AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


MOYEN-AGE : LE CLAIR OBSCUR

Liste créée par wellibus2 - 69 livres. Thèmes et genres : moyen-âge , histoire de france , moyen-âge

Le Moyen Age est loin de nous. Pourtant il nous touche et nous le sentons proche. C'est un passé reculé, mais c'est notre passé. Il prête au rêve, voire au fantasme, mais il importe de le découvrir dans sa vérité, car bien des éléments de notre modernité ne se comprennent qu'en remontant à lui.


1 Dictionnaire du Moyen Age
Claude Gauvard
3 critiques 2 citations

280 spécialistes ont été réunis pour traiter les 1790 entrées de cet ouvrage de 1600 pages, un système de renvois par de corrélats et un index rendent la consultation aisée malgré ses dimensions et sa complexité. En d'autres termes : le Moyen Age de A à Z. Ce dictionnaire se veut une clé pour la découverte du Moyen Age occidental. Il en explore tous les aspects : l'histoire, la philosophie, la littérature Ajouter à mes livres
2 Dictionnaire des chateaux et fortifications du moyen age en France
Charles-Laurent Salch
3 critiques 1 citation

Le dictionnaire illustré des fortifications du Moyen Age en France est une encyclopédie alphabétique de tous les sites fortifiés entre le Xe et le XVe siècle, regroupant environ 30 000 notices. On y trouve : - Tous les châteaux forts (forteresses, maisons-fortes, manoirs, sites, mottes ou terrassements, enceintes, etc...) - Tous les établissements religieux fortifiés (églises, abbayes, chapelles-donjons, prieurés, commanderies, clochers, etc...) - Toutes les défenses collectives (villes, villages, beffrois, hôtels de ville, cimetières, etc...) Toutes les fortifications économiques (moulins, ponts, routes, ports, phares, etc...) Les notices se composent de la localisation topographique du monument, d'une courte description, d'un résumé historique et des références bibliographiques ou sources. Avec l'abondante illustration, photos, plans, relevés et coupes on peut appréhender l'ensemble des types de maisons seigneuriales et des formes architecturales défensives. Le répertoire par ordre alphabétique, tous départements confondus, permet une commode information sur tous les sites aussi bien au randonneur désireux d'établir un itinéraire qu'au chercheur souhaitant un renseignement rapide. Les mots de renvoi des lieux-dits aux communes facilite encore la manipulation de l'ouvrage en garantissant la découverte du monument recherché. De plus, pour facilité davantage la recherche, le Dictionnaire comporte la liste de tous les sites classés par départements. Le Dictionnaire apporte des renseignements totalement neuf sur plus de dix mille sites contrôlés sur place par l'auteur, ses collaborateurs et ses correspondants. Une vaste enquête dans les principales bibliothèques régionales de toute la France et de nombreuses prospections sur le terrain parfont la documentation. L'ouvrage est réalisé avec la participation des chercheurs et correspondants su Centre d'Etude des Châteaux Forts, Institut de Castellologie Française. Ajouter à mes livres
3 La maladie et la Foi au Moyen Âge
Lydia Bonnaventure
17 critiques 29 citations

Au Moyen Âge, la foi est omniprésente. On aime Dieu mais on le craint, on vénère la Vierge, les saints, on croit au pouvoir des reliques... De ce point de vue, la maladie est punition du pécheur, la guérison est récompense ou miséricorde. Tout dépend de Dieu. Nul mieux que Gautier de Coinci n’a su le montrer : dans ses Miracles, il a évoqué cela avec un tel talent qu’il a marqué les esprits. Son style frappe, dérange. Son message passe par les images, par les mots crus, par ses propres interventions. De la sorte, ses Miracles de Nostre Dame ne sont pas seulement une œuvre littéraire majeure du Moyen Âge. Ils constituent aussi une source étonnante sur la maladie aux XII° et XIII° siècles et sur le sens que la religion donnait alors à ces étranges dérèglements du corps: on verra ici que la maladie faisait l’objet d’une véritable appropriation par l’Église, laquelle, sciemment ou non, profitait de la peur engendrée pour transmettre ses messages moralisateurs. Ajouter à mes livres
4 le moyen âge. Voyage au coeur du monde médiéval
James Harpur
1 critique 1 citation

Ce très bel ouvrage fait revivre le Moyen Age comme aucun autre livre ne l'avait encore fait, grâce à une approche nouvelle qui tend à définir, au moyen d'un texte clair et précis, illustré de très nombreux documents, les composantes majeures de la société médiévale. Traçant un passionnant portrait des quelque 500 années que couvre le Moyen Age, ce magnifique album, qui se veut aussi un ouvrage de référence, se consulte comme un guide et se lit comme un roman. Et c'est un peu de l'âme du monde occidental qu'il nous est ainsi donné d'entrevoir et de comprendre Ajouter à mes livres
5 Le Moyen Age, une imposture
Jacques Heers
2 critiques 2 citations

Saint Louis rendant la justice sous son chêne, féodal devenu symbole d'inégalité criarde, médiéval utilisé à toutes les sauces dès qu'il s'agit de caractériser un retard ou un blocage : le Moyen Age est encombré d'a priori, de légendes forgées afin d'accentuer un misérabilisme imaginaire, voire de mensonges. Jacques Heers utilise son érudition au service d'une démystification salutaire des mille ans qui séparent la chute de l'empire romain d'Occident et la découverte de l'Amérique. Ajouter à mes livres
6 1095 - Le clair obscur. Roman de la Croisade
Jacques Céron
1 critique 1 citation

A cette époque, et avant que les peuples se fussent mis en mouvement pour cette grande expédition (la croisade), le royaume de France était livré de toutes parts aux troubles et aux plus cruelles hostilités. On n'entendait parler que de brigandages en tous lieux, d'attaques sur les grands chemins et d'incendies sans cesse répétés. Partout on livrait des combats qui n'avaient d'autre cause que l'emportement d'une cupidité effrènée et, pour tout dire en peu de mots, toutes choses qui s'offraient aux regards des hommes avides étaient livrées au pillage, sans aucun égard pour ceux à qui elles pouvait appartenir. Il y avait (aussi) à cette époque une disette générale, les riches éprouvaient une grande pénurie de grains et quelques uns d'entre eux, quoiqu'ils eussent beaucoup de choses à acheter, n'avaient cependant rien ou presque rien pour pourvoir à ces acquisitions. Un grand nombre de pauvres gens essayaient même de se nourrir de la racine des herbes sauvages, et comme le pain était fort rare, ils cherchaient de tous côtés de nouveau aliments pour compenser la privation qu'ils s'imposaient en ce point. Les hommes même les plus puissants se voyaient menacés de la misère dont on se plaignait de toutes parts ». GUILBERT DE NOGENT (1053-1124) Ajouter à mes livres
7 La vie des enfants au Moyen-Âge
Pierre Riché
Comment vivaient, il y a 1000 ans, Guillaume, Pierre, Perrette, Pacqueline, ces enfants du Moyen Age ? On les découvrira apprenant à lire et à écrire, jouant, s'exerçant à différents sports... à travers des illustrations de l'époque d'une richesse exceptionnelle, conservées à la Bibliothèque nationale de France. Ajouter à mes livres
8 Pour en finir avec le Moyen Age
Régine Pernoud
9 critiques 17 citations

Méprisés pendant des siècles, encensés par les Romantiques, ces mille ans d'histoire ont presque toujours été recouverts de la crasse de l'ignorance. Godiche ne vient-il pas de gothique? Féodal ne désigne-t-il pas l'obscurantisme le plus indécrottable ? Moyenâgeux les vieilleries poussiéreuses? Grâce à ce livre décapant, mille ans d'histoire émergent enfin - le Moyen Age est mort, vive le Moyen Age! "Régine Pernoud, à la lumière de son immense érudition d'historienne, fustige les ignares, pulvérise leurs erreurs et les idées reçues à propos du Moyen Age." Jean Prasteau, Le Figaro " Après tant d'erreurs et d'excès, le coup de poing de Régine Pernoud est salubre." Ginette Guitard-Auviste, Le Monde "Un admirable petit livre qui est à la fois une enluminure et un pamphlet." Georges Suffert,Le Point Ajouter à mes livres
9 Le bûcher
Georges Bordonove
1 critique 3 citations

1210 : Noyée dans les flammes de son bûcher, Minerve, ville forteresse réputée imprenable entre les Cévennes et les Pyrénées, capitule au terme d'un siège sans merci. Le premier acte de la tragédie cathare s'achève. Le dernier, trente-quatre années plus tard, s'appellera Montségur. Dans ce roman superbe s'inspirant de la première phase de la croisade des Albigeois qui déchira la France il y a quelque sept cents ans, entraînant la disparition de la civilisation occitane, Georges Bordonove, sur fond authentique de la geste des " Parfaits ", mêle avec une rare maîtrise l'Histoire, le sang, la foi, la volupté et la mort. Guilhem, jeune seigneur de Minerve, accueille dans son château, par bravade plutôt que par foi véritable, une horde d'hérétiques traqués par les Croisés de Simon de Montfort. Parmi les fugitifs se trouve Esclarmonde, indicible beauté de vigt ans, ardente, rayonnante, vouée aux béatitudes célestes et non au plaisir des sens. Mais dès le premier regard qu'il porte sur elle, Guilhem sait qu'elle lui appartiendra. Le Bûcher, livre d'une saisissante grandeur, d'une force, d'un lyrisme, d'une poésie qui subjuguent, évoque l'essentiel du drame cathare : le conflit pathétique entre l'amour selon la chair et l'amour selon l'esprit, la coexistence, parfois incompatible, du bonheur et du devoir. Ajouter à mes livres
10 Jacques de Molay - Le crépuscule des templiers
Alain Demurger
2 critiques 16 citations

Critique de Sarindar : Alain Demurger est le meilleur connaisseur, à la suite de Laurent Dailliez, de l'histoire des ordres de moines-soldats fondés dans le contexte politique, économique, sociologique, démographique et militaire des Croisades. Son portrait de Jacques de Molay nous fait nous demander si ce dernier des Grands-Maîtres de l'Ordre du Temple, créé par Hugues de Payens en 1118, était le mieux placé pour accéder au magistère dans sa phalange. Bon soldat, il eût fait merveille en Terre Sainte si les "Francs" avaient pu s'y maintenir. Mais la perte de la dernière grande place côtière, Saint-Jean-d'Acre, en 1291, et la mort héroïque mais inutile du grand-maître Guillaume de Beaujeu, le placèrent au sommet de la hiérarchie au moment où la raison d'être d'institutions comme l'ordre des Templiers, la garde des Lieux Saints perdus depuis longtemps, ne pouvait plus être invoquée, sauf à vouloir reconquérir Jérusalem au plus vite. Hors, avec l'arrivée sur le trône de France en 1285, d'un homme comme Philippe IV le Bel, peu fait pour cultiver les vieilles lunes et plutôt enclin au réalisme en matière politique et financière, Jacques de Molay allait avoir affaire à un interlocuteur redoutable. Le roi de France osa poser la question : pouvait-on maintenir en vie plusieurs ordres monastiques et militaires alors que les Occidentaux avaient perdu pied au Levant ? Ne devait-on pas les fusionner pour n'en laisser qu'un seul ? On proposa à Molay d'accepter de s'entendre, à cette fin, avec les Hospitaliers, frères rivaux des Templiers, mais le refus obstiné de ces derniers, détermina Philippe le Bel à pousser une Papauté plus ou moins mise au pas et dépendante des volontés du Capétien (Bertrand de Got était devenu pape en 1305 sous le nom de Clément V et ne séjournait pas à Rome mais sur les bords du Rhône, à peu de distance des terres contrôlées par les hommes du roi de France), à faire en sorte que les Templiers entendent raison. Philippe le Bel était surtout impatient de faire sentir sa force à un Ordre qui, riche de possessions domaniales et agraires, et fort d'un réseau de commanderies reparties non seulement sur tout le territoire français mais aussi dans le reste de l'Europe, était devenu une puissance économique et financière en engrangeant les donations et en exerçant en partie la fonction bancaire mais seulement pour le prêt (sans intérêt) et le transfert de fonds par le moyen des lettres de change, système fonctionnant grâce aux nombreuses implantations de l'Ordre. Le trésorier de l'Ordre tint même pendant un certain temps le rôle de contrôleur des recettes et dépenses de la couronne. Intolérable pour un roi comme Philippe le Bel (rappelons aussi que Saint Louis, grand-père de Philippe, n'appréciait guère ces moines-soldats). Les réticences des Templiers à se plier aux exigences du roi et du pape, qui, prétextant de les faire se vouer à un plan efficace de reconquête de la Palestine, de la Syrie et du Liban, de concert avec les Hospitaliers, en ne formant plus qu'un seul bloc, pour mieux les contrôler, ne firent que renforcer la volonté de Philippe le Bel de les abattre. L'arrestation massive de tous les Templiers de France par les sénéchaux et baillis, au matin du 13 octobre 1307, leur emprisonnement et les méthodes employées par leurs geôliers et tourmenteurs pour obtenir d'eux des aveux quant à des accusations de pratiques homosexuelles, de rites blasphématoires sur des crucifix, de multiples reniements du Christ au cours des cérémonies d'admission dans les rangs de l'ordre, etc., tout cela conduisit, malgré le rappel des prévenus qu'ils n'avaient de comptes à rendre qu'au pape à la protection duquel ils en appelèrent, à la condamnation de l'ordre, dissous officiellement le 3 avril 1312. Jacques de Molay, par ses aveux obtenus par la force, par ses atermoiements, ses rétractations et son envie finale de défendre l'honneur de l'ordre coûte que coûte, ne fit que révéler des faiblesses humaines, fort compréhensibles, en même temps qu'une absence d'intelligence politique, et même s'il ne fut pas le seul responsable de cette situation, il manqua de réflexe quand la possibilité lui fut offerte de sauver l'ordre en acceptant de le fondre, avec celui de l'Hôpital, dans une seule et même organisation. L'ordre des Templiers, qui aurait pu devenir un véritable État dans l'État si les Capétiens ne l'avait remis à sa place, mourut de l'intransigeance et de la perte de sens du réel de ses têtes dirigeantes. Et Jacques de Molay périt avec courage le 18 mars 1314, sur un bûcher dressé à la pointe de l'île de la Cité, sur l'actuel terre-plein du Pont Neuf. A ses côtés furent brûlés également Geoffroy de Charnay et Geoffroy de Gonneville. François Sarindar, auteur de : Lawrence d'Arabie. Thomas Edward, cet inconnu (2010 Ajouter à mes livres
11 Le passeur de lumière - Nivard de Chassepierre maître verrier
Bernard Tirtiaux
48 critiques 40 citations

"La lumière est diffuse", dit Rosal de Sainte-Croix au jeune Nivard de Chassepierre. " Elle est fugace, changeante, capricieuse. Elle a toutes les ruses. Jamais tu ne seras satisfait de ton ouvrage, si beau soit-il. Jamais tu n'auras assez de couleurs dans tes casiers pour donner vie à un vitrail comme tu le souhaites, jamais tu n'auras la certitude de colorer juste comme on chante juste. Qu'importe! Tes pas partent du feu et tu dois atteindre le feu, devenir un maître en ton art. " Nivard ne déçut pas le chevalier qui attendait de lui la plus vertigineuse escalade jamais rêvée vers la lumière. Animé par une passion presque charnelle pour le verre et ses sortilèges, il récolte d'Orient en Occident les couleurs alchimiques de nos cathédrales. Il oeuvre en Bavière, à Saint-Denis, au Mans, à Chartres... La quête déchirée de ce "passeur de lumière" sera alors celle d'un artisan sublime, funambule oscillant entre le ciel et l'ombre... Ajouter à mes livres
12 La Révolte des nonnes
Régine Deforges
12 critiques 5 citations

"Livre historique qui se passe aux alentours de Poitiers en 589. Livre de diablerie, de sorcellerie, de philtres d'amour et de religion, et qui conte l'histoire de la reine Vanda, enfant nourrie par une louve, et élevée ensuite par une reine devenue religieuse. Un roman d'une écriture simple, pleine de références authentiques, et passionnant." Françoise Xenakis, Le Matin de Paris. Ajouter à mes livres
13 Les pierres sauvages
Fernand Pouillon
16 critiques 17 citations

Ce roman se présente comme le journal du maître d'œuvre qui, au douzième siècle, édifia en Provence l'abbaye du Thoronet, exemple d'architecture cistercienne. Jour après jour, nous voyons ce moine constructeur aux prises avec la faiblesse des hommes et l'inertie des choses, harcelé par les éléments contraires et, plus encore, par ses propres contradictions. La vie d'un chantier médiéval, les problèmes techniques, financiers ou doctrinaux que posait sa bonne marche, les solutions d'une étonnante modernité qui leur furent données apparaissent ici bien peu conformes à ce Moyen Age de convention dont l'image encombre souvent nos mémoires. Cependant, cette vivante chronique de la naissance d'un chef-d'œuvre, appuyée à la fois sur des recherches historiques originales et sur une longue expérience du métier de bâtisseur, est aussi une réflexion passionnée sur les rapports du beau et du nécessaire, de l'ordre humain et de l'ordre naturel. Et elle est encore une méditation lyrique sur l'Ordre en lequel tous les ordres ont leur place, et sur cet art qui rassemble tous les autres : l'architecture. Mais elle est, d'abord, un acte de foi. Ajouter à mes livres
14 Alamut
Vladimir Bartol
40 critiques 67 citations

Hassan Ibn Saba grand maître de la secte des assassins « … je partage l’humanité en deux catégories fondamentalement différentes : une poignée de gens qui savent ce qu’il en est des réalités et l’énorme majorité qui ne sait pas. » Retranché dans sa citadelle dominant la plaine, le grand maître Hassan Ibn Sabbâh mène, à la fin du XIe siècle, une guerre sainte en Iran. Il n’a que peu de soldats et seuls ses proches le connaissent intimement. Parti de presque rien, sans armée, sans terre et sans guère d’appuis à la cour, il dominera le monde. Des hommes seront prêts à mourir pour lui avec le sourire aux lèvres. Des foules entières se prosterneront sans combattre. Un millénaire plus tard, la manipulation des masses, telle qu’il la pratiqua, continue d’ébranler les empires modernes. Mélange d’aventures et de philosophie politique, Alamut n’évoque la violence des complots d’alors que pour mieux renvoyer aux problèmes cruciaux des civilisations modernes. Ajouter à mes livres
15 Le Pauvre d'Orient
Alain Absire
1 critique

Printemps 1219 : François d'Assise, assoiffé de Dieu jusqu'au martyre, s'embarque pour les croisades. Posant ses pas dans ceux du Christ, il part prêcher la pénitence sous les remparts de Damiette assiégée. Désireux d'apaiser les loups qui se disputent la Terre sainte, il voit dans Jérusalem, blessée mais resplendissante, l'aboutissement de sa quête évangélique. Au cours de ce périple, le saint, quittant son propre camp, part à la rencontre du puissant sultan d'Egypte, Malek al-Kamel. Tandis que, dans une folie de massacres et de sang, se succèdent sièges et batailles, ces deux figures hors du commun nouent un étrange dialogue. Sans autre arme que la foi profonde, deux visions du monde se cherchent, se bousculent, en viennent à se frôler... Fragiles moments de grâce où tout paraît possible, où le roi puissant et le saint dépenaillé, ignorant la rage des guerriers de Dieu, entrevoient soudain l'unique chemin de la paix. Cet étonnant récit, qui se fonde sur des faits historiques attestés par de nombreux témoins, prolonge une quête toujours d'actualité : la rencontre, heurtée mais féconde, entre Islam et chrétienté. Ajouter à mes livres
16 La Confrérie des Eveillés
Jacques Attali
27 critiques 14 citations

1215 - Rencontre entre un philosophe musulman et un jeune médecin juif Au XII°s, à Cordoue, avant d'être torturé et pendu, un artisan juif eut le temps de révéler à son neveu comment obtenir le livre"le plus important à avoir jamais été écrit par un être humain". Lancé dans cette quête à travers l'Europe et le Maroc, Maïmonide croise un jeune musulman, Averroès, entraîné dans la même recherche. L'un et l'autre - qui deviendront des géants de la pensée - sont poursuivis par un groupe mystérieux bien décidé à tout faire pour les empêcher d'aboutir : la Confrérie des Eveillés. La plupart des personnages de ce roman ont réellement existé.[.........] Tout donne à penser que le plus grand des penseurs juifs et le plus grand des philosophes musulmans ont dialogué exactement comme ils le font ici[........] Ajouter à mes livres
17 Hurlemort
Serge Brussolo
17 critiques 20 citations

Thriller fantastique et peinture saisissante d'une époque. de violence fanatique Hurlemort est le minuscule village perdu au milieu des bois où, d'après la légende, se sont retranchés les dieux anciens chassés de leurs fiefs par l'expansion du christianisme. Depuis qu'ils habitent cette forêt épaisse, peuplée de loups et de lutins, on fait bien des efforts pour s'habituer à ces curieux voisins, et la vie n'est pas toujours facile en ce début du XIVe siècle. L'ombre du mystère plane sur Hurlemort. Qu'est devenu le seigneur des lieux, le baron Gilles, qui a disparu un beau matin au cours d'une partie de chasse ? Son absence inexplicable provoque la venue du terrible Jôme le Noir, moine fou, exorciste hanté par le diable... Ajouter à mes livres
18 Trafic de reliques
Ellis Peters
22 critiques 8 citations

Frère Cafdaël va démasquer les coupables Frère Cadfael fait partie d'une délégation religieuse qui se rend au Pays de Galles pour ramener à l'abbaye bénédictine de Shrewsbury les reliques de Sainte Winifred. Les tractations avec les Gallois sont difficiles. Pendant le séjour, Rhisiard, leader de l'opposition au transfert, est assassiné. Immédiatement son pauvre serviteur, anglais et amoureux transi de sa fille, est désigné coupable. Ce n'est pas l'avis de Frère Cadfael qui va apporter son aide à cet homme malheureux que le destin accable. Inspiré par un fait divers contemporain de transfert de relique, ce subtil roman d'Ellis Peters a réussi à faire fonctionner une intrigue policière dans un cadre de l'Angleterre du XIIe siècle parfaitement décrit et mis en valeur. Cette conteuse hors pair, surnommée la Schéhérazade anglaise, poursuit ici la saga de son moine enquêteur dont le succès grandissant lui a valu l'adaptation sur le petit écran. --Christophe Dupuis Ajouter à mes livres
19 La Dame à la Licorne
Tracy Chevalier
87 critiques 31 citations

Sentiments, haine, passion, désir et trahison Désireux d'orner les murs de sa nouvelle demeure parisienne, le noble Jean Le Viste commande une série de six tapisseries à Nicolas des Innocents, miniaturiste renommé à la cour du roi de France, Charles VIII. Le commanditaire est riche, il rêve de grandes scènes de chasse et de batailles. Surpris d'avoir été choisi pour un travail si éloigné de sa spécialité, l'artiste accepte après avoir entrevu la fille de Jean Le Noble dont il s'éprend. Elle deviendra l'inspiratrice et le modèle des tapisseries. Cette passion entraînera Nicolas dans le labyrinthe de relations délicates entre maris et femmes, parents et enfants, amants et servantes. A Bruxelles, le lissier Georges de La Chapelle est confronté au plus grand défi de sa carrière. Jamais il n'a accepté un travail aussi ambitieux dans des délais aussi brefs. Mais les commandes sont rares et le marchand est puissant. Toute la vie de son atelier et de sa famille en sera bouleversée. En élucidant le mystère d'un chef-d'oeuvre magique, Tracy Chevalier ressuscite un univers de passion et de désirs dans une France où le Moyen Age s'apprête à épouser la Renaissance. Ajouter à mes livres
20 Le Printemps des cathédrales
Jean Diwo
18 critiques 2 citations

Après les architectes du Colisée, l'introduction de la peinture à l'huile en Italie, les fontainiers des jardins de Versailles. c'est au peuple des bâtisseurs de cathédrales que Jean Diwo a choisi de rendre hommage. Au XIIe siècle, l'abbé Suger, une personnalité rayonnante, décide d'embellir l'abbaye de Saint-Denis, au nord de Paris. En neuf ans, il en fait reconstruire la façade et le chevet. L'ensemble sera considéré comme le tout premier chef-d’œuvre de l'architecture gothique. Dans la fresque romanesque de Jean Diwo, Pasquier, le premier d'une lignée, est maître d’œuvre. Il a deux fils qui lui succéderont. Ils ont à la fois un rôle de sculpteur et d'architecte, et sortent de la matière. avec les maîtres de métiers et les compagnons, une célébration de pierre qui dure encore aujourd'hui. Sous l'impulsion Tel est le cadre historique du dernier roman de Jean Diwo. Fidèle à sa méthode il s'intéresse à un corps de métiers qui a ses traditions ses règles. ses secrets, ses techniques. Grâce à cela, un siècle entier se rapproche de nous, vibrant de foi et d'enthousiasme. Ajouter à mes livres
21 Les rois maudits
Maurice Druon
43 critiques 23 citations

Qu'il s'agisse de l'administration, des questions fiscales et monétaires, du conflit avec la papauté, des affaires flamandes ou encore du procès du Temple, Philippe le Bel, intransigeant sur ses prérogatives et secret dans ses démarches, se montra bien un " roi de marbre " froid et impénétrable, comme l'a un jour remarqué un envoyé du roi d'Aragon. Un roi aussi qui s'entoura de conseillers dont, n'en déplaise aux légendes malveillantes, il n'a nullement été le jouet : le livre définitif de Jean Favier, paru en 1978, tord le cou à ce cliché et à bien d'autres. Quant au travail remarquable qu'au début de sa carrière (1963) le grand médiéviste a consacré au dernier des grands serviteurs de Philippe le Bel, le chambellan Enguerran de Marigny, quasi- " vice-roi " à la fin du règne, il n'était plus disponible depuis des décennies. Il fournit un précieux contre-point à la biographie du souverain. Ajouter à mes livres
22 Le Nom de la rose
Umberto Eco
219 critiques 301 citations

Porté à l'écran par Jean-Jacques Annaud avec Sean Connery dans le rôle de Guillaume, "Le Nom de la Rose" fait date dans l'histoire des romans policiers historiques. Umberto Eco n'est pas seulement un romancier, c'est surtout un érudit qui connaît son sujet sur le bout des doigts. Il entraîne le lecteur dans une aventure à la fois philosophique et policière, où il est question d'Aristote, de liberté, d'injustice et de cyanure. Un roman exceptionnel. --Lisa B.-- Ajouter à mes livres
23 Les Piliers de la terre
Ken Follett
511 critiques 229 citations

Dans l'Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne, mais l'amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes. Abandonnant le monde de l'espionnage, Ken Follet, le maître du suspense, nous livre avec "Les Piliers de la Terre" une œuvre monumentale dont l'intrigue, aux rebonds incessants, s'appuie sur un extraordinaire travail d'historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l'Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d'une superbe épopée romanesque dont il aimerait qu'elle n'ait pas de fin. Ajouter à mes livres
24 Le Loup bleu
Yasushi Inoué
23 critiques 20 citations

Gengis-khan (1167-1227) - le "conquérant du monde", selon ses chroniqueurs - avait formé un empire démesuré allant de Pékin à la Volga. Yasushi Inoue raconte l'épopée de ces fils du "loup bleu et de la biche fauve", les chevauchées triomphantes, les butins fabuleux et les carnages qui entraînèrent les hordes mongoles en terre d'Islam et, au-delà de la Grande Muraille, dans la mythique Chine. Mais, de bataille en bataille, c'est à la découverte d'un homme énigmatique que nous convie l'écrivain: à partir des chroniques de l'Histoire secrète des Mongols, il reconstitue peu à peu le mystère de la vie de celui qui n'eut de cesse de devenir le légendaire "Loup bleu". Ajouter à mes livres
25 La Joie des pauvres, tome 1
Zoé Oldenbourg
1 critique

En 1095, des milliers de pauvres se mettent en route pour répondre à l'appel à la croisade d'Urbain II. Ils seront la "chair à canon" utilisée par ducs et barons pour se tailler leurs royaumes en Orient Ajouter à mes livres
26 La Joie des pauvres, tome 2
Zoé Oldenbourg
1 critique

En 1095, des milliers de pauvres se mettent en route pour répondre à l'appel à la croisade d'Urbain II. Ils seront la "chair à canon" utilisée par ducs et barons pour se tailler leurs royaumes en Orient Ajouter à mes livres
27 Le Médecin d'Ispahan
Noah Gordon
56 critiques 23 citations

Londres, en l'an 1021. Orphelin Rob J. Cole, neuf ans, est recueilli par un barbier-chirurgien et devient son apprenti. Ensemble, ils sillonnent l'Angleterre. C'est une époque où l'on brûle les sorcières, où la vie est dure et la mort vite venue... Mais Rob n'a qu'une idée en tête : devenir médecin et il a un terrible don : il sent si un patient va mourir lorsqu'il lui prend la main. Ayant appris qu'on peut étudier sérieusement la médecine chez les Arabes, Rob n'hésite pas et, à vingt ans, le voilà qui traverse l'Europe pour gagner l'Orient. Comme chez les Arabes, on n'admet pas les chrétiens, il va se faire passer pour juif... Le médecin d'Ispahan est un formidable roman d'aventures. Ajouter à mes livres
28 L'héritière des templiers, tome 2 : Le chevalier de Quaranteine
Renaud Chantefable
1 critique

4 Tomes Tous les espoirs de revoir à nouveau flotter en Terre sainte l’étendard des chevaliers de l’ordre reposent désormais sur la sœur de Crapaud, la jeune Marie. De leur côté, le Saint-Siège a missionné frère Andréas et les hospitaliers tentent par tous les moyens de récupérer l’inestimable trésor. Le nouveau roi de France, Philippe de Valois, dont la légitimité sur le trône est contestée, aimerait également détenir le secret des templiers qui serait source d’une immense puissance. Entourée de duplicité, Marie trouve cependant aide et protection en la personne de Thibaut de Bois-Aubert, un jeune chevalier. Sa quête le mènera en Palestine pour y défier le légendaire gardien des richesses tant convoitées, le mythique chevalier de Quaranteine Ajouter à mes livres
29 Le Château des papes, tome 1. Les Intrigants
Claude Mossé (II)
1 critique

- 3 volumes - De 1305 à 1376, Avignon a été la capitale de la chrétienté. Sept papes s'y sont succédé, dont six d'originefrançaise; Jacques Duèze fut le deuxième d'entre eux, sous le nom de Jean XXII. Ce roman couvre son long pontificat qui dura 18 années pendant lesquelles intrigues, complots et corruptions de toute sorte n'ont cessé d'agiter la RRome Povençale. Ajouter à mes livres
30 Misayre! Misayre!
François Salvaing
4 critiques 2 citations

Ecrit à la manière d'un conte médiéval, ce roman conte l'histoire de Misayre le forgeron à qui des pèlerins, en route pour Compostelle, ont accordé trois voeux, grâce à quoi quand la mort vient, il lui impose délai sur délai. Ajouter à mes livres
31 L'étoile du temple
Maud Tabachnik
3 critiques 7 citations

À Troyes, en l'an 1306, le templier Agnetti est retrouvé torturé et assassiné sur les terres du lapidaire juif Aaron Mayerson. Celui-ci devait polir le Jaidpur, fabuleux diamant offert à Philippe Le Bel par la République de Venise pour sceller leur alliance contre Gènes. Or, le diamant reste introuvable. Les soupçons se portent immédiatement sur Mayerson. N'est-il pas le riche représentant du peuple déicide, et donc le coupable parfait ? Il est arrêté et soumis à la question. Sa fille, la belle, opiniâtre et érudite Rachel, comprend qu'il s'agit d'un leurre et se met en quête pour démêler l'écheveau de cette histoire où elle pressent le piège politique. Juifs et Templiers n'en feraient-ils pas les frais au profit de Jean Le Pieux, demi-frère bâtard de Philippe Le Bel ? En ces temps obscurs, une véritable course contre la montre s'engage où tous les coups sont permis afin d'asseoir son pouvoir. Rachel parviendra-t-elle à faire sortir son père des geôles effroyables du roi et à éviter à son peuple un nouvel exil ?Spécialiste du thriller à l'américaine, Maud Tabachnik réussit avec succès son entrée dans le roman historique à suspens. Le personnage original de Rachel, femme de caractère, féministe avant l'heure, en fait sa force.--Claude Mesplède Ajouter à mes livres
32 Blanche de Saintonge
Violaine Massenet
Sur fond de magie noire, de joutes chevaleresques et d'amour pur, entre réalisme et légende, violence et sensualité, Violaine Massenet nous offre le captivant portrait d'une femme libre Ajouter à mes livres
33 L'enfant de la Toussaint : La Bague au lion, tome 1
Jean-François Nahmias
2 critiques

(3 volumes) Paris, 1er novembre 1337. Edouard III d'Angleterre adresse un message à Philipe VI, roi de France : c'est la guerre. La même nuit, dans un château de Bretagne, les hurlements des loups annoncent une naissance hors du commun. Le destin de François de Vivraie traversera le siècle de la guerre de Cent Ans. Batailles et tournois, châteaux et alcôves sont le décor de ce roman foisonnant d'aventures. Son héros, parfait chevalier, amoureux passionné, brille de toute la magie du Moyen-Age. Ajouter à mes livres
34 Les dames de Clermont, Tome 1
Anne Courtillé
3 critiques

En l'an 1295, maître Omblard, peintre itinérant au grand cœur, arrive à Clermont - en Auvergne - avec son apprenti, Martin l'orphelin. Ils trouvent de l'ouvrage sur le chantier de la cathédrale où bâtisseurs, verriers et sculpteurs s activent. Dès lors, la vie de Martin prend un tout autre tour. Grâce à la générosité de Géraud Brillat qui l'a pris en amitié, il part étudier le droit à Paris et, après maintes folles estudiantines, devient un personnage important, admis au Conseil du Roi... Mais son destin sera bouleversé par la rencontre de certaines gentes dames et damoiselles. Anges aux yeux bleus, cruelles aux yeux noirs ou charmantes aux yeux noisette qui mènent le monde à leur guise... Ajouter à mes livres
35 Le Médecin de Tolède
Matt Cohen
8 critiques 21 citations

A la fin du XIV siècle, Avram Espinosa Halevi, quitte l'Espagne quand il comprend que les temps de coexistence harmonieuse entre juifs et Chrétiens sont terminés. Il retourne à Montpellier où il avait fait ses études de médecine. Ajouter à mes livres
36 Le sceau de Vladimir
Elena Arseneva
4 critiques 7 citations

Après l'Angleterre, l'Australie, l'Egypte… Grands Détectives conquiert de nouveaux espaces en explorant la Russie du XIe siècle à travers les aventures du boyard Artem, proche conseiller du prince Vladimir. Un drame inaugure l'odyssée : le Garde des livres du prince de Rostov est assassiné au cours d'une mission à Zalessk. Vladimir l'avait chargé d'acquérir plusieurs livres grecs fort rares, allant jusqu'à lui confier son sceau personnel. Dérobé par les meurtriers, le sceau du prince peut se transformer entre leurs mains en une arme redoutable. Ce crime odieux devient dès lors une affaire d'Etat. Fort de son expérience de guerrier et de son habileté diplomatique, Artem, chef des droujinniks, mène l'enquête. Ses investigations le conduiront dans les ruines Berendeï, lieu maudit selon une vieille croyance païenne, un lieux pourtant où Artem ne fera pas que de mauvaises rencontres…. Ajouter à mes livres
37 La Conjuration
Dominique Baudis
2 critiques 2 citations

Après la décadence, la chute du Royaume de Jérusalem avec la victoire de Saladin en 1187. Ajouter à mes livres
38 Orm le Rouge, tome 1 : Sur les mers de la route de l'Ouest
Frans Gunnar Bengtsson
4 critiques 4 citations

(2 tomes) Orm le Rouge, jeune Viking à la crinière rousse et au tempérament impétueux, s'embarque dans une expédition maritime sous les ordres de Krok. Krok est un grand chef viking, un conquérant qui se rit des combats, des pillages et des massacres, un consommateur invétéré de bière et de femmes, porté par la chance sur toutes les mers. Parti pour l'Irlande, il cinglera finalement pour la péninsule Ibérique, la rumeur lui ayant conseillé d'éviter les valeureux guerriers sévissant dans le Nord et lui ayant vanté les richesses bien mal gardées des contrées méridionales. Cette épopée viking plus vraie que nature, cruelle et sanglante, est un flamboyant roman picaresque au ton enlevé et plein d'humour. Emblématique d'un passé légendaire et d'une Scandinavie au coeur des conquêtes dans l'Europe médiévale, elle a connu un formidable succès mondial et a été traduite dans de très nombreuses langues. Ajouter à mes livres
39 Gaston Phébus, tome 1 : Le Lion des Pyrénées
Myriam de Béarn
7 critiques 3 citations

. Grand prix de l'Académie du Languedoc Ajouter à mes livres
40 Notre-Dame de Paris
Victor Hugo
174 critiques 313 citations

Dans le Paris du XVe siècle, une jeune et superbe gitane appelée Esméralda danse sur le parvis de Notre Dame. Sa beauté bouleverse l’archidiacre de Notre-Dame, Claude Frollo, qui tente de l'enlever avec l'aide de son sonneur de cloches, le malformé Quasimodo. Esmeralda est sauvée par une escouade d’archers, commandée par le capitaine de la garde Phoebus de Châteaupers... Ajouter à mes livres
41 L'Orient des croisades
Georges Tate
2 critiques

De Godefroi de Bouillon à Saint Louis, durant deux siècles, des Occidentaux de toutes classes sociales se croisent pour conquérir et défendre la Terre sainte.Au nom du Christ, ils massacrent les infidèles, prennent Nicée, Antioche, Tyr, Jérusalem, et fondent les Etats latins d'Orient.Pour les musulmans, cette épopée de la foi est une agression barbare. Avec Zengi et Nur ed-Din, ils se mobilisent et proclament la guerre sainte.Saladin porte aux Francs le coup fatal. Les vainqueurs conservent un souvenir douloureux de leur premier contact avec l'Occident.Georges Tate retrace les étapes de cette confrontation sanglante entre deux mondes. Ajouter à mes livres
42 Natures mortes au Vatican : Roman noir et gastronomique en Italie à la Renaissance
Michèle Barrière
13 critiques 5 citations

Rome, automne 1570. On court les fêtes somptueuses des princes et des cardinaux. François, le héros de Meurtres à la pomme d'or, est à présent le secrétaire de Bartolomeo Scappi, le cuisinier personnel du pape. Il l'aide à rédiger son Opera, un recueil de quelque mille recettes, toutes plus délicieuses et originales les unes que les autres : tourte aux asperges, crème à la hongroise, gâteau d'aubergines, parpadelles au bouillon de lièvre, pigeon à la sauge... Mais des événements inquiétants se produisent : le peintre Arcimboldo est enlevé, François est victime d'un odieux chantage, une fête vire à l'orgie et au massacre. De Rome à Naples, puis Genève, le lecteur friand d'aventures et de gastronomie suit avec bonheur la quête de François, dans cette Renaissance où mort et volupté se côtoient constamment. Ajouter à mes livres
43 Meurtres à la pomme d'or
Michèle Barrière
44 critiques 22 citations

An de grâce 1556: François, étudiant en médecine à Montpellier, n'a qu'une idée en tête: devenir cuisinier. Aux dissections, il préfère l'étude du safran, de la cardamome, du gingembre, du macis et autre maniguette sous la houlette de l'apothicaire Laurent Catalan. Mais une série de morts suspectes sème le trouble dans la ville. Un mystérieux breuvage distribué par un apothicaire ambulant en est la cause. Laurent Catalan, en raison de ses origines juives et de ses sympathies pour les protestants est accusé de complicité et jeté en prison François mène l'enquête jusqu'à Bologne. Parviendra-t-il à sauver Catalan? Ajouter à mes livres
44 Les croisades
Zoé Oldenbourg
1 critique 1 citation

Les croisades sont un phénomène d'ordre tout à la fois religieux, culturel, social et politique. Il fallait donc déployer une approche historique qui restitue la totalité des dimensions de cet événement d'une portée immense et dont notre époque se fait encore l'écho. La grande historienne Zoé Oldenbourg distingue deux époques : la première (de 1096 à la fin du XIIe siècle) comprend la conquête de la Terre sainte, la fondation du royaume franc d'Orient, la chute de ce royaume; la deuxième (1202-1270) comprend les tentatives de reconquête des Lieux saints, toutes avortées ou détournées de leur but initial : la conquête de Constantinople, les croisades d'Égypte. Le présent ouvrage traite de la seule première époque des croisades. L'auteure explique les origines du mouvement et les rapports entre l'Occident latin et les deux grandes civilisations orientales : Byzance et l'Islam. Elle retrace l'histoire du royaume latin de Jérusalem, ce curieux État franc, qui, né du plus brutal esprit de conquête, fut un instant sur le point de devenir un médiateur entre l'Orient et l'Occident. Zoé Oldenbourg, née à Saint-Pétersbourg en 1916. Je suis [?] un écrivain d'Histoire, c'est à dire tourné vers l'Histoire. Non pas historien ; romancier. Historien aussi, à l'occasion. J'aime le fait historique pour sa beauté propre, en dehors de toute référence au présent. Zoé Oldenbourg, Visages d'un autoportrait, Gallimard, 1977 Ajouter à mes livres
45 Les croisades
Michel Balard
Les croisades ont d'abord été la grande affaire et l'aventure des croisés. Elles ont aussi été notre guerre sainte, avec des caractéristiques militaires et religieuses, financières et mystiques. Elles ont encore été le grand choc entre l'Orient et l'Occident, avec les batailles, les entreprises et les ruptures politiques. Les croisades restent dans notre mémoire collective l'une des grandes aventures, à épisodes multiples, de l'Histoire universelle. Aussi l'interrogation centrale, pour celui qui se plonge dans l'étude de cette longue épopée, est d'en établir le bilan. Celui-ci donne le clair sentiment de son caractère éminemment négatif. Tant de courage, tant d'héroïsme, tant de sang versé (mais aussi tant d'esprit d'entreprise, tant d'intérêts investis, tant de volonté de puissance) semblent donc n'avoir abouti qu'à un désolant naufrage. Reste qu'on ne saurait négliger l'importance de ces expéditions et de ces idées : pendant des siècles, elles ont mobilisé les forces vives de la grande famille occidentale, laquelle demeure, longtemps après la chute d'Acre en 1291, hantée par l'idée de croisade. On trouvera ici rassemblés, et présentés par Robert Delort, les articles d'abord parus dans un numéro spécial de la revue l'Histoire, qui abordent tous ces aspects d'un des drames majeurs du Moyen Age. Michel Balard est un historien français, spécialiste du Moyen Âge. Il est aujourd'hui professeur émérite à l'université de Paris-I Panthéon-Sorbonne Ajouter à mes livres
46 La chambre des dames et le jeu de la tentation (relies sous emboitage)
Jeanne Bourin
1 critique

Suggestion de Patsales Jamais le Moyen Age n'avait encore inspiré un tel roman, chronique chaude et familière d'une famille vivant au XIIIème siècle, dans le royaume de Saint Louis. Ce roman n’est pas un roman historique au sens habituel du terme. C’est un roman dans l’histoire. Jeanne Bourin y conte l'existence quotidienne des Brunel, orfèvres à Paris, surtout celle des femmes et, tout particulièrement, de deux d'entre elles : Mathilde, la mère, trente-quatre ans, et Florie, sa fille, quinze ans, qui se marie. Tout semble tranquille, assuré. Rien ne l'est car une folle passion et des événements dramatiques vont ravager la vie des Brunel. Si l'intrigue est imaginaire, le cadre historique, lui, ne l'est pas. Une documentation rigoureuse donne au moindre détail une authenticité que Régine Pernoud, éminente médiéviste, s'est plus à confirmer dans sa préface : les Brunel vivent sous nos yeux comme on vivait en XIIIème siècle rayonnant où l'on mêlait gaillardement vie charnelle et vie spirituelle, quête du corps et quête de l’âme, sans déchirement. A travers La Chambre des dames, tout un temps ressuscite dans sa verdeur, son naturel et son originalité. Nous épousons sa mentalité, tout à la fois voisine et différente de celle d’aujourd’hui. Mathilde, Florie, chaque personnage nous devient familier, nous les aimons comme s’ils étaient des nôtres. C’est ainsi que bien des idées reçues se voient battues en brèche. Grand Prix Littéraire des Lectrices de ELLE 1979. Ajouter à mes livres
47 Les croisades vues par les Arabes
Amin Maalouf
57 critiques 99 citations

Apport de Patsales Les Croisades vues par les Arabes, c'est l'histoire "à l'envers". Amin Maalouf, écrivain d'origine libanaise, écrit le roman des Croisades vues à travers le regard arabe. Pour cela, il s'inspire des oeuvres des historiens arabes médiévaux dont Francesco Gabrieli a traduit des extraits dans les Chroniques arabes des Croisades. Dans ce roman historique, les princes de l'Islam (Nourredine, Saladin, Baibars...), dénigrés par les chroniqueurs occidentaux, sont présentés comme des héros. À l'inverse, les Croisés deviennent des barbares, pire encore, "les cannibales de Maara". Comme dans son roman Léon l'Africain, Amin Maalouf propose une nouvelle image de l'Orient arabe ouverte au plus large public. Pour connaître la version occidentale des Croisades, n'hésitez pas à lire Croisades et pèlerinages. Récits, chroniques et voyages en Terre sainte. --Franck Mimar Autre quatrième de couverture: Juillet 1096 : il fait chaud sous les murailles de Nicée. A l'ombre des figuiers, dans les jardins fleuris, circulent d'inquiétantes nouvelles : une troupe formée de chevaliers, de fantassins, mais aussi de femmes et d'enfants, marche sur Constantinople. On raconte qu'ils portent, cousues sur le dos, des bandes de tissu en forme de croix. Ils clament qu'ils viennent exterminer les musulmans jusqu'à Jérusalem et déferlent par milliers. Ce sont les . Ils resteront deux siècles en Terre sainte, pillant et massacrant au nom de Dieu. Cette incursion barbare de l'Occident au coeur du monde musulman marque le début d'une longue période de décadence et d'obscurantisme. Elle est ressentie aujourd'hui encore, en Islam, comme un viol. Ajouter à mes livres
48 La chair de Salamandre
Jean-Louis Marteil
8 critiques 3 citations

Mai 1221. Un échafaudage s'écroule : deux morts (dont une poule imprudente). Le vent a tué, prétend aussitôt la rumeur... Un architecte meurt noyé et étranglé (ou l'inverse), et l'eau a tué... Un artisan est étouffé par une poignée de terre, et la terre tue à son tour... Un incendie criminel et meurtrier se produit, et l'on accuse le feu... Ce que nul ne peut imaginer, en revanche, c'est qu'il existe un cinquième élément et qu'il commande peut-être à tous les autres... Mais que pourraient en connaître le capitaine Mord-boeuf; le tavernier Tranche-tripe, le routier Tape-buisson ou le gabarrier Rince-fût, et autres personnages qui, pour être parfois fort inquiétants et dangereux, n'en sont pas moins complètement loufoques ? Sur fond d'humour (noir évidemment), situations burlesques et dialogues absurdes se succèdent ici, tandis que le drame se joue et que le maître des Enfers rôde, à la recherche de proies. Roman noir, polar médiéval, ce livre est une immersion dans l’univers de la banque, du commerce et de l’usure pratiqués entre autres par les puissants banquiers cahorsins au XIII° siècle. C’est aussi une descente vertigineuse au cœur d’une famille dans laquelle chacun – et peut-être surtout chacune – a quelque chose à cacher, où la révélation de secrets jusque-là profondément enfouis pourrait bien provoquer la pire des catastrophes. Mais si La chair de la Salamandre est un roman noir, au dénouement aussi surprenant que sordide, c’est également un récit toujours drôle, riche d’ironie et d’humour (noir évidemment), qui nous fait parcourir les rues de cités opulentes et dangereuses et nous emporte au long des rivières redoutables qui menaient les gabarres, souvent chargées de vin, vers Bordeaux et l’Atlantique. Documenté, respectueux de l’époque, cet ouvrage réjouissant nous fait croiser la route aléatoire de nombreux personnages qui, pour être parfois fort inquiétants, n’en sont pas moins le plus souvent truculents, voire complètement loufoques. Situations abracadabrantes et dialogues absurdes se succèdent, tandis que le drame se joue et que le maître des Enfers rôde, à la recherche de proies… Ajouter à mes livres
49 L'assassinat du mort
Jean-Louis Marteil
5 critiques 6 citations

Dans le cimetière des Augustins, entre les hautes herbes jamais nettoyées, une tombe récente était ouverte et la terre de rivière fraîchement remuée faisait un petit monticule noir tout à côté du trou. À quelques pas, un corps emmailloté de drap crasseux était allongé : celui de l’occupant théorique de la fosse. Tout pourri et puant comme se doit de l’être un cadavre de quinze jours, le mort avait ceci de particulier qu’il arborait, planté à la place du cœur, un lourd poignard de guerre. Or, il était de notoriété publique que le susdit décédé avait passé dans son lit d’une mauvaise fièvre deux semaines plus tôt... « Mort deux fois », grogna un sergent dans le dos du capitaine... « Ce rustaud-là n’a jamais rien fait comme tout le monde ! » Mord-bœuf remit son casque. « Vrai », dit-il. « Même trépassé, il va encore réussir à nous briser les bourses ! » Ainsi commence L’assassinat du mort, où l’on retrouve la plupart des personnages de La chair de la Salamandre (enfin, ceux qui ont survécu à la précédente hécatombe) et où l’on découvre quelques petits nouveaux tout aussi gratinés ; où la jolie Braïda n’a que son intelligence et son courage pour tenter de résoudre une série de crimes aux motivations pour le moins floues ; où le capitaine Mord-bœuf et le sergent Pasturat ne se privent point d’accumuler maladresses et répliques toutes plus stupides et délirantes les unes que les autres ; où l’évêque Guillaume de Cardaillac est encore une fois totalement dépassé par les événements ; où le narrateur, enfin, s’amuse toujours plus avec mots et personnages, saupoudrant son récit d’un humour noir parfaitement déjanté... tout en respectant l’Histoire, avec son grand H. Ajouter à mes livres
50 Dictionnaire indispensable et commenté des insultes, surnoms et autres expressions à l’usage des lecteurs érudits de La chair de
Jean-Louis Marteil
3 critiques 5 citations

Les débats philosophiques de "La chair de la Salamandre" et de "L'assassinat du mort" comme si vous y étiez ! Ajouter à mes livres
51 La Farce du cuvier et autres farces du Moyen Age
Anonyme
À trop le martyriser, la femme de Jacquinot se retrouve victime d'une bien méchante mésaventure. Jenin, lui, cherche désespérément à connaître son père, tandis que le bateleur trouve son bonheur à divertir ses semblables. Trois tableaux de la vie quotidienne au Moyen Âge, pleins de vie et d'éclats de rire. Ajouter à mes livres
52 Littérature française du Moyen Âge
Michel Zink
2 critiques 14 citations

La littérature française naît au Moyen-Age avec le français lui-même. Si nous ignorons ses débuts médiévaux, comment la comprendre? Mais la littérature du Moyen-Age existe-t-elle? Y a-t-il une littérature à une époque où ce mot n'existe pas et où ni la nature du texte, ni l'usage de l'écrit, ni le mode de diffusion des oeuvres ne correspondent vraiment à ceux que ce terme implique pour nous? Peut-on, au demeurant, isoler une littérature française à une époque où la langue de toute activité intellectuelle est d'abord le latin? Peut-on enfin réunir sous le nom de littérature française les deux littératures de langue d'oc et de langue d'oïl? Ce livre, qui se veut un manuel très simple, n'élude pourtant pas ces questions et en pose bien d'autres. Il livre des faits, mais ébauche aussi une réflexion. Couvrant une période de cinq siècles, il soumet son plan à l'indispensable ordre chronologique mais il tente de le combiner sans artifice avec un regard cohérent et raisonné. S'il donne à son lecteur le désir d'aborder directement les oeuvres du Moyen-Age, il n'aura pas démérité. Ajouter à mes livres
53 Une étrange constance : Les motifs merveilleux dans la littérature d'expression française du Moyen Age à nos jours
Francis Gringas
Présentation de l'éditeur: Le merveilleux joue un rôle déterminant dès l'origine de la littérature française depuis les tout premiers textes en langue française, le surnaturel s'est décliné sous différents modes, allant du miraculeux au fantastique, en passant par l'intervention magique, qu'il s'agisse de magie blanche ou de magie noire. Ces explorations toujours renouvelées de l'autre face de la réalité peuvent se penser en termes de motifs, c'est-à-dire d'éléments récurrents identifiables dans différents contextes, par-delà les aires culturelles et les époques. Ce volume publie les actes du colloque international qui s'est tenu du 3 au 5 octobre 2002 à l'Université Western Ontario (London, Ontario), et qui se proposait de mettre en présence différentes approches du merveilleux à travers les siècles et dans les littératures d'expression française. Il a permis de voir comment les motifs merveilleux déjà identifiés pour la littérature française du Moyen Age ont été réactualisés depuis leurs diverses occurrences dans la littérature médiévale jusqu'à leur traitement contemporain, en France et ailleurs dans le monde. Ce colloque illustre l'incroyable faculté de régénérescence des motifs merveilleux dans le contexte particulier d'oeuvres a priori aussi éloignées qu'une vie de saint anglo-normande et un conte de Flaubert, des romans de Cyrano de Bergerac et des nouvelles en vers de La Fontaine, l'oeuvre en prose de Paul Verlaine et les romans d'Emile Ollivier. Ainsi aucun genre n'a le monopole du merveilleux ; qu'il s'agisse de formes narratives (hagiographie, épopée, romans ou récits brefs), dramatiques (mystères médiévaux ou tragédies humanistes), lyriques (poèmes en vers ou en prose), les mêmes motifs sont continuellement réinventés. Des plus anciennes chansons de geste à l'épopée d'Afrique noire, ce recueil couvre un vaste champ dans le temps et dans l'espace, en accordant une importance particulière aux littératures du Moyen Age et de l'Ancien Régime où se dévoile peu à peu le copieux répertoire des motifs merveilleux que les traditions littéraires, aussi bien orales qu'écrites, n'ont eu de cesse de renouveler. Ajouter à mes livres
54 Le Moyen Age en questions
Sylvain Gouguenheim
3 critiques 1 citation

Apport de Youplala La guerre et la paix, le pouvoir, le travail, la foi et la culture, la mémoire et les mythes, autant de thèmes étudiés qui permettront de mieux comprendre les spécificités médiévales et de montrer comment le travail des historiens nuance, amende ou précise la plupart des idées toutes faites. Sylvain Gouguenheim nous invite à plonger dans dix siècles d'histoire qui ont façonné notre imaginaire, construit nos représentations politiques et religieuses ou structuré nos territoires, à travers une succession de tableaux qui forment un panorama de l'Occident chrétien. L'auteur nous entraîne alors sur les chemins des défricheurs de Brocéliande, dans les pas des pèlerins en route vers Jérusalem ; il nous convie aux assemblées des moines noirs de Cluny et aux réunions des corporations urbaines ; il nous emporte dans le tourbillon des foires de Champagne et dans le tumulte des cavalcades des chevaliers... Ajouter à mes livres
55 Une histoire du corps au Moyen Age
Jacques Le Goff
1 critique 10 citations

Suggestion de Youplala Le corps a trop longtemps été oublié par l'histoire et les historiens. Or, il constitue l'une des dynamiques majeures de l'Occident. De l'abstinence des prêtres aux délices du pays de cocagne, du christianisme au paganisme, du rire au don des larmes dont saint Louis était dépourvu, de la mode vestimentaire aux sports, du célibat à l'amour courtois, d'Héloïse à Abélard jusqu'à saint François, le corps est le siège d'une tension fondamentale. À travers l'étude de la matrice de la modernité qu'est le Moyen Âge, Une histoire du corps au Moyen Âge aide à la compréhension du monde où nous vivons. Ajouter à mes livres
56 Le drame albigeois et l'unité française
Jacques Madaule
38 citations

Cet ouvrage n'est pas une nouvelle histoire de la Croisade contre les Albigeois. Il s'efforce plutôt de situer cet événement capital dans son contexte géographique et politique. Au XIIe siècle les nationalités européennes commencent à prendre conscience d'elles-mêmes. Elles se détachent du vaste corps de la Chrétienté sans correspondre toujours à la carte des mouvances féodales. Tel fut le cas de la nébuleuse occitane qui tendait à former autour de Toulouse un Etat indépendant avec sa langue et sa culture originales. La principale conséquence de la Croisade fut de briser cette virtualité pour des siècles. L'actuelle résurrection de la conscience occitane prouve que les peuples vaincus survivent plus longtemps qu'on ne pense à leur défaite. Ajouter à mes livres
57 Fantômes et revenants au Moyen Age
Claude Lecouteux
3 critiques 2 citations

Sur une idée de LydiaB....................................................Les morts qui reviennent ont une histoire. A partir des récits anciens, de rites et de coutumes funéraires subsistant parfois de nos jours, Claude Lecouteux tire de l oubli les fantômes et les revenants d antan, jusqu alors négligés par les historiens.Le Moyen Age de l Europe du Nord offre, dans notre civilisation occidentale, un champ privilégié pour décrire le retour des défunts et retracer le combat que l Eglise leur livra. Qui revient ? A quels moments se produisent les hantises ? Pourquoi certains morts apportent-ils fécondité et prospérité tandis que d autres répandent terreurs et massacres? Quelle force anime le cadavre jusqu à le faire sortir de sa tombe et de quelle conception de l au-delà de tels phénomènes relèvent-ils ? Car s ils consituaient jadis de redoutables manifestations, fantômes et revenants n en étaient pas moins intégrés dans la mentalité collective d alors.Aujourd hui, fantômes et revenants se sont presque évanouis, mais ils n ont pas perdu leur pouvoir de fascination car ils s enracinent dans notre crainte immémoriale des morts. Ajouter à mes livres
58 Fabliaux érotiques
Luciano Rossi
2 critiques 1 citation

Collection dirigée par Michel Zink La collection Lettres gothiques se propose d'ouvrir au public le plus large un accès à la fois direct, aisé et sûr, à la littérature du Moyen Age : un accès direct en mettant sous les yeux du lecteur le texte original ; un accès aisé grâce à la traduction en français moderne proposée en regard, à l?introduction et à des notes nombreuses ; un accès sûr grâce au soin dont font l?objet la présentation du texte et son commentaire.La collection Lettres gothiques offre ainsi un panorama représentatif de l?ensemble de la littérature médiévale.FABLIAUX EROTIQUESLes récits réunis dans ce volume sont amusants et alertes. Ils sont aussi d?une verdeur, voire d'une obscénité capables de surprendre même une époque aussi peu bégueule que la nôtre.Offrir au lecteur un choix de ces fabliaux érotiques ne trahit pourtant aucune complaisance racoleuse. Ces contes à rire en vers, écrits entre la fin du xiie et le début du xive siècle, sont d?un intérêt considérable pour l'histoire de la littérature comme pour celle des fantasmes et de l'imaginaire. Leurs auteurs, qui sortent peu à peu de l'anonymat, mettent un talent et une culture littéraires souvent remarquables au service de leur inspiration grivoise. C'est ainsi qu'ils multiplient avec habileté et malice les allusions aux grands auteurs de leur temps, et même les citations textuelles, détournées et remployées dans les contextes les plus scabreux.La présente édition ne se contente pas de rendre ces textes aisément accessibles. Elle fait considérablement progresser la connaissance des fabliaux et de leurs auteurs, l'établissement des textes et leur interprétation. Ajouter à mes livres
59 La Nef des fous
Sebastian Brant
5 critiques 10 citations

Ce poème satirique eut un retentissement considérable dès sa parution durant la période de transition entre le Moyen Age et l'âge moderne : c'est en quelque sorte une encyclopédie des connaissances, des disciplines morales, de l'ensemble des classes sociales. Chaque chapitre atteint à un caractère universel et éternel en caricaturant un vice humain représenté par un fou. Tout le monde est embarqué sur le navire (clergé, noblesse, roture, magistrature, université, négoce, paysans, cuisiniers), et l'auteur ne s'oublie pas en se dépeignant dès l'ouverture comme un fou bibliomane, qui accumule les traités de sagesse sans pour autant devenir plus sage. Ce fut aussi une date dans l'histoire du livre, car A.Dürer, notamment, créa la majorité des planches pleines de verve qui illustrent chaque chapitre. Ce catalogue des folies du monde, répertoire quasi exhaustif des péchés, erreurs et travers où se fourvoie l'humanité, n'a malheureusement rien perdu de son actualité ; il suffit pour s'en convaincre de feuilleter au hasard et de choisir dans la table des matières : "des livres inutiles, de la cupidité, de la galanterie, de goinfrerie et beuverie, de tout remettre au lendemain, de la luxure, de l'envie et de la haine, de la fin des empires, de nier qu'on est fou, du jeu, des fraudeurs et frelateurs." Ajouter à mes livres
60 Ecrivains anticoformistes du moyen-âge occitan T1
René Nelli
1 citation

Les Troubadours, chantres quasi religieux de la "Fine Amour", étaient-ils aussi sages que l'histoire officielle a bien voulu nous l'enseigner? Nombre d'allusions inscrites en filigrane dans des œuvres célèbres auraient dû nous alerter : qui trop fait l'ange... Pour en avoir le cœur net, René NELLI, a eu l'idée de rassembler, en une anthologie qui sort résolument des sentiers battus, tous les textes qui, de par leur caractère scandaleux (ou hérétique), ont été traditionnellement écartés des florilèges de la langue d'Oc. Le premier volume de cet imposant recueil, publié ici en édition bilingue, est consacré à l'érotique des troubadours. Et c'est toute l'imagerie de la "Courtoisie amoureuse" qui se trouve brusquement éclairé d'un jour neuf. Car nous découvrons, textes à l'appui, que le Pur Amour si fort célébré dans les Cours méridionales n'était pas aussi pur que cela -- tant s'en faut. Toute une littérature "réaliste", profondément charnelle, a existé au Siècle d'Or de la poésie occitane. La mise au jour de cette littérature (signée souvent par les plus inspirés d'entre les poètes du temps) amènera, n'en doutons pas, à remettre à leur place bien des idées toutes faites. Enfin et surtout, par-delà l'intérêt historique évident d'une telle entreprise, le lecteur épris de poésie aura le rare plaisir de découvrir des textes d'une étonnante saveur, riches de vie, de sève... et d'enseignement. Un second volume, consacré aux mystiques et aux politiques anticonformistes de la littérature d'Oc, réunira des textes cathares, vaudois et franciscains. (quatrième de couverture) Ajouter à mes livres
61 Ecrivains anticoformistes du moyen-âge occitan T2
René Nelli
1 citation

Dans le premier volume de cette anthologie bilingue consacrée aux "contestataires " de la littérature médiévale de la langue d'Oc, René NELLI nous révélait, textes à l'appui, que les Troubadours n'avaient pas été uniquement les chantres du Pur Amour, et que beaucoup d'entre eux s'étaient faits, en marge du conformisme courtois en honneur dans les Cours du Midi, les apôtres d'une morale étrangement libre. Cette fois-ci, c'est d'un tout autre aspect de la "fronde" occitane qu'il est question : infiniment plus âpre, on l'imagine, René NELLI entend en effet donner la parole aux diverses formes de contestation religieuse ou politique qui se sont fait jour au moyen âge en Pays d'Oc -- essentiellement entre la fin du XIIe et le milieu du XIVe siècle. Pour la première fois se trouvent donc rassemblés tous les grands textes cathares, vaudois et franciscains "hérétiques" (il s'agit de ces franciscains spirituels qui, par excès de fidélité à l'esprit de pauvreté de leur Ordre, entrèrent en rébellion contre Rome à la fin du XIIIe siècle). Mais qu'on ne se méprenne pas : ces textes ne se trouvent pas ici réunis à titre de "curiosités". ils sont au contraire l'expression d'un idéal toujours vivant dans le cœur des hommes : idéal que ni la sanglante "croisade" de 1209 menée par les Français du Nord contre les "Albigeois" ni les diverses persécutions déclenchées alors par l'Eglise un peu partout en Europe n'ont pu tuer -- même si elles l'ont provisoirement réduit au silence. Que nous disent en effet ces protestataires de tout poil, dont la véhémence nous apparaît aujourd'hui singulièrement inspirée, souvent prophétique ? Ils nous rappellent que la sagesse et la raison ne sont pas forcément du côté du plus fort. Ils nous avertissent surtout de prendre garde à cette soif de conquête matérielle qui, déjà à l'époque, menaçait de devenir le nouveau ressort du monde. A ce jeu-là, assuraient-ils, l'humanité perdrait rapidement son âme. On ne peut que déplorer, en les relisant aujourd'hui, que ces hommes en colère aient été si peu écoutés en leur temps. Soyons sûrs pourtant que leur indignation a encore beaucoup à nous dire. (quatrième de couverture) Ajouter à mes livres
62 Moyen âge roman et gothique
Henri Focillon
2 critiques 4 citations

C'est au Moyen Age que l'Europe a constitué sa culture propre, se dégageant notamment des influences méditerranéennes et orientales. Fort d'une telle certitude, Henri Focillon s'est attelé à la tâche. Le résultat est fascinant et, à ce jour, sans équivalent: une fresque immense qui décrit, par le menu, l'émergence et les singularités d'un nouvel univers culturel. Le nôtre, encore aujourd'hui. Ajouter à mes livres
63 Chrétien de Troyes : Oeuvres complètes
Chrétien de Troyes
5 critiques 2 citations

Ce volume contient les oeuvres suivantes : Érec et Énide - Cligès - Yvain ou Le Chevalier au Lion - Lancelot ou Le Chevalier de la Charrette - Perceval ou Le Conte du Graal. Oeuvres diverses : Philomena - Guillaume d'Angleterre - Chansons courtoises. Traduit de l'ancien français par Anne Berthelot, Peter F. Dembowski, Daniel Poirion et Philippe Walter. Édition de Daniel Poirion avec la collaboration d'Anne Berthelot, Peter F. Dembowski, Sylvie Lefèvre, Karl D. Uitti et Philippe Walter. Édition bilingue Ajouter à mes livres
64 Démons et génies du terroir au Moyen Age
Claude Lecouteux
1 critique 5 citations

Préface Régis BOYER Au sein d'une nature sauvage, indomptée, l'homme, exposé à d'invisibles périls, s'est longtemps éprouvé comme un intrus, un usurpateur. Toute installation, toute colonisation, fut d'abord une conquête sur une présence primitive et surnaturelle — le plus souvent menaçante — celle des démons et des génies du terroir. Scrutant les traditions populaires, les sagas et les récits, Claude Lecouteux, éminent spécialiste du Moyen Âge, retrouve les traces de la peur archaïque face aux innombrables créatures innommables qui hantent les espaces vierges. A l'origine de nombreux rites, il identifie la volonté de conjurer dangers et terreurs, de se rendre propice le génie et d'organiser, sur des sites précis, sa coexistence avec l'homme. Ce remarquable ouvrage éclaire ainsi le rôle primordial des lieux dans l'élaboration de maintes croyances et met au jour la racine d'un antique respect de la nature qui rejoint nos préoccupations écologiques les plus actuelles. Ajouter à mes livres
65 Encyclopédie médiévale
Eugène Viollet-le-Duc
3 critiques 1 citation

Sélection des principaux passages du Dictionnaire raisonné de l'architecture de Viollet-le-Duc. Ajouter à mes livres
66 La passion du livre au Moyen Age
Sophie Cassagnes-Brouquet
4 critiques 2 citations

Depuis le Moyen-Age, l'histoire du livre est indissociable de celle de notre civilisation occidentale. La passion du livre est bien une caractéristique du Moyen-Age. Les bibliothèques européennes renferment ainsi une grande part de patrimoine culturel et artistique Ajouter à mes livres
67 Lettres enluminées du Moyen Âge
Marjolaine Pereira
3 critiques 4 citations

Ces lettres décorées, inspirées des initiales des manuscrits médiévaux conservés dans nos bibliothèques publiques, vous feront voyager du VIIIe au XVe siècle, au fil des styles et des différentes régions de France. À vous de créer ! Reproduisez et mettez en couleurs les motifs proposés ! Ajouter à mes livres
68 Manger au Moyen Age
Bruno Laurioux
2 critiques 1 citation

L'alimentation médiévale est un monde disparu de saveurs et d'odeurs. pour le retrouver, l'auteur scrute les recettes laissées par les maîtres-queux du roi qui nous dévoilent la richesse desingrédients utilisés dans les cuisines royales : plats épicés et plats colorés dominent les tables et les repas. Il se réfère également aux fouilles archéologiques restituant la cuisine-salle à manger des paysans. Et reconstitue ainsi pour nous l'imaginaire culinaire de nos ancêtres et les diverses pratiques liées à la préparation des repas. Bruno Laurioux goûte les charmes de l'alimentation et nous entraîne dans une découverte du monde médiéval : la cuisine est tributaire des contraintes naturelles et économiques aussi bien que religieuses et culturelles. En la matière, le Moyen Âge est synonyme de diversité : par la quantité et la qualité de ce qu'il mange, et par la manière dont il le mange, le noble se distingue du pauvre, le clerc du laïc, l'Anglais du Français et le Gascon du Flamand. Aux XIVe et XVe siècles, manger n'est pas seulement une nécessité : c'est aussi, déjà, un plaisir. Bruno Laurioux est agrégé d'histoire et maître de conférences à l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Il a écrit notamment Le Moyen Âge à table (1989, Adam Biro) et Le règne de Taillevent. Livres et pratiques culinaires à la fin du Moyen Âge (1997, Publications de la Sorbonne). Ajouter à mes livres
69 Douin De Lavesne: Trubert. Fabliau Du Xiiie Siecle
Douin de Lavesne
1 critique 1 citation

Trubert est un fabliau du XIII° siècle. C'est le plus long du genre (2978 vers). Il s'agit d'une parodie des romans de chevalerie. le personnage est un sot, un sauvage ayant tous les défauts possible: inculte, impie, détrousseur, éventreur... bref, le cliché de la malfaisance. Cependant, il nous fait rire en prenant le contre-pied du vilain. Son auteur le plonge dans le monde des fous. Ainsi, Trubert ne sait pas monter à cheval, accumule les aventures invraisemblables et burlesques... Par LydiaB Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          3723