'image de la philosophie des Corses vis à vis de leurs défunts..Lumineuse et solidaire..Cette sélection englobera des ouvrages divers sur l'architecture funéraire, les cimetières-symboliques,ainsi sur les traditions , les hommages divers rendus, selon les latitudes et les civilisations aux êtres aimés "absents"... .... en attendant, mes pensées s'envolent vers Bocognano...un petit village de la Corse du Sud, son cimetière embrassé par les belles montagnes ainsi que son Monte d'Auro....et les personnes aimées ! [en vignette, détail dans cimetière marin de Bonifacio] *** le 3 novembre 2014, après la demande de harvard concernant la terre celtique, j'ai déniché un ouvrage qui paraît fort intéressant "Crèches à os et Chapelles des morts en Bretagne" ainsi qu'un lien attractif, "Derniers sommeils en terre bretonne" : Concernant les rites, usages de la terre celtique envers les Morts… http://laviedenosancetres.fr/?page_id=2943 *****le 31 octobre 2014***** petit problème, je ne parviens pas pour l'instant à insérer une publication sur laquelle je viens de faire une brève note: "L'architecture et la mort" (Revue de la Caisse des Monuments Historiques, 1982, n° 124)- Actualisé le 30 mars 2018- Ajout le 13 août 2018- Complété le 16 novembre 2018
+ Lire la suite


1 Le Cimetière du Père-Lachaise : Promenades au fil du temps
Jose de Valverde
1 critique 1 citation

Ajouter à mes livres
2 Les lieux de culte au cimetière du Père-Lachaise
Michel Dansel
2 citations

Ajouter à mes livres
3 Le Père-Lachaise : Au coeur du Paris des vivants et des morts
Christian Charlet
"Jardin privé transformé en cimetière-jardin ouvert à la promenade publique, le Père-Lachaise est aussi le plus grand et le plus ancien des espaces verts aménagés à l'intérieur de la capitale. Dernier vestige-témoin de l'ancienne colline de Charonne, il est aujourd'hui un véritable musée en plein air des plus belles œuvres d'architecture et de sculpture consacrées à l'art funéraire. Mais il est avant tout un lieu d'accueil ouvert, tolérant et cosmopolite, sans considération de religion ou de philosophie, de culture ou de nationalité, de rang social, de fortune ou de notoriété. Il est resté, selon les mots du maire de Paris, Bertrand Delanoë, le creuset dans lequel Liberté et Egalité se sont imposées avant de former avec la Fraternité la devise de notre république" Ajouter à mes livres
4 L'Espace de la mort. Essai sur l'architecture, la décoration et l'urbanisme funéraires
Michel Ragon
"Si les dernières années ont vu paraître de nombreux livres sur l'histoire et la sociologie de la mort, il n'existait aucun ouvrage récent sur l'architecture, la décoration et l'urbanisme funéraires. Michel Ragon s'est colleté avec ce thème immense durant une dizaine d'années. Dans L'Espace de la mort, il nous montre le tombeau comme une seconde maison et le cimetière comme un double idéalisé de la ville. Du cimetière antique bordant les grandes routes au cimetière médiéval entourant l'église, Michel Ragon nous conduit aux cimetières naturistes du XVIIIe siècle, aux cimetièresmusées du XIXe siècle puis aux cimetières modernes s'identifiant de plus en plus aux "grands ensembles". Les chapitres les plus étonnants sont sans doute ceux qui ont trait au fonctionnalisme et à la mort : du bouleversement des cultes funéraires pendant la Révolution française aux projets de déportation des morts parisiens d'Haussmann, à l'économie radicale du terrain par l'incinération, aux gares funéraires et aux actuels hôpitaux-mouroirs climatisés. Mais L'Espace de la mort est aussi, fatalement, une histoire des coutumes funéraires de tous les temps et de tous les pays. Avec les implications sociologiques, politiques, métaphysiques que cela entraîne. Décors funèbres, architectures de l'Au-delà (chez Dante, Swedenborg, etc.), supplices-spectacles sur la place du Martroi, poétique des tombeaux au XVIIIe siècle; culte du coeur, des os et des reliques; embaumements et momifications; revenants (l'âme errante, sans maison); mobilier funéraire, monuments aux morts... Michel Ragon nous donne un livre surprenant, foisonnant mais rigoureux, qui est une véritable encyclopédie de "l'espace de la mort"." Ajouter à mes livres
5 Dernier Requiem pour les Innocents
Andrew Miller
24 critiques 8 citations

"En 1785, Jean-Baptiste Baratte, jeune ingénieur normand tout juste diplômé, est chargé par le ministre du roi de vider le cimetière des Saints-Innocents avant de le détruire. Situé en plein c?ur de Paris, c'est le plus ancien de la ville; depuis plusieurs années déjà, il déborde et l'odeur nauséabonde qui s'en dégage menace la santé des riverains.Jean-Baptiste envisage d'abord sa mission comme une chance d'en finir avec un passé archaïque, une tâche à la hauteur de sa modernité d'homme épris de la philosophie des Lumières. Il ne tarde pourtant pas à se demander si cette démolition n'est pas le prélude à sa propre destruction.Andrew Miller plonge le lecteur dans le Paris de la fin du XVIIIe siècle, celui des petites gens et des commerçants qui vivent autour du cimetière, et restitue brillamment le bouillonnement intellectuel dont la France est le théâtre à la veille de la Révolution" Ajouter à mes livres
6 Au Père Lachaise, son histoire, ses secrets, ses promenades
Michel Dansel
3 critiques 1 citation

" Le Père Lachaise, avec ses enchevêtrements audacieux du minéral et du végétal, domine Paris du haut de ses 44 hectares. Haut lieu d'un romantisme de belle futaie, et de la friponnerie plus ou moins tamisée, carrefour de très nombreuses célébrités, ce musée en plein air est inondé de chefs-d'?uvre à vocation sépulcrale. Il est aussi la plus belle volière de la capitale, car ici les oiseaux chantent mieux qu'ailleurs. Dans ce vaste promenoir, devenu nécromantique en 1804, s'expriment l'insolite, le fantastique, le merveilleux et l'inattendu." Ajouter à mes livres
7 L'archipel des morts : Cimetières et mémoire en Occident
Jean-Didier Urbain
"cimetières : lieux du souvenir ou trous de mémoire ? Que nous apprennent-ils sur notre société ? Et comment la crémation, apparue à la fin du XIXe siècle, a-t-elle bouleversé notre rapport aux morts et à la mémoire ? Considéré comme un classique par les historiens et les anthropologues, ce livre est aujourd'hui étudié jusque dans les écoles d'architecture et d'urbanisme." Ajouter à mes livres
8 Dix rêves de pierre
Blandine Le Callet
82 critiques 58 citations

"Certaines inscriptions funéraires possèdent un singulier pouvoir d'évocation ; leur lecture fait surgir le fantôme de personnes disparues depuis parfois des siècles. Blandine Le Callet réunit dans ce recueil des épitaphes authentiques, à partir desquelles elle imagine les dernières heures, les derniers jours ou les derniers mois du défunt. Elle ressuscite un jeune esclave à qui l'on vient d'offrir sa liberté, un philanthrope piégé dans l'étouffant huis clos d'un bordel parisien, deux êtres unis par un amour hors norme en route vers leur destin, une vieille dame acariâtre rédigeant son testament, et bien d'autres encore... Dix destins arrêtés par des morts douces ou violentes, subites ou prévisibles, solitaires ou collectives. Dix nouvelles tour à tour poétiques, féroces, tendres, dramatiques, nostalgiques ou grinçantes, dépeignant une humanité toujours assaillie par les mêmes passions, les mêmes peurs et les mêmes espoirs. Dix "rêves de pierre" pour conjurer l'oubli." Ajouter à mes livres
9 Cimetières autour du monde : Un désir d'éternité
Jean-Pierre Mohen
2 critiques 2 citations

"Un voyage autour du monde en des lieux de sérénité et de paix. Des images magnifiques invitant à méditer sur le passage de la vie à l'au-delà. De l'Océanie aux Caraïbes, d'Extrême-Orient aux Amériques, le photographe nous entraîne à travers des lieux chargés d'une émotion intenseParallèlement à ces images, le texte apporte une réflexion sur la relation des vivants et des morts. Les hommes doivent aménager des lieux de survie, de mémoire et d'éternitéToutes les sociétés sont confrontées au destin de leurs morts. Tout individu doit se résoudre à la disparition des êtres chers. Les tombes et leurs rites doivent maintenir leur mémoire et assurer l'accomplissement du deuilDevant l'universalité de ce phénomène, les habitants du monde inventent une multitude de monuments pour honorer leurs défunts. Le génie humain s'est manifesté dans la diversité des architectures, pour recevoir les offrandes et les prières, des plus modestes aux plus grandioses. Instruments fondamentaux pour la gestion du deuil, les cimetières, intégrés dans des paysages d'une grande beauté, illustrent une véritable institution dont nos sociétés contemporaines éprouvent l'impérieuse nécessité" Ajouter à mes livres
10 Les cimetières de Paris
Michel Dansel
"Cette invitation à la flânerie dans tous les cimetières de Paris constitue non seulement une fresque historique mais encore une promenade insolite, inattendue, parsemée de drôleries et de découvertes. Dans ce livre, Michel Dansel, « nécropolitain » invétéré, passe en revue les dix-neuf champs de repos « vivants », c'est-à-dire en activité, que compte la capitale. L'auteur, prix de l'Humour noir, nous entraîne dans toutes ces enclaves feuillues avec un esprit frondeur, et parfois même fripon. Dans un texte introductif riche en informations et en réflexions, il déclare qu'il préfère être vivant dans un cimetière plutôt que mort dans un hôpital ! Ce point de vue souvent partagé ne l'empêche pas de porter à la poésie un culte contagieux." Ajouter à mes livres
11 Guide des curiosités funéraires à Paris
Anne-Marie Minvielle
"De Montparnasse à Montmartre, en passant par le Père-Lachaise ou Passy, la capitale compte quatorze cimetière intra-muros. Ces champs du dernier repos n'ont toutefois pas l'exclusivité du séjour des défunts et encore moins de leur évocation. Tombeaux, mausolées, cénotaphes et statues commémoratives se trouvent encore dans les églises, les jardins, les hôpitaux ou les musées parisiens. A travers quelque 300 exemples de sépultures ou de mémoriaux, ce guide s'intéresse aux œuvres funéraires les plus insolites, tant du point de vue de leur histoire que de leurs qualités formelles et plastiques. " Ajouter à mes livres
12 Cimetière et jardin funéraire, regards croisés sur les lieux de repos
Marin Baudin
"Si la mort s’est vue refoulée des villes et de la vie tout au long au XX° siècle, le cimetière n’en demeure pas moins un des grands équipements nécessaires au fonctionnement de toute une ville. Souvent, il ne répond plus aux souhaits des habitants, comme des entreprises. Une demande de plus en plus forte se fait sentir en faveur d’une entrée de plus en plus importante de la végétation dans ce lieu, dominé par la pierre. La crémation, la dispersion des cendres ainsi que la remise en question de la concession funéraire sont autant de demandes à inscrire dans l’espace. " Ajouter à mes livres
13 Guide des tombes d'hommes célébres
Bertrand Beyern
"Rien ne révèle mieux l'âme d'un pays que ses cimetières. Ce guide, unique en son genre, recense les sépultures de célébrités que l'auteur a dénichées dans toute la France personnalités des arts et des lettres, du spectacle, de la science, de la vie militaire ou religieuse, de la politique ou du sport, qui, toutes, ont contribué à écrire notre Histoire. Regroupés par département et par commune, ce sont plusieurs milliers de noms et de sites que découvrira ainsi le lecteurDepuis les souverains mérovingiens jusqu'aux disparus de l'actualité la plus récente, des nécropoles urbaines aux champs de repos campagnards, des enclos marins aux cimetières militaires en passant par les tombes isolées en pleine nature, les cendres illustres répandues en mer, les sépultures dans les églises, les lieux d'exception comme le Panthéon ou les Invalides, ce livre offre un étonnant voyage plein d'émotions dans l'espace et dans le temps" Ajouter à mes livres
14 Ceux qui reviennent
Maryline Desbiolles
1 critique 5 citations

Suggestion de pgremaud - On pourrait aussi y ajouter "Ceux qui reviennent" de Maryline Desbiolles, une longue réflexion sur la vie et la mort débutant par la visite d'un cimetière (un livre dont je dois finir la critique...)- ( novembre 2014) Ajouter à mes livres
15 Crèches aux Os et Chapelles des Morts en Bretagne
Fons de Kort
"L’Autre Monde et la mort sont des conceptions très marquées de l’univers des Celtes et des Bretons. Ils sont, par exemple, les seuls à concevoir un enfer froid. Bien que la Bretagne ait développé un culte des morts spécifique, en accordant aux trépassés une certaine place, en personnifiant la Mort sous l’effigie de l’Ankou, il ne faudrait pas croire pour autant que l’existence de nombreux ossuaires soit un particularisme breton. L’auteur s’attache, justement, à démontrer que la présence de la mort, dans l’art pictural et dans l’architecture, résulte d’une tradition occidentale religieuse et littéraire, remontant au Moyen Âge, avec notamment le dit des trois morts et des trois vifs et la fameuse Danse macabre du charnier parisien des Saints-Innocents. La Bretagne a participé à cet élan artistique, mais l’intensité a été plus grande et plus longue qu’ailleurs. Sans doute parce que l’âme bretonne est empreinte de mysticisme. En outre, en temps que péninsule, on ne peut ignorer l’importance de la mer et les tragédies qu’elle a engendrées.
Contient près de 60 dessins N/B ou couleur à la plume et une dizaine de photographies en N/B. " Ajouter à mes livres
16 Monuments historiques n° 124 L'Architecture et la Mort
Françoise Sabatier
1 critique

Ajouter à mes livres
17 Changer l'eau des fleurs
Valérie Perrin
468 critiques 569 citations

Ce 30 mars 2018....lecture du moment très émouvante... avec en personnage central, une garde-cimetière... Ajouter à mes livres
18 Le travail des morts
Thomas Laqueur
Publication prévue pour le 9 septembre 2018 ------------------" Voilà presque 2 500 ans, Diogène demandait à ses disciples qu?à sa mort ils jettent son corps par-dessus le mur, où il serait dévoré par des bêtes sauvages. Quelle importance puisqu?il aurait quitté ce monde? Pourtant Diogène fit scandale. Pourquoi ? quel que soit le contexte religieux et idéologique, et même lorsque la croyance en l?âme est imprécise ? le corps sans vie est-il considéré, en tous lieux et à toutes époques, comme important? Comment la persistance de l?être se substitue-t-elle au cadavre? Les vivants ont bien plus besoin des morts que l?inverse, et les morts sont à l?origine de mondes sociaux. Mobilisant poésie et peinture, architecture et médecine, statuaire et géographie, littérature et théologie, ce grand livre délimite les manières dont les morts ont façonné le monde moderne, malgré le désenchantement supposé de notre ère. Trois questions le structurent. 'Où sont géographiquement les morts?' Laqueur décrit la naissance, au Moyen Âge, du lieu de repos dominant des morts ? l?enclos paroissial ? et expose les motifs pour lesquels, aux XVIIIe et XIXe siècles, il fut largement supplanté par le cimetière moderne. 'Qui sont les morts?' explicite les raisons qui ont rendu insupportable l?inhumation anonyme et conduit, depuis le XIXe siècle et à une échelle sans précédent, à réunir les noms des défunts sur de longues listes et des monuments commémoratifs. 'Que sont les morts?' éclaire l?échec de la crémation : cette technique sophistiquée ? la transformation du corps en matière inorganique ?, commencée comme une fantaisie moderniste visant à dépouiller la mort de son histoire, est venue buter sur l?inacceptable anonymat des cendres du Génocide. L?originalité foncière de Laqueur est de révéler les manières dont les morts font la civilisation à grande échelle comme au niveau intime, en tous lieux et en tous temps ; leur poids historique, philosophique et anthropologique est immense et presque sans limite ni comparaison." Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          3216