AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


HISTOIRE DU PETIT PEUPLE : LES MYSTERES DE PARIS

Liste créée par wellibus2 - 34 livres. Thèmes et genres : Paris (France) , mystère

“La forme d'une ville change plus ­vite, hélas, que le cœur d'un mortel.” (Baudelaire). . . . . . . . . . . . . Le Lapin Blanc, « tapis franc » autour duquel gravitaient nos héros. (« Un tapis franc, en argot de vol et de meurtre, signifie un estaminet ou un cabaret de plus bas étage. ») Les habitués du Lapin blanc, les « grinches », les « escarpes », les « largues » et les « gouapeurs », entraient par la rue aux Fèves, dont les pierres noires et humides, les coins et les recoins ont disparu sous les bâtiments de la Préfecture de police. La Cité, « dédale de rues obscures, étroites, tortueuses, qui s'étend depuis le Palais de justice jusqu'à Notre-Dame », a été rebâtie au carré.
+ Lire la suite


1 Les Mystères de Paris
Joris-Karl Huysmans
1 critique

21 mai 1880 La veille de la parution des Croquis parisiens, le directeur du Gaulois, Arthur Meyer, présente à la une de son journal un "bataillon renouvelé de chroniqueurs, pris parmi les jeunes". Au programme : "Les Mystères de Paris, par M. Huysmans", auteur de quatre textes parus du 6 au 26 juin 1880. Ce "réaliste de la nouvelle école" propose l'exploration d'un Paris qu'il ne fait pas bon fréquenter lorsqu'on est un honnête bourgeois : les coups de poings s'échangent facilement, l'eau est "destinée non à être bue, mais à aider la fonte du sucre". "C'est dans l'un de ces endroits", annonce l'auteur, "que je mènerai le lecteur, s'il n'a point l'odorat trop sensible et le tympan trop faible". Cette série oubliée nous fait pénétrer dans l'atelier de confection des ouvrières comme dans celui de l'écrivain. "Robes et manteaux" a été distillé dans un roman : En ménage (1881). "Tabatières et riz-pain-sel" aurait pu connaître le même sort, mais l'oeuvre ne fut pas achevée, et le texte servit d'esquisse au "Bal de la Brasserie européenne" (ajouté à l'édition augmentée des Croquis parisiens en 1886). "Une goguette", modifié et repris dans plusieurs revues jusqu'en 1898, n'avait jamais été réédité dans ses premières versions. Et si "L'extralucide" et sa cocasse séance de magnétisme ont été abandonnés, la question des phénomènes inexplicables a fini par être prise au sérieux. Elle est au c?ur des réflexions de Durtal, qui se demande, dans Là-bas (1891) : "comment nier le mystère qui surgit, chez nous, à nos côtés, dans la rue, partout, quand on y songe ?" Ajouter à mes livres
2 Les Mystères de Paris
Eugène Sue
23 critiques 49 citations

Oui, les Mystères de Paris relèvent du feuilleton, comme La Cousine Bette, comme Splendeurs et misères des courtisanes, chefs-d'oeuvre de Balzac, comme tout Dumas et presque tout Sand ; et, comme Hugo dans Les Misérables. Sue donne à son feuilleton une extraordinaire dimension dans le noir. Le mélo est là, assurément. Et colossal, coupant le souffle avec la brutalité en noir et blanc de ses éclairages violents, avec ses héros campés sans ambiguïté dans la noblesse ou dans l'atroce ; avec surtout, puisqu'il s'agit de Paris et de ses mystères, un extraordinaire décor posant la cité moderne comme un personnage épique : ville-foule, ville-château bâtie sur un monde d'entrailles souterraines, caves-caveaux, égouts, couloirs ; ville-cancer qui attire et qui dévore, use, corrompt, ouvrant à la fois toutes les avenues du pouvoir et tous les chemins de la perdition. Le monumental triomphe de ce roman nous confond encore aujourd'hui. Tous les contemporains l'ont lu, dans toutes les classes de la société... « II y a dans Les Mystères de Paris une énergie sauvage : celle d'une cohorte de personnages maléfiques, malfrats hideux comme la Chouette, Tortillard - un anti-Gavroche -, le Maître d'école ou Bras-Rouge, criminels du grand monde comme le comte de Saint-Remy, monstres hypocrites comme le notaire Jacques Ferrand. Eugène Sue n'est pas avare de noirceur. Mais il y a aussi une sauvagerie du Bien, celle de Rodolphe, prince mélancolique venu à Paris à la recherche de sa fille perdue, impitoyable avec les méchants qu'il punit au mépris des lois. On doit à sa cruauté quelques-unes des scènes les plus stupéfiantes du roman : le châtiment du Maître d'école, ou le supplice de luxure imposé à Jacques Ferrand. Cette cruauté contraste avec la pureté morale de Fleur-de-Marie, comme avec la face solaire de Rodolphe, providence de tous les malheureux honnêtes dont il croise le chemin. Le roman exprime dans son ensemble une quête assoiffée de régénération morale de la société, par l'amélioration des mécanismes préventifs et répressifs (c'est le sens de l'engagement de Sue en faveur dans l'encellulement des criminels) ainsi que par l'invention de mécanismes d'incitation au Bien, police ou tribunal de la Vertu, qui doivent récompenser publiquement les actions exemplaires. » J. L.-C. Ajouter à mes livres
3 Les Mohicans de Paris, tome 1
Alexandre Dumas
1 critique 8 citations

- 6 Tomes - ..............................................................................................Avec Les Mohicans de Paris, Dumas écrit, de 1854 à 1859, dans Les trois Mousquetaires puis dans Le comte de Monte-Cristo, son plus long feuilleton. Il y met en scène sa comédie humaine, dans le Paris de ses vingt ans, celui de la génération romantique et de la Restauration. Les " Mohicans ", ce sont tous les déshérités de la fortune qui tentent de conquérir liberté, gloire, bonheur dans les marges d'une ville tout entière vouée à l'ambition du pouvoir et de l'argent. Leurs vies s'entrelacent autour de la figure de Salvator qui, face au redoutable M. Jackal, le chef de la police, prépare, à la tête de la Charbonnerie, la révolution de 1830. " Les romans, poète, c'est la société qui les fait ; cherchez dans votre tête, fouillez votre imagination, creusez votre cerveau, vous n'y trouverez, en trois mois, en six mois, en un an, rien de pareil à ce que le hasard, la fatalité, la providence, selon le nom dont vous voudrez nommer le mot que je cherche, vous n'y trouverez dis-je, rien de pareil à ce que le hasard, la fatalité, la providence noue et dénoue dans une nuit, dans une ville comme Paris" Dumas, Les Mohicans de Paris, chapitre VIII Ajouter à mes livres
4 Casque d'or et les apaches
Pierre Drachline
1 critique

"Mes yeux sont des miroitements. Mieux qu'une pancarte vivante, ils disent où je vais et ce que je veux. Le tout est de savoir y lire. Chacun peut essayer, je ne réponds à personne de réussir. Mon nez est légèrement épaté. Quelqu'un qui ne m'a pas dit son nom a appuyé son pouce sur ma figure au moment de ma naissance... Ma bouche sensuelle est, c'est bien évident, fort sensuelle. Elle connaît la gourmandises, les fortes épices, la rémoulade et les chatteries savantes... Je n'ai pas les bras longs; pourtant ils peuvent, sur un geste, faire massacrer les équipes de Charonne jointe à celles de la Courtille... Ils savent aussi retenir et presser sur mes lèvres la tête d'un amant chéri..." Ainsi parlait Amélie Hélie, surnommée par un journaliste "Casque d'or", dont les amours tumultueuses et guerrières avec Manda et Leca défrayèrent la chronique du début de ce siècle. Le trottoir et la nuit furent les territoires communs de cette jeune femme et des Apaches qui formaient un monde marginal interlope, provocant, régi par ses propres lois. Fléau social et exutoire de la société, les Apaches perturbèrent l'ordre public jusqu'en 1914 où la guerre eut raison d'eux comme des autres. Ajouter à mes livres
5 Argot parisien
Loredan Larchey
1 critique 8 citations

La rousse, les Caves, les Rupins......L Argot Un des Mystères parisiens enfin révélé Ajouter à mes livres
6 Les vrais mystères de Paris (augmenté, annoté et illustré)
Vidocq
Personnage extravagant et atypique, Eugène-François Vidocq inspira de nombreuses auteurs parmi lesquels Victor Hugo (pour son Jean Valjean), mais aussi Edgar Poe, Balzac, Charles Nodier, Eugène Sue et Alexandre Dumas.Mais Vidocq lui-même savait aussi tenir une plume. Ce livre nous propose un Paris savoureux et rocambolesque dans lequel les destins des titis, des monte-en-l'air, des parieurs et des belles dames s'entrecroisent. La langue y est belle et explore avec bonheur et précision l'argot parisien du 19e siècle. L'intrigue nourrie et haletante vous conduira jusqu'à la dernière page comme le ferait une calèche folle, tirée par des chevaux enragés. Ajouter à mes livres
7 Mémoires de Vidocq, chef de la police de Sureté jusqu'en 1827, tome I
Vidocq
1 citation

«Ah ! M. de Balzac, si j'avais votre bonne plume, quel roman je ferais de ma vie !» Ce propos prêté à E.-F. Vidocq (1775-1857), ex-bagnard devenu chef de la police de sûreté, illustre le destin étonnant d'un contemporain de Napoléon et du fabuleux Louis XVII ressuscité sous les traits de Naundorf. Combattant à l'âge de dix-sept ans à Valmy et Jemmapes, capitaine de l'«armée roulante» (exclusivement composée de faux officiers), marchand-bonnetier entre deux incarcérations, chef de la police, fabriquant de papiers et cartons, inventeur d'une serrure incrochetable et d'une encre infalsifiable, fondateur d'une officine de police privée bien avant les Pinkerton en Amérique, Vidocq a trouvé le temps d'écrire une vingtaine de volumes. Inspiré par son expérience, ils font de lui un Saint-Simon de la pègre. Mémoires de chef de la police de sûreté jusqu'en 1827 Un ensemble de documents révèle l'influence de Vidocq sur les écrivains marquants de son temps. Balzac auquel il enseigna la «langue verte» et inspira le personnage de Vautrin, Victor Hugo, à travers Jean Valjean, Eugène Sue, Alexandre Dumas... et Edgar Poe. Francis Lacassin Ajouter à mes livres
8 Mémoires de Vidocq, chef de la police de Sureté jusqu'en 1827, tome II
Vidocq
1 citation

«Ah ! M. de Balzac, si j'avais votre bonne plume, quel roman je ferais de ma vie !» Ce propos prêté à E.-F. Vidocq (1775-1857), ex-bagnard devenu chef de la police de sûreté, illustre le destin étonnant d'un contemporain de Napoléon et du fabuleux Louis XVII ressuscité sous les traits de Naundorf. Combattant à l'âge de dix-sept ans à Valmy et Jemmapes, capitaine de l'«armée roulante» (exclusivement composée de faux officiers), marchand-bonnetier entre deux incarcérations, chef de la police, fabriquant de papiers et cartons, inventeur d'une serrure incrochetable et d'une encre infalsifiable, fondateur d'une officine de police privée bien avant les Pinkerton en Amérique, Vidocq a trouvé le temps d'écrire une vingtaine de volumes. Inspiré par son expérience, ils font de lui un Saint-Simon de la pègre. Mémoires de chef de la police de sûreté jusqu'en 1827 Un ensemble de documents révèle l'influence de Vidocq sur les écrivains marquants de son temps. Balzac auquel il enseigna la «langue verte» et inspira le personnage de Vautrin, Victor Hugo, à travers Jean Valjean, Eugène Sue, Alexandre Dumas... et Edgar Poe. Francis Lacassin Ajouter à mes livres
9 Les Enquêtes de Victor Legris, tome 1 : Mystère rue des Saint-Pères
Claude Izner
66 critiques 38 citations

Comme nombre de visiteurs du monde entier, Victor Legris, libraire rue des Saints-Pères, se rend à l'Exposition universelle où la tour Eiffel, qui vient d'être achevée, trône en véritable vedette. En ce début d'été 1889, les Parisiens ont bien du mal à se frayer un chemin dans la foule qui se presse entre les kiosques multicolores, dans les allées envahies de pousse-pousse et d'âniers égyptiens... Au premier étage de la tour, Victor doit retrouver Kenji Mori, son associé, et son ami Marius Bonnet, qui vient de lancer un nouveau journal, Le Passe-partout. Mais leur rendez-vous est vite interrompu : une femme vient de s'écrouler sous le coup d'une étrange piqûre. S'ensuit une série de morts inexpliquées qui vont marquer les débuts d'enquêteur de Victor Legris... Ces nouveaux mystères de Paris nous plongent dans la capitale des impressionnistes, ses " villages " et ses quartiers populaires. Ajouter à mes livres
10 Les Enquêtes de Victor Legris, tome 2 : La Disparue du père Lachaise
Claude Izner
30 critiques 9 citations

Une nouvelle époque pour une nouvelle série : le XIXe siècle à Paris, avec Victor Legris, libraire et enquêteur. La première aventure de Victor Le gris se déroule en 1889, durant la 4e Exposition Universelle destinée à commémorer le centenaire de la Révolution. Dans la seconde aventure, nous voici en 1890, en pleine épidémie d’influenza qui fait des ravages non seulement à Paris, mais aussi à Panama, où 21 000 français ont débarqué pour la construction du canal. Claude Izner est le pseudonyme de deux sœurs, Liliane Korb et Laurence Lefèvre, toutes deux bouquinistes sur les quais de Seine, l’une rive droite, l’autre rive gauche. Elles écrivent à quatre mains depuis une vingtaine d’années. Leur dernier ouvrage, Flash sur l’assassin, a paru en octobre 2001 aux Editions Flammarion. “ Nous avons voulu renouer avec la tradition du roman populaire mystérieux de la fin du XIXe siècle, tout en adoptant un ton contemporain. Notre intention est de suivre les personnages dans de nouvelles péripéties liées aux événements des années 1890-1900 [...]. L’époque que nous évoquons nous a séduites par sa modernité, son foisonnement littéraire et pictural, son élan optimiste vers les techniques nouvelles favorisé par une paix de plusieurs décennies et une stabilité monétaire qui prendra fin en août 1914. ”. Ajouter à mes livres
11 Les Mystères de Paris - tome I
Raymond Cazanave
Les Grands succès de la bande dessinée - Album broché noir et blanc d'après Eugène SÜE. Ajouter à mes livres
12 Les Mystères de Paris - tome II
Raymond Cazanave
Les Grands succès de la bande dessinée - Album broché noir et blanc d'après Eugène SÜE. Ajouter à mes livres
13 La police parisienne entre deux révolutions : 1830-1848
Jean Tulard
1 critique 2 citations

De simple rouage du ministère de la Police générale sous la Restauration, la Préfecture de Police devient à partir de 1830 une administration, dont le chef dispose d'un pouvoir presque aussi étendu que celui du ministre de l'Intérieur. Elle s'adapte aux bouleversements d'une capitale où l'effervescence sociale et les menées séditieuses maintiennent les forces de l'ordre sur le qui-vive. Mais ses attributions ne se réduisent pas à la traque des criminels et des conspirateurs. Problèmes de voirie, librairies et imprimeries, théâtres, cultes, hygiène publique: la Police se confond avec l'administration de la ville. Une bureaucratie se constitue, un corps de police en uniforme est établi. Personnage influent et redouté, le préfet de police devient un conseiller écouté de la Couronne. En faisant revivre, de 1830 à 1848, l'histoire de cette puissante administration qui inspira Balzac, Hugo, Stendhal et Eugène Sue, Jean Tulard raconte avec talent le Paris d'avant la Révolution hausmannienne. Ajouter à mes livres
14 Dictionnaire de la racaille : Le manuscrit secret d'un commissaire de police parisien au XIXe siècle
Adolphe Gronfier
1 critique

Découvert dans une brocante, ce manuscrit d'un commissaire de police est resté inédit pendant plus d'un siècle. Dans le Paris d'Adolphe Gronfier, on mange du pain à la craie et des pâtisseries aux hydrocarbures. le passant croise les rastaquouères pour femme, les faux épileptiques, les robignoleurs. On joue au calot, à la ratière, à la bourguignotte ou à la boule orientale. On va se mesurer aux lutteurs de foire ou contempler la femme-torpille dans sa baraque. On confie son courrier secret à la femme-boîte-aux-lettres, on boit du casse poitrine avec Sacha de la Glacière, le Prince de la Villette et autres terreurs des bas-fonds. Dans le sillage du commissaire écrivain, qui se fait l'encyclopédiste de la racaille, on visite des lieux aussi mal famés que l'infirmerie du Dépôt, la fourrière, la morgue, la mystérieuse halle aux faits-diversou les épouvantables fabriques de culs-de-jatte... Retrouvé par Hervé Jubert, commenté par Bruno Fuligni, un document extraordinaire sur les bas-fonds de Paris et leur faune à la fin du XIXe siècle. Ajouter à mes livres
15 La prostitution et la police des moeurs au XVIIIe siècle
Erica-Marie Benabou
Période de plein essor de la prostitution parisienne. Ajouter à mes livres
16 Les Apaches de Belleville
Marc Tardieu
7 citations

Fils de communard, élevés dans le quartier de Belleville à Paris, Bassot et son frère Polyte créent, après la mort de leurs parents, " La bande du Télégraphe ". Une drôle de bande, au coeur de ce Paris populaire du début du vingtième siècle, encore marqué par l'ombre de la Commune et les attentats anarchistes de la décennie 1890. De petits larcins en agressions de plus en plus graves, les comparses à peine sortis de l'enfance vont en quelques mois se construire un destin tragique. Ils nous entraînent avec eux jusqu'au bout de la violence, aux confins de l'absurde. Narré à la première personne par le chef de bande, ce roman nous plonge aussi dans une langue, celle de Bruant, l'argot des années 1900, car un apache, c'est également quelqu'un qui, selon l'expression de l'époque, " sait jaspiner le jars " (parler l'argot). Description très précise d'une période de l'Histoire dans ses décors, sa langue et son état d'esprit, Les Apaches de Belleville est un roman qui nous emporte dans une spirale infernale, un engrenage où l'on découvre comment, il y a plus d'un siècle, certains jeunes des milieux populaires voulaient en découdre avec la terre entière et les bourgeois en particulier. Un roman à lire sans modération, mais avec prudence ! sinon les apaches vont vous farguer, vous estourbir, vous faire le coup du père François... Ajouter à mes livres
17 Couteaux de collection
Dominique Pascal
L'ami fidèle des Apaches............................................................................... Certaines pièces de coutellerie sont de véritables objets de collection. Cet ouvrage rassemble de multiples modèles des plus rares aux plus connus. provenant de grandes maisons ou de petits ateliers. Il vous présente également des artisans qui excellent dans leur métier en rivalisant d'ingéniosité pour créer des pièces uniques à l'aide de divers matériaux et d'un savoir-faire hors du commun. Illustré par de très nombreuses photos. " Couteaux de collection " propose un tour d'horizon d'un des domaines les plus fascinants de l'artisanat français. Une formidable façon de découvrir une des richesses de notre patrimoine. Ajouter à mes livres
18 Les Mystères de l'île Saint-Louis : Chroniques de l'hôtel Pimodan
Roger de Beauvoir
1 critique 1 citation

Extraordinaire roman d'aventures où se lacent des intrigues et des secrets, des amours et des enlèvements, des meurtres et des duels, Les Mystères de l'île Saint-Louis, publié en volume en 1859 et injustement tombé dans l'oubli, nous permet aujourd'hui de revisiter la grande histoire de France., au travers des anecdotes du temps, et des personnages qui ont folle les parquets de l'hôtel Pimodan, situé le long du quai d'Anjou... A la manière d'un Dumas, Roger de Beauvoir nous entraîne à la suite de masques mystérieux, de jeunes filles élevées dans l'ignorance de leurs nobles origines, de comédiens, de marquis, de duchesses, de conspirateurs, d'empoisonneurs, mais aussi de Fouquet et de Richelieu... tout cela au rythme échevelé du roman-feuilleton. Ajouter à mes livres
19 Les souterrains de Paris
Günter Liehr
Le monde fascinant du Paris souterrain ne se limite pas aux catacombes ouvertes aux touristes en mal de sensations. Il est nimbé d?un halo de mystère lié à son passé, sa faune et sa population ? d?hier et d?aujourd?hui. Cet ouvrage, rédigé par un historien spécialiste de Paris, notamment à l?époque médiévale, met en lumière la face cachée de la capitale. Du percement des artères souterraines pour enterrer les morts et acheminer l?eau aux temps originels jusqu?aux passionnés de cataphilie qui hantent les souterrains parisiens aujourd?hui, l?auteur relate leur histoire, décrit leur tracé, expose leur fonctionnement, s?appuyant sur des documents anciens et rares et des photographies contemporaines. Installé en France depuis plus de 30 ans, Günter Liehr, l?auteur, est tombé amoureux de Paris et s?est ingénié, depuis lors, à écrire sur l?histoire de la ville lumière, s?intéressant en particulier à l?époque médiévale. Olivier Faÿ, le photographe, capture depuis plus de 15 ans l?intimité du Paris souterrain. Il livre ici son travail, dans un ouvrage au contenu passionnant. Ajouter à mes livres
20 Nos frères les rats : Leur histoire, leurs légendes, leurs mystères et l'art de les aimer
Michel Dansel
2 critiques 21 citations

Incontournable élément de l'histoire de Paris Il s'agit d'une vaste fresque documentaire sur l'importance et le rôle du rat dans toutes les civilisations, à toutes les époques et dans toutes les disciplines du savoir humain. Cet ouvrage, qui constitue un bilan unique sur l'histoire du rat, ne s'apparente à aucun livre jusqu'à ce jour consacré à cet animal. Des anecdotes, des faits divers et des considérations scientifiques côtoient des chapitres sur le rat dans la littérature, dans l'iconographie, dans la légende, dans les religions extrêmes-orientales et occidentales, tout aussi bien que des chapitres traitant de l'importance de ce rongeur dans les rêves, dans les supplices, dans le langage, dans la publicité, dans l'alimentation... Dans ce livre écrit avec une drôlerie raffinée et un humour explosif, l'auteur utilise souvent le rat comme un moyen privilégié pour dépeindre ses contemporains.... Ajouter à mes livres
21 Les Misérables
Victor Hugo
246 critiques 1000 citations

Relire donc Les Misérables, publié par Victor Hugo en 1862, offre le plaisir de la reconnaissance et du recommencement. Toujours on sera emporté par la tension romanesque du livre, ses figures inoubliables, ses langues multiples - n'oublions pas que Hugo est le premier à introduire l'argot et la langue populaire dans le français écrit -, ses histoires et son temps. De la récidive malheureuse de Jean Valjean, frais libéré du bagne, à sa progressive rédemption, de l'enfance désastreuse de Cosette à son idylle avec Marius, de la figure sacrificielle de Fantine aux personnages sinistres de Thénardier et de Javert, le roman propose une belle leçon d'humanité vivante. "Je viens détruire la fatalité humaine, écrit Hugo, je condamne l'esclavage, je chasse la misère, j'enseigne l'ignorance, je traite la maladie, j'éclaire la nuit, je hais la haine. Voilà ce que je suis et voilà pourquoi j'ai fait Les Misérables." Un plaisir de lecture qui se poursuit par le volume 2. --Céline Darner Ajouter à mes livres
22 Enigmes, Légendes et Mystères du Vieux Paris
Patrick Hemmler
Paris est une ville ancienne, très ancienne. Au hasard des rues, qui pourrait se douter qu'un immeuble moderne a remplacé une église gothique, construite sur une basilique mérovingienne, elle-même évinçant un temple dédié à un dieu antique. Il en reste heureusement des dessins et des gravures parfois liés à des légendes. Ces légendes gardent le souvenir d'un crime ayant défrayé la chronique, d'un fantôme ayant perturbé le quartier, d'un repaire d'égorgeurs ou d'amoureux célèbres. Ce réseau invisible d'histoires étranges ou curieuses donne un aspect quelquefois surprenant à des monuments que l'on pense connaître. Patrick Hemmler est ancien élève de l'École du Louvre. Historien d'art, il est aussi un piéton de Paris, passionné par ses monuments, ses rues et ses jardins. Passion qu'il cherche à faire partager à d'autres, en les emmenant dans des parcours qui peuvent être inattendus. Ajouter à mes livres
23 Les Mohicans de Babel
Gaston Leroux
1 critique 1 citation

« Le policier tourna la clef et la porte s'ouvrit. Une apparition dans les derniers rayons du jour. mais rien d'un fantôme C'était Isabelle Milon-Lauenbourg, vivante ! Ses yeux, ses beaux grands yeux où semblait se refléter dans une eau pure toute l'horreur du monde, devant laquelle elle n'avait pas reculé, son profil adorable, la douceur de ses joues, la bouche attirante et sévère, son beau cou chargé de perles. » Ajouter à mes livres
24 Les Enquêtes de Nestor Burma et Les nouveaux mystères de Paris. Oeuvres complètes, tome 1
Léo Malet
3 critiques 3 citations

15 Titres . 4e de couverture : Robert Laffont, 1985 - 1106 pages " Il est bien vrai que les gens gagnent à être connus ", disait Jean Paulhan qui ajoutait tout aussitôt : " Ils y gagnent en mystère. " Cette boutade, Léo Malet aurait pu la donner comme devise à son détective de choc Nestor Burma. Il aura fallu longtemps pour que justice soit enfin rendue à l'inventeur du roman " dur à cuire ", du roman noir français, quelque cinq ans avant son explosion dans la " série " de même couleur. On pourrait reprendre, à propos de Léo Malet, la célèbre formule que Raymond Chandler a écrite à propos de Dashiell Hammett : " Il a sorti le crime du vase vénitien et l'a laissé tomber dans la rue ". Nestor Burma a certes des traits communs avec ses cousins " privés " d'Amérique qu'il s'est découverts sur le tard. Tout comme eux il est un peu râpé, gouailleur, faussement cynique, spécialiste des causes fauchées, tordues, se faisant dérouiller plus souvent qu'il ne met " le mystère K.O. " Et surtout il doit beaucoup aux expériences aventureuses et aux mille et un métiers de son créateur. On trouvera dans le présent ouvrage les toutes premières enquêtes de Burma, quatre nouvelles recueillies pour la première fois et le début de la grande fresque des Nouveaux Mystères de Paris. On sait que Léo Malet a transformé le plan de Paris en un vaste jeu de marelle où son héros doit résoudre un crime par arrondissement. Il lui reste encore cinq cases à remplir pour réussir le pari qu'il s'est fixé. Nous ne doutons pas qu'il ne finisse par gagner le Paradis ou, ce qui revient au même, à atteindre le 20è cercle de son Enfer, de ce Paris sordide, poétique et secret où résonne en sourdine la complainte des pauvres mecs. -Guy Schoeller ................................................................................ Le soleil naît derrière le Louvre (1954) (situé dans le 1er arrondissement de Paris) Des kilomètres de linceuls (1955) (situé dans le 2e arrondissement de Paris) Fièvre au Marais (1955) (Titre initial : L'Ours et la Culotte) (situé dans le 3e arrondissement de Paris) La Nuit de Saint-Germain-des-Prés (1955) (Titre initial : Le sapin pousse dans les caves) (situé dans le 6e arrondissement de Paris) Les Rats de Montsouris (1955) (situé dans le 14e arrondissement de Paris) M'as-tu vu en cadavre ? (1956) (situé dans le 10e arrondissement de Paris) Corrida aux Champs-Élysées (1956) (situé dans le 8e arrondissement de Paris) Pas de bavards à la Muette (1956) (situé dans le 16e arrondissement de Paris) Brouillard au pont de Tolbiac (1956) (situé dans le 13e arrondissement de Paris) Les Eaux troubles de Javel (1957) (situé dans le 15e arrondissement de Paris) Boulevard... ossements (1957) (situé dans le 9e arrondissement de Paris) Casse-pipe à la Nation (1957) (situé dans le 12e arrondissement de Paris) Micmac moche au Boul' Mich' (1957) (situé dans le 5e arrondissement de Paris) Du rébecca rue des Rosiers (1958) (situé dans le 4e arrondissement de Paris) L'Envahissant Cadavre de la plaine Monceau (1959) (situé dans le 17e arrondissement de Paris) Ajouter à mes livres
25 Les Derniers Mystères de Paris
Noël Simsolo
1 critique

Noël Simsolo. Les derniers mystères de Paris. Quand un mystérieux personnage assassine une personne par arrondissement de Paris, le commissaire Yèble finit par demander à Pierre de Gondol de l'aider dans son enquête. Le propriétaire de la plus petite librairie de Paris se rend alors compte que le serial killer s'inspire directement de la série des Nouveaux Mystères de Paris de Léo Malet. Mais le créateur de Nestor Burma n'a jamais terminé sa saga et s'est arrêté au bout de 15 arrondissements. L'ennui, c'est que le tueur semble vouloir achever le travail, car il se met à trucider des personnes dans les 5 derniers. Pierre de Gondol, le plus petit libraire de Paris, n'a pas beaucoup de clients, mais ce sont tous des habitués, des fidèles, des spécialistes. Qui, de temps en temps, le chargent d'enquêter dans le Milieu Interlope des textes. Et voilà notre PDG transformé en détective de l'Écrit, le premier privé littéraire de l'Histoire. Ajouter à mes livres
26 Les Nouveaux Nouveaux Mystères de Paris
Cécile Vargaftig
3 critiques 1 citation

Frédérique sauce son assiette et essaie de considérer rationnellement ce qui lui arrive. Je suis un personnage de fiction dans un roman d'aventures, nom d'un chien, donc j'ai un caractère déterminé, je suis animée par un but, et il va y avoir des adjuvants/des opposants pour m y aider/m'en empêcher. Ce n'est pas si compliqué. Mon but, on l'a défini dès le début: retrouver Simone. Pourquoi ? Eh bien parce que c'est le but, justement, je peux avoir encore un demi, demande Frédérique au serveur qui fume cigarette sur cigarette. Si je continue à tout questionnes l'histoire n avancera jamais. Un personnage, son auteur et une machine à remonter le temps cachée dans un Buffet Henri II... Aventures, amour, science -fiction, tiroirs et double-fonds, le quatrième ouvrage de Cécile Vargaftig célèbre le roman et sa liberté infinie ! Ajouter à mes livres
27 Nouveaux Mysteres de Paris
La Documentation Française
Ils sont policiers, vétérinaires, architectes de sécurité, plongeurs, démineurs, patrouilleurs des catacombes, enquêteurs à la brigade criminelle, pilotes d'hélicoptères, membres de l'antigang, ingénieurs de laboratoire ou pompiers de Paris. Chaque jour, les hommes et femmes de la préfecture de police explorent l'envers du décor de Paris, des sous-sols aux sommets des tours, des coulisses des grands monuments aux caches des malfaiteurs, des hôtels les plus luxueux aux impasses les plus sombres. Chaque jour se révèle à eux un Paris insoupçonné et insolite Paris de tous les mystères. Présenté dans une belle jaquette noire, largement illustré, ce dossier contient des récits inédits rédigés par des policiers témoins de ces évènements insoupçonnés du grand public. Ajouter à mes livres
28 Les Cahiers de Science & Vie [n° 153, juin 2015] Les nouveaux mystères de Paris
Science & Vie
2 critiques 12 citations

Secrets de monuments : ils sont visités par des millions de personnes chaque année. Les coulisses des grands monuments parisiens foisonnent d'anecdotes et de mystères... Le bruit court : entre folklore local et histoires communes aux grandes métropoles, les "légendes urbaines" hantent la capitale. Police parisienne, l'enquête progresse : dès la fin du Moyen Âge, la capitale est un vrai coupe-gorge. Avec une criminalité qui a explosé au fur et à mesure de son extension, la police s'est organisée au fil des siècles... Les Misérables : quartier général de la pègre, cauchemar d'infirmités... La cour des Miracles, qui a fourni l'inépuisable matière noire de romans populaires, a d'abord été un lieu de misère. Cabinets de curiosité : des lieux d'une beauté inquiétante, où la science côtoie l'étrange... A la découverte d'objets très intrigants. Sciences sans conscience : des savants, mais aussi des charlatans et des illuminés ont profité de la soif de sciences et de savoir concentrée dans la capitale pour croire et faire croie à l'impossible et à l'irrationnel. Ajouter à mes livres
29 Les Futurs mystères de Paris, tome 1 : La Balle du néant
Roland C. Wagner
11 critiques 2 citations

Onze nouvelles et novellas et sept romans ................................................................................................ La sortie en 1996 de La Balle de Néant, premier tome réédité chez l'Atalante, du (futur) cycle des Futurs mystères de Paris (en références à Eugène Sue, Léo Malet et Frédéric Dard) fut une des heureuses surprises d'alors dans un paysage SF francophone assez atone. Préfigurant une mode du polar-sf qui bat actuellement son plein, Roland Wagner crée, avec le personnage de Tem, une figure de private eye unique au monde puisque affublé d'un handicapant "talent" de "transparence". À elle seule, cette idée est un trait de génie comique et littéraire et une contrainte étonnante en termes de menée du récit policier car elle implique de mobiliser un brio parfois quasiment oulipien. La réédition à l'Atalante de ce premier tome (et des suivants ainsi que d'un tout nouveau intitulé Babaluma) de ce qui est devenu un cycle majeur dans l'oeuvre du prolifique Roland Wagner (répartie à l'heure où ces lignes sont écrites en onze nouvelles et novellas et sept romans) est une heureuse nouvelle à bien des égards : d'abord l'iconographie de couverture, comme à l'ordinaire chez L'Atalante, superbe, nous offre une représentation de Tem dans son habit de couleur, bien plus belle que sur celle de l'édition originale au Fleuve Noir (à garder tout de même en collector). Ensuite c'est une occasion de découvrir ou de redécouvrir l'univers si foisonnant qu'il ne peut être décrit en quelques lignes et totalement stupéfiant, tant à cause de la "psychosphère" que des marottes ? drogues, rock ? de cet auteur qui se nomma jadis Red Deff, dans lesquels Tem évolue. Notons que quelque part (on ne dira pas où) dans le cycle se trouve ? c'est aux fans de la première heure que je m'adresse ? l'explication de la f Ajouter à mes livres
30 Chroniques Mysterieuses des Rues de Paris
Alfred Fierro
Un excellent livre très bien écrit. Aussi littéraire qu'historique, ça se lit comme des nouvelles - et drôle ! De l'esprit à chaque ligne, des révélations intéressantes bien au-delà des "rues de Paris Ajouter à mes livres
31 Paris Secrets et mystères : Guide par arrondissements et rues
Richard Khaitzine
Ce guide est une invitation à découvrir Paris comme vous ne le connaissez pas, à voir et lire autrement. La part belle est faite aux mystères et secrets de l'Histoire, aux multiples personnages de la petite et de la grande histoire qui ont marqué ses rues. En effectuant ce parcours, vous revivrez 2000 ans d'histoires à travers des anecdotes surprenantes, mais toujours pleines d'esprit. Broché 14 x 22 - 360 pages Ajouter à mes livres
32 Paris légendes et mystères
Julia Raison
2 critiques 6 citations

Au détour des ruelles pavées, dans les recoins des grandes avenues éclairées, dans les cafés sombres du Marais, de drôles de choses se racontent sur Paris : des crocodiles auraient envahi les égouts, un fantôme amoureux et jaloux hanterait l'Opéra, des momies seraient enterrées au pied de la Bastille... Réalité ou fiction, légende ou vérité ? Mieux vaut ne pas chercher à savoir car tous ceux qui ont eu vent de ces histoires ne sont plus là pour témoigner... Laissez-vous porter par le récit des 15 légendes qui ont un jour secoué Paris, et découvrez leurs origines grâce au supplément illustré qui regroupe les infos historiques, à la fin de chaque histoire. La ville lumière cache de bien sombres mystères... Ajouter à mes livres
33 Les mystères de Paris en l'an 1789
Michel Bloit
1 critique 1 citation

Ecouter la voix de la Révolution, entrer en conversation avec nos pères, voila ce que nous permet ce livre qui ne ressemble à aucun autre. les archives des commissaires-enquêteurs au Châtelet de Paris ont été systématiquement exploitées par Michel Bloit et Pascal Payen-Appenzeller. Ils se sont intéressés à 1789, l'année du passage, et ont étudié les affaires publiques et privées, importantes ou sans grande portée apparente, qui montrent comment le vent de l'histoire souffle dans les rues, les maisons, et sur la vie des communautés et des individus. A côté des révélations concernant les émeutes du faubourg Saint-Antoine, vous découvrirez les suites, macabres ou insolites, de la journée du 14 juillet, vous y verrez la démocratie à l'?uvre, à Paris et en banlieue. Une galerie de caractères, de la saveur dans le langage et dans les gestes, un livre goûteux qui montre la Révolution à la fois dans ses aspects les plus concrets et les plus symboliques à travers une série d'enquêtes en forme de nouvelles, "Les mystères de Paris en l'an 1789 " vous invitent au spectacle de l'histoire. --------------------- 4ème de couverture Ajouter à mes livres
34 Les petits mystères de paris.
Jean-Pierre Dorian
1 critique 1 citation

.........Son goût du Tout-Paris des soirs et des mots, sous les éclairages artificiels et les projecteurs, sa patience, son adroite aimantation des confidences et des secrets lui ont permis le recensement souriant de mille anecdotes ou historiettes. Sa friandise aidant, il ne les aime que succulentes et il a retenu aussi aisément, d'un des grands poètes, cet art d'un "couronnement railleur" qui ajoute même à la poésie et sait étinceler sans risque de foudre. Partout, il écoute avec une sorte de fervent intérêt, encore que ses riches souvenirs littéraire allusions, si le discours patauge et la plaisanterie rit trop fort, , lui puissent proposer, vite, mesures ou comparaisons méprisantes. Ses admirations les moins apparentes vont jusqu'aux attendrissements et son culte de quelques grands noms va jusqu'à ce réjouir de pouvoir les grouper sous semblables majuscules. Par allusion à certains dieux de son intimité, je terminerai sur une énigme non trop hermétique. Quel est l'admirable prosateur d'autrefois qui félicitais ceux, rares peut-être, auxquels l'usage du monde a donné cette prestesse élégante : quitter les lieux un moment avant d'y attraper des ridicules ? N'y aurait-il pas, dans le livre spirituel de Jean-Pierre Dorian, un palmarès de ces artistes et de bons signes les distinguant? Henri Mondor de l'Académie française Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          134

Ils ont apprécié cette liste